background preloader

Concours National de la Résistance et de la Déportation

Concours National de la Résistance et de la Déportation
Related:  france de vichy + résistanceConcours National Résistance Déportation 2016GUERRE 40 45

L’affiche rouge Contexte historique Une opération de propagande d’envergure Constitué et organisé entre la fin de l’année 1942 et février 1943, le réseau Manouchian fait partie du groupe de résistance des « Francs-tireurs et partisans – main-d'œuvre immigrée » (FTP-MOI). Composé de 23 communistes (dont 20 étrangers : espagnols, italiens, arméniens et juifs d’Europe centrale et de l’est), le réseau effectue de nombreux attentats et actes de sabotages contre l’occupant nazi. Le réseau Manouchian tient son nom de son dirigeant : Missak Manouchian. Arrêtés en novembre 1943, ses membres sont jugés lors d’un procès qui se déroule devant le tribunal militaire allemand du Grand-Paris, du 17 au 21 février 1944. 22 des 23 membres du réseau (Olga Bancic, la seule femme du groupe, étant décapitée le 10 mai) sont condamnés à mort et fusillés le 21 février au fort du Mont-Valérien. Réalisée par les services de propagande allemands en France Des libérateurs? Analyse de l'image L’armée du crime Interprétation

Mémoire et histoire - Palmarès national CNRD 2014-2015 Le thème de l'édition 2014-2015 était "La libération des camps nazis, le retour des déportés et la découverte de l'univers concentrationnaire". Pendant cette année scolaire, 41949 élèves issus de 1 963 établissements répartis sur l'ensemble du territoire national ainsi que d'établissements français à l'étranger ont participé au concours. Plusieurs centaines d'entre eux ont reçu des prix attribués, en mai 2015, par les jurys départementaux. Après avoir examiné l'ensemble des travaux qui lui ont été remis, conformément aux dispositions de l'arrêté du 21 décembre 2009 et à celles de la note de service n° 2014-062 du 29-4-2014 publiée au BOEN n° 19 du 8 mai 2014, le jury national du Concours national de la Résistance et de la Déportation, réuni à Paris le 30 septembre 2015, a arrêté le palmarès suivant : Classes de lycée Première catégorie "Réalisation d'un devoir individuel en classe" Prix Mentions Deuxième catégorie "Réalisation d'un travail collectif" Troisième catégorie Quatrième catégorie

Effondrement et refondation de la République VIDEOS. Le Chant des Partisans a 70 ans: 5 choses à savoir La première version du Chant des Partisans était écrite en russe À l'origine, c'est Anna Marly -une guitariste d'origine russe, réfugiée à Londres pour fuir l'invasion de la France par le régime nazi d'Hitler- qui compose la musique du Chant des Partisans, en 1942. Dans sa première version, l'hymne des résistants s'appelle Le Chant de la Libération et les paroles sont en russe, parfois précédé d'une traduction lorsqu'Anna Marly le chante à la BBC. Une mélodie sifflée pour passer outre le brouillage allemand et se reconnaître dans le maquis Le refrain du Chant des Partisans a, au début, été sifflé par hasard, par "réflexe". "Je sifflais (Le Chant des Partisans, ndlr) d'abord parce que lorsque vous jouez de la guitare, le réflexe normal est de siffloter (...) j'ai donc sifflé le refrain (à la radio) et on a découvert que c'était justement l'air qui traversait le brouillage ennemi", explique Anna Marly lors d'une interview en 1964 (voir ci-dessous). Un chant de résistance international

Concours National de la Résistance et de la Déportation Source du document : CRDP de l'académie de Créteil La démarche de projet permet de prévoir les moyens nécessaires, de les utiliser au mieux en fonction du temps imparti. Elle se base sur l’anticipation et, parce qu’elle se fonde sur la coopération et la concertation en ce qui concerne l’organisation et la production de ressources, elle contribue à la réussite du travail collectif. Voici les points clés qui correspondent à la mise en œuvre d’une démarche de projet : La constitution de l’équipe et le choix de la forme de participation au concoursL’état des moyens humains et matériels sur lesquels on peut compterLa mise en place d’une organisation dans le temps concrétisée par l’établissement d’un planningLa phase de construction de la connaissance du sujetL’établissement du scénario qui correspond à la réalisation de la production finaleLa création des contenus pour la production finaleLa mise en forme de ces contenusLa valorisation et l’accompagnement de la production finale L’annuaire

Raising the flag, une photographie de Joé Rosenthal, 1945 Histoire / Histoire des Arts Raising the flag, une photographie de Joé Rosenthal, 1945 Le 23 février 1945 le photographe Joé Rosenthal photographie la pose du drapeau américain au sommet du mont Suribachi dans l’île d’Iwo-Jima, alors que des très rudes combats contre les japonais se poursuivent. Ce cliché deviendra immédiatement un symbole de la guerre dans le Pacifique puis l’un des mythes les plus populaires des Etats-Unis. Comment passe-t-on d’un simple cliché au mythe ? A. Il s’agit de la photographie prise par Joe Rosenthal (octobre 1911 – août 2006) le 23 février 1945. quatre sont parfaitement visibles, en train de hisser le drapeau américain qui se détache sur un ciel gris et claque au vent. Les combats commencent le 19 février par le débarquement sur Iwo Jima. La vidéo de la scène Cette photo est publiée à la Une du grand quotidien américain, « the New York Times » date du 25 février 1945, soit moins de 2 jours après que la photographie de Joé Rosenthal ait été prise. B- La polémique

L'affiche rouge De nombreux étrangers présents en France avant la guerre, en particulier ceux qui avaient fui le fascisme et la tyrannie dans leur pays, y compris des Allemands, se sont engagés dans la Résistance en France. L’épisode de l’Affiche rouge est là pour rappeler la grandeur de leur engagement et leur martyre. Les structures clandestines Guerre 1939-1945. Dans la résistance communiste, des “groupes de langue”, rassemblés dans une structure clandestine appelée Main-d'œuvre immigrée (MOI), opèrent au sein d'unités militaires relevant des FTP (Francs-tireurs et partisans). Les fusillés du Mont-Valérien Missak Manouchian © Centre de recherche sur la diaspora arménienne (CRDA) Du 15 au 18 février 1944, 23 accusés comparaissent à Paris, devant une cour martiale allemande. Des libérateurs présentés comme des criminels L'affiche rouge © DR Tout de suite après, une affiche est placardée en 15000 exemplaires sur les murs de France. “Si des Français pillent, volent, sabotent et tuent... Une propagande ratée

Desnos : Ce coeur qui haïssait la guerre... Afficher les documents littéraires par époque : Antiquité | Moyen-Âge | 16 ième | 17 ième | 18 ième | 19 ième | 20 ième | 21 ième Fiches de Français - Commentaires composés corrigés - Dernières demandes - Demander un corrigé - Lexique littéraire Les auteurs principaux : Ce coeur qui haïssait la guerre... de Desnos (cliquez sur le titre ou l'auteur pour effectuer une recherche) Auteur : Desnos Titre : Ce coeur qui haïssait la guerre... Époque : 20 ième Oeuvre dont est tiré le titre : Destinée arbitraire Ce coeur qui haïssait la guerre voilà qu'il bat pour le combat et la bataille ! Mais non, c'est le bruit d'autres coeurs, de millions d'autres coeurs battant comme le mien à travers la France. Robert Desnos : Destinée arbitraire 1975 Proposition de commentaire : Introduction : Ce poème extrait du recueil destinée arbitraire, témoigne de l’engagement de Desnos dans la résistance, engagement qui lui valu la déportation et lui coûta la vie. I Un poème pour convaincre III Un poème militant

Kazerne Dossin > Introduction « Depuis la caserne Dossin, édifiée au XVIIIe siècle, 25 484 Juifs et 352 Tsiganes ont été déportés entre 1942 et 1944. À peine 5 % d'entre eux sont revenus vivants d'Auschwitz-Birkenau. Kazerne Dossin est un lieu pour se souvenir intensément, un lieu de mémoire unique en son genre. Le musée est consacré à la persécution des Juifs et des Tsiganes en Belgique. Jusqu'à la mi-1942, l'occupant pouvait compter partout en Belgique sur la coopération – souvent empressée – des autorités. Comment cela a-t-il été possible ? Kazerne Dossin ne traite cependant pas uniquement du « cas belge », mais aussi des violences de masse. Le musée veut mettre à jour la spirale de violence de masse toujours plus intense, qui a finalement débouché sur un génocide. Lisez ici la note conceptuelle dans son intégralité. Prof.

Parcours - L'idéologie du régime de Vichy parcours pédagogique Jean-Marc Ricouard - Enseignant d'histoire-géographie de l'Académie d'Amiens Présentation Retrouvez ce parcours sur le site de l'Académie d'Amiens . A travers cinq documents, on évoque les grands traits de l'idéologie du régime de Vichy. Place dans le programme Objectifs pédagogiques Analyser l'image et le son.Faire la critique d'un document vidéo.Analyser et confronter des documents de propagande. Activités "Entraide d'hiver et vente de portraits du Maréchal au bénéfice du Secours national" Analyse de la vidéo Sous quel prétexte le régime de Vichy parvient-il à faire acheter par chaque foyer un portrait du Maréchal ? Relevez le vocabulaire employé pour mettre en avant la personne du Maréchal. "Les fêtes de Jeanne d'Arc en France" Quels symboles porte l'histoire de Jeanne d'Arc ? A quelles tranches d'âge s'adresse plus particulièrement ces commémorations ? "Exposition de propagande antisémite "Le Juif et la France"" Comment ce discours peut-il être qualifié ? Question de synthèse

Liberté de Paul Eluard Intro Biographie Œuvres Liens Liberté Sur mes cahiers d'écolier Sur mon pupitre et les arbres Sur le sable de neige J'écris ton nom Sur les pages lues Sur toutes les pages blanches Pierre sang papier ou cendre J'écris ton nom Sur les images dorées Sur les armes des guerriers Sur la couronne des rois J'écris ton nom Sur la jungle et le désert Sur les nids sur les genêts Sur l'écho de mon enfance J'écris ton nom Sur les merveilles des nuits Sur le pain blanc des journées Sur les saisons fiancées J'écris ton nom Sur tous mes chiffons d'azur Sur l'étang soleil moisi Sur le lac lune vivante J'écris ton nom Sur les champs sur l'horizon Sur les ailes des oiseaux Et sur le moulin des ombres J'écris ton nom Sur chaque bouffée d'aurore Sur la mer sur les bateaux Sur la montagne démente J'écris ton nom Sur la mousse des nuages Sur les sueurs de l'orage Sur la pluie épaisse et fade J'écris ton nom Sur les formes scintillantes Sur les cloches des couleurs Sur la vérité physique J'écris ton nom Liberté.

La visite de l'espace monumental | Park Güell Barcelona Les Rues, Chemins et Viaducs Hors de la zone monumentale de la partie centrale de l’espace, en allant vers l’est, vers la sortie de la route du Carmel, nous traversons le Pont de Baix, qui est le premier des viaducs du réseau de chemins qui aidaient à franchir la topographie et qui relient les différentes parties du parc. Gaudí a projeté trois viaducs de cinq mètres de largeur qui, serpentant vers le haut de la montagne, conduisaient les voitures à cheval de l’entrée principale, dans la rue d'Olot, à la partie haute de l’urbanisation, la Turó de Tres Creus (butte des trois croix). Ils sont connus sous le nom de Pont de Baix, Pont del Mig et Pont de Dalt (pont d’en bas, pont du milieu et pont d’en haut) et cette dénomination existait déjà sur les premières cartes postales du parc. Ils sont suspendus sur une structure de colonnes inclinées et de voûtes faites avec des pierres non dégrossies provenant du propre terrain.

Femmes Résistantes - Colloque organisé à l'occasion de la première journée nationale de la Résistance - Sénat Présidence : Mme Rose-Marie ANTOINE, directrice générale de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAC) Mme Christine BARD, professeure d’histoire contemporaine à l’Université d’Angers : « Des oubliées de l’histoire ? » Des résistantes en politique : Mme Sabrina TRICAUD, docteure en histoire, chercheure associée à Sciences po : « Des sénatrices issues de la Résistance : portrait de groupe » Présentation, par des sénateurs et sénatrices de la délégation aux droits des femmes, de l’action au Sénat de sénatrices issues de la Résistance : Mme Hélène ÉDELINE, présentée par Mme Laurence COHEN (groupe communiste républicain et citoyen, Val-de-Marne) : Mme Françoise SELIGMANN , présentée par Mme Christiane DEMONTÈS (vice-présidente du Sénat, groupe socialiste, Rhône) : Mme Nicole de HAUTECLOCQUE, présentée par M. Mme Brigitte GROS, présentée par Mme Françoise LABORDE (groupe du Rassemblement démocratique et social européen, Haute-Garonne) :

Related: