background preloader

La pornographie ou la dominance sexuelle rendue sexy - Sylvie Richard-Bessette

La pornographie ou la dominance sexuelle rendue sexy - Sylvie Richard-Bessette
Paru dans Revue Sexologique, 3(1), 125-148, 1995. Parmi les multiples formes que prend la dominance sociale, la pornographie est sans doute la plus sexy. Produit de consommation savamment emballé, la pornographie est mise en marché par une société hétérosexiste qui renforce les comportements sexistes et violents à l'endroit des femmes. Cet article a pour but de poursuivre la réflexion sur la pornographie à partir d'une analyse féministe et béhavioriste. De nouvelles avenues de recherche et d'intervention en éducation sexuelle sont proposées. Pornographie; érotisme; rapports de sexe; féminisme; violence sexuelle; sexisme, système patriarcal; béhaviorisme. La pornographie est un produit de consommation au même titre que la voiture et la bière. Les féministes ont depuis longtemps dénoncé cette conception de la sexualité. Il n'est pas aisé de définir la pornographie. Un acte est dégradant dans la mesure où il produit des conséquences négatives chez l'individu. Les auteures précisent que: 1.

http://www.srichard.uqam.ca//DIVERS/porno-Richard-Bessette.html

Related:  Objectivation sexuelle 2Psychologie PsychologyPorno 2

Le mont de Vénus, le nouveau thigh gap ? Une uniformisation inquiétante du sexe féminin Hannah Davis dévoile son "mont de Vénus" à la une de "Sports Illustrated Swimsuit Issue" (capture) L’autre jour, je reçois un article sur la "monsplasty", une pratique que je ne connaissais pas, du moins que je n’imaginais pas : une chirurgie visant à donner à votre mont de Vénus (soit la partie du pubis où poussent les poils pubiens chez la femme) "une allure plus petite et plus naturelle", selon le Docteur Davison, chirurgien à Washington. Plus naturel que le naturel ? Difficile à imaginer. Le mutisme, une communication violente Cet article est un avant-goût du chapitre consacré au mutisme de mon livre "Les violences sournoises dans la famille", dans lequel je montre comment cette problématique pose la question de l'ambiguïté d'une position qui n'est ni avec ni sans l'autre et donc de l'engagement auprès de l'autre.Il faut distinguer deux sortes de mutisme. L'une est réactionnelle et fait suite au constat d'une impossibilité de se faire entendre. L'autre est inscrite dans la personnalité.Croire que le mutisme est simplement une non communication est une erreur grave.

Questions / réponses sur la sexualité Cet article voulait relancer le débat sur le phénomène de la pornographie en soulevant de nouvelles questions et en proposant quelques avenues de recherche. J'ai voulu ici traiter de la pornographie la plus accessible, visible, et commercialisée, sans par ailleurs banaliser ou nier l'existence d'autres formes de pornographie. Les exemples utilisés n'écartaient pas non plus l'existence de différents types de représentation des corps. Il faut tout de même reconnaître que, si la pornographie a de multiples visages, elle exploite d'abord et avant tout le corps des femmes. La pornographie serait d'abord un phénomène économique selon Placide Munger.

Les médias, les femmes et leur estime d'elles-mêmes En 2010, la Media Education Foundation sortait un nouvel épisode de Killing Us Softly, une série de documentaires sur les médias, les femmes et leur estime d'elles-mêmes. Quatre ans plus tard, il est toujours temps de tirer la sonnette d'alarme... La Media Education Foundation, dont la mission est de produire des films éducatifs pour aider au développement du sens critique des jeunes américains, a récemment fait parler d’elle suite au retour en grâce du quatrième épisode de Killing Us Softly, une série de documentaires sur l’image des femmes dans les médias et les répercussions qu’elle peut avoir sur leur amour-propre. Cette vidéo, sortie en 2010, se remet en effet à tourner sur les Internets mondiaux. Voici quelques morceaux choisis pour les non-anglophones d’entre nous : « Nous grandissons tous dans un monde où le corps féminin est considéré comme un objet.

La Peur au sein de la relation de coaching Le blog des Rapports Humains Ce billet est écrit à quatre mains avec Jean-Christophe Messina, mon partenaire dans cette aventure commune de blogueurs. Nous voici avec la suite de l’aventure de la place de l’Humain dans le coaching. À l’issue de notre dernière séance de co-vision, nous avons observé que le fil rouge en était la Peur. Qui est-elle ? Que nous veut-elle ?

ENJEUX - RADIO-CANADA.CA Partie 1 - 2 - 3 - 4 - 5 Que font nos jeunes exactement sur Internet? Très difficile d'aborder la question avec eux. L’objectivation sexuelle des femmes : un puissant outil du patriarcat – les violences sexuelles graves et la dissociation Avertissement : cet article parle de violences sexuelles, mais aussi de troubles dissociatifs et de syndrome de stress post-traumatique, et peut donc être difficile pour certaines personnes. Partie 1 : définition et concept-clés Partie 2 : le regard masculin ou male gaze « Arrête de faire semblant d’être un être humain » Parole d’un violeur à sa victime, tiré du projet Unbreakable Sommaire 1.

Un modèle de régulation des émotions pour expliquer la dépression et l'anxiété Dans les récentes années, il y a eu un intérêt croissant en thérapie cognitivo-comportementale pour le rôle que joue la régulation des émotions dans la vulnérabilité à une grande diversité de troubles psychologiques, rapporte le psychologue américain Robert L. Leheay dans Cognitive and Behavioral Practice (2012). Il propose un modèle décrivant les processus par lesquels des stratégies mal adaptées de régulation des émotions seraient liées au développement de troubles psychologiques. Ces stratégies mal adaptées incluent par exemple, la rumination, l'inquiétude excessive, la boulimie, la suppression des émotions, l'abus de substances et d'autres formes d'évitement de l'expérience intérieure.

Related: