background preloader

Les travaux du groupe "Lettres et compétences"- Compétences

Les travaux du groupe "Lettres et compétences"- Compétences
Initié par M. Lepetz, IA-IPR de Lettres en 2010, le groupe de travail compte aujourd’hui six enseignants de collège et de lycée issus de toute l’académie. • Les gestes professionnels liés à l’approche par compétences Ces documents présentent des activités proposées en cours de français. Ecrire une lettre en classe de quatrième lors d’une séquence sur le genre épistolaire. Imaginer la mise en scène d’une pièce de théâtre en classe de quatrième après l’étude du de Jean Anouilh. S’initier à la lecture analytique en classe de troisième dans le cadre d’une séquence intitulée "Double jeu ou l’écriture de soi". Ecrire pour lire en classe de seconde dans le cadre d’une séquence intitulée "L’art du portrait satirique au 17ème siècle, ou comment dénonser le ridicule". S’initier à la lecture analytique en classe de seconde dans le cadre d’une séquence intitulée "Le roman au 19ème siècle : motifs du naturalisme". Découvrir l’exercice de synthèse de documents en première année de BTS. Page suivante : " " Related:  Didactique / Pédagogie

Apprentissage Par Problèmes Site de François Jourde | Portfolio d'un enseignant de philosophie au secondaire Il est essentiel — mais souvent difficile — d’impliquer les élèves dans leurs apprentissages scolaires. Pour favoriser la motivation intrinsèque, une solution possible est la publication finale de certains travaux. D’une part, en effet, cette publication promet de dépasser le cadre strictement scolaire : elle donne aux travaux une existence publique, durable et ouverte à des possibles interactions. Elle renouvelle ainsi le sens et l’enjeu des activités scolaires. Pour publier les travaux, un site est certainement une bonne solution. Si les travaux sont liés à des livres de la bibliothèque de l’établissement, une solution consiste à placer dans ces livres des liens vers ces travaux. Tel est le projet pilote que j’ai réalisé dans la bibliothèque de mon établissement, avec l’aide de la bibliothécaire Mme Laurence Vossen. Voici le dispositif concret. Si vous avez expérimenté un dispositif similaire, je serai heureux d’échanger avec vous ! Like this: J'aime chargement…

Ergonomie(s) du numérique Pourquoi utiliser un TNI ? (définition ici du TNI) D’abord parce qu’un tableau est, de fait, installé dans la salle de classe. Parfois, il arrive que le TNI, pour son installation, ait nécessité que tout autre tableau soit enlevé, soit par manque de place, soit pour des questions de raccordement des fils, soit parce qu’il ne doit pas y avoir de tableau à craie à proximité. Ensuite, parce qu’un TNI, dit-on (dans les programmes et surtout sur les sites académiques de Lettres- biblio à venir), aide aux apprentissages. Realia Or, c’est souvent cette prise en main, nécessaire mais plus ou moins longue, qui pose problème (qui agit comme un frein ou un écran aveugle). Pour préciser le propos (très rapide, et donc incomplète, biblio) : Dossier sur le TBI en Lettres sur eduscol Recherche dans Eduscol Lettres avec le mot clé Tableau Numérique Ergonomie : Vidéo de l’Agence des usages des Tice de l’académie de Versailles : Article de B. Articles d’OWNI sur les TICE Hybridation : Un article de l’INRP D.

• www.orthographe-recommandee.info : informations sur les rectifications de l'orthographe française ("nouvelle orthographe" ou "orthographe rectifiée") La nouvelle orthographe, parlons-en ! 1. Numéraux composés 2. Conformément à la décision de l'Académie française, « aucune des deux graphies [ni l'ancienne ni la nouvelle] ne peut être tenue pour fautive ». Voir la première règle Enseigner la littérature, mission impossible ? Par Françoise Guichard. Enseigner la littérature, mission impossible ? Par Françoise GUICHARD, Professeur de lettres classiques en CPGE littéraire, Lycée Paul Cézanne, Aix en Pce / Collectif « Sauver Les Lettres » Communication prononcée ce vendredi 11 mars 2011 lors du Colloque « Enseigner la littérature à l’Université aujourd’hui », Université de Provence. Je voudrais tout d’abord remercier les organisateurs de ce colloque, et à double titre : non solum pour avoir invité le professeur de CPGE que je suis à intervenir dans un cadre universitaire, sed etiam pour avoir accepté de donner la parole au Collectif « Sauver Les Lettres », un collectif militant, un collectif de militants, pour qui la question d’ « enseigner la littérature » constitue, effectivement, un des chevaux de bataille. Lorsque M. Comprenez-moi bien : je ne dis pas que mes collègues, en amont, ne font pas leur travail. Bref, l’idée que la littérature est d’abord UN ART DU LANGAGE leur échappe, en général, totalement.

État des recherches en didactique de la littérature 1Quoi de commun entre le diagnostic d’une « crise de l’enseignement de la littérature » que faisait Pierre Kuentz en 1972 (p. 26) et cette déclaration en ouverture des actes d’un colloque récent (Fraisse & Houdart-Merot, 2004, p. 9) : « Dans la France d’aujourd’hui, chacun s’accorde à reconnaître que les études littéraires sont en crise » ? Sans doute pas grand-chose, sinon cette impression de crise qui fait irruption régulièrement dans le débat public ou savant sur les questions scolaires, s’agissant particulièrement de l’enseignement du français et/ou de la littérature (Reuter, 1985 ; Boutan & Savatovski, 2000) et qu’a réactivée récemment en France l’introduction de nouveaux programmes des lycées (pour une analyse didactique de ces discours, cf. notamment Paveau, 2001 ; Plane, 2001 ; Daunay, 2003 ; Bertucci, 2004 ; Coget, 2005). 1 Qu’elle soit dénoncée, notamment par les adversaires des réformes françaises récentes, ou interrogé (...) 11 Cf., la même année, M.

Notre cerveau à l’heure des nouvelles lectures Maryanne Wolf, directrice du Centre de recherche sur la lecture et le langage de l’université Tufts est l’auteur de Proust et le Calmar (en référence à la façon dont ces animaux développent leurs réseaux de neurones, que nous avions déjà évoqué en 2009). Sur la scène des Entretiens du Nouveau Monde industriel au Centre Pompidou, la spécialiste dans le développement de l’enfant est venue évoquer « la modification de notre cerveau-lecteur au 21e siècle » (voir et écouter la vidéo de son intervention)… Image : Maryanne Wolf face au public sur la scène du Centre Pompidou, photographiée par Victor Feuillat. Comment lisons-nous ? « Le cerveau humain n’était pas programmé pour être capable de lire. La présentation de Marianne Wolf via l’IRI. Pour autant, le circuit de la lecture n’est pas homogène. Ce qui stimule le plus notre cerveau, selon l’imagerie médicale, c’est d’abord jouer une pièce au piano puis lire un poème très difficile, explique Maryanne Wolf. Notre avenir cognitif en sursis ?

L’enseignement et l’apprentissage de la littérature française en milieu universitaire hétéroglotte : pistes didactiques | Beauquis | Synergies Canada Corinne BeauquisUniversité de Toronto En 2007, Tzvetan Todorov lance un cri d’alarme car «la littérature [est] en péril», ainsi que l’indique le titre de son court ouvrage. L’auteur y dénonce les méthodes d’enseignement de la littérature dans les lycées français : il ne condamne pas les enseignants qui auraient choisi des méthodes d’enseignement ou des œuvres inappropriées mais il déplore la rigidité des instructions strictes du Bulletin Officiel de l’Éducation Nationale car celles-ci n’invitent qu’à «une manière ascétique de parler de la littérature» (Todorov, 2007, 23). Cet ascétisme constitue un des facteurs qui contribuent à la défection des programmes de lettres dans les universités, poursuit Todorov. Si l’Université française n’est pas tenue de livrer un contenu littéraire que des instances auraient choisi pour ses professeurs, Todorov en décrit pourtant «la tendance [dominante] qui refuse de voir dans la littérature un discours sur le monde» (31). Le corpus Bilan Bibliographie

L'art du récit : scénarisation pédagogique et storytelling Le récit est la forme ancestrale de transmission des savoirs entre les hommes. C'est aussi et avant tout ce qui donne du sens aux faits, aux données. Malgré la vogue de la communication des données brutes, connue sous le nom de mouvement open data, le récit reste indispensable pour établir les liens et bâtir les significations. Nos récits contemporains ne sont pas ceux d'hier. Est-ce si sûr ? Il est un récit particulier qui fixe les scènes, précise les éléments de décor, liste le matériel à utiliser, c'est le scénario. Les technologies numériques et les réseaux ont redonné de l'importance à la scénarisation pédagogique : la formation à distance en effet est fortement scénarisée. Récit et scénarisation pédagogique, deux formes de narration bien différentes mais finalement complémentaires, voilà ce que Thot Cursus vous invite à découvrir cette semaine. Illustration : Contes / dierk schaefer / CC BY 2.0

Bruno Devauchelle - Veille et Analyse TICE L’année 2018 a vu venir au grand jour une question trop souvent négligée par le passé, celle des données, en particulier personnelles. C’est la mise en place du RGPD (Règlement général pour la protection des données) qui a donné l’alerte. En éducation comme en général dans la société, la place prise par le numérique est telle que l’on est en droit de s’interroger sur ce qui se passe derrière nos claviers, nos souris et nos écrans (devenus tactiles). Or c’est bien autour des données que se situe l’ensemble des questions essentielles : dans un programme informatique on apprend à séparer le code des données. La conscience politique de la question des données semble ici claire, d’autant plus qu’ « un comité d’éthique et d’expertise en matière de données numérique » devait être créé en cette fin 2018, mais à ce jour nous n’en avons aucune trace de la mise en place, ce n’est même pas un comité Théodule…. La déshumanisation n’est pas forcément celle que l’on croit. A suivre et à débattre BD

Related: