background preloader

Web-documentaire

Web-documentaire
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le web-documentaire[1] est un documentaire conçu en RichMedia et produit pour être dʼabord diffusé sur Internet, en associant texte, photos, vidéos, sons et animations, de manière interactive. Ce type d'œuvre se caractérise par : l'utilisation d'un contenu Multimédia[2],l'introduction dans le récit de procédés interactifs[3],[4],une navigation et un récit non-linéaire,une écriture spécifiqueun point de vue d'auteur[5]. Voir aussi[modifier | modifier le code] Articles connexes[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code] Emmanuelle Miquet, « Le documentaire prend du relief », Le Film français,‎ 18 juin 2010Étienne Sorin, « Le Webdoc tisse sa toile », L'Express,‎ 12 novembre 2009 (lire en ligne)Brigitte Baronnet, « Le boom du webdocumentaire », Écran Total,‎ 24 juin 2009Sophie Scher, « Web photo », Les Cahiers de la photographie,‎ juillet/août 2010 Bibliographie[modifier | modifier le code] Related:  Art numérique / Art interactif

Internet des objets Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Internet des objets (IdO ou IoT pour Internet of Things en anglais) représente l'extension d'Internet à des choses et à des lieux du monde physique. Alors qu'Internet ne se prolonge habituellement pas au-delà du monde électronique, l'internet des objets connectés représente les échanges d'informations et de données provenant de dispositifs présents dans le monde réel vers le réseau Internet. L'internet des objets est considéré comme la troisième évolution de l'Internet, baptisée Web 3.0 (parfois perçu comme la généralisation du Web des objets mais aussi comme celle du Web sémantique) qui fait suite à l'ère du Web social. L'internet des objets revêt un caractère universel pour désigner des objets connectés aux usages variés, dans le domaine de la e-santé, de la domotique ou du Quantified Self. Histoire et définition de l'internet des objets[modifier | modifier le code] Histoire[modifier | modifier le code] Radio-étiquettes

Liste des festivals et prix webdocumentaire FRANCE 24, chaîne d’information internationale et RFI, radio d’information internationale organisent le Prix du webdocumentaire en partenariat avec le Festival Visa pour l’Image-Perpignan. Ce Prix récompense le meilleur webdocumentaire, qui se distingue par le choix et le traitement original d’un sujet d’actualité et l’utilisation des nouveaux outils multimédias qu’offre le web. Il s’agira pour les candidats d’innover, de faire avancer ou de contribuer à la réflexion sur une manière moderne et novatrice de s’approprier l’information sur le web. La meilleure œuvre en compétition sera récompensée par le Prix FRANCE 24 -RFI du webdocumentaire, accompagné d’une dotation de 8000 €. Retrouvez les conditions de participation et le formulaire d’inscription en ligne : Voir la page dédiée du Prix Toutes ces infos sur ce Challenge organisé en 2011 par WEBDOCU.fr et KissKissbankBank.

Art en ligne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Depuis le milieu des années 1990, l'interréseau Internet est un espace actif d'expérimentations artistiques. L'art en ligne utilise ainsi le réseau Internet comme support de diffusion, mais aussi et surtout comme espace de création et d'existence même de l'œuvre. D'un point de vue technique, cette forme de pratique artistique implique l'infrastructure, les langages de programmation et les protocoles de l'Internet. Diversité des pratiques, typologies[modifier | modifier le code] Certaines pratiques ont le réseau et ses usages comme sujet, d'autres ont une vocation purement plastique et d'autres encore ont des sujets particuliers pour lesquels le réseau est un lieu intéressant, tels que la citoyenneté ou la censure. Spécificités de l'art en ligne[modifier | modifier le code] La nature immatérielle de tout ou partie de l'œuvre. Artistes et collectifs[modifier | modifier le code] Articles connexes[modifier | modifier le code]

LOGICIEL AUTEUR Vos définitions préférées : Retrouvez ci-dessous toutes les définitions préférées des internautes. 1) DISCLAIMER - Dictionnaire informatique, internet et .... DISCLAIMER, définiton du mot DISCLAIMER, Texte d'entête d'un manuel d'utilisation de logiciel par lequel l'auteur se désengage de toute responsabilité face aux 2) Définitions , LABEL D’APPROBATION TIERS, LAIZE, LAN .... définitions , label d’approbation tiers, laize, lan emulation server, lan, lane, lap, large bande, lata, lcd, lcie, lcos, ldap, lec, lecteur audio, lecture optique 3) COPYRIGHT. 4) Glossaire informatique. définitions en informatique. 5) Définitions , AAC, ACCES A DISTANCE, ACD, ACF .... définitions , aac, acces a distance, acd, acf, acheminement, acms, acr, acse, actel, activex, acutance, adc, addendum, admd, adpcm, adressage memoire, adresse

Hypermédia Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Grâce à ce procédé, toutes les formes d'informations sont reliées et permettent une navigation non-linéaire et interactive dans un ensemble de données textuelles, iconographiques et sonores. Dans les applications basées sur le Web, l'information est présentée selon une approche hypermédia, mais de plus, il est possible d'effectuer des traitements à travers l'interface Web. Dès lors, il n'est pas surprenant de constater que beaucoup de travaux de recherches sur les hypermédias ont été réalisés ou sont en cours de développement. Ces dernières années ont vu émerger ce que les médias de l'information n'ont pas hésité à nommer « la révolution des nouvelles technologies ». Cette évolution touche également le domaine éducatif, pour preuve l'apparition des TICE (Technologies de l'Information, et de la Communication appliquées à l'Enseignement). Le terme « hypermédia » a été cité pour la première fois par Ted Nelson en 1965. Hyperlien

La mort du webdocumentaire annoncée… à tort « Pour que le webdocumentaire ne s’évapore pas dans les rouages trop bien huilés de la com’, qu’il garde son absence de modèle économique comme une singularité (certes précaire, mais précieuse), il faut le dire, même si ce n'est qu'une bataille de mots: le webdocumentaire n'est pas mort, il ne fait même que commencer à naître. » Par Nicolas Bole, rédacteur en chef webdocs et nouveaux médias du site Le blog documentaire. Le cimetière: un joli patio d'une société de communication. Le prêtre qui prononce l'oraison: Lucas Menget, journaliste. L'épitaphe: « Maintenant que nous savons que le webdocumentaire est mort et enterré, nous allons pouvoir avancer. » Bien sûr, ça n'est qu'une anecdote, une façon de lancer le débat: Lucas Menget est le modérateur d'un débat sur la narration interactive, qui s'est tenu mardi 26 juin, en marge de la présentation du logiciel Djéhouti, dans les locaux de BDDP & Fils, une des «majors» de la com' d'entreprise. La com’ à l’assaut du webdocumentaire

Loi de Moore Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les lois de Moore sont des lois empiriques qui ont trait à l'évolution de la puissance des ordinateurs et de la complexité du matériel informatique. Au sens strict, on ne devrait pas parler de lois de Moore mais de conjectures de Moore puisque les énoncés de Moore ne sont en fait que des suppositions. Il existe en fait trois « lois » de Moore, deux authentiques (au sens où elles furent émises par Gordon E. Moore), et une série de « lois » qui ont en commun de se prétendre « loi de Moore » mais qui n'en sont que des simplifications inexactes. Croissance du nombre de transistors dans les microprocesseurs Intel par rapport à la loi de Moore. Énoncés[modifier | modifier le code] Le premier microprocesseur (Intel 4004) a été inventé en 1971. La Loi de Moore a été exprimée en 1965 dans « Electronics Magazine » par Gordon Moore, ingénieur de Fairchild Semiconductor, un des trois fondateurs d'Intel. Autres facteurs[modifier | modifier le code]

POM, vidéographie, webdocumentaire : lexique des nouveaux formats Les différents outils numériques permettent l'émergence aujourd'hui de nouvelles formes narratives destinées aux nouveaux médias. L'événement POM+F est l'occasion de définir ces nouveaux formats qui apparaissent sur nos écrans. La crise dans les médias aura eu le mérite d’accélérer les initiatives des photojournalistes dans le “digital story telling”. Depuis 2005, une nouvelle orchestration éditoriale s’est mise en place pour l’ensemble des “journalistes de l’image” et des écritures narratives ont rencontré leurs publics. S‘informer en tous lieux et à tout moment… Aujourd’hui on parle de fragmentation de l’information visuelle, de transversalité du récit, de multiplication des supports et des écrans, de développement des communautés, l’image (fixe ou animée) est d’ailleurs devenue “conversationnelle” dans les réseaux sociaux. Ce média linéaire est basé sur un montage d’après des photographies uniquement, sa réalisation sonore est très poussée. Et les photographes dans tous cela ?

L’Art social de la Révolution... - Pierre-Joseph Proudhon, Du pri... - INHA Introduction par Anne-Marie Bouchard Amalgamant le devenir historique des classes sociales (aristocratie et bourgeoisie) et le devenir social des formes de l’art (art pour l’art et art social), Pierre-Joseph Proudhon (1809-1865) propose dans Du principe de l’art et de sa destination socialeune lecture très personnelle de l’histoire de l’art des Égyptiens à Courbet, de laquelle il prétend extraire « la théorie la plus complète de l’art ». Le livre, qui paraît de manière posthume, est en effet une réponse à la demande de son ami Courbet d’un texte pour un catalogue, ainsi qu’à leurs interrogations communes sur le rôle social de l’art. L’aboutissement du socialisme, que Proudhon prévoit pour un avenir proche, motive son appel aux artistes à se rendre utiles. Pierre-Joseph PROUDHON, Du principe de l’art et de sa destination sociale, Paris, Garnier frères, 1865. 2Tout cela maintenant est fini. 3Chapitre XXV 4Conclusion. 11Cela est fatal, et les faits le prouvent. Lire le texte original 40h

Vous avez dit Vuvox? Vuvox. Vous avez peut-être déjà vu ce terme étrange dans le milieu du webdocumentaire. Alors qu’est ce que c’est? C’est un logiciel gratuit de création de webdocus sur internet. Facile à utiliser, on le retrouve sur de nombreux webdocs comme Haro sur les paradis Fiscaux que nous avons publié cette semaine. Un webdocumentaire créé avec Vuvox se remarque facilement. Le site internet permettant la création d’un slideshow Vuvox est gratuite, il est donc possible pour vous d’aller faire un petit test, voir de vous en servir pour faire un webdocumentaire: en cliquant ici Paul Capian

Related: