background preloader

Table de Peutinger

Table de Peutinger
Related:  Lieux & Itinéraires

Théâtre antique de Mandeure Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Histoire[modifier | modifier le code] Disposition du théâtre par rapport aux autres éléments monumentaux Le théâtre fut érigé au Ier siècle dans la cité antique d'Epomanduodurum (qui deviendra la ville de Mandeure). La construction du théâtre semble avoir été faite en trois phases et une des hypothèses est que le théâtre ait succédé une arène ce qui ne serait pas un cas unique[coll 3]. Architecture[modifier | modifier le code] La porte nord du théâtre restaurée Les gradins, répartis sur quatre étages (maenianum), s'appuyaient en partie sur la colline et recouvraient un dédale d'escaliers et de couloirs, ainsi que des équipements techniques tels que des loges et des espaces de stockage des décors[aefc 2]. Aujourd'hui[modifier | modifier le code] Il est de plus dans un remarquable état de conservation. Références[modifier | modifier le code] ↑ p.33↑ a, b et c p.39↑ p.40 ↑ p.396↑ p.398↑ p.403↑ p.407↑ p.400 Autres références

Table de Peutinger - Voies romaines : carte, documents en ligne LEXILOGOS La table de Peutinger est l'ancêtre des cartes routières. Elle couvre tout l'empire romain, et même au-delà : jusqu'en Chine. C'est une reproduction, faite à la fin du XIIe siècle, d'une copie réalisée vers 350, dont l'original est encore plus ancien. Cette carte a été découverte au début du XVIe siècle, à Worms. Elle a été confiée à Konrad Peutinger, contemporain d'Érasme, qui la publia (d'où son nom). Elle mesurait plus de 6 mètres de long et 30 cm de large. C'est une carte routière qui représente les principales routes de l'ensemble de l'empire romain. Elle contient quelques erreurs et inexactitudes. En bas à gauche, les bouches du Rhône, le premier affluent est la Durance. Les doubles tours repésentent une étape importante, on reconnaît : Marseille (Massilia Grecorum), cité grecque, au centre, Arles (Arelate) à gauche du Rhône Riez (Reii Apollinares) dans les Alpes de Haute Provence, en bas, à droite

Archéologie et Architecture 3D en Bourgogne: le Temple de Janus à Autun Voies romaines en Gaule Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les voies romaines en Gaule sont le développement par les Romains d'un réseau routier préexistant à leur arrivée. Historique[modifier | modifier le code] L'opinion générale selon laquelle les Romains seraient à l'origine de l'ensemble du réseau de voies antiques en Gaules n'est pas exacte. Ainsi, Jules César, dans son œuvre De Bello Gallico (Commentaires sur la Guerre des Gaules), qui relate ses six années de campagne en Gaule, évoque la rapidité avec laquelle ses légions ont progressé sur le sol gaulois grâce à un réseau routier important et performant. L'étude de la vie sociale et surtout économique de l'époque celte montre bien qu'à l'arrivée de ces soldats romains existaient depuis fort longtemps de grands courants d'échanges commerciaux entre les différentes peuplades. Bien que le développement global des voies romaines en Gaule ait débuté sous le règne de Jules César, c'est sous le principat d'Auguste qu'il va prendre son essor.

Grand, la gallo-romaine Grand n’est pas un village ordinaire. Pour y parvenir, il faut traverser de vastes forêts avant de découvrir, au cœur d’une clairière, une architecture typique des confins de la Champagne et de la Lorraine. L’étonnement est d’autant plus grand lorsque l’on y découvre ses vestiges antiques. Son amphithéâtre et sa mosaïque figurent parmi les plus impressionnants du monde romain. Chapelle Sainte Libaire à Grand Petit à petit, la poésie du lieu opère et si l’on s’y attarde, on y découvre ce que fut ce vaste sanctuaire dédié à Apollon Grannus, dont les guérisons et les prédictions étaient recherchées par les dignitaires romains. Depuis 1960, de nombreuses recherches archéologiques se sont succédé.

Bibracte - 2014, une campagne de fouilles fructueuse sur le mont Beuvray (Archeologia.be, 15 décembre 2014) Une construction excavée insolite À moins de 30 m en contrebas du bâtiment précédent, l’équipe suisse a entièrement dégagé un autre édifice bien plus insolite : une vaste pièce rectangulaire de 9,35 x 11 m excavée de près de 2 m dans le rocher. Avec ses murs de pierre soigneusement bâtis, cette construction qui date certainement des derniers temps de l’oppidum reste une énigme : on n’y a retrouvé aucune trace liée à son usage, ni aménagement hydraulique, ni mobilier évocateur, ni même de vestiges de toiture effondrée. De plus, on n’en connaît pas d’équivalent sur les autres sites de Gaule : seul Bibracte fournit une construction similaire, le bâtiment PS1, mis au jour en 2011 à 70 m de là (PS1 présente les mêmes dimensions et la même orientation, mais comporte des contreforts d’angle circulaires). Fig. 3 : Bibracte – Mont Beuvray (Morvan, Bourgogne). Une nouvelle mosaïque dans la grande domus du Parc aux Chevaux Fig. 4 : Bibracte – Mont Beuvray (Morvan, Bourgogne).

Randonnée : faire le chemin Bibracte - Alésia 120 km, pour randonneurs avertis Ce sentier culturel reliant deux imaginaires liés à la Guerre des Gaules, à Jules César et Vercingétorix, vous emmène des hauteurs de la ville gauloise de Bibracte jusqu’à l’oppidum d’Alésia. Un balisage spécifique « Bibracte Alésia » Comme tout chemin, le Bibracte-Alésia a son marquage, mais celui-ci est spécifique : ses couleurs sont bleu et jaune pour le différencier des GR que parfois il emprunte (GR.13 et GR tour du Morvan). Marcher n’est pas qu’une activité physique consistant à se déplacer et à changer d’espace. Pourquoi ne pas aller plus loin, dans tous les sens du terme et se déplacer aussi dans le temps ? Jacques LACARRIERE, Préface guide les chemins de l’histoire Bibracte-Alésia Un itinéraire culturel important Cet itinéraire a été inauguré le 29 juin 1996. Autun – Augustodunum Bibracte De tout temps, le mont Beuvray a fait l’objet d’une fréquentation humaine importante, Bibracte devint la capitale des Éduens. Teureau de la Wivre Source de la Cure

lieux sacrés Roman drunkard found on Danish island The 4.5 cm tall Roman bronze figure represents Silenus, a mythological creature based on the Greek figure of the same name. The bronze figure was found recently on the island of Falster and can be dated back to the late Roman Iron Age. It is unknown how the figure ended up on a Danish island. (Photos: National Museum of Denmark) A bronze figure representing the Greek figure Silenus, from the time of Rome's first emperor, Augustus, has been found on the south-eastern Danish island of Falster. This find suggests that there was close contact between the Roman empire and Scandinavia, before and after the emperor's reign. A Roman on Falster The tiny bronze figure represents an elderly, bearded, balding man with thick lips and a plump nose. At first sight the figure seemed so finely detailed that the finder took it home in the belief that it was a modern object. In Greek mythology, Silenus (Greek: Seilenos) was a companion and tutor of the wine god Dionysus. Couch ornamentation The way to Falster

Archéologie : découverte exceptionnelle d’une tombe princière à Lavau - lest-eclair.fr Les archéologues ont découvert mercredi la chambre funéraire d’un prince celte du Ve siècle avant notre ère, au centre d’un tumulus (monticule au-dessus d’une sépulture) de 40 mètres de diamètre. La tombe date de la fin du Premier âge du Fer (période du Hallstatt). Elle fait partie d’une vaste nécropole comprenant des tombes de l’âge du Bronze, de l’âge du Fer et même de la période gallo-romaine. La chambre funéraire mesure 14m² et est intacte. Le défunt y repose avec son char, un riche mobilier, un grand chaudron à vin, un pichet, une passoire, des récipients. Stéphane Sidonino, adjoint scientifique et technique à l’INRAP, explique l’importance de cette découverte au micro d’Alexandra Trubat, notre consœur de Champagne FM, Dans une autre tombe proche, se trouve le squelette d’une femme. Le plus spectaculaire pour le moment réside dans le raffinement des objets d’origine grecque et pour certains sans doute étrusque disposés dans la tombe et liés au service du vin.

Related: