background preloader

« Quand une féministe est accusée d'exagérer, c'est qu'elle est sur la bonne voie. » Christine Delphy

« Quand une féministe est accusée d'exagérer, c'est qu'elle est sur la bonne voie. » Christine Delphy
IVG « de confort » : les arroseurs arrosés. Tout d’abord, félicitations : vous avez survécu à la journée de Lafâme. Normalement, vous n’avez qu’une envie : passer à autre chose. Dommage, car il nous faut revenir au 8 mars 2009, la journée de Lafâme d’il y a trois ans. À cette occasion, vous aviez pu lire sur ce site un article consacré à l’expression « IVG de confort », expression qui était alors passée complètement inaperçue ou presque. Elle était pourtant inscrite clairement dans le titre d’un article du journal Le Figaro, en date du 25 février 2009 : « De plus en plus d’avortements de confort ».

http://entrailles.fr/

Related:  Violences faites aux femmes (et parfois aussi aux hommes)Déstigmatiser l'IVGFéminismeBlogs de justice sociale

The Women Project – Les illustrations inspirantes de Carol Rosseti « The Women Project » est une série d’illustrations et de conseils très inspirants de l’illustratrice brésilienne Carol Rosseti, qui rappelle aux femmes, mais aussi aux hommes, quelques vérités simples… Images © Carol Rosseti Une campagne pour déculpabiliser le recours à l'IVG "L'avortement est un droit et c'est moi qui choisis", clame la campagne mise en place sur le nouveau site Internet créé par le Planning Familial le 8 avril 2014. Entièrement consacré à l'avortement, l'objectif du site est de déculpabiliser les femmes ayant eu recours à une interruption volontaire de grossesse (IVG) et de rappeler qu'il s'agit d'un droit. Une campagne qui tombe à pic à l'heure où les mouvements anti-avortement sont très présents, alimentant les idées reçues. Chaque année en France, plus de 200 000 femmes ont recours à une IVG, un choix douloureux et honteux pour la majorité d'entre elles.

As Clemmie Wonders Trois collègues hommes discutent quelque part, loin, très loin d'ici. P : Hé, regarde, c'est Jean-Mi! Salut Jean-Mi! Alors, ce voyage d'affaires? Chroniques du MLF : premiers articles, premiers journaux - Re- RETOUR À : la page d'accueil Journée Internationale des Femmes samedi 8 mars 14h30

La guerre des sexes sévit jusque dans nos pharmacies Un homme et une femme, ce n’est pas pareil, au moins d’un point de vue physiologique. Ce qui saute aux yeux de chacun n’est pourtant pas pris en compte quand il s’agit de médicaments. C’est ce qu’observe le mensuel français « Sciences et Vie », qui publie ce lundi dans son édition d’août une enquête sur ces petites différences qui en font des grandes en termes de santé. S’il est admis qu’homme et femme réagissent différemment à un traitement médical, les femmes sont encore sous-représentées dans les tests qui précèdent la commercialisation d’un médicament. Cette moindre participation se justifie, selon les chercheurs, par le risque d’exposition du fœtus à des produits nocifs en cas de grossesse et à une interaction éventuelle des contraceptifs hormonaux qui pourraient fausser les tests. Sans compter les variations naturelles hormonales.

"L’avortement n’est pas quelque chose d’anecdotique" Le Planning familial a lancé mi-avril le site Internet Avortement, un droit à défendre. Cette plateforme d’échanges et d’information mise beaucoup sur le recueil de témoignages pour rassurer les femmes et améliorer la prise en charge. On en parle avec Marie-Pierre Martinet, secrétaire générale.Chaque année, plus de 200 000 femmes avortent en France. Pour mettre fin à la loi du silence et la culpabilisation qui pèsent toujours autour de cet acte, l’association souhaite rassurer les femmes et démonter les idées reçues. « Elles n’ont pas à se justifier, se sentir coupables ni à demander pardon. FAQ Je reçois pas mal de mails avec souvent les mêmes questions. Voici donc quelques réponses à ces interrogations… - Question: Pourquoi ton blog ne s’appelle plus “pensées de ronde”, t’avais honte ?

Thomas Mathieu : «je suis quelqu'un de soft» - 22/11/2014 Des planches extraites de la bande dessinée «Crocodiles» de Thomas Mathieu devaient être exposées mardi à Toulouse dans le cadre de la journée internationale des violences faites aux femmes. Ce projet a été abandonné. Le jeune dessinateur belge réagit. La bande dessinée de Thomas Mathieu, «Crocodiles», sortie le 31 octobre, n'est pas une BD comme les autres.

L’avortement, un droit à défendre ! Pour lutter contre la désinformation sur l’interruption volontaire de grossesse, le gouvernement a lancé récemment le site IVG.gouv.fr. Ce site répond aux questions que se posent les femmes sur l’avortement et fournit toutes les informations utiles avant, pendant et après l’IVG. Le Planning Familial a souhaité aller plus loin en créant un site plus militant. ivg.planning-familial.org présente l’avortement comme un droit à défendre et invite les femmes ayant avorté, mais aussi leurs proches et les professionnel-le-s de santé qui les ont accompagnées, à se mobiliser. Dans la rubrique « Participer », le Planning Familial leur propose de participer à une enquête sur tout ce qui ne va pas dans un parcours de femme en vue d’une IVG ou d’une IMG (interruption médicale de la grossesse) ou qui amène certaines femmes à partir à l’étranger pour une IVG.

Féminisme sexe-positif ou pro-sexe : pas sexe-obligatoire Traduction d’un article d’une sexbloggeuse britannique ‘girlonthenet’ : Sex is Not the Opposite of Feminism. Plus ou moins en écho à un article par l’elfe sur « Les Questions Composent » où elle dit qu’elle arrête d’être une féministe « pro-sexe ». Girl-on-the-net nous explique qu’être « pro-sexe » (ou « sexe-positive », qui est plus conforme à la notion de départ), c’est plus compliqué que juste de clamer « vive le sexe !

Le racisme comme système - Une heure de peine... Lorsque l'on tape "racisme" sous google, la première proposition qui apparaît est "racisme anti-blanc". Et sur les liens proposés, il faut attendre le quatrième pour avoir une critique de cette notion. Les sociologues affirment souvent que le "racisme anti-blanc" n'existe pas : une idée mal comprise, parce que souvent appréhendée avec ce qu'il faut de mauvaise foi pour se lancer dans la fausse indignation contre la "bien-pensance". Derrière cette idée, ce qu'il y a en jeu, c'est la compréhension de ce qu'est le racisme. Le plus souvent, celui-ci est perçu comme un sentiment individuel - en grande partie parce que les mouvements et politiques anti-racistes contribuent largement à le cadrer ainsi. Pourtant, du point de vue sociologique, ce n'est pas cela le racisme.

Margaux Motin Les imagesde ce blog ne sont pas libres de droit, merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.

Related:  French FeminismFeministesWomen to Watch Out For