background preloader

Textes doctrinaux Salve Regina

Textes doctrinaux Salve Regina
Related:  liturgie

Dialogues avec l'ange - Documents dialogues avec l'ange Le contexte historique Durant 17 mois, pendant la seconde guerre mondiale, quatre amis hongrois (Gitta Mallasz, Lili Strausz, Hanna Dallos et son mari Joseph Kreutzer) ont reçu un enseignement qu'ils disaient émaner d’autre part, d’un maître intérieur ou d’un ange. Gitta Mallasz avait reçu une vague éducation catholique, les trois autres, d’origine juive, n’avaient pas reçu d'éducation religieuse particulière. Leurs professions, décoratrices pour Hanna Dallos et Gitta Mallasz, designer pour Joseph Kreutzer et professeur d’expression corporelle pour Lili Strausz, ne les inclinaient guère non plus à des préoccupations mystiques. Mais cette époque troublée porte aux remises en questions, aux interrogations les plus brûlantes. En 1943, les quatre amis se retrouvent dans une petite maison louée par Hanna et Joseph à Budaliget dans les environs de la capitale, où ils essaient de trouver un peu de sérénité. Les nazis hongrois surveillent de près ce drôle d’atelier.

mars | 2010 | Spiritualité pour gens futés Un des aspects les plus importants de la vie est sans doute la richesse matérielle. En effet, votre niveau d’abondance financière et d’abondance matérielle sous toutes ses formes vous assiste dans la création des expériences physiques qui vous plaisent. En quelque sorte, l’argent et les objets en général sont destinés à vous faire plaisir, comme tout le reste ! Ce sont vos jouets. Vous n’avez pas à vous priver de la matière. D’ailleurs, s’il y en a bien qui sont capables de donner aux autres, ce sont les riches n’est-ce pas ? Une première idée de l’abondance est la suivante : lorsque vous respirez, vous considérez toujours que l’inspiration suivante sera là pour vous alors que sans elle vous pourriez mourir dans les minutes qui suivent. Alors comment expérimenter l’abondance financière ? A l’inverse, les gens entretiennent la pénurie dans leur vie en se concentrant sur le manque. La gratitude est un premier pas vers l’abondance, car la reconnaissance remplace la frustration.

CIEPFC : Centre International d'Etude de la Philosophie Française Contemporaine Alexandre Grothendieck Journaliste, ancien rédacteur en chef de Libération et Télérama. Le portail gris aurait besoin d’un coup de peinture, mais la maison résiste au temps et au manque d’entretien. On n’ose pas frapper, l’hom­me qui vit là a fini par se fâcher avec ses voisins, un homme d’une cinquantaine d’années et sa mère, qui lui rendaient quelques services. La raison de cette ultime chamaillerie ? « J’ai arraché quelques brins d’herbes qui poussaient sur la partie goudronnée du chemin qui mène à la maison. L’un des plus grands esprits du XXe siècle vit comme Edmond Dantès au château d’If. À La recherche d’un mystère En 1988, l’une de ses dernières photos connues Alexandre Grothendieck, 83 ans [2], ne veut voir personne et ceux qui veillent sur lui, à distance, refusent de vous donner le nom de son village. Un coup d’œil chez les voisins d’en face Du point de vue mathématique, l’idée nouvelle d’Einstein était banale. Une pensée féconde En guise de casse-noisettes... Arpenter l’infini

Tractatus logico-philosophicus Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Tractatus logico-philosophicus est une œuvre de Ludwig Wittgenstein. Elle a d'abord paru en allemand en 1921[1] sous le titre Logisch-Philosophische Abhandlung, puis, sur les suggestions de George Edward Moore[2], en anglais, un an plus tard avec le titre latin actuel. Avec Investigations philosophiques, ce texte est l’une des pièces majeures de la philosophie de Wittgenstein, il est inspiré par un logicisme anti-psychologiste[3], une position que Wittgenstein abandonne par la suite[4]. Ouvrage très court (environ 70 pages), le Tractatus a donné lieu à de nombreuses interprétations[n 1], parfois difficilement conciliables[5]. Alors que la signification mystique[6] de ce texte est pour Wittgenstein éthique et esthétique[7], la plupart des lectures ont mis en avant son intérêt en logique et en philosophie du langage. Ludwig Wittgenstein tente d’étendre son travail des fondements de la logique à l’essence du monde[5]. — Bertrand Russell[9].

A-t-on lu la Bible ? -- Histoire Secrète La Bible est autant un instrument de domination qu'une arme de destruction massive. C'est le constat alarmant que nous sommes en droit de tirer après lecture du troublant Qui est Dieu ? de Jean Soler, diplomate érudit et brillant penseur du monothéisme, dont Michel Onfray faisait l'éloge récemment. Notons aussi, avant de détailler le contenu du livre, que certains de ses éléments critiques ont déjà été étudiés par des auteurs aussi divers et prestigieux que Julien l'Apostat, Spinoza ou Nietzsche...entre autres. « Dieu » ou « Iahvé » ? La majorité des Bibles sur le marché, à l'exemple de l'édition Segond 21, sont des traductions erronées, mensongères et intéressées. Prenez une Bible à la traduction opportune donc, Exode 3,18 vous pourrez y lire :Dieu dit encore à Moïse : « Voici ce que tu diras aux Israélites : L'Éternel, le Dieu des Hébreux, nous est apparu ». « Ecrasés dans le territoire des chacals... » Ne pas être contaminés par les étrangers

Le recouvrement d’âme Dans le chamanisme, tout n’est finalement qu’une histoire d’âme : lorsque celle-ci est bien ancrée dans le corps, qu’elle est unifiée et présente dans la réalité matérielle, l’individu est en pleine possession de ses moyens. Il est alors protégé de la maladie, de la souffrance et de la peur, et ressent la connexion intime qui le relie au sens de l’existence et lui permet d’exprimer librement sa créativité et son enthousiasme. Il est dans « l’état de grâce », pour reprendre l’expression de la psychologue américaine Sandra Ingerman, spécialiste du recouvrement d’âme et auteur de Soul Retrieval (Recouvrer son âme), l’ouvrage de référence sur cette pratique. Il arrive cependant que l’âme ne soit pas complètement présente dans le corps, et que l’être souffre de son absence ; il lui manque ou il a perdu « quelque chose », et ce sera au chamane, « l’appeleur d’âmes », de partir à la recherche de ce supplément d’âme qui lui fait défaut, et de lui restituer. Initiation et incarnation

Astrothéologie (2/3) Pour les hommes de l'ancien temps, l'ennemi le plus dangereux et effrayant était l'obscurité inconnue de la nuit, faisant donc du Soleil, la lumière, un cadeau du ciel au monde. Sans sa lumière nous ne voyons pas, sans sa chaleur nous ne bougeons pas, sans son énergie la nourriture ne pousse pas. Nos vies-mêmes dépendent de l'énergie émise par le Soleil, faisant de lui la vie et le sauveur. C'est pourquoi dans Deutéronome 4:24 et Hébreux 12:29, il est dit "Dieu consume le feu du ciel". Le Prince des Ténèbres est l'ombre du Mal, le Mal, le Diable. C'est de là que vient le mot "Héros", l'encouragement "Hourra !" "À l'aube ce merveilleux enfant nouveau-né, le Fils-Soleil de Dieu, est né de nouveau, Horus s'est levé. Dans votre temple ou au Golgotha, le Fils-Soleil de Dieu, la lumière de vérité, est donc jugé et crucifié avec les deux voleurs du passé et de l'avenir. Les cultures tout autour de l'ancien monde ont gardé une trace du temps et des saisons basée sur le mouvement du Soleil. .

Related: