background preloader

MD - Activités en ligne

MD - Activités en ligne
Related:  ÉcritureGrammaire & Exercices #2enseignement au primaire

80 pléonasmes à éviter ! - Un mot après l'autre J’ajouterai « c’est un peu extraordinaire » qui m’agace Mais j’ai un doute sur : Le danger potentiel : « danger » signifie qu’un péril est susceptible de survenir. Il est donc nécessairement « potentiel ». —> Sauf qu’un danger peut être certain « si je me jette du pont, je cours un danger certain ». Ils se rapprochent les uns des autres : lorsqu’on se rapproche, c’est les uns des autres, non ? Repasser une deuxième (ou seconde fois) : avec « re- », on indique déjà qu’on recommence. —-> En repassant une deuxième fois, on est passé 1 fois, puis repassé, puis repassé une 2ème fois…. donc 3 passages. Le faux prétexte : un prétexte c’est quelque chose qu’on invente, donc c’est par essence faux, non ? Caserne (ou garnison) militaire : je ne savais pas qu’il existait des garnisons civiles. —> Peut-être pour préciser que c’est différent de la caserne de pompiers (qui ne sont pas tous militaires). Dépenses somptuaires : somptuaire = relatif aux dépenses, notamment inutiles, ou luxueuses.

jeux JEUX FRANCAIS Reconnaître les parties du corps humain : les cheveux le dos les coudes les mains les pieds les jambes les cuisses la tête le cou les épaules les bras les doigts le ventre les genoux les orteils la poitrine les yeux le front le nez les dents les lèvres la bouche les oreilles les joues les narines les cils les sourcils les pommettes le menton la pomme d'Adam les paupières la lèvre supérieure la lèvre inférieure les tempes les ongles la paume le dos de la main le pouce l'index le majeur l'annulaire l'auriculaire les poignets les chevilles les mollets les fesses les avant-bras les talons la nuque

Les Types de phrase : affiches et leçons Je publie une série d'affiches qui concerne les types de phrase. Elles sont construites autour d'illustrations issues d'oeuvres de jeunesse connues. Il y a notamment : "Gruffalo", "Haut les pattes", "C'est moi le plus beau" et "C'est moi le plus fort". Ce choix d'illustrations ne relève pas seulement d'une préoccupation décorative. J'espère ainsi que cela permettra aux élèves de lier le contenu grammatical abstrait à de l'affectif et au plaisir de l'oeuvre. D'autre part, cela fournira un prétexte en or pour laisser traîner les ouvrages mentionnés dans la bibliothèque de classe.

Roland Roland était en retard. « Va au coin », dit le maître, et Roland obéit. Mais, au coin, il n'y avait rien à faire, alors Roland prit son crayon et dessina un tigre allongé sur le mur. Puis il dit : « CRACK » et le tigre devint vivant. Le tigre s'étira, se déroula de tout son long et dit bonjour au maître très poliment. Le maître répondit : « Il n'y a pas de place pour toi ici. » Il ouvrit la porte et, sans un mot de plus, le tigre sortit. « Récréation, tout le monde dehors maintenant », dit le maître. « Sauf toi, Roland. Roland resta seul dans la classe. Après la récréation, la classe reprit. Relentlessly Fun, Deceptively Educational: Reluctant Writer's Story in Four Days Writing is painful for my son. It's his Achilles heel. During the last parent-teacher conference, his teacher told me all the things I already knew. My son's writing needed work. A LOT of work. So even though it was agonizing for him (and it was a little for me too) we forged ahead. I created a story-in-four-days file folder. The question prompts page was glued to cover of the file folder and it was cut into four sections: 1) character & setting, 2) problem, 3) solution, and 4) conclusion. The lined story paper was glued to the inside of the folder, directly underneath the other page. Each day he completed a section of questions on the outside, opened the flap, and wrote three or four sentences about the details he'd just provided on the inside. This activity reminds me of the cliché, "There's only one way to eat an elephant - one bite at a time." Day 1 there was crying. Day 2 there was no crying, just whining. Day 3 there was reluctance, but no whining. Day 4 there was willingness and an end.

Madame Cindy madame.cindy@hotmail.com Source des images : Logo Nathalie Marchand (www.tuladi.ca) Conception Péga Informatique Copyright Cindy Gobeil et Jimmy Pronovost Auteurs cartes mentales Conjugaison | Fantadys Le problème d’ « espace et de temps » est encore présent, on espère que dans un futur proche , il sera passé ! Les cartes réalisées évoluent au rythme des apprentissages faits en classe. On les complète, on les modifie , on voit comment Léo se les approprie …, on les plastifie et on les réutilisera sûrement l’an prochain ! Les cartes de conjugaison faites cette année sont toutes du même genre …. 1- Le futur : carte faite à la main à partir d’idées trouvées sur le net. Janvier 2019 : Le futur : quelques pièges 2- Le présent Quelques verbes « spéciaux » à connaître (on a fait d’autres cartes aussi pour les verbes voir, prendre, pouvoir …) 2-bis L’emploi du présent de l’indicatif 2-ter Les valeurs du présent en 5ème 3- L’imparfait La carte est incomplète … à compléter l’an prochain … Remarque : la petite accolade entre « Je » et « Tu » est là pour indiquer que ce sont 2 copieurs ! et son complément ( voir ici la fiche verso ) 4- Présent, passé ou futur ? Et si on commençait par le commencement ? 7. 8.

Affichages J'avais repéré depuis longtemps les magnifiques affichages de "Les clés de la classe" concernant les sens des opérations. Je m'en suis donc inspirée et les ai adpatées/complétées pour des CM. Avec son aimable autorisation, je publie donc mon travail, merci trois Plumes !!! Voilà ma démarche pour chaque opération : Résolution en groupe de problèmes ciblés pour rentrer dans chaque catégorie. Les problèmes sont issus de ce super doc de l'IA de la Côte d'Or. Comment diversifier les situations de dictées ? Comment faire que cet exercice incontournable devienne un support d’apprentissage et non pas une simple évaluation ? Comment faire que cet exercice incontournable devienne un support d’apprentissage ? Pour cela il s’agit déjà de se questionner sur son utilité : à quoi sert-elle ? La dictée doit être avant tout un exercice pour réfléchir sur la langue, pour étudier sa forme écrite. Elle doit amener l’élève à mobiliser des procédures, des connaissances du système de la langue, à construire des « routines » orthographiques, à procéder à des analyses. Les démarches et stratégies de relecture d’une dictée doivent être mises en avant et enseignées ; la phase explicative des corrections revêt une grande importance, dans l’installation de stratégies, la correction de chaque faute par l’élève, le retour individuel sur l’erreur font partie du temps d’apprentissage. L’exercice de la dictée est indispensables pour rendre tout entraînement de l’orthographe efficace. retour au sommaire copie du mot

Francais interactif

Related: