background preloader

Bienvenue sur le site de Form@PEx !

Bienvenue sur le site de Form@PEx !
Clermont Gauthier et Anthony Cerqua Formation et profession, 20(1), 67-70. Télécharger le document « Although constructivism began as a theory of learning, it has progressively expanded its dominion, becoming a theory of teaching, a theory of education, a theory of the origin of ideas, and a theory of both personal knowledge and scientific knowledge. Indeed constructivism has become education’s version of the ‘grand unified theory’. » (Matthews, 2000). La citation en exergue illustre bien l’importance du constructivisme devenu aujourd’hui la « théorie de référence » dans bon nombre de systèmes éducatifs (Perrenoud, 2003).

http://www.formapex.com/

Related:  Enseignement basé sur des données probantescharly777Pédagogie de l'expliciteRecherches en Sciences de l'éducationTextes pédagogiques

Entre orthodoxie et pluralisme, les enjeux de l’éducation basée sur la preuve L’EBP, de quoi s’agit-il ? 1L’EBP (ou evidence-based education) est une approche des pratiques et des politiques éducatives qui préconise que celles-ci doivent être fondées sur les données les plus probantes produites par la recherche. Elle vise à réduire l’emprise des modes sur le monde de l’éducation (Slavin, 2008a). En effet, pour les défenseurs de l’EBP, il importe que la chose éducative soit régie par la raison et non par la croyance (Davies, 1999) ou l’idéologie (Slavin, 2002, 2008a).

Timeline 3D: de belles frises chronologiques sur iPad (€) Une fois n’est pas coutume, un billet sur une app très populaire et payante. La construction de frises chronologiques sur tablettes n’est pas chose aisée. certes il est possible d’utiliser de nombreux services web comme timeline JS par exemple, mais j’aime bien disposer de mes ressources en local et ne pas dépendre d’un service dont la durée de vie n’est pas assurée. Timeline 3D se distingue d’autres apps car elle est la plus complète, simple d’utilisation, utilisable éventuellement par les élèves et elle permet des exporte multiples. A l’ouverture comme toute app de présentation on se retrouve avec les frises existantes.

chap 3 l'objectif d'apprentissage Ce chapitre traite de l'importance de formuler un objectif d'apprentissage et de présenter celui-ci aux élèves. ➤ Qu'est-ce qu'un objectif d'apprentissage ? Un objectif d'apprentissage n'est pas une compétence telle qu'elles sont formulées dans les programmes scolaires ou les livrets d'évaluation. Un objectif d'apprentissage est ce que les élèves doivent savoir faire en fin de séance.

Diversifier en classe entière au collège Résumé : Où le lecteur sera invité à parcourir, en cheminant, des chemins variés, courts ou longs, parfois erratiques, parfois directifs, le vaste monde de la diversification en pédagogie ; où pourtant, il se trouvera confronté à des choix, d’adaptation, de transposition, de pertinence, d’efficience ou encore de congruence, ne pouvant pas tout emporter ; où enfin, il construira pour lui et pour ses collègues, au-delà de la profusion des techniques et des méthodes, des réponses qui font sens, à propos de l’efficacité scolaire et de son propre pouvoir à faire bouger le « monde », c'est-à-dire, d’abord ses élèves. Le conférencier

Cerveau, apprentissage et enseignement Il y a quelques années, la pertinence de s’intéresser au cerveau en éducation était plutôt limitée. Intuitivement, les chercheurs, les enseignants et les autres intervenants du milieu de l’éducation se doutaient bien de l’existence d’un lien important et profond entre le cerveau et les apprentissages scolaires. Cependant, ce lien n’était ni clair ni appuyé sur des connaissances scientifiques solides, ce qui rendait les retombées éducatives des recherches sur le cerveau somme toute peu nombreuses et fragiles. Aujourd’hui, par contre, grâce aux avancées considérables de l’imagerie cérébrale et des neurosciences en général, cette situation a considérablement changé. Dans cet article, nous présentons trois grandes découvertes qui permettent non seulement d’établir des ponts plus solides entre le cerveau et l’éducation, mais aussi d’appuyer l’hypothèse selon laquelle mieux connaître le cerveau des élèves peut nous aider à mieux leur enseigner. Mieux connaître le cerveau pour mieux enseigner

Les données probantes et les méta-analyses Qu’entend-on par données probantes en éducation? Et une méta-analyse? Présentation de ces concepts ainsi que des recherches de John Hattie et Richard Coe. Les données probantes C’est une démarche née dans le domaine médical où l’on encourage le praticien à s’appuyer sur des preuves scientifiques connues pour prendre la décision clinique qui semble la plus efficace et adaptée aux besoins du patient (CNFS, 2011). En éducation, l’utilisation des données probantes signifie de puiser dans les résultats issus de la recherche pour découvrir et expérimenter de nouvelles pratiques ou interventions à appliquer en classe et avec certains élèves aux besoins particuliers.

L'école française reste la championne européenne des fondamentaux L'Ecole française ne se perd pas en activités ou en amusements. Elle n'a pas perdu de vue les enseignements fondamentaux. De nouvelles statistiques européennes montrent que c'est en France que l'on consacre le plus de temps à l'enseignement des disciplines fondamentales comme le français ou les maths. Une réalité déjà connue, qui se maintient et qui devrait mettre un terme une bonne partie du débat actuel sur l'Ecole. La championne européenne des fondamentaux

Les 4 piliers de l'apprentissage d'après les neurosciences D’après Stanislas Dehaene, psychologue cognitif, neuroscientifique et professeur au Collège de France, les neurosciences cognitives ont identifié au moins quatre facteurs qui déterminent la vitesse et la facilité d’apprentissage. 1. L’attention Les faits en éducation : Quelle est la meilleure méthode d'apprentissage des mathématiques pour les élèves? Quelle est la meilleure méthode d'apprentissage des mathématiques pour les élèves? Dès la petite enfance, nous donnons un sens aux objets et à l'espace à partir des expériences de notre vécu. L'enseignement efficace tire parti des expériences mathématiques des élèves, qui diffèrent sur le plan individuel et selon les situations. Les attentes élevées en matière de rendement, d'esprit d'initiative et d'indépendance appuient la réussite.

Vers une éducation fondée sur des preuves - Ramus méningesRamus méninges Actualisé le 7 novembre 2016. L'éducation fondée sur des preuves est un courant visant à fonder les pratiques éducatives sur des preuves (ou au moins des éléments de preuve) scientifiques de leur efficacité. L'expression "éducation fondée sur des preuves" vient de l'anglais "evidence-based education". La notion de preuves peut sembler excessivement forte, mais il faut comprendre que c'est un problème de traduction. Le mot evidence fait avant tout référence à des données factuelles, plus qu'à de véritables preuves. L'esprit est donc de promouvoir les pratiques éducatives basées sur des données factuelles (concernant leur efficacité), par opposition aux pratiques fondées sur de simples croyances ou sur des philosophies.

La classe inversée n'est possible "que si l’enseignement est une passion" La classe inversée fait des émules à l'école. Pour Soledad Messiaen, professeure de CM1-CM2, ce système permet une plus grande différenciation et rend les élèves actifs. Les CM1-CM2 de Soledad Messiaen en plein exercice – la veille, ils ont visionné le cours en vidéo, chez eux. En septembre 2013, Soledad Messiaen, professeure des écoles à Burie (Charente-Maritime), décide “d’inverser” sa classe de CM1-CM2. Selon le principe anglo-saxon de la “flipclass” (classe inversée), l’élève visionne le cours chez lui, via une vidéo réalisée par son enseignant. Le temps passé en classe est consacré à la réalisation d’exercices. L'enseignement explicite : une méthode adaptée pour les élèves en difficulté Il y a une petite guerre dans le milieu de l'éducation. Pas de panique, ce conflit n'a rien de dangereux. Il n'est qu'idéologique. Quel est l'objet de la division?

Mieux connaître le développement de l’intelligence chez l’enfant Récemment, l’imagerie cérébrale a permis de démontrer l’existence, chez l’enfant comme chez l’adulte, de deux formes complémentaires d’apprentissage neurocognitif : l’automatisation par la pratique et le contrôle par l’inhibition. Dans le cas de l’automatisation, c’est initialement la partie préfrontale (avant) du cerveau qui est activée car la mise en place des habiletés nécessite un contrôle et un effort cognitif (apprendre par cœur une liste de mots, par exemple), puis ces habiletés s’automatisent avec l’apprentissage et c’est la partie postérieure du cerveau, ainsi que les régions sous-corticales, qui prennent le relais. Dans le cas inverse (désautomatisation), il s’agit d’apprendre à inhiber les automatismes acquis pour changer de stratégie cognitive. Le défaut d’inhibition peut expliquer des difficultés d’apprentissage et d’adaptation tant cognitive que sociale. A l’école, depuis toujours, on apprend surtout par la répétition, la pratique et l’automatisation.

Normand Baillargeon Si vous oeuvrez en éducation, je voudrais cette fois vous faire ce que je pense être un vrai cadeau en vous présentant ce que certains appellent le Saint-Graal de l’éducation. Mais laissez-moi d’abord vous expliquer de quoi il retourne. Sur les débats en éducation Tout le monde le sait : on ne cesse de débattre en éducation.

Related: