background preloader

Censure

Censure
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Madame Anastasie, 1874, par André Gill, (1840–1885). La censure est la limitation arbitraire ou doctrinale de la liberté d'expression de chacun. Elle passe par l'examen du détenteur d'un pouvoir (étatique ou religieux par exemple) sur des livres, journaux, bulletins d'informations, pièces de théâtre et films, etc. avant d'en permettre la diffusion au public. Par extension, la censure désigne différentes formes d'atteintes à la liberté d'expression, avant et/ou après leur diffusion (censure a priori et a posteriori). La censure politique (limitation par le gouvernement de la liberté d'expression) est différente de la censure indirecte, non officielle, mais sous forme de pression, en particulier une forme de censure économique (due notamment à la concentration des médias, etc.) ; les phénomènes d'autocensure peuvent également être ajoutés. La censure est représentée sous la forme d'Anastasie tenant de grands ciseaux[réf. nécessaire].

https://fr.wikipedia.org/wiki/Censure

Related:  8. La diversité des médiasDestruction de la mémoire

Conseil supérieur de l'audiovisuel (France) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) est l'autorité de régulation de l'audiovisuel (télévision et radio seulement) en France. Depuis le , il est présidé par Olivier Schrameck. C'est une « autorité administrative indépendante », comme la CNIL. Son but est de veiller à la bonne application de la loi de 1986, précitée, sur la liberté de communication. La loi a donné naissance à une importante jurisprudence. Autodafé Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un autodafé (du portugais « auto da fé », traduction du latin « actus fidei » — « acte de foi ») est la cérémonie de pénitence publique célébrée par l'Inquisition espagnole, française ou portugaise, pendant laquelle celle-ci proclamait ses jugements. Dans le langage populaire, ce terme est devenu pratiquement synonyme d'une exécution d'hérétiques par le feu.

La liberté d'expression Reconnaître la liberté d’expression a souvent constitué l’une des premières étapes vers la démocratie. Revendication commune au libéralisme politique et au républicanisme, elle est le pendant de la liberté de conscience et s’oppose au dogme. Celui de la monarchie absolue (crime de lèse-majesté), celui de la religion (délit de blasphème). Maniant l’ironie, Beaumarchais fait dire à son Figaro : « Pourvu que je ne parle en mes écrits ni de l’autorité, ni du culte, ni de la politique, ni de la morale, ni des gens en place, ni des corps en crédit, ni de l’opéra, ni des autres spectacles, ni de personne qui tienne à quelque chose, je puis tout imprimer librement, sous l’inspection de deux ou trois censeurs. » Aux XVIIe et XVIIIe siècles, les révolutions anglaise, américaine et française se sont, entre autres, caractérisées par la reconnaissance de la liberté d’expression. Elles réalisaient ainsi une partie du projet des Lumières.

Négationnisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le terme « négationnisme » est un néologisme créé en 1987 par l'historien Henry Rousso pour désigner le fait de contester la réalité du génocide mis en œuvre contre les Juifs par l'Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale, c'est-à-dire la négation de la Shoah. Le négationnisme consiste ainsi à prétendre, soit qu'il n'y a pas eu d'intention d'exterminer les Juifs, soit que les moyens de réaliser cette extermination, notamment les chambres à gaz homicides, n'ont pas existé. Par la suite, le négationnisme désigne la contestation ou la minimisation des crimes contre l'humanité condamnés par le Tribunal de Nuremberg.

Le CSA enquête sur un reportage de TF1 Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) s’est autosaisi à propos d’un reportage diffusé le 1er octobre dans le journal télévisé de 13H00 sur la chaîne. Le document, consacré au marché immobilier montrait un jeune homme en quête d’une première acquisition immobilière à Rennes. En pleine période de crise de l’immobilier le sujet s’avérait dans l’air du temps. Or, le site Acrimed - (action critique des médias), «observatoire des médias» - a révélé que ce soit-disant jeune acheteur était en fait un agent immobilier, jouant un rôle devant un autre agent immobilier. Légende noire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une légende noire est une expression désignant une perception négative d'un personnage ou d'un événement historique. Généralement infondée ou partielle, elle ne peut se confondre avec la vérité historique. Origines du terme : la Légende noire espagnole[modifier | modifier le code] L'expression fut introduite à propos de l'Espagne, de son histoire et du peuple espagnol en 1913 par l'historien Julián Juderías qui voulait dénoncer les « récits fantastiques » colportés sur son pays à l'étranger, « les descriptions grotesques », les accusations, la négation voire « l'ignorance systématique de tout ce qui est favorable dans les divers domaines de la culture et de l'art » et enfin les accusations proférées « à partir de faits exagérés, mal interprétés ou totalement faux ». Julián Juderías, La légende noire, 1914.

Liberté d'expression Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La liberté d'expression est le droit reconnu à l'individu de faire connaître le produit de son activité intellectuelle à son entourage[1]. Elle procède de la faculté de communiquer entre humains, qui a longtemps été seulement considérée comme simple phénomène naturel conditionnant la vie sociale, avant d'être solennellement érigée en liberté individuelle, aujourd'hui juridiquement garantie mais en réalité assez étroitement encadrée. La faculté de s'exprimer, phénomène social[modifier | modifier le code]

Ad usum Delphini Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. « Lorsque le roi, contre elle enflammé de dépit, La chassa de son trône ainsi que de son lit, » avec la version ad usum Delphini : « Lorsque le roi contre elle irrité sans retour, Liberté de la presse Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La liberté de la presse est l'un des principes fondamentaux des systèmes démocratiques qui repose sur la liberté d'opinion, la liberté mentale et d'expression. Ainsi, l'article 11 de la Déclaration française des droits de l'homme et du citoyen de 1789 dispose : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre à l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi. » L'article 19 de Déclaration universelle des droits de l'homme aussi dispose la protection de la liberté de la presse. Histoire de la liberté de la presse[modifier | modifier le code] Les grands principes du droit de la presse[modifier | modifier le code]

Related: