background preloader

“L’Internet, c’est fini” : la technologie est devenue le soubassement de nos vies

“L’Internet, c’est fini” : la technologie est devenue le soubassement de nos vies
La lecture de la semaine, il s’agit d’un article paru cette semaine dans le quotidien britannique The Guardian, article qui donne une interprétation tout à fait personnelle d’un événement qui a eu lieu aussi cette semaine à Austin, au Texas, la South By SouthWest Interactive Conference. On doit ce papier à Oliver Burkeman et il s’intitule : « The internet is over » – « L’Internet, c’est fini ». « Si mes petits enfants me demandent un jour où j’ai compris que l’Internet, c’était terminé, écrit Oliver Burkeman, je serai en mesure de leur apporter une réponse assez précise : c’était dans un restaurant mexicain, en face du cimetière d’Austin, au Texas, alors que j’avais déjà avalé la moitié d’un Tacos. C’est là, selon le journaliste, l’obstacle fondamental qui empêche les néophytes de comprendre vers où regarde la culture technologique : de plus en plus, elle regarde dans toutes les directions. Le Web 3.0. La « gamification ». Le dilemme du dictateur. Le biomimétisme arrive. Related:  eBook

volumique À l’occasion de la sortie officielle de Night of the Living Dead Pixels, gagnez un exemplaire du livre-jeu et le T-shirt de l’application ! Répondez à ces dix questions sur l’univers de Night of the Living Dead Pixels avant le 23 juillet à minuit. Les gagnants seront tirés au sort parmi les bonnes réponses; 5 [...] Nous avons eu l’honneur de recevoir le Grand Prix du Jury du festival Futur en Seine 2013 ! Ce prix vise à récompenser les entreprises innovantes et à les soutenir dans leur développement sur le marché. La cérémonie venait clôturer le Village des Innovations au Centquatre Paris, où des dizaines de jeunes entreprises venaient exposer [...] Starlay, notre dernière création en collaboration avec David Calvo, est disponible à partir d’aujourd’hui en téléchargement gratuit sur l’App Store ! Nous avons pu avoir la grande chance d’être invité à un des meilleurs PodCast français : l’Agence tous Geek pour une émission consacrée aux objets communicants.

vous Jean François Gayrard from Untitled from Jean Michel Billaut on Vimeo. Jean-François est d'origine française (il n'est arrivé au Canada qu'en 1999 pour lancer une collection locale des Guides du Petit Futé - sur support papier naturellement...). Conversation tout a fait intéressante sur l'avenir du papier (Jean François n'en veut plus) face à l'édition électronique qui bouscule nos repères habituels, qui ébranle les business models 1.0... Sa vision des choses, et ses objectifs.. Les éditeurs canadiens sont un peu comme les éditeurs français : une poule qui a trouvé un couteau.. Vers une vie sans papier : c'est ce que veut Jean François (à bien y réfléchir moi aussi) .. Pour contacter Jean-François Gayrard : gayrard.jf(arobase)gmail.com Interview de Jean François sur "immigrantquebec.com" ici © Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub.

Dominique Cardon : Pourquoi l’internet n’a-t-il pas changé la politique On ne présente plus Dominique Cardon, sociologue au laboratoire des usages SENSE d’Orange Labs. Il publie au Seuil, dans la collection « la République des Idées », un petit livre synthétique, stimulant, lucide et informé sur La Démocratie internet. Un ouvrage où il tente de nous expliquer pourquoi le grand soir électronique n’a pas eu lieu. InternetActu.net : Depuis l’origine de l’internet, on a beaucoup fantasmé sur la démocratie électronique et son avènement. Dominique Cardon : Elle vient tout droit de son histoire. L’appropriation personnelle, le bidouillage, le do-it-yourself a défini un cadre nouveau pour investir les technologies qui étaient si mal aimées à l’époque en raison de leur connivence avec les pouvoirs militaire et marchand. Image : Dominique Cardon photographié par André Gunthert lors de la 4e école doctorale d’été de l’EHESS et de l’Institut Télécome à Porquerolles en septembre 2009 – avec l’aimable autorisation de l’auteur.

Splog Non, Splog n’est pas le petit frère de Spock dans Star Trek et ne relève pas de la science fiction mais c’est un mal bien réel ! Splog est une combinaison de 2 mots "Spam" et "Blog". Le Splog est au blog ce que le spam est au mail. Il désigne tout blog qui a pour seule vocation d’augmenter la popularité des sites-blogs sur lesquels il pointe. Le splog publie des billets qui contiennent de nombreux liens (adresse de sites-blogs) avec des sites que l’auteur du splog veut promouvoir. En fait, il s’agit d’une technique pour doper le pagerank d’un site de manière artificielle. Le terme a été popularisé par le serial entrepreneur Mark Cuban en 2005 qui a dénoncé l’ampleur du problème et demandé à ce que chacun se mobilise pour neutraliser cette nouvelle forme de spam qui déstabilise voire décrédibilise la blogosphère. Certains préfèrent le terme Clog à Splog mais il est nettement moins usité et lorsque vous êtes victime d’une avalanche de splogs, on appelle cela le Spamalanche…

PHOTO DINER HIGH-TECH OBAMA 2011 | SITE GEEK et HIGH-TECH NWE Vous voulez voir à quoi ressemble une belle brochette de CEO réunis autour d’une bonne bouffe? Voici une photo prise durant le repas « Tech » organisé annuellement par la Maison Blanche avec entre autres Steve Jobs (CEO Apple), Mark Zuckerberg (CEO Facebook), Eric Schmidt (CEO Google), Carol Bartz (CEO Yahoo!), Dick Costolo (CEO Twitter) ou encore John Chambers (CEO Cisco Systems) trinquant avec le Président Obama. Bref, hier soir cette table était THE PLACE TO BE… Vous aurez sans doute noté qu’un CEO d’envergure manquait à l’appel… Et oui, Steve Ballmer (CEO Microsoft) n’était pas présent à la petite sauterie de luxe réservée aux acteurs de la Silicon Valley ce qui a inspiré la rédac de The Oatmeal… ^^ vous Michael Philippe from Paris ? Un kiosque à journaux à la sauce 2.0 Untitled from Jean Michel Billaut on Vimeo. Un kiosque à journaux à la sauce 2.0 : lekiosque.fr. 90 maisons d'édition française de revues sont actuellement intégrées dans lekiosque.fr. Soit environ 450 titres de presse disponibles on line... En France, il y 700 à 1.000 titres de presse grand public. Au total 3.500 titres dans le pays (avec la presse professionnelle, etc..).. Comment cela fonctionne-t-il ? Quel est le prix de l'achat en kiosque numérique ? Quel est le business model de lekiosque.fr ? L'application iPad vient d'être lancée. Comme si vous étiez devant le kiosque à journaux en bas de chez vous... Concurrence ? Pourra-t-on acheter un article à l'unité dans telle ou telle revue ? Quid des journaux en anglais ou autres langues ? Lekiosque 3D est déjà accessible sur l'appstore du Monde entier... Chiffre d'affaires prévu pour 2011 : plus d'un million d'€.. Apple prend 30% du prix de vente, lekiosque prend aussi 30%... Quid des quotidiens ? Commentaires au débotté...

Ma bibliothèque d'eBooks gratuit sur iPhone - just me myself and En utilisant le non moins gratuit eReader... voici un tutoriel pour avoir sa bibliothèque gratuite sur iPhone Tout d’abord quelques considérations techniques. eReader est une boite qui fournit des logiciels ’gratuits) pour tout une série de machines (Nokia, iPod Touch, mac os, winchose...) Le format de fichier qu’il utilise est le .pdb, u ndérivé de l’ancien format pour palm. Comment qu’on fait ? 1. 2. 3. 4. Vous voilà avec une bibliothèque numérique sur mesure pour votre iPhone ;o) Pour tester : trois fichiers .pdb La bible (nouveau et ancien testament)... un classique ;o) le coran (idem) Le Coran Stase 2.0 (de la super SF !) Stase ampha 2.0 Stase Episode 1 Dézippez ces fichiers et envoyez-les sur votre copte à eReader. Et pour les lire sur iPhone ? Certe il vous reste encore à installer l’application sur votre iPhone ou iPod Touch... Rendez-vous dans votr eappStore : Catrégories / Livres numériques / onglet "Gratuites" ou directement Recherche : eReader Installer Configurer eReader sur l’iPhone

Internet nous rend-il seul ? Non ! « Nous vivons dans un isolement qui aurait été inimaginable pour nos ancêtres, et pourtant nous n’avons jamais été plus accessibles » via les technologies de la communication et les médias sociaux, estime l’écrivain Stephen Marche pour The Atlantic. La montée de la solitude ? Selon lui, nos médias sociaux interfèrent avec nos amitiés réelles. Pour preuve, Stephen Marche (@StephenMarche) en appelle aux travaux du sociologue Erik Klinenberg (@ericklinenberg), auteur de Going Solo : la montée de l’extraordinaire et surprenant appel à vivre seul . Dans son ouvrage, Klinenberg explique que la vie solitaire se développe plus que jamais : 27 % des ménages américains sont composés d’une seule personne, alors qu’on ne comptait que 10 % de foyers composés d’une seule personne dans les années 50. 35 % des adultes de plus de 45 ans sont chroniquement solitaires, estime une étude de l’AARP (voir le détail .pdf), l’association américaine des personnes retraitées (soit 20 % de plus qu’il y a 10 ans).

Vive les sites web à page unique ! Si je m’en tiens à la définition de Wikipedia : “Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles“. OK, mais qui a dit qu’un site web devait nécessairement être composé de plusieurs pages ? C’est sur cette réflexion que le blog Six Revision nous propose un article très intéressant : The Science Behind a Single Page Website. Les arguments en faveur d’un site web à page unique sont les suivants : Tout le contenu est chargé en une seule fois ;Scroller est moins compliqué et risqué que de cliquer ;La maintenance est plus simple ;La densité d’information favorise un meilleur référencement. Les arguments en défaveur des sites web à page unique sont les suivants : Le site est plus long à charger ;Le site est généralement truffé de javascript pour proposer une navigation locale (au sein de la page) ;Les utilisateurs peuvent être désorientés. Même chose pour Coda qui propose par contre un système d’onglets intérieurs pour réduire la hauteur de la page : Je suis fan, pas vous ?

Wael Ghonim: «Si vous voulez libérer une société, il suffit de lui donner l'accès à Internet» Google a trouvé en un de ses cadres égyptiens, élevé au rang de héros de la révolution par la population, un VRP en or dans le pays. Arrêté par les forces de sécurité lors des manifestations, Wael Ghonim est rapidement devenu la figure de proue du mouvement de contestation sans précédent qui s'est achevé par la démission, vendredi, du président Hosni Moubarak au pouvoir depuis près de 30 ans. «Une bonne publicité pour Google» Afin de contourner la censure d'Internet mise en place au début de la mobilisation, les ingénieurs de Google ont participé à la mise en place d'une plateforme permettant aux Egyptiens d'utiliser le site de micro-blogging Twitter en appelant un numéro de téléphone et en laissant un message vocal. Malgré cette implication, Google n'a fait aucun commentaire sur la situation politique égyptienne, préférant se concentrer sur les valeurs de liberté de l'information et d'Internet. «Ils doivent être prudents», a néanmoins ajouté Rosabeth Kanter. Rôle de Facebook et Twitter

vous Gilles de la Porte from Paris ? Les libraires à l'épreuve du numérique : vers un "Pivot 2.0 " ? 1001Librairies from Jean Michel Billaut on Vimeo. (le son est un peu sourd dans cette interview, mais cela s'écoute sans problèmes) La plateforme 1001Libraires.com qui vient d'ouvrir, poursuit 2 objectifs que nous présente Gilles : d'abord un site avec une "usine à sites" que les libraires peuvent utiliser pour créer leur propre site... Deuxième objectif : vendre du livre papier et du livre numérique avec une fonction de géolocalisation... Vous recherchez un livre ? Pourquoi les libraires ne font pas eux-mêmes leur site web ? Quel est le business de 1001Libraires.com ? Combien de libraires ont un un site aujourd'hui sur 1001Librairies ? Y a-t-il une base de données unique utilisée par 1001Libraires ? Y aura-t-il des "émissions" littéraires sur l'Internet, genre "Pivot 2.0".. 1001Libraires va vendre des livres numériques. Quel sera le marché en 2020 ? Pour contacter Gilles de la Porte : mp(arobase)@1001libraires.com

Related: