background preloader

Du rôle du design dans les politiques publiques » Article » OWNI, Digital Journalism

Du rôle du design dans les politiques publiques » Article » OWNI, Digital Journalism
Co-conception, créativité, bottom-up, les politiques publiques ont beaucoup à apprendre du design. Synthèse. Publié en avril 2010 à la Documentation Française, le Design des politiques publiques est la première édition de la 27ème région, « laboratoire de transformation publique ». Issus du milieu du design, les acteurs de cette structure se proposent de réviser la conception de projets à caractère public à travers des méthodes liées au design. Comment cette discipline que l’on range habituellement dans le monde de la forme et de l’image peut-elle intervenir dans le débat public ? Du nom d’une 27ème région qui n’existe pas encore en France, Stéphane Vincent, directeur de projet, Romain Thévenet, chargé de mission “design de service” et Charlotte Rautureau, responsable administratif et financier, ont développé un petit laboratoire expérimental pour redynamiser les politiques publiques, répondant à la commande de l’Association des Régions de France. Bottom up Le rôle du designer

Things Real People Don't Say About Advertising Feb 3 Submitted by @melissas_cloud. Jan 31 Submitted by brandy gill. Voyage dans l’innovation sociale scandinave (3/3) : De la micro-expérimentation à la macro-transformation Suite et fin de notre voyage dans l’innovation sociale en compagnie de la 27e Région. L’occasion de revenir sur les limites de la méthode pour voir si elle peut dépasser « le local, le micro, le proto » et avoir une action d’envergure, générale, globale, systémique… Innovation sociale : Comment passer à l’échelle ? L’innovation sociale se présente souvent comme un ensemble de micro-projets isolés, comme autant d’actions concrètes sur un territoire donné dans un temps limité ayant une action circonscrite. « Il faut combattre la vision que l’innovation sociale n’est qu’un ensemble de micro-expérimentations disparates », estime le designer François Jégou (voir sa présentation). « Le niveau local est certainement le bon niveau pour faire levier sur des transformations globales ». Image : François Jégou au Medea Lab de Malmö, photographié par la 27e Région. « Le design donne à la fois de la visibilité et de l’accès », explique François Jégou. Politique ou Design ? MassLocalism_Feb2010

Google, Facebook, Twitter, Yahoo!… Leçons d’innovation aux médias Crédit: AA Ils bâtissent la Google TV, l’Apple TV, l’algorithme de Google News, le tri intelligent des courriers sur Gmail, le newsfeed et les pages profil de Facebook. Au royaume de la Silicon Valley, là où siègent les mastodontes du Web, les rois sont les… développeurs, ces experts en langage informatique qui «mangent du code» et sont au cœur des Google, Yahoo!, Twitter et Facebook. Leur rêve: travailler pour l’entreprise la plus innovante au monde. Du point de vue des développeurs, le critère d’attractivité d’une entreprise se résume à un qualificatif: celle-ci doit être «hot». En effet, entre start-up et développeurs, il ne s’agit pas seulement d’une relation employeur/employé. Pour s’arracher les meilleurs, très demandés, les sociétés de la «Valley» alignent les arguments et ont placé la culture geek — celle des développeurs donc — au cœur de leur organisation. Et si les médias s’en inspiraient? NB: L’Ecole de journalisme de Sciences Po, où je travaille, collabore avec Google. 1. 2.

Crise économique ou mutation de notre mode de vie pour un mieux vivre? Dans la Harvard Business Review, Umair Haque, qui dirige Havas Media Labs, mais aussi l’un des penseurs les plus influents selon Thinkers50, se demande comment l’on doit définir ce qu’est le bien vivre de nos jours . Et il constate que nous sommes arrivés à la limite d’un mode de vie. L’industrie basée sur l’énergie n’est plus qu’une dépendance à des ressources énergétiques de plus en plus gourmandes financièrement et dont la surexploitation menace de plus en plus notre survie ; les industries alimentaires fabriquent l’obésité ; l’éducation, des jeunes endettés ; l’industrie pharmaceutique, de nouvelles afflictions, comme de nouvelles maladies mentales ou des effets secondaires toujours plus virulents. Quant aux média, ils produisent des nouvelles qui nous désinforment et nous appauvrissent intellectuellement, au lieu de développer notre sens de la démocratie. Comment définir le mode de vie issu de l’eudémonisme ? - . - . - . - . - .

5 Things Agencies Can Learn From Music Labels Author: Dan Hauck, ex-BBHer, now Planning Director at Sony Music UK The title might sound a bit presumptuous, but that’s not the intention. Clearly, there are a huge number of things that music labels can learn from agencies, and indeed most labels are only starting to embrace things that have been commonplace in agencies for years. Why should anyone listen to an industry that is in such obvious structural and financial turmoil? But mainly because the particular nature of the music industry has led to certain practices that I believe agencies can learn from. In truth, some initiatives have worked better than others. But there are also factors particular to this industry that lead a planner in music to a certain type of planning, one which I think can offer some interesting learnings for the discipline as a whole. 1. The music industry is arguably more responsive to sales results than any other. 2. 3. 4. 5. dan.hauck@sonymusic.com @danhauck

"Comment favoriser l'innovation sociale?" L'innovation sociale gagne en attention. Les initiatives sont nombreuses, grandes entreprises et acteurs publics s'en saisissent -les dernières Assises de l'Entrepreneuriat ont mis l'accent sur l'importance de la dimension sociale de l'innovation, avec l'annonce d'un nouveau fonds dédié. La question sociale est aujourd'hui considérée comme un nouveau champ d'expérimentation pour l'innovation tout autant qu'une source d'inspiration et une finalité pour celle-ci: l'innovation doit apporter une réelle plus-value dans la société. Le récent rapport remis au gouvernement, "L'innovation, un enjeu majeur pour la France", va dans ce sens: l'innovation y est définie comme un processus par lequel "sont créés des produits, des services ou des procédés nouveaux qui font la démonstration qu'ils répondent à des besoins (marchands ou non marchands) et créent de la valeur pour toutes les parties prenantes". Bonne nouvelle, la prise de conscience est donc faite.

La manière dont on s’exprime permet-elle de prédire le succès d’une relation La lecture de la semaine, il s’agit du compte-rendu que le site eScienceNews fait d’une étude portant sur le langage amoureux, une étude qui montre que la manière dont les couples se parlent permet de prédire le succès de la relation. Nous savons tous, commence le compte-rendu, que les gens ont tendance à attirer, à rencontrer et à épouser des gens qui leur ressemblent en termes de personnalité, de valeurs, et d’apparence physique. Néanmoins, ces paramètres ne reflètent qu’en surface le fonctionnement des relations humaines. La manière dont les gens parlent est tout aussi importante. Image : une composition Flickr autour du langage amoureux, justement, mais en image. “Les mots fonctions sont essentiellement sociaux et nécessitent pour être employés des compétences sociales, explique-t-il. Dans la première étude, des couples d’étudiants avaient quatre minutes pour discuter, puis les partenaires changeaient, le tout étant enregistré. Quelques remarques sur cette étude. Xavier de la Porte

"Fabriquer son futur: les nouvelles tendances de l'innovation numérique et sociale" Qu'ont en commun les Fab Labs, le mouvement des "Makers", l'économie collaborative et le BoP? Bien plus que des buzz words, ces nouvelles tendances sont des lames de fond dans nos sociétés qui sont à rapprocher à bien des égards. Symptomatiques d'un mouvement global vers une nouvelle vision et pratique de l'innovation plus ouverte et inclusive, davantage ancrée dans l'écosystème et s'adressant au plus grand nombre, elles préfigurent des transformations profondes dans nos modèles économiques. Dans son livre Makers, Chris Anderson décrit l'avènement d'un nouveau monde industriel porté par les fab labs (Fabrication laboratory) ou "Makerspaces", ces espaces ouverts à tous pour réparer, prototyper, fabriquer tout type d'objet de l'artisanat traditionnel à l'électronique high-tech, avec des imprimantes 3D et des découpeuses laser. Des lieux pour "geeks"? 1/ Des solutions alternatives C'est la recherche de nouveaux équilibres, repensant les modes d'usages des biens et la création de valeur.

Planning for Participation « Planning in High Heels There are seven words that make my heart sink these days more than any others. No, they’re not “high heels are bad for you: fact”, or “there is no chocolate left for you”, but: “then people can upload their own versions”. Of course they can. The assumption-without careful consideration of motivation, incentive and user experience-that users are desperate to upload their own content is the new “let’s do a viral”. There have been some excellent provocations recently about lazy (or over ambitious) participation. So, as ever when putting pen to…screen…I ask myself: what do I have to add? If our choices, then, are participation or irrelevance, then we had better, collectively, get better at designing for participation. So what are the key tools and questions we can use to deliver relevant-and better-participation? 1. 2. 3. 4. 1. Is our objective depth or scale? This will directly impact on question 2: 2. Are we targeting super fans or those with more passive levels of involvement? 3. 4.

Related: