background preloader

Revenu garanti, travail choisi » Article » OWNI, Digital Journalism

Revenu garanti, travail choisi » Article » OWNI, Digital Journalism
Une allocation universelle de 850€ par mois ? Une proposition qui ne date pas d'hier, mais que De Villepin a soudainement remise au goût du jour. Retour sur un dispositif qui changerait en profondeur notre relation au travail. L’allocation universelle n’a rien d’une idée neuve. En revanche, elle a tout d’une idée marginale : utopique, sociale, portée par des mouvements alters… Les divers écoles de pensées qui tiennent au revenu minimum n’ont jamais réussi à percer le plafond de verre des médias grand publics. Malgré la tentative de Christine Boutin en 2003, ce débat là était resté verrouillé. C’est pourquoi, en annonçant sur le plateau du JT de France 2, le 24 février 2011, son intention de proposer la mise en place un “revenu citoyen” de 850€, Dominique de Villepin suscite enthousiasme de ceux qui depuis longtemps défendent l’idée. La remise en cause du travail comme seul mode d’existence sociale Donner aux citoyens le choix de leur contribution à la société

http://owni.fr/2011/03/17/revenu-garanti-travail-choisi/

Related:  Le revenu minimum universel

Pourquoi la gauche bloque-t-elle sur le revenu de base inconditionnel ? Quand je discute du revenu de base inconditionnel avec mon entourage (famille, amis, connaissance, relations…), il arrive fréquemment que soit posée la question sur la position de la gauche sur ce sujet. La question vaut d’être posée car quand on égraine les apports de l’application du revenu de base inconditionnel, nombreux sont ceux qui semblent compatibles avec les thèmes de gauche, et notamment : Cette liste n’est pas exhaustive, mais l’on voit déjà que la gauche devrait pouvoir trouver dans cette mesure beaucoup d’arguments pour la proposer. Pourtant, force est de constater que les partis de gauche sont plus que frileux sur le sujet.

Le match de 2012 : revenu maximal contre revenu universel ? Il n’est pas dans mes habitudes de commenter les petites phrases de la politique politicienne, mais pour une fois, cela vaut le coup. Invité sur le plateau du JT de France 2 du jeudi 24 février dernier, Dominique De Villepin s’est exprimé en faveur d’un “revenu citoyen” d’un montant de 850€. [voir la vidéo] Yoland Bresson: ?le revenu d?existence sera au centre du d?bat en 2012? ? Article ? OWNI, Digital Journalism L'un des tous premiers défenseurs du revenu universel en France revient sur 30 années de combat pour une idée plus que jamais d'actualité. Yoland Bresson, économiste, est auteur de plusieurs ouvrages dont Le revenu d’existence ou la métamorphose de l’être social paru en 2002 ; et plus récemment Une clémente économie : Au-delà du revenu d’existence. Il est l’un des tous premiers défenseurs du revenu d’existence depuis les années 80, et a fondé l’Association pour l’Instauration d’un Revenu d’Existence.

Revenu Citoyen : attention danger ! Le Revenu Citoyen a été traité de nouveau hier soir sur BFM TV, avec un manque de professionnalisme affligeant de la part des journalistes et des invités, qui n’ont à aucun moment questionné Villepin sur la progressivité exacte du revenu des citoyens, avec l’ensemble des « dégressivités », « taxes » et « impôts » déduits. Depuis que le revenu citoyen a été annoncé par République Solidaire / Dominique de Villepin (qui propose 850 € / mois), on note des réactions de confusion, et une incompréhension de ce qu’il est possible de faire avec cette mesure fondamentale. Notamment l’incompréhension du mécanisme fortement décourageant à la reprise du travail du Revenu de Base en France tel qu’il existe sous sa forme actuelle des minimas sociaux dégressifs, et que j’ai démontré dans ce post, où le « grand fossé » apparaît clairement. Ainsi si, à partir de 850 € / mois on travaille disons 40 heures à 10 € on s’attendrait à toucher 400 € de plus, soit 1250 €.

Quelques éléments en vue d'un débat sur le revenu universel - Les Alternatifs - Aurora Depuis le milieu des années 1990, le débat sur l’instauration d’un revenu universel (dénommé aussi allocation universelle ou revenu inconditionnel) a ressurgi au sein de certains courants politiques porteurs d’un projet de transformation sociale (notamment chez les Verts et dans la mouvance alternative). L’expérimentation du Revenu de Solidarité Active proposé par Martin Hirsch aurait pu être l’occasion d’un débat public sur le revenu universel, mais ce n’a pas été le cas, car aucun mouvement politique n’est vraiment porteur d’un tel projet, qui, à gauche, semble pour beaucoup totalement irréaliste, voire néfaste. Il convient tout d’abord de ne pas s’enfermer dans de faux débats. Dans ces versions édulcorées, le revenu proposé n’a rien d’universel et il se situe généralement à un niveau inférieur au seuil de pauvreté.

Vivre sans travailler, c'est possible ! orion, et pour info, les autres foufouille, jpm et alter, orion, vous êtes vraiment une sacrée feignasse ! Et réclamez le RU ? Ceci explique cela. Moi, quand je donne les références d’un article, ce n’est pas pour le faire parler à ma place parce que j’aurais la flemme d’en faire une synthèse ! C’est pour étayer un résumé, informer le lecteur, et rendre à César ce qui appartient à César. Le revenu maximum, un levier pour le changement En une trentaine d’années, les écarts de rémunérations ont explosé. Alors qu’un grand dirigeant d’entreprise, pendant les Trente glorieuses, gagnait environ 35 fois le salaire moyen de ses employés, le rapport est au-jourd’hui de 1 à 300. Face à un tel constat, l’idée d’un revenu maximum fait son chemin dans le débat public.

Financement du revenu de vie: une bonne affaire pour les comptes publics? » Article » OWNI, Digital Journalism Comment financer le revenu universel ? TVA sociale, flat-tax, création monétaire... les options sont multiples. Une simple question de volonté politique ? Le bal des idées politiques a ceci de commun avec le bal de jeunes premiers qu’il faut être recommandé pour y entrer. Le Revenu de Base en France Le Revenu de Base (ou Dividende Universel, ou Allocation Universelle, ou Revenu de Vie) existe bel et bien en Europe, et en France. Il est simplement invisible parce qu’on analyse pas le rapport individuel à la monnaie sous ce point de vue. Après donc la « répartition du patrimoine« , et « travailler plus pour gagner plus« , je propose donc de continuer à approfondir notre analyse et notre compréhension du « logiciel France » pour voir en quoi il est totalement obsolète, et que son support mérite tout autant qu’un Dos 4.0 isolé d’être reformaté pour y installer une belle et robuste distribution Linux compatible TCP/IP. On analyse donc le Revenu Minimum, tel qu’il existe sous des appellations différentes (ASS, RSA, Allocation Parents isolés etc…). Qui est en l’état une fonction linéaire connectée passé un seuil à une décroissance linéaire jusqu’à zéro.

Le revenu de base, qu'est-ce que c'est ? Le revenu de base inconditionnel (RBI) est un versement mensuel par une caisse publique, à chaque individu, d'une somme d'argent suffisante pour couvrir les besoins de base et permettre la participation à la vie sociale, comme une rente à vie. C’est la concrétisation d’un droit humain fondamental. L’idée est soutenue de longue date par de nombreuses personnalités, de tous horizons politiques, de toutes confessions et de toutes nationalités. Elle est connue sous des appellations diverses : allocation universelle, revenu d’existence, revenu citoyen, revenu universel, revenu social garanti, dividende universel, revenu de vie, etc. Le revenu de base n’est pas une prestation sociale et ne doit pas être confondu avec le salaire minimum, l’assurance chômage, l’aide sociale ou toute autre prestation attribuée de manière conditionnelle.

L’adieu au gagne-pain La parution au début de l’automne d’un rapport d’information sénatorial sur le revenu de base, qui avance l’idée d’expérimenter différentes versions du revenu de base dans des départements volontaires, est venue prolonger le renouveau de cette idée dans le débat public. Depuis qu’il a proposé « d’éclairer et d’expertiser les différentes propositions et expérimentations autour du revenu du base » en janvier 2016, le Conseil national du numérique a en effet donné le ton d’une année placée sous le signe du revenu universel. En France, les prises de position publiques de responsables politiques de gauche et de droite se sont ainsi récemment multipliées [1]. À l’étranger, cette question est également largement commentée : les Suisses se sont récemment prononcés contre son inscription dans la constitution fédérale lors d’un referendum d’initiative populaire et les principaux partisans du revenu de base ne manquant pas de mettre en exergue « l’exemple finlandais ».

Related:  reflexions sur le travail