background preloader

Snoezelen

Snoezelen
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le snoezelen est une stimulation multisensorielle contrôlée, une pratique visant à éveiller la sensorialité de la personne stimulée, dans une ambiance sécurisante. Définition[modifier | modifier le code] Principes de base[modifier | modifier le code] Le snoezelen est une pratique non-directive. La pratique du snoezelen est avant-tout une affaire de savoir-être sensoriel de la part de la personne stimulante envers la personne stimulée. Les deux pôles[modifier | modifier le code] Pratique dans un contexte thérapeutique[modifier | modifier le code] Le snoezelen est connu pour ses effets positifs sur les personnes atteintes de handicaps mentaux sévères. Outre les personnes atteintes d'autisme, le snoezelen est aussi utilisé avec des patients atteints de handicaps lourds. Pratique en gériatrie[modifier | modifier le code] Une des caractéristiques de la personne âgée, c'est sa distanciation progressive du monde réel. Related:  Et ailleurs ?Solutions

Le travail autonome de l’élève aux Pays-Bas 1Au cours de la dernière décennie, l’élève « soumis » s’est transformé aux Pays-Bas en élève « autonome ». Cette évolution rapide, qui s’étend à tous les niveaux du système éducatif, a des racines plus anciennes. À partir de la fin du XIXe siècle, une pédagogie naturaliste, soutenue plus tard par la psychologie du développement de l’enfant et par la psychologie différentielle, a mis l’accent sur le développement naturel des capacités innées de l’enfant. Les enseignants ont incorporé ces idées à leur habitus : « suivre » le développement de l’enfant et « accepter », sinon, « organiser les différences entres les élèves » sont devenus des credos importants. 2L’enseignement tertiaire se divise en enseignement universitaire (y sont admis les élèves ayant un bac classique ou moderne) et enseignement professionnel (y sont admis les élèves ayant un bac technologique ou professionnel). 3C’est dans ce contexte institutionnel qu’il faut situer l’évolution vers l’apprentissage autonome de l’élève.

Autisme, l'espoir L'autisme n'est pas une maladie, mais un handicap qui soulève encore de nombreuses interrogations. A l'occasion de la journée mondiale de l'autisme, samedi 2 avril 2011, l'INREES vous propose de découvrir le film « Autisme, l'espoir » réalisé par Natacha Calestrémé. Un documentaire émouvant, sur un sujet rarement abordé. Aymeric est un enfant au comportement étrange. Il semble ignorer ses parents, manifeste de grosses colères, ne parle pas et ne s’intéresse qu’à la machine à laver qui tourne. l'autisme n'est pas une maladie, c'est un trouble qui a pour origine un problème génétique. Ce documentaire suit le parcours du combattant que vivent tous les parents d’enfants atteints d’autisme : la quête du diagnostic, la prise en charge du handicap, la recherche de professionnels, l’inscription à l’école… Toutes ces étapes doivent être franchies au plus vite afin d’aider l’enfant à progresser au mieux. Un documentaire émouvant, sur un sujet rarement abordé. D'autres ont aimé...

Pays-Bas. La nouvelle autonomie des établissements scolaires 1Au cours de ces dernières années, la législation néerlandaise, pléthorique et surchargée de détails, a empêché les établissements du premier cycle de l’enseignement secondaire d’atteindre les objectifs qu’ils s’étaient eux-mêmes fixés. Il est devenu de plus en plus difficile de gérer l’hétérogénéité des élèves. La recherche d’une cohérence des curricula est devenue la dernière des priorités. 2Le temps est venu maintenant de bénéficier d’une plus grande autonomie et de revoir à la hausse nos attentes. Inutile désormais de chercher le moteur de notre développement dans la législation ; mieux vaut faire appel à notre discernement professionnel ainsi qu’aux moyens et aux aspirations des établissements et des enseignants. 4L’objectif du nouveau tronc commun était probablement d’accorder une plus grande liberté aux établissements pour qu’ils définissent leur propre politique. 6Il est temps d’améliorer les rapports entre le gouvernement et les établissements. Dans les établissements

Autisme Par Isabelle DEMAN Accompagner un élève avec PPS ou PPRE d’Isabelle Deman sera disponible le 24 mars 2014 en librairie. Pour en savoir plus, cliquez ici. Depuis la loi du 11 février 2005, nous accueillons dans nos classes des élèves reconnus handicapés par la MDPH pour lesquels un PPS doit être mis en place, et qui pourront avoir un AVS. D’autres élèves en grande difficulté auront besoin un PPRE. Lire la suite Par René Pry. Pour en savoir plus sur 100 idées pour accompagner un enfant avec autisme, cliquez ici. Si l’autisme affecte la communication, il est aisé de comprendre que l’enfant porteur du trouble se sente complètement « incompris », « démuni », « impuissant » pour exprimer des émotions, des ressentis qui proviennent de l’intérieur de son corps ou de stimulations inadéquates de son environnement, et qu’il finisse par présenter des comportements considérés comme inadaptés dans un contexte où le respect des normes est important. Lire la suite Lire la suite par Béatrice Risso. Lire la suite

Les (étonnantes) particularités du système éducatif finlandais Audrey Miller, publié le 29 octobre 2012 Qu’il plaise ou non, il semble que le modèle éducatif finlandais fonctionne! Voici des points clés des plus surprenants, qui auront de quoi alimenter les discussions… Par exemple, saviez-vous que les élèves finlandais ne subissent aucune évaluation pendant les 6 premières années d’école? La publication Business Insider International en faisait état en décembre 2011. En 2007, la Finlande a complètement réformé son système éducatif, en faisant aujourd’hui l’un des meilleurs au monde. Voici quelques faits intéressants à propos du système éducatif finlandais, tels que traduits de l’article du Business Insider International mentionné précédemment. À propos des finances… - La Finlande dépense en moyenne 30 % moins par élève que les Etats-Unis. - Le système d’éducation est financé à 100 % par l’État. - Le salaire moyen d’un enseignant qui débute est l’équivalent de 29 000 $US en 2008. Et vous, qu’est-ce qui vous surprend le plus? Pour suivre l'auteur :

Troubles du spectre d’autisme : miser sur les forces des élèves pour développer leurs habiletés sociales Texte traduit et adapté de Focusing on Strengths Improves Social Skills of Adolescents With Autism Spectrum Disorders, UCSB Researchers Conclude, publié sur le site de l’Université de la Californie, Santa Barbara, le 1er août 2012. Le secondaire est généralement une période de bouleversements émotionnels, même pour les élèves qui s’intègrent le mieux. C’est donc dire que pour les adolescents qui présentent des troubles du spectre autistique, cette période est particulièrement difficile. Le manque d’habiletés sociales leur permettant d’établir de bonnes relations avec leurs pairs fait souvent d’eux des victimes d’intimidation et des adolescents ostracisés. Comme le mentionne Robert Koegel, directeur du Koegel Autism Centre de l’Université de Californie à Santa Barbara, ces jeunes sont souvent obnubilés par des intérêts très restreints, ce qui les isole des autres élèves. [Consulter l’article]

........ Islande Découverte des écoles d'Islande : 2-13 septembre 2013(2 semaines) Ca y est, l'Islande c'est terminé... et déjà la Suède dans 3 jours (18 septembre), ouf!!! Quelques problèmes techniques et un rythme intense à prendre mais le sourire reste là :) Un merveilleux séjour, des rencontres humaines de grande qualité et un beau réseau qui se créé... Je remercie toutes ces belles personnes rencontrées tout au long de ce séjour qui ont fait leur maximum nourrir notre projet. Merci Sigrùn ! L'Islande a compris qu'une éducation uniforme n'est pas la plus utile pour tous - et que chacun, valorisé pour ce qu'il est, apporte une expérience unique au monde. .... 1) Changement de paradigme : Les enfants, "acteurs de leur apprentissage" 2) Une approche globale de l'enfant (tête/corps-mains/coeur) 3) Elèves = enseignants = personne Le mot "égalité" m'a été constamment répété durant mon séjour, à tous les niveaux. 3) Soutien pour tous 4) Liberté de moyens pour les établissements 5) Info-mentor : Top! Mais aussi :

Detecting, Studying, and Treating Autism Early: The One-Year Well-Baby Check-Up Approach Received 20 October 2010; received in revised form 28 January 2011; accepted 28 February 2011. published online 29 April 2011. Objectives To determine the feasibility of implementing a broadband screen at the 1-year check-up to detect cases of autism spectrum disorders (ASD), language delay (LD), and developmental delay (DD). Study design The Communication and Symbolic Behavior Scales Developmental Profile Infant-Toddler Checklist was distributed at every 1-year pediatric check-up; 137 pediatricians and 225 infants participated. Results Pediatricians screened 10 479 infants at the 1-year check-up; 184 infants who failed the screen were evaluated and tracked. Conclusions The 1-Year Well-Baby Check-Up Approach shows promise as a simple mechanism to detect cases of ASD, LD, and DD at 1 year.

........ Suède Visite des écoles de Suède (18 - 27 septembre 2013) Ca y est, c’est aussi fini pour la Suède et Stockholm! Helsinki, j'arrive... Je remercie infiniment pour leur soutiens et leur implication dans la concrétisation de ce projet : Marie-Hélène Ahnborg, déléguée de la Suède à l'Unesco et l'OCDEKristina Björkegren du département éducation de la municipalité de StockholmNathalie Parmegiani, enseignante à l'école Franskaskolan - qui deviendra assurément une amie Les 7 grands points positifs à retenir : Le développement de l’esprit critique. A noter : La totale gratuité des écoles publiques ET privées, la liberté de choix et la diversité des orientations pédagogiques à disposition des familles semblent à priori une idée novatrice et enthousiasmante mais l’effet pervers se fait lourdement sentir en Suède. Mercredi 18 septembre : Visite de Franskaskolan (5-18 ans : 900 élèves) 1. Franskaskolan : la rangée de blouses brodées avec leur prénom, pour les plus jeunes... 2. 3. 4. 5. La salle des profs... 1.

Comment l’enfant entre dans la langue ? Je me suis appuyée tout d’abord sur les travaux de Claude Hagège pour tenter de mieux saisir la distinction entre langue, langage et discours ou parole. Cet auteur constate que si tous les linguistes parlent de langage, de langue, de discours, « le besoin de proposer des définitions explicites apparaît comme un aboutissement, non comme un a priori » Il souligne que « ce qui est reçu est de la langue, ce qui est produit (plus ou moins bien) est de la parole ». L’auteur précise ainsi que « le langage » est le premier des concepts de base : « C’est pour l’espèce une aptitude définitoire. Pour C. Mes premières investigations m’ont conduite vers les travaux de Françoise Dolto, qui dans son ouvrage : « L’image inconsciente du corps » développe la notion de castration symboligène pour retracer les étapes du développement psychique de l’enfant. chaque progrès implique à la fois un gain mais aussi une perte, dont le but consiste en son élaboration. F. F. Pour F. Dans un ouvrage récent, B. B.

"Proposée depuis de nombreuses années dans le cadre du handicap et du polyhandicap, cette approche se développe maintenant dans les secteurs gérontologique et psychiatrique. "Snoezelen" est une activité vécue dans un espace spécialement aménagé, éclairé d'une lumière tamisée, bercé d'une musique douce, un espace dont le but est de recréer une ambiance agréable. On y fait appel aux cinq sens : l'ouïe, l'odorat, la vue, le goût et le toucher."

Utilisable aussi dans ses principes, en éducation à l'école, pour créer une ambiance d'apprentissage et un climat favorable. by magickara Sep 12

Related: