background preloader

Agroécologie

Agroécologie
Related:  ALTERNATIVESAutres informations

Permaculture Qui en France connaît la permaculture ? Science, mode de pensée ou philosophie, la permaculture a été conceptualisée il y a près de 40 ans en Australie. Elle s’est popularisée dans les pays anglo-saxons (Australie, états-Unis, Angleterre [1]), mais a peiné à se faire connaître dans les pays francophones. DÉFINITION : La permaculture est une science de conception de cultures, de lieux de vie, et de systèmes agricoles humains utilisant des principes d’écologie et le savoir des sociétés traditionnelles pour reproduire la diversité, la stabilité et la résilience des écosystèmes naturels [3] Le but de la permaculture est de créer, par une conception (design) réfléchie et efficace, des sociétés humaines respectueuses de la Nature et des Hommes. L’éthique de la permaculture Pour apporter un cadre de réflexion et d’action en accord avec son but, la permaculture se base sur une éthique, décomposée en trois grands principes [6] : Se soucier de la Terre Prendre en compte le sol, la forêt et l’eau

22 AVRIL, JOURNÉE MONDIALE DE LA TERRE L’agro-écologie en Algérie, plaidoyer pour l’avenir" Par Karim Rahal* (La Tribune) - L'écologie en Algérie: Nouara-algérie.com( environnement,revue de web, articles éditoriaux, fiches thématiques ect...) Près d’un milliard d’habitants vont célébrer aujourd’hui la Journée mondiale de la Terre, dans le but de sensibiliser les humains à la protection de notre environnement. Au fil des ans, cette journée est devenue l’événement participatif écologiste le plus important de la planète. En effet, les enjeux sont quasi-apocalyptiques, sachant que les savants du monde entier sont unanimes pour dire qu’il nous reste à peine dix ans pour éviter une catastrophe planétaire, à travers un bouleversement important du climat, qui entraînerait des inondations majeures, de longues périodes de sécheresse, des vagues de chaleur meurtrières. Tous les indicateurs ne cessent de se dégrader : biodiversité, eau, climat, air, déchets, sols... Pour le reste, il est clair que la grande majorité des actions qui sont mises en place pour préserver notre environnement sont malheureusement bien trop timides ou peu convaincantes, englouties dans un mode de vie matérialiste qui ne sait plus s’arrêter. K.

1995 - La révolution verte: nouvelle formule - L'agro-écologie, une raison d'espérer L'agro-écologie, une raison d'espérer Une verte évolution Un miracle qui a mal tourne L'Afrique suspendue entre passe et avenir Ne tirez pas sur les forêts! L'agro-écologie, une raison d'espérer Des systèmes agricoles autosuffisants: l'agro-écologie mise sur les synergies Par Miguel Altieri La plupart des experts reconnaissent aujourd'hui que le modèle agricole proposé par la Révolution verte entre dans une phase critique. Cette crise de l'environnement n'est en effet que la conséquence de choix socio-économiques encourageant certaines technologies à fort apport d'intrants, et des méthodes qui entraînent érosion du sol, salinisation, pollution par les pesticides, désertification et réduction de la biodiversité. L'incidence croissante des ravageurs sur les récoltes, malgré l'emploi de pesticides, est un symptôme supplémentaire de la crise. Un concept bien utile Le concept d'agriculture durable est une réponse relativement récente au déclin qualitatif de la base de ressources. Choix intégrés

Les Principes de la Permaculture en Français Conversations avec Pierre Rabhi : Rue89 publie un livre numérique Le premier livre numérique de Rue89 fait son apparition ce jeudi sur toutes les plateformes de vente en ligne : il s’agit d’un grand entretien avec Pierre Rabhi, l’un des penseurs de l’agriculture biologique et d’une alternative à l’idéologie de la croissance. Sous le titre « Il ne suffit pas de manger bio pour changer le monde », cet ebook vendu 4,99 euros est le fruit de plusieurs heures de conversations que Sophie Caillat, responsable de Rue89 Planète, et moi, avons eues avec Pierre Rabhi, dans sa ferme d’Ardèche. Le texte est accompagné des photos d’Audrey Cerdan, et, dans sa version iPad, de deux vidéos. Pierre Rabhi, né en Algérie, installé sur la terre aride d’Ardèche au début des années 60 et défenseur avant l’heure d’une agriculture écologique respectueuse des cycles de la vie, revient sur son parcours exceptionnel, sur sa critique de la société de consommation, et sur son concept d’ « oasis » de vie alternative. Extrait de l’entretien avec Pierre Rabhi Rue89 éditeur ?

INRA - UMR Santé et agroécologie du vignoble (Bordeaux) L’UMR 1065 Santé et Agroécologie du VignoblE est une unité mixte de recherche INRA-Bordeaux Sciences Agro située sur le centre INRA de Bordeaux Aquitaine, dirigée par Denis Thiéry. Elle fait partie du département scientifique INRA Santé des Plantes et Environnement (SPE). SAVE est une des UMR constitutives de l’Institut des Sciences de la Vigne et du Vin (ISVV) qui intègre l’ensemble des équipes de recherche en œnologie et viticulture de Bordeaux. L'UMR SAVE développe des recherches principalement sur l’agrosystème viticole dans le but de comprendre les mécanismes sous-jacents à l’établissement et au développement des maladies et populations d’insectes nuisibles. La finalité appliquée des recherches de SAVE est de développer une protection intégrée et durable de la vigne, tout en réduisant de manière drastique l’assistance aux traitements chimiques classiques. Nos outils de diagnostic sur les maladies de la vigne

Permaculture Jardin cultivé en permaculture dans le Nord de la France. La permaculture est un concept systémique qui vise à créer des écosystèmes respectant la biodiversité[1]. Il est inspiré par la nature et son fonctionnement (biomimétisme ou écomimétisme)[2]. À l'origine c’est une forme d'agriculture naturelle issue des travaux de l'agriculteur, biologiste et philosophe japonais Masanobu Fukuoka[5] (1913-2008). Histoire[modifier | modifier le code] Origine du mot[modifier | modifier le code] Le terme « permaculture » lui-même a été utilisé pour la première fois par Bill Mollison et David Holmgren dans leur livre Permaculture One paru en 1978[12]. Influences[modifier | modifier le code] Jusqu'à ce que Bill Mollison rencontre Masanobu Fukuoka en 1973[14] et lise son livre, La révolution d'un seul brin de paille (1975, traduit en anglais en 1978), il se demandait comment intégrer de manière satisfaisante les céréales et les légumineuses dans la permaculture[15]. Le travail de Howard T.

nourriture à partager INRA - UMR AGROECOLOGIE (Dijon) Comment développer une agriculture durable, permettant une production qualitativement et quantitativement en phase avec les besoins alimentaires, tout en respectant l’environnement ? Les recherches développées visent à progresser dans notre connaissance des interactions biotiques (en particulier plantes-plantes et plantes-microorganismes) au sein des agrosystèmes afin de concevoir des systèmes de culture innovants respectueux de l’environnement. Ainsi, les recherches développées répondent à deux enjeux majeurs qui sont de : Analyser, comprendre et agir sur les interactions et régulations au sein des communautés à différentes échelles spatiales et temporelles ; Proposer des systèmes de culture innovants permettant d’assurer une production agricole de qualité, en quantité suffisante, tout en respectant la qualité de l’environnement. Unités Unité mixte de recherche Agroécologie Unité sous contrat laboratoire Chrono-environnement Unité expérimentale de Bretenière Partenaires académiques

Comment le mildiou fait douter le bio Dans les vignes de Bourgogne, hommes et femmes s'affairent. Avec la météo capricieuse des dernières semaines, il leur faut sans cesse intervenir. Et vite. Les nombreuses pluies et grêles ont abîmé certains fruits et encouragé la végétation entre les alignements de ceps. Les chaleurs estivales, entre deux orages, ont entraîné l'apparition de maladies, en particulier le mildiou. De quoi doucher les ardeurs de ceux qui, résolument hostiles aux interventions chimiques, se tournent vers la culture biologique. Ici, respecter l'environnement, éviter de polluer les sols, économiser l'énergie sont des valeurs partagées. Le 4 juillet, lors de l'assemblée générale du Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB), une petite centaine de viticulteurs ont discuté préservation de la biodiversité, gestion des intrants et de leur impact sur les sols et l'eau, traitement des déchets... Mais un autre sujet s'est invité : le mauvais temps. Le développement durable se conçoit globalement.

Related: