background preloader

Fashion has to do much more if it is serious about catwalk diversity

Fashion has to do much more if it is serious about catwalk diversity
Reading certain sections of the media over the past few weeks you might have thought that we were living in a golden age of diversity in fashion. Modelling – so the narrative goes – is finally opening its doors to people who reflect the eclectic beauty of the world’s population, with models with disabilities among those being welcomed to the fold. This month Jillian Mercado, who has muscular dystrophy, was signed to IMG Models, the same agency as Gisele Bündchen. The American fashion blogger and editor has also featured in a Diesel campaign and has been photographed by the high priestess of fashion, Carine Roitfeld. Also this month, Madeline Stuart, an 18-year-old Australian who has Down’s syndrome, was announced as the face of cosmetics brand GlossiGirl and cast to walk at New York fashion week in September. Mercado and Stuart are not the first models with disabilities to win headlines. “But what I find frustrating,” she says, “is that you see the same thing over and over again.

http://www.theguardian.com/fashion/2015/aug/29/fashion-industry-diversity-models-disabilities-jillian-mercado-jamie-brewer

Related:  Balance and Equality Trends (Key Drivers)Key DriversFASHION

La caméra 360°, une révolution pour l’image 4:3, 16:9, 24:36… Malgré deux siècles de progrès technologiques, l’image demeure ce qu’elle était au premier jour de la photographie : définie par son cadre. Irrémédiablement prisonnier de ce rectangle, le spectateur est depuis toujours dépendant de ce que l’auteur de la prise de vue a choisi d’y inscrire. De cette contrainte, trait d’union entre deux subjectivités, est né un art. Malheureusement, si les avancées technologiques ont fait peu ou prou de chacun d’entre nous des photographes ou des vidéastes, elles ne nous ont pour la plupart pas transformés en artistes de talent.

Quand luxe et lunettes font la paire Moyen d'excellence pour les consommateurs d'entrer dans l'univers du luxe, l'eyewear est aujourd'hui un secteur particulièrement soigné par les grands groupes du luxe. De plus en plus de moyens sont mis en oeuvre pour que les maisons retrouvent leur patte dans des collections qui se rapprochent toujours plus du monde de la mode. Les univers des marques de luxe se déclinent dans le monde du eyewear qui s’organise comme pour la mode, en collections saisonnières. C’est d’ailleurs la haute couture qui tire les chiffres de l’eyewear, produit de luxe le plus vendu au monde. Mais pas seulement, les lunettes sont surtout une porte d’entrée dans le luxe pour une grande majorité des consommateurs et notamment une cible plus jeune.

Les contes de Noël des retailers de luxe Chaque année, c'est le même refrain. Une fois Halloween passée, c'est le moment pour les grands magasins de préparer les internautes aux achats de Noël avec des campagnes remplies de bons sentiments. C'est devenu une tradition. Tous les ans, au début du mois de novembre, les grands magasins britanniques jouent la carte de l'émotion à quelques semaines des fêtes de fin d'année avec un spot touchant, qui rappelle les valeurs de la famille, de l'entraide, de la complicité et de l'amour. En cette période charnière, la concurrence est rude, c’est à chacun des retailers de luxe de faire la différence avec un storytelling qui correspond à son identité. La douce révolution des Fashion Weeks De janvier à février, le monde de la mode est en ébullition dans les capitales des Fashion Weeks. Alors que l'événement paraît rodé, certaines marques ont décidé de bousculer les codes pour s'adapter à une clientèle friande d'immédiateté. La Fashion Week est en train de passer d’une fête exclusivement réservée aux critiques et aux acheteurs à un rassemblement d’une semaine autour de designers et de créations qui engagent directement les consommateurs. Le live streaming d’abord préempté par YouTube s’est aujourd’hui déplacé sur Snapchat et sur Periscope. Jean-Paul Gaultier a d’ailleurs fait le choix de filmer en direct son défilé par deux modeuses françaises qui, installées à deux places stratégiques, ont pu diffuser en live l’événement sur leur comptes. D’un autre côté, Burberry bouleverse le calendrier et la saisonnalité de ses défilés.

Related: