background preloader

Les travaux du groupe "Lettres et compétences"- Compétences

Les travaux du groupe "Lettres et compétences"- Compétences
Initié par M. Lepetz, IA-IPR de Lettres en 2010, le groupe de travail compte aujourd’hui six enseignants de collège et de lycée issus de toute l’académie. • Les gestes professionnels liés à l’approche par compétences Ces documents présentent des activités proposées en cours de français. En regard des différentes étapes de l’activité sont décrits les mis en oeuvre par les enseignants, dans le cadre d’une . Ecrire une lettre en classe de quatrième lors d’une séquence sur le genre épistolaire. Imaginer la mise en scène d’une pièce de théâtre en classe de quatrième après l’étude du de Jean Anouilh. S’initier à la lecture analytique en classe de troisième dans le cadre d’une séquence intitulée "Double jeu ou l’écriture de soi". Ecrire pour lire en classe de seconde dans le cadre d’une séquence intitulée "L’art du portrait satirique au 17ème siècle, ou comment dénonser le ridicule". Découvrir l’exercice de synthèse de documents en première année de BTS. Page suivante : " "

http://ww2.ac-poitiers.fr/competences/spip.php?article104

Related:  Didactique / Pédagogie

Portfolio d'un enseignant de philosophie au secondaire Il est essentiel — mais souvent difficile — d’impliquer les élèves dans leurs apprentissages scolaires. Pour favoriser la motivation intrinsèque, une solution possible est la publication finale de certains travaux. D’une part, en effet, cette publication promet de dépasser le cadre strictement scolaire : elle donne aux travaux une existence publique, durable et ouverte à des possibles interactions. Elle renouvelle ainsi le sens et l’enjeu des activités scolaires. D’autre part, la publication des travaux promet de construire une mémoire et une certaine culture d’établissement. Pour publier les travaux, un site est certainement une bonne solution.

Ergonomie(s) du numérique Pourquoi utiliser un TNI ? (définition ici du TNI) D’abord parce qu’un tableau est, de fait, installé dans la salle de classe. Parfois, il arrive que le TNI, pour son installation, ait nécessité que tout autre tableau soit enlevé, soit par manque de place, soit pour des questions de raccordement des fils, soit parce qu’il ne doit pas y avoir de tableau à craie à proximité. Ainsi, c’est la question matérielle qui prime sur l’aspect pédagogique, au départ, au moment de l’initiation (comme on initie un processus). Le cours (c’est-à-dire le corps du professeur, ses gestes pédagogiques, dont sa voix et son bras, ses documents, sa progression de séance) va devoir s’adapter à l’environnement. www.orthographe-recommandee.info : informations sur les rectifications de l'orthographe française ("nouvelle orthographe" ou "orthographe rectifiée") La nouvelle orthographe, parlons-en ! 1. Numéraux composés 2. Noms composés : pluriel 3. Accent grave 4.

Enseigner la littérature, mission impossible ? Par Françoise Guichard. Enseigner la littérature, mission impossible ? Par Françoise GUICHARD, Professeur de lettres classiques en CPGE littéraire, Lycée Paul Cézanne, Aix en Pce / Collectif « Sauver Les Lettres » Communication prononcée ce vendredi 11 mars 2011 lors du Colloque « Enseigner la littérature à l’Université aujourd’hui », Université de Provence. Je voudrais tout d’abord remercier les organisateurs de ce colloque, et à double titre : non solum pour avoir invité le professeur de CPGE que je suis à intervenir dans un cadre universitaire, sed etiam pour avoir accepté de donner la parole au Collectif « Sauver Les Lettres », un collectif militant, un collectif de militants, pour qui la question d’ « enseigner la littérature » constitue, effectivement, un des chevaux de bataille. Lorsque M.

État des recherches en didactique de la littérature 1Quoi de commun entre le diagnostic d’une « crise de l’enseignement de la littérature » que faisait Pierre Kuentz en 1972 (p. 26) et cette déclaration en ouverture des actes d’un colloque récent (Fraisse & Houdart-Merot, 2004, p. 9) : « Dans la France d’aujourd’hui, chacun s’accorde à reconnaître que les études littéraires sont en crise » ? Sans doute pas grand-chose, sinon cette impression de crise qui fait irruption régulièrement dans le débat public ou savant sur les questions scolaires, s’agissant particulièrement de l’enseignement du français et/ou de la littérature (Reuter, 1985 ; Boutan & Savatovski, 2000) et qu’a réactivée récemment en France l’introduction de nouveaux programmes des lycées (pour une analyse didactique de ces discours, cf. notamment Paveau, 2001 ; Plane, 2001 ; Daunay, 2003 ; Bertucci, 2004 ; Coget, 2005). 1 Qu’elle soit dénoncée, notamment par les adversaires des réformes françaises récentes, ou interrogé (...) 11 Cf., la même année, M. Vernet (1970).

Notre cerveau à l’heure des nouvelles lectures Maryanne Wolf, directrice du Centre de recherche sur la lecture et le langage de l’université Tufts est l’auteur de Proust et le Calmar (en référence à la façon dont ces animaux développent leurs réseaux de neurones, que nous avions déjà évoqué en 2009). Sur la scène des Entretiens du Nouveau Monde industriel au Centre Pompidou, la spécialiste dans le développement de l’enfant est venue évoquer « la modification de notre cerveau-lecteur au 21e siècle » (voir et écouter la vidéo de son intervention)… Image : Maryanne Wolf face au public sur la scène du Centre Pompidou, photographiée par Victor Feuillat.

L’enseignement et l’apprentissage de la littérature française en milieu universitaire hétéroglotte : pistes didactiques Corinne BeauquisUniversité de Toronto En 2007, Tzvetan Todorov lance un cri d’alarme car «la littérature [est] en péril», ainsi que l’indique le titre de son court ouvrage. L’auteur y dénonce les méthodes d’enseignement de la littérature dans les lycées français : il ne condamne pas les enseignants qui auraient choisi des méthodes d’enseignement ou des œuvres inappropriées mais il déplore la rigidité des instructions strictes du Bulletin Officiel de l’Éducation Nationale car celles-ci n’invitent qu’à «une manière ascétique de parler de la littérature» (Todorov, 2007, 23). Cet ascétisme constitue un des facteurs qui contribuent à la défection des programmes de lettres dans les universités, poursuit Todorov.

L'art du récit : scénarisation pédagogique et storytelling Le récit est la forme ancestrale de transmission des savoirs entre les hommes. C'est aussi et avant tout ce qui donne du sens aux faits, aux données. Malgré la vogue de la communication des données brutes, connue sous le nom de mouvement open data, le récit reste indispensable pour établir les liens et bâtir les significations. Bruno Devauchelle - Veille et Analyse TICE Après près de huit mois au cours desquels les politiques, relayés par les médias et leurs usagers, ont proposé aux citoyens leur candidature, on ne peut que s’interroger sur l’effet éducatif de tout ce qui a été fait, vu, dit et montré. L’exacerbation des passions peut parfois amener à des dérapages, des glissements éthiques et autres, mais il semble que désormais, à l’instar d’autres pays, nous ayons largement dépassé des limites que le simple sens de l’autre, du bien commun bref d’un peu d’humanité sont en mesure de nous proposer chaque jour. A moins que je ne sache pas ce qu’est la politique (ce que certains ont déclaré lors de telles critiques), en tout cas, en tant qu’éducateur, je ne vois pas qu’on puisse laisser autant de faits dans le silence, l’acceptation simple, bref le déni… Le mensonge, la calomnie, l’injure, l’information fabriquée transformée modifiée etc.… autant de faits que nous avons pu observer, tous, enfants, jeunes y compris. A suivre et à débattre BD

Apprentissage Par Problèmes

Related: