background preloader

Eschatologie

Eschatologie
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La plupart des religions monothéistes ont des doctrines qui affirment que des membres « choisis » ou « dignes » de la seule vraie foi seront « épargnés » ou « délivrés » du jugement et de la colère de Dieu à venir. Ils seront envoyés au paradis avant, pendant, ou après ce jugement, en fonction du scénario des temps de la fin qu’elles retiennent. L'eschatologie cosmique s'occupe de la fin des temps, parfois du Jugement dernier, de la résurrection. Quant à l'eschatologie individuelle, elle traite de la vie après la mort, de la destinée de l'âme post mortem (qui prend diverses formes : séjour dans l'Hadès des Grecs ou dans le Sheol des juifs, réincarnation, etc.). Religions abrahamiques[modifier | modifier le code] Judaïsme[modifier | modifier le code] La fin des jours est traditionnellement divisée en un nombre d'époques successives: Christianisme[modifier | modifier le code] On peut citer un autre texte des évangiles : Related:  `néodocs 0830

Science-fiction militaire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La science-fiction militaire est un genre littéraire du domaine de l'anticipation. Les auteurs qui s'en réclament axent leurs œuvres sur l'armée, ou du moins le conflit armé, comme moyen de faire ressortir la nature humaine et certaines questions politiques, philosophiques ou sociales. SF militaire « militariste »[modifier | modifier le code] La branche « militariste » de la science-fiction militaire fait une certaine apologie de la guerre, parfois au prix de valeurs fondamentales de la civilisation telles que la liberté, la tolérance et l'égalité politique. Si de nombreux auteurs de l'Âge d'or de la science-fiction, dans les années 1930-1940, avaient mis en scène des personnages appartenant à l'armée, le premier à en faire le thème central de son roman est Robert A. SF militaire « épique »[modifier | modifier le code] Cette branche ne porte pas de jugement moral sur la guerre, sinon l'affirmation de sa nécessité. Roland C. Arthur C.

Cosmogonie Des récits oraux de cosmogonie fondent presque toutes les religions et sociétés traditionnelles, mais de nombreux traités sur les origines possibles de l'univers ont aussi été écrits par des philosophes ou des penseurs scientifiques, comme la cosmogonie d'Hésiode, et celle de Buffon. Constances dans les schémas de l'imaginaire chez les Occidentaux[modifier | modifier le code] Être ou néant[modifier | modifier le code] Les mythes offrent diverses versions de la création de l'univers actuel ; certains le décrivent comme né du néant, d'autres pensent qu'il a toujours existé et d'autres encore disent que ce serait un être intemporel qui aurait rêvé ou créé notre monde - sans témoins humains - en un instant, en six époques appelées « jours » selon la Bible, ou en une longue suite d'événements. Chaos primordial[modifier | modifier le code] Luttes et sacrifice[modifier | modifier le code] Œuf cosmique[modifier | modifier le code] Eau[modifier | modifier le code] Arbre[modifier | modifier le code] et

Cause première Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En philosophie scolastique, selon le raisonnement dit de causalité ou cosmologique, la cause première est Dieu. La preuve de l'existence de Dieu proposée par Aristote et reprise par Thomas d'Aquin[1] peut s'énoncer comme suit : Si l'univers est compréhensible, alors tout a une cause, la cause a elle-même une cause et ainsi de suite. Si la suite est infinie alors l'univers n'est pas compréhensible, dans le cas contraire, il existe une cause ultime qui n'est causée par rien et que l'on peut appeler Dieu. École scolastique et Aristote[modifier | modifier le code] À partir du Xe siècle (Gerbert d'Aurillac) et surtout du XIIe siècle, par les échanges avec la civilisation islamique (Avicenne, Averroès, ...), puis par traduction directe du grec, on redécouvrit la philosophie d'Aristote. Les manuscrits des auteurs musulmans et grecs furent recopiés par les copistes du Moyen Âge dans les scriptoria des monastères. Voir aussi : Raison et foi En Chine,

Théorie des anciens astronautes Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Peintures du Val Camonica, Italie, Xe millénaire av. J. Les Dogū (土偶) sont considérés par les partisans de la théorie comme d'anciens astronautes ayant visité la Terre pendant la période Jōmon (Xe millénaire av. La théorie des anciens astronautes est une spéculation ufologique selon laquelle les dieux, dont parlent les anciennes mythologies et dont l'archéologie met les cultes en évidence, étaient en fait des extraterrestres humanoïdes. Cette théorie est considérée comme n'ayant aucun fondement par la communauté scientifique, car les éléments archéologiques prétendument inexpliqués ont le plus souvent une explication rationnelle déjà exposée par les archéologues. Théorie[modifier | modifier le code] La théorie repose sur les hypothèses suivantes : Selon Erich von Däniken, le culte du cargo est un exemple contemporain de croyances religieuses issues d'une culture tribale confrontée à une civilisation technologiquement avancée. Au cinéma

Récit originel Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Des récits originaux sont des explications, scientifiques ou mythologiques (mythe des origines), des débuts de l'humanité, de la terre, de la vie et de l'univers (cosmogonie). Ces explications ou croyances peuvent dériver d'investigations scientifiques, de spéculations métaphysiques ou de croyances religieuses. Comme pour tout type de croyances, les opinions concernant la validité des différents récits originels dépendent du point de vue et peuvent grandement varier. Récits originels et mythes de la création[modifier | modifier le code] Beaucoup de récits sur la création partagent une thématique fortement similaire. Observations scientifiques[modifier | modifier le code] Dans les théories scientifiques acceptées par la majorité de la communauté, l'univers et la vie sont décrits comme se développant par des processus exclusivement naturels. Les grandes tendances scientifiques[modifier | modifier le code] R. Ainu[modifier | modifier le code] 1. 2.

Pouvoir et influence L'influence est censée procurer du pouvoir. Quand nous disons que X a fait telle chose sous l'influence de Y ou que telle population a voté de telle manière sous l'influence des médias, du parti ou de l'église, nous sous-entendons que "normalement", comprenez si cette influence ne s'était pas exercée, le sujet influencé, individu ou collectivité, se serait conduit autrement. L'influence se constate ou se présume après coup au vu de résultats, et ce sont le plus souvent des comportements (ou des absences de comportements, ce qui revient au même). L'influence répond donc bien à la définition classique du pouvoir : probabilité d'obtenir quelque chose de quelqu'un. La question de l'influence se divise donc en deux parties : vers l'amont et le mystère de ses mécanismes, mais aussi vers l'aval et les conditions de son efficacité, c'est-à-dire la nature de son pouvoir dans le champ politique, économique et culturel et les résistances ou concurrences qu'elle y rencontre.

Transhumanisme H+, un symbole du transhumanisme. Le transhumanisme est un mouvement culturel et intellectuel international prônant l'usage des sciences et des techniques afin d'améliorer la condition humaine notamment par l'augmentation des capacités physiques et mentales des êtres humains. Les transhumanistes considèrent certains aspects de la condition humaine tels que le handicap, la souffrance, la maladie, le vieillissement ou la mort subis comme indésirables. Le transhumanisme partage de nombreux éléments avec l'humanisme, y compris le respect de la raison et de la science, une volonté de progresser et une valorisation de l'existence humaine (ou transhumaine). Il en diffère cependant par la reconnaissance et l'anticipation des changements radicaux que pourraient entraîner les techniques émergentes[1]. Le mouvement transhumaniste se préoccupe des dangers comme des avantages que présentent de telles évolutions[2]. Histoire[modifier | modifier le code] Cet article a besoin d'un nouveau plan(mai 2016).

La création du monde selon les mythes et les religions : Voici un gros dossier (qui traine sur ma machine depuis des lustres) : Un comparatif des mythes de la création du monde. Le mythe Sumérien : (Extrait des traductions de Samuel Noah Kramer) Cette histoire est racontée sur des tablettes d'argiles cunéiformes déterrées dans l'actuel Irak. Voici une traduction de ces tablettes d'argile. " La Terre (ki) est un grand disque plat flottant sur une mer d'eau douce (apsû ou abzu) entourée d'un grand océan terrestre d'eau salée (Tiamat). L'ensemble est contenu dans une sphère dont la moitié supérieure représente le Ciel (An/šamû) où se déplacent les étoiles, et, dans la partieinférieure, le monde mystérieux et invisible des Enfers (kur/irsitu); cet ensemble flotte dans la mer primordiale (représentée par la déesse Nammu) , éternelle, immense; le soleil naît le matin à l'Est (Marratu), se couche à l'Ouest (Amurrum) et parcourt la nuit le chemin inverse. Le mythe grec Au début, c’est le Chaos qui règne. Les Titans sont la deuxième génération de dieux.

La Qâbbalah du Phénix - Lil Kaitesi La Qâbbalah du Phénix Origines phénicienne et sumérienne de la Bible Auteur: Lil Kaitesi La première chose à comprendre est que notre civilisation est fondée sur un détournement des écritures sacrées. Il faut évoquer la Bible dont le nom signifie le livre, par excellence. Les mythes bibliques, et particulièrement le mythe de la Genèse, sont nés à Sumer et, après avoir transité par Babylone, furent condensés par des initiés phéniciens qui les mêlèrent aux éléments mythiques de l’Égypte. Comme le Phénix, la Tradition est re-née dans la pourpre phénicienne. Qu’est-ce qui donne au mythe de la Genèse biblique son caractère sacré et sa puissance d’évocation qui a hypnotisé l’humanité ? Un proverbe cabalistique dit « qu’il ne faut pas prendre le vêtement de la Torah pour la Torah elle-même. » Ajoutons que nombre d’humains talentueux auraient pu écrire une histoire plus remarquable aux plans formel et moral.

Jacques Testart : « Tout le monde finira par choisir le même bébé » Suite de notre série d’entretiens sur l’avenir du corps et de la beauté avec le biologiste Jacques Testart. Le père du premier bébé-éprouvette français nous explique pourquoi, demain, « l’eugénisme mou et démocratique » séduira l’immense majorité des parents, au risque d’affaiblir génétiquement l’espèce humaine. Dans votre dernier livre, Faire des enfants demain (Seuil, 2014), vous expliquez que la sélection génétique des embryons lors d’une fécondation in vitro va bientôt devenir la norme. Ce tri prénatal aura-t-il des conséquences sur notre physique ? Je ne pense pas que les gens sollicitent massivement une aide médicale simplement pour avoir un enfant blond. Pochette du disque du Meilleur des Mondes, lu par son auteur Aldous Huxley « Une sorte de personnage abstrait va s’imposer, qu’on peut appeler l’“Homme sain” » Plus qu’un clonage esthétique, la normalisation des êtres humains se fera donc plutôt sur des critères de santé ? Vous employez souvent le terme de « purification génique ».

les mythes de la creations - depuis l'aube des temps Lorsque le Ciel et les Hommes n'avaient pas pris naissance. Lorsque les Dieux n'avaient pas été enfantés et que même la Mort n'était pas née. Lorsque que le Chaos régnait en Maître et que l'Univers se composait d'Eaux Cosmiques... les chapitres: N*1 L' INSONDABLE ( LES EAUX PRIMORDIALES - LE CHAOS )N*2 : l'unité : L' OEUF COSMIQUE N*3 : La dualité & la complémentarité N*4 : UN DIEU CRÉATEUR, TOUT - PUISSANT N*5 DES DIEUX CRÉATEURS ET DESTRUCTEURS 4000 av JC Au commencement de tout se trouvait NAMMU, la Mer Primordiale. A leur tour, An et Ki mirent au monde Enlil. Avec l'aide de sa mère et d' Enki, le dieu des Eaux, Enlil produisit les plantes et les animaux... 2600 av JC Ces eaux abritaient en elles les forces négatives cherchant à détruire le monde organisé, mais également le potentiel de vie, et de création. d'un grand lotus que le Dieu du Soleil, ATOUM sortit des Eaux primordiales et devint le créateur du monde... « Je flottais absolument inerte. grâce à mon pouvoir magique. 2000 av JC ..

Missilovedice - Tout sur tout Usbek & Rica, le magazine qui explore le futur Au commencement étaient les dieux. Pour le plus décomplexé de ses défenseurs, Jacques Attali, il n’y a pas de doute : les dieux « constituent le premier gouvernement du monde ». Ils en sont le plus souvent les créateurs et le régentent à leur guise, rendant les hommes esclaves de leurs caprices – qu’on appelle « destin » ou « Providence ». Dans toutes les mythologies, sous toutes les latitudes, des dieux à la fois créateurs et destructeurs sévissent, donnant par leur seule existence sa cohérence au monde. La rébellion des hommes affaiblit ensuite cette harmonie originelle, lorsque des autoproclamés « hommes-dieux », puis des seigneurs, des empereurs, des rois et des princes affirment à leur tour avoir autorité sur la Terre et les créatures qui la peuplent. En parallèle, les seigneurs séculiers tentent eux aussi d’annexer le monde : ce sont les épopées de Gengis Khan, d’Alexandre le Grand et de Napoléon, des conquistadors, des colons français et anglais, du totalitarisme nazi.

Related: