background preloader

Les effets destructeurs du management à la cool - 9 août 2015

Les effets destructeurs du management à la cool - 9 août 2015
Pour comprendre la souffrance qui infuse dans les open spaces fleuris d’aujourd’hui, alors que jamais on ne s’est tant soucié de bien-être au travail, le nouveau livre de Danièle Linhart, « la Comédie humaine au travail» (sous-titré : «De la déshumanisation taylorienne à la sur-humanisation managériale»), est d’un recours précieux. Voilà une chercheuse du CNRS qui depuis trente ans observe les mutations sociales au travail. Pour mieux comprendre ses lois non écrites, ses faux semblants, elle se faufile dans les congrès de managers, avec le risque de s’y faire insulter. (C’est arrivé, nous le verrons plus loin.) La sociologie comme sport de combat est diversement appréciée. Danièle Linhart pourrait comme bien d’autres, sociologues ou journalistes qui font profession de décrire le réel, se retrancher derrière une prudente impartialité. Notre siècle croit dépassée l’image d’un Chaplin à califourchon sur la machine, aux heures féroces du taylorisme ? La contradiction est flagrante. Related:  ManagementMiscellaneousTravail

Que faire si vous êtes victime de harcèlement moral au travail Entreprendre.fr Publié le 07 oct 2015 Véritable fléau dans le monde du travail, le harcèlement moral touche de nombreux salariés sans distinction de sexe. Hommes et femmes sont confrontés à ce facteur de stress. Quand parle-t-on de harcèlement moral ? Le harcèlement moral est défini par l’article L. 1152-1 du Code du travail. Cette dégradation peut porter atteinte à ses droits ou à sa dignité, altérer sa santé physique ou morale ou encore compromettre son avenir professionnel. Le harcèlement moral peut avoir lieu entre un employeur et son salarié mais également entre 2 salariés qu’il y ait ou non une supériorité hiérarchique. Bref, le harcèlement moral peut prendre de multiples formes ainsi qu’en témoigne la jurisprudence. Il existe plusieurs types de harcèlement moral : - le harcèlement vertical descendant qui vient de la hiérarchie et correspond à un abus de pouvoir de celle-ci ; - le harcèlement horizontal qui intervient entre collègues ; - le harcèlement ascendant. Comment réagir ?

Like It or Not, “Smart Drugs” Are Coming to the Office You’ve managed the same team for the past five years — then one day you find out that your most successful employee uses cognitive-enhancing drugs on the job. This scenario may not be hypothetical for long. The unauthorized use of prescription drugs such as the ADHD medications Adderall and Ritalin and the narcolepsy drug Modafinil is now common among American university students. They use these drugs not to escape work and avoid responsibility but to be able to work more and better. Up to 20% of Ivy League college students have already tried “smart drugs,” so we can expect these pills to feature prominently in organizations (if they don’t already). And yet aside from anecdotal evidence, we know very little about the use of these drugs in professional settings. Meanwhile, the world of management remains stunningly silent. The Drugs First off, overwhelming evidence suggests that smart drugs actually work. It’s easy to imagine that these benefits would be welcomed in some organizations.

La fin de la société du Travail ? Il y a des mots que l’on charge de sens comme des vieilles bourriques jusqu’à se qu’ils deviennent incapables de ne plus rien transporter. Le travail est l’un de ces mots mâchés, ruminé au fil des crises et des interventions politiques. L’accès du plus grand nombre à un travail, n’importe lequel, est souvent présenté comme le sésame suprême vers la transcendance terrestre, et ressemble de plus en plus aux objectifs abscons mais sacralisés de certains régimes soviétiques. A force d’exalter la valeur travail, on finit par défendre un travail sans valeur. A choisir, il vaut mieux une société qui produit de la valeur, même sans générer de l’emploi que l’inverse. Cette vieille idole Travail forgée dans les fourneaux de la Révolution Industrielle se lézarde de toute part. Pourtant, ces crispations autour du travail masquent une réalité effrayante; celle d’une rupture du lien entre les activités créatrices de valeur et l’emploi traditionnel.

Les trois démons du manager (et comment les combattre) Il est parfois contre-nature pour un chef de lâcher la bride, d'accorder pleinement sa confiance, de penser "out of the box". Toutes ces qualités qui l'aideraient pourtant à gagner en efficacité. Le manager n'a alors pas le choix. Il doit neutraliser ses postures-réflexes instinctives, auto-protectrices et... contre-productives. Voici les trois principaux démons, bien ancrés dans son cerveau, qui menacent de lui pourrir la vie et sa carrière. Démon n°1 : "Je suis obligé de tout contrôler" Dans une telle position, vous serez certain que l'ouvrage avance et qu'il sera réalisé selon la meilleure des méthodes, la vôtre. Le danger. Les solutions. 1/Réaliser des rétro plannings pour anticiper les étapes et points de contrôle. >> Lire aussi: Ne vous noyez pas dans les détails Démon n°2 : "Pas question de me remettre en cause" Vous n'écoutez aucune critique. Le danger. Les solutions. Démon n°3 : "L'émotion n'a pas sa place au travail" >> Lire aussi: Neuf astuces pour motiver son équipe sans moyens

The complete guide to listening to music at work If you’re reading this article at work, there’s a decent chance you’re wearing headphones. It has never been easier to tune in to your own customized soundtrack—or more necessary to tune out your open-office coworkers, cubicle mates, and fellow coffee-shop denizens. But not all music is created equal, especially when there’s work to be done. How should you choose the best office soundtrack for a given task? Let’s start with the basics. Listening to music affects your brain Putting on those headphones provides a direct pipeline from iTunes or Spotify into your auditory cortex. Some tasks are easier with music playing… Research shows that music goes best with repetitive tasks that require focus but little higher-level cognition. …and some are harder Don’t fool yourself: Listening to music means that you are multitasking. Studies have shown that reading comprehension and memorization both suffer when music is playing, for example. Find the right balance …and has a steady rhythm and mood

Chez Gad, la « débrouillardise » des ouvriers illettrés LE MONDE | • Mis à jour le | Par Catherine Rollot Spectacles de rue, concerts, cochons grillés… et peut-être en « invité spécial », Emmanuel Macron ? Samedi 27 septembre, l'association de soutien aux ex-salariés des abattoirs Gad tournera la page du site de Lampaul-Guimiliau (Finistère), fermé depuis octobre 2013. Une invitation officielle a été adressée au ministre de l'économie, qui, vendredi matin, n'avait pas donné suite. Dix jours après les propos de M. Dans ce coin du Finistère nord, lourdement touché par les fermetures d'usines, la maladresse du ministre a déformé une réalité qui n'est pas propre à l'agroalimentaire ni aux abattoirs de Gad. « 7 % des Français souffrent d'illettrisme, soit 2,5 millions de personnes, rappelle Dominique Consille, chargée de mission de l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme en Bretagne. >> Lire : Qui sont les illettrés en France ? Olivier Le Bras, ancien délégué FO, a travaillé pendant dix-neuf ans à l'abattoir de Lampaul-Guimiliau.

Management : gérons nos collègues toxiques En 2007, un sérieux professeur de Stanford crée l’événement sémantique et managérial en publiant un ouvrage (1) universel. Le livre pointait du doigt le caractère toxique de certains managers qui rendent la vie impossible à leurs collaborateurs en abusant de leur pouvoir. Chacun se retrouvait dans la critique du chef et des dérives du pouvoir. Plus présent, aussi toxique que votre chef Mais les managers ne sont pas seuls à vous empoisonner l’existence. La situation est plus délicate qu’avec un chef qu’il est normal de critiquer (2). Les collègues ont en commun avec les champignons de pousser partout et avec des formes de toxicité très diverses. Le collègue toxique est celui qui n’honore pas sa promesse. La toxicité ne se mesure pas qu’à la méchanceté des comportements mais à celle des intentions. Il y a les politicards qui arpentent les couloirs, montent les gens les uns contre les autres, complotent, diffusent rumeurs et informations pernicieuses. Des symptômes communs Alors que faire ?

The Interleaving Effect: Mixing It Up Boosts Learning We’ve all heard the adage: practice makes perfect! In other words, acquiring skills takes time and effort. But how exactly does one go about learning a complex subject such as tennis, calculus, or even how to play the violin? An age-old answer is: practice one skill at a time. A beginning pianist might rehearse scales before chords. A young tennis player practices the forehand before the backhand. However another strategy promises improved results. Over the past four decades, a small but growing body of research has found that interleaving often outperforms blocking for a variety of subjects, including sports and category learning. The first signs of interleaving’s promise appeared in the domain of motor skills. Foreign language studies however suggest that the effectiveness of interleaving comes with an important caveat. Given interleaving’s promise, it is surprising then that few studies have investigated its utility in everyday applications.

Maux d’usine | neonmag.fr Axelle sait exactement ce qu’elle veut dire, comme si elle attendait depuis longtemps qu’on lui demande qui elle est. Assis à côté d’elle, Jovan, 4 ans, écoute sa mère sans l’interrompre. Axelle raconte l’histoire d’une fille qui aurait tout raté : « C’est ma faute si je suis chez Peugeot. » L’école s’est arrêtée en troisième : « Ça n’a jamais été mon fort. » Elle a voulu travailler dans la petite enfance : « C’était bouché. » Devenir assistance vétérinaire : « Pour payer la formation, j’ai travaillé chez Peugeot. Mais l’usine et les cours, j’ai pas eu le courage. » Maître-nageur : « Le 800 mètres nage libre, ça a été la panique. » Après ? « Après… je me suis résignée. » Direction la chaîne Peugeot. Il y a deux ans, Axelle a été embauchée. Delphine Kargayan

Absentéisme des fonctionnaires : des mensonges à la pelle Le même mois, nous avons eu droit, dans L’Express au « Fonctionnaires : les ravages de l’absentéisme » et aux « Les agents territoriaux sont de plus en plus absents au travail », ce second article du Figaro étant basé sur une récente étude mesurant les congés maladie des fonctionnaires territoriaux. Quand l’absentéisme est en hausse (ce qui reste à vérifier : ni un titre de journal, ni une enquête menée par un cabinet privé ne font une vérité), c’est forcément parce qu’on a remis en place la journée de carence. Les salariés (et les fonctionnaires n’en sont qu’une catégorie plus fainéante) sont par définition des êtres vils, qui ne cherchent qu’une chose : en faire le moins possible au travail. Vous leur donnez la possibilité de ne pas travailler gratuitement en supprimant la journée de carence ? Évidemment, ils en profitent et l’absentéisme monte en flèche. Cette analyse est évidemment débile.

What are some brain hacks that a neuroscientist or a psychologist knows that most people don't? - Quora

Related: