background preloader

Revenu garanti, travail choisi » OWNI, News, Augmented - Aurora

Revenu garanti, travail choisi » OWNI, News, Augmented - Aurora
Une allocation universelle de 850€ par mois ? Une proposition qui ne date pas d'hier, mais que De Villepin a soudainement remise au goût du jour. Retour sur un dispositif qui changerait en profondeur notre relation au travail. L’allocation universelle n’a rien d’une idée neuve. C’est pourquoi, en annonçant sur le plateau du JT de France 2, le 24 février 2011, son intention de proposer la mise en place un “revenu citoyen” de 850€, Dominique de Villepin suscite enthousiasme de ceux qui depuis longtemps défendent l’idée. La remise en cause du travail comme seul mode d’existence sociale Car, en touchant au lien considéré comme sacré entre rémunération et travail, c’est à un pilier de la société moderne que l’on s’attaque : de l’obtention d’un crédit à la consommation à la location d’un appartement, d’une discussion entre amis à la présentation à la belle famille, l’emploi salarié est une norme sociale d’une puissance terrible. Donner aux citoyens le choix de leur contribution à la société Related:  Le revenu minimum universel

Quelques éléments en vue d'un débat sur le revenu universel - Les Alternatifs - Aurora Depuis le milieu des années 1990, le débat sur l’instauration d’un revenu universel (dénommé aussi allocation universelle ou revenu inconditionnel) a ressurgi au sein de certains courants politiques porteurs d’un projet de transformation sociale (notamment chez les Verts et dans la mouvance alternative). L’expérimentation du Revenu de Solidarité Active proposé par Martin Hirsch aurait pu être l’occasion d’un débat public sur le revenu universel, mais ce n’a pas été le cas, car aucun mouvement politique n’est vraiment porteur d’un tel projet, qui, à gauche, semble pour beaucoup totalement irréaliste, voire néfaste. Il convient tout d’abord de ne pas s’enfermer dans de faux débats. Dans ces versions édulcorées, le revenu proposé n’a rien d’universel et il se situe généralement à un niveau inférieur au seuil de pauvreté. Pour les partisans du revenu universel, sa mise en place se justifie par les arguments suivants : Parmi les questions sur lesquelles se focalise le débat, on peut citer :

L’allocation universelle, piste inexplorée pour l’égalité des chances Déjà théorisé au XVIIIe siècle, le principe d'un revenu égal pour chacun (l'allocation universelle) peine à s'imposer dans le débat politique alors qu'elle pourrait constituer une réponse aux problématiques actuelles du chômage et de l'exclusion. Le revenu de vie, c’est une allocation universelle, d’un montant égal, versée à tout le monde, riches, moins riches, pauvres, très pauvres, de la naissance à la mort, indexée sur la richesse du pays. Ce processus à mettre en route est nécessaire pour passer en douceur les changements en cours. Le revenu de base a été pensé dès le 18ème siècle, même si on en retrouve des traces bien avant. A court d’idée dans une économie à bout de souffle Aujourd’hui, en Allemagne, en Suisse, en Namibie, en Amérique Centrale, au Brésil, et dans de nombreux pays, des gens de tous bords réfléchissent ensemble à comment mettre en œuvre cette allocation. Les changements sont inéluctables. Dissocier le revenu du travail, pas facile mais nécessaire

Pourquoi la gauche bloque-t-elle sur le revenu de base inconditionnel ? Quand je discute du revenu de base inconditionnel avec mon entourage (famille, amis, connaissance, relations…), il arrive fréquemment que soit posée la question sur la position de la gauche sur ce sujet. La question vaut d’être posée car quand on égraine les apports de l’application du revenu de base inconditionnel, nombreux sont ceux qui semblent compatibles avec les thèmes de gauche, et notamment : Cette liste n’est pas exhaustive, mais l’on voit déjà que la gauche devrait pouvoir trouver dans cette mesure beaucoup d’arguments pour la proposer. En cette année présidentielle, seuls deux ex-candidats ont proposé le revenu de base dans leur programme : Christine Boutin et Dominique de Villepin. Alors qu’est-ce qui justifie cela ? En effet, la gauche de la fin du 19è et du 20è siècles s’est forgée autour de la valeur travail et la défense des travailleurs. À méditer… Like this: J'aime chargement…

Le revenu de base, qu'est-ce que c'est ? | BIEN-CH - Aurora Le revenu de base inconditionnel (RBI) est un versement mensuel par une caisse publique, à chaque individu, d'une somme d'argent suffisante pour couvrir les besoins de base et permettre la participation à la vie sociale, comme une rente à vie. C’est la concrétisation d’un droit humain fondamental. L’idée est soutenue de longue date par de nombreuses personnalités, de tous horizons politiques, de toutes confessions et de toutes nationalités. Elle est connue sous des appellations diverses : allocation universelle, revenu d’existence, revenu citoyen, revenu universel, revenu social garanti, dividende universel, revenu de vie, etc. Le revenu de base n’est pas une prestation sociale et ne doit pas être confondu avec le salaire minimum, l’assurance chômage, l’aide sociale ou toute autre prestation attribuée de manière conditionnelle. Le revenu de base est donc : Le revenu de base rend la justice sociale compatible avec l’efficacité économique. Dans ces conditions, qui travaillera encore ? Liens

Le revenu de base, quelles opportunités pour les citoyens? European Alternatives organizes this event in partnership with French organizations which support basic income such as the AIRE (Association pour l’Instauration pour le Revenu d’Existence). This event is part of a larger meeting taking place on July 7th and 8th in Paris, which gather some European organizations to prepare the campaign on the European Citizens’ Initiative which demands the implementation of a basic income in Europe. More info soon at revenudebase.info European Alternatives, one of the partners of this Citizens ‘Initiative, has already run citizen panels on the topic of basic income in Barcelona and more globally on the fight against precarity of young people in London. In Paris, we want to open the debate to know more about the situation of basic income in France, and to have a better grasp of what are the opportunities basic income could carried out for citizens in the economic and cultural field. There are different views on the basic income.

Vivre sans travailler, c'est possible ! orion, et pour info, les autres foufouille, jpm et alter, orion, vous êtes vraiment une sacrée feignasse ! Et réclamez le RU ? Ceci explique cela. Moi, quand je donne les références d’un article, ce n’est pas pour le faire parler à ma place parce que j’aurais la flemme d’en faire une synthèse ! Maintenant, dites moi : Comment peut-on croire que, dans la France dans l’UE qui court après les US, ce pays dans lequel le bipartisme n’est pas UMPS mais l’équivalent de l’UMP-FN, comment peut-on croire qu’avec une prévision de réduction du budget de l’État de l’ordre de 66%, comment peut-on croire que cet État versera un RU convenable à tous ses concitoyens ? Comment croire au RU, si on n’est ni idiot ni feignasse ? Vous me demandez de lire votre texte raélien, paradisiaques, incantatoires ? Primaires US : Les candidats républicains auxquels les États-Unis risquent de ne pas échapper Par Agnès Rousseaux (21 décembre 2011) Ils sont plus réacs et incultes les uns que les autres.

Allocation universelle - Wikipédia - Aurora Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le revenu de base est un revenu versé par une communauté politique à tous ses membres, sur une base individuelle, sans conditions de ressources ni obligation de travail, selon la définition du Basic Income Earth Network (BIEN)[1]. Il reconnaît la participation de l'individu pour la société, indépendamment de la mesure de l'emploi. Cette proposition est aussi appelée : « revenu universel »[2], « revenu inconditionnel »[2], « revenu inconditionnel suffisant »[3], « revenu d'existence »[4], « revenu minimum d'existence »[5] « revenu social »[6], « revenu social garanti »[4], « allocation universelle »[4], « revenu de vie »[7], « revenu de citoyenneté »[8], « revenu citoyen »[9],[10], « dotation inconditionnelle d'autonomie »[11] ou « dividende universel »[4]. Le revenu de base a été expérimenté notamment au Canada, en Inde ou en Namibie. Montant[modifier | modifier le code] Financement[modifier | modifier le code]

RevenudeBaseFR Le revenu de base : un nouveau droit humain 12,291 views 9 months ago Par ici pour signer la pétition: sur facebook pour suivre la campagne: Le Revenu de Base est universel, individuel, inconditionnel et suffisant pour assurer à chacun une vie digne et sa participation dans la société. Ce nouveau droit fondamental pour l'humanité éradiquerait non seulement l'extrême pauvreté mais encouragerait également les activités non-marchandes: artistes, parents ou bénévoles. Il nous permettrait donc d'exercer pleinement notre citoyenneté. ------------------------------­---------Italian Version: Version: Version: Vous voulez traduire cette vidéo ?

LA CROISSANCE AUTREMENT: Revenu d’existence - 18.4.12 | Revenu de Base Inconditionnel - Contributions francophones Justifications du revenu universel (revenu de citoyenneté ou allocation universelle) - Aurora Depuis plus d’une décennie, l’idée d’accorder aux gens un revenu qui ne dépende pas de leur travail ni d’aucune forme d’activité de leur part, s’est répandue dans les milieux avancés de ceux qui pensent sérieusement à l’état de nos sociétés et aux nouvelles politiques destinées à y répondre. Un certain accord paraît s’être établi à son sujet pour le définir parmi d’autres idées analogues. Le revenu universel se caractérise par le fait qu’il est attribué également à tous, aux riches comme aux pauvres, automatiquement, sans avoir à être demandé, sans aucune contrepartie, sans aucune limitation de son usage. Par opposition à un salaire minimum ou aux pensions de sécurité sociale, il se distingue par le fait qu’il ne dépend pas des revenus qu’ont par ailleurs les gens, si bien que tous le reçoivent. Pour éviter cet effet, il faut abandonner l’idée d’une redistribution. Mais quel est cet autre problème ? Gilbert Boss Québec, 2005 3.

Le revenu de base ? Même pas peur ! « Le revenu de base fait peur à gauche », tel est le titre d’un article paru samedi sur le site Slate.fr sous la plume d’Emmanuel Daniel. Frédéric Bosqué répond point par point aux arguments avancés contre le revenu de base, et démontre le bien-fondé de cette proposition. Je n’ai pas le plaisir de connaître M. Le point commun qui unit une large majorité de ces groupes est qu’elles réduisent les humains à n’être que la prothèse d’une activité de production marchande. Car, si le revenu de base fait débat auprès de toutes les parties prenantes de la société de production, c’est justement qu’il en annonce la fin. Il ne s’agit donc pas ici de se battre à coup d’arguments économiques (même si nous verrons que les arguments en faveur du revenu de base ne manquent pas). La question du vivre ensemble devient alors primordiale et par suite la définition de ce que l’on entend par « bien commun », par « utilité commune » et par « distinctions sociales » est essentielle. Ah !

Related: