background preloader

Fantastique

Fantastique
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le héros fantastique a presque systématiquement une réaction de refus, de rejet ou de peur face aux événements surnaturels qui surviennent. Le fantastique est très souvent lié à une atmosphère particulière, une sorte de crispation due à la rencontre de l’impossible. La peur est souvent présente, que ce soit chez le héros ou dans une volonté de l’auteur de provoquer l’angoisse chez le lecteur ; néanmoins ce n’est pas une condition sine qua non du fantastique. Registres apparentés[modifier | modifier le code] Le fantastique est souvent considéré comme très proche de la science-fiction. En français, une erreur fréquente consiste à appeler « fantastiques » tous les textes appartenant au genre anglo-saxon de la fantasy, comme ceux de J. Histoire[modifier | modifier le code] Origines[modifier | modifier le code] Roman gothique[modifier | modifier le code] La véritable source du genre fantastique est le roman gothique anglais de la fin du 1785.

Théorie d'Everett Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le paradoxe du chat de Schrödinger dans l’interprétation d’Everett des mondes multiples (many worlds). Ici, chaque événement est une bifurcation. Le chat est à la fois mort et vivant, avant même l'ouverture de la boîte, mais le chat mort et le chat vivant existent dans des bifurcations différentes de l'univers, qui sont tout aussi réelles l'une que l'autre. La théorie d'Everett, appelée aussi théorie des états relatifs, ou encore théorie des mondes multiples, est une interprétation de la mécanique quantique visant à résoudre le problème de la mesure quantique. Contexte[modifier | modifier le code] Hugh Everett, qui l'a développée, estimait invraisemblable qu'une fonction d'onde déterministe donne lieu à des observations qui ne le sont pas, conséquence pourtant d'un postulat de la mécanique quantique, celui de la réduction du paquet d'onde. Objections[modifier | modifier le code] Développements récents[modifier | modifier le code]

Le Fantastique Lentement, depuis vingt ans, le surnaturel est sorti de nos âmes. Il s’est évaporé comme s’évapore un parfum quand la bouteille est débouchée. En portant l’orifice aux narines et en aspirant longtemps, longtemps, on retrouve à peine une vague senteur. C’est fini. Nos petits-enfants s’étonneront des croyances naïves de leurs pères à des choses si ridicules et si invraisemblables. Notre pauvre esprit inquiet, impuissant, borné, effaré par tout effet dont il ne saisissait pas la cause, épouvanté par le spectacle incessant et incompréhensible du monde a tremblé pendant des siècles sous des croyances étranges et enfantines qui lui servaient à expliquer l’inconnu. Dans vingt ans, la peur de l’irréel n’existera plus même dans le peuple des champs. Elle a eu, cette littérature, des périodes et des allures bien diverses, depuis le roman de chevalerie, les Mille et une Nuits, les poèmes héroïques, jusqu’aux contes de fées et aux troublantes histoires d’Hoffmann et d’Edgar Poe. Elle refusa.

Fantasy Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Définition[modifier | modifier le code] Le Journal officiel du 23 décembre 2007 a adopté le néologisme « fantasie » comme équivalent du grec fantasia (« imagination ») en la définissant de la manière suivante : « genre situé à la croisée du merveilleux et du fantastique, qui prend ses sources dans l’histoire, les mythes, les contes et la science-fiction »[1]. De son côté, le Grand dictionnaire terminologique de l’Office québécois de la langue française a proposé en 2003 le terme « merveilleux »[2]. Dans son acception actuelle, le terme fantasy serait apparu pour la première fois aux États-Unis avec la revue The Magazine of Fantasy en 1949[4]. Pour l'écrivain et éditeur André-François Ruaud, la fantasy peut être considérée comme un sous-genre du fantastique : — André-François Ruaud, Cartographie du merveilleux[5]. De même, J. — J. Histoire[modifier | modifier le code] Origines[modifier | modifier le code] Littérature[modifier | modifier le code]

Les fées sont parmi nous "Il se peut que les événements que nous allons raconter dans ce petit livre dévoilent l'escroquerie la plus fabuleuse jamais livrée au public, mais..." Sir Arthur Conan Doyle, The Coming Of The Fairies, 1922. Tout a commencé au début du mois de mai 1920. Arthur Conan Doyle est en train de rassembler des témoignages en vue d'un article sur les fées lorsqu'en causant avec M. Gow, le rédacteur en chef du magazine Light, il apprend que quelqu'un se vante d'en avoir photographié. Gow dirige son ami sur Miss Felicia Scatcherd, une dame versée dans l'occultisme qui a dans ses relations une personne ayant eu les clichés sous les yeux. Conan Doyle apprend ainsi que c'est le frère de Miss Gardner qui est à l'origine de la découverte. Conan Doyle exulte. Devant l'accumulation de témoignages favorables, Conan Doyle écrit à Gardner pour lui demander de révéler l'affaire au public et d'entreprendre une " enquête impartiale". Suite à l'article du Strand, les réactions des journaux sont mitigées.

Univers parallèle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. On nomme univers parallèle, ou monde parallèle, un univers séparé du nôtre possédant ses propres dimensions d'espace et de temps. Il peut s'agir d'un univers engendré par des phénomènes physiques hypothétiques, ou dans les œuvres de fiction par une modification arbitraire d'un événement. Selon les œuvres de fiction, ces univers sont décrits pour eux-mêmes ou en les faisant interagir avec notre univers, le principal pour nous. En physique[modifier | modifier le code] Les réalités d'Everett[modifier | modifier le code] Hugh Everett a proposé une interprétation de la fonction d'onde en mécanique quantique : pour lui, cette fonction décrit la réalité, et toute la réalité. Malgré sa complexité et les doutes sur sa réfutabilité, cette interprétation est utilisée en physique au même titre que celle de la décohérence et celle de Copenhague, et présente ainsi les lois quantiques comme exactes et complètes, plutôt que simplement statistiques.

40 Mind Blowing Fantasy Creatures Roc Modern digital art makes it possible for us to view the fantasy creatures depicted in the legends or mythology. The fantasy creatures are important part in game art, which is often representation of power, awesome and fighting. In this post, please enjoy a collection of 40 mind blowing artwork of fantasy creatures created by different of artist. Check out the link below the picture and you will have the opportunity to view more portfolio of the artist. God of evanescence Scarlet mage Another Rough Day 1 Dragon Mage by kerembeyit Lion Crisis Eowyn and the nazgul Running with spirits Wild Defiance Curse of the worgen issue Fantasy Creatures John carter white apes key frame Noble dragon

Utopie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’utopie (mot forgé par l'écrivain anglais Thomas More, du grec οὐ-τοπος « en aucun lieu ») est une représentation d'une réalité idéale et sans défaut. C'est un genre d'apologue qui se traduit, dans les écrits, par un régime politique idéal (qui gouvernerait parfaitement les hommes), une société parfaite (sans injustice par exemple, comme la Callipolis de Platon ou la découverte de l'Eldorado dans Candide) ou encore une communauté d'individus vivant heureux et en harmonie (l'abbaye de Thélème dans Gargantua de Rabelais en 1534), souvent écrites pour dénoncer les injustices et dérives de leurs temps. Une utopie peut désigner également une réalité difficilement admissible : en ce sens, qualifier quelque chose d'utopique consiste à le disqualifier et à le considérer comme irrationnel. Genre opposé, la dystopie — ou contre-utopie — présente non pas le meilleur des mondes mais le pire. Origine du terme « utopie »[modifier | modifier le code]

Herman Melville Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Melville. Herman Melville Œuvres principales Pratiquement oublié de tous à sa mort, Melville est redécouvert dans les années 1920 à travers son œuvre maîtresse Moby-Dick. Biographie[modifier | modifier le code] Les années de formation[modifier | modifier le code] Au cours d'un voyage à New York en décembre 1831, Allan Melvill, qui tente de monter une nouvelle affaire dont il serait le patron, contracte une pneumonie. Melville en 1846-1847. À la fin de 1840, déçu dans ses espoirs à l'ouest, Melville se rend à Nantucket, berceau américain de la chasse à la baleine, où il signe, le 26 décembre, son inscription sur le rôle de l’Acushnet, trois-mâts baleinier de 358 tonnes (il reçoit une avance de 84 dollars sur son salaire) et embarque à New Bedford le 31 décembre. Carrière littéraire[modifier | modifier le code] La suite de sa carrière littéraire est une longue suite de désillusions.

Joseph Conrad Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Joseph Conrad Joseph Conrad en 1904. Œuvres principales Joseph Conrad, de son vrai nom Teodor Józef Konrad Korzeniowski herb. Nałęcz, né le à Berditchev (Ukraine - Empire russe) et mort le à Bishopsbourne (Kent - Angleterre), d'origine polonaise, il est considéré comme l'un des plus importants écrivains anglais du XXe siècle. Biographie[modifier | modifier le code] Joseph Conrad est né à Berdytchiv dans l'Empire russe (aujourd'hui en Ukraine), au sein d'une famille de la noblesse polonaise (Szlachta). Celui-ci est alors confié à son oncle maternel, Tadeusz Bobrowski, qui demeurait à Cracovie, et à qui il devait rester très attaché, entretenant avec lui une correspondance suivie jusqu'à la mort de ce dernier en 1894. Carrière maritime[modifier | modifier le code] Carrière littéraire[modifier | modifier le code] Blason du clan Nałȩcz Une écriture[modifier | modifier le code] Évocation Littéraire[modifier | modifier le code]

Alexandre Dumas Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Alexandre Dumas Portrait d’Alexandre Dumas en 1855 par Nadar Œuvres principales Compléments Signature La paternité de certaines de ses œuvres lui est contestée. Biographie[modifier | modifier le code] Enfance[modifier | modifier le code] Maison natale d'Alexandre Dumas à Villers-Cotterêts. Alexandre Dumas naît le 15 thermidor an X (24 juillet 1802) à Villers-Cotterêts (Aisne) de l'union de Thomas Alexandre Davy de la Pailleterie, général d'armée ayant fait une brillante carrière pendant la Révolution française, et Marie-Louise-Élisabeth Labouret, fille de Claude Labouret, aubergiste à l'Écu d'or à Villers-Cotterêts[1], commune où la maison natale est visible au 46 de l'ancienne rue Lormet, rebaptisée Alexandre Dumas. L'enfant a pour marraine sa sœur, Aimée-Alexandrine Dumas (son aînée de neuf ans) et pour parrain le maréchal d'Empire Guillaume Brune[3]. Le général Dumas meurt le 26 février 1806, quatre ans après la naissance de son fils.

Uchronie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans la fiction, l’uchronie est un genre qui repose sur le principe de la réécriture de l’Histoire à partir de la modification d’un événement du passé. « Uchronie » est un néologisme du XIXe siècle fondé sur le modèle d’utopie, avec un « u » négatif et « chronos » (temps) : étymologiquement, le mot désigne donc un « non-temps », un temps qui n’existe pas. On utilise également l’anglicisme « histoire alternative »[1] (alternate history). L’auteur d’une uchronie prend comme point de départ une situation historique existante et en modifie l’issue pour ensuite imaginer les différentes conséquences possibles. Régis Messac, dans sa revue Les Primaires donne, en 1936, de l’uchronie cette définition : « Terre inconnue, située à côté ou en dehors du temps, découverte par le philosophe Renouvier, et où sont relégués, comme des vieilles lunes, les événements qui auraient pu arriver, mais ne sont pas arrivés »[2]. Étymologie[modifier | modifier le code]

Walter Scott Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Walter Scott Sir Walter Scott. Portrait par Henry Raeburn, 1822 (National Galleries of Scotland). Œuvres principales Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse[modifier | modifier le code] Demeure des Scott, à George Square (Édimbourg), où l'auteur vécut de 4 à 26 ans (entre 1775 et 1797), avant de déménager à Castle Street, dans New Town. La famille de Walter Scott appartient à une branche cadette du clan Scott, qui est installé dans la région frontière de l'Écosse et dépend de la Maison de Buccleuch. « La Rencontre de Burns et de Scott », peinture à l'huile de Charles Hardie, 1893 (Dunedin Public Art Gallery). La tour Smailholm, près de la ferme de Sandyknowe, où Scott a passé une partie de son enfance. Vue depuis la tour Smailholm, vers l’est et la ferme Sandyknowe. Poète[modifier | modifier le code] À l'âge de 25 ans, il commence à écrire, compose le Chant de guerre du Midlothian (1792), sa première œuvre.

Rob Roy (roman) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. C’est une œuvre réaliste où l’activité économique joue un rôle important. Voulant sauver l'entreprise familiale de la ruine, un jeune Londonien se rend dans une Écosse en proie à la crise qui précède la rébellion jacobite de 1715. Sa recherche d'un cousin scélérat lui fait croiser la route du hors-la-loi Robert MacGregor, dit Rob-Roy, lié aux jacobites, et qui a lui aussi un compte à régler avec ce cousin. Le livre est un des plus grands succès de Scott. Au début de l'année 1817, il publie Harold l'Intrépide, son dernier long poème. En juillet, il part en repérage, visitant sur la rive orientale du Loch Lomond la caverne de Rob Roy[2] et Glen Falloch[3]. Il commence à écrire en août. Rob Roy paraît en trois volumes le , sous la signature « the Author of Waverley, Guy Mannering, and The Antiquary » : à Édimbourg, chez Archibald Constable and Co ;à Londres, chez Longman, Hurst, Rees, Orme, and Brown[2]. Statue de Rob Roy.

Science-fiction Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir SF. Étymologie et origine[modifier | modifier le code] Dans son essai intitulé On The Writing of Speculative Fiction, publié en 1947 dans Of Worlds Beyond, l'auteur américain Robert A. Heinlein plaida en faveur du concept de « speculative fiction »[4], ou fiction spéculative réaliste[5] pour se démarquer des récits de fantasy qui paraissaient encore à l'époque sous l'étiquette générale de science fiction. Si le néologisme de Robert A. Dans le monde francophone, le terme de science-fiction s'impose à partir des années 1950[6] avec pour synonyme et concurrent direct le mot anticipation. Définitions et fonctionnement[modifier | modifier le code] L'expérience de pensée : le récit de science-fiction est toujours un que se passe-t-il si... ? La distanciation cognitive : le lecteur doit être embarqué dans un monde inhabituel. — Philip K. L'activité de compréhension du lecteur : elle fait suite à la distanciation.

Related: