background preloader

Ptolémée et le mouvement des planètes

Ptolémée et le mouvement des planètes
« Il faut, autant qu'on le peut, adapter les hypothèses les plus simples aux mouvements célestes ; mais si elles ne suffisent pas, il faut en choisir d'autres qui les expliquent mieux » __ Claude Ptolémée, Almageste, XII, 2 Comment peut-on expliquer le mouvement rétrograde des planètes dans le ciel ? Mouvement apparent de Mars. Ce site présente la solution trouvée par Ptolémée. Explication comtemporaine Pour commencer la visite du site, allez visiter la page Thèrories Anterieures à Ptolémée Related:  Nouveaux horizons des Européens

L'élargissement du monde (XV ° -XVI° siècles) by lelouarn marie on Prezi La machine à vapeur de Watt Les machines à vapeur de Savery ou de Newcomen posaient le même problème de rendement et de continuité dans le mouvement. Au bout de quelques cycles de fonctionnement les machines s'arrêtaient. Il fallait les arrêter et les remettre en marche. Afin d'améliorer la puissance et la régularité de sa machine à vapeur, James Watt eu l'idée de transformer ces machines "à simple effet" par des machines "à double effet" et d'y apporter certaines de ses inventions : le volant le régulateur à boules le tiroir de distribution de la vapeur le balancier avec son parallélogramme articulé le condenseur externe La machine de Watt exposée au musée C'est en 1769 qu'il déposa un brevet pour sa nouvelle machine à vapeur. Le volant Le volant a pour but de réguler la vitesse de fonctionnement de la machine. Le volant ne suffit pas à réaliser à lui seul une vitesse uniforme de la machine. Volant vue de face et en coupe Le régulateur de Watt un régulateur au musée Le parallélogramme de Watt Le condenseur externe 1.

L'histoire globale pour tous L'histoire globale pour tous [dimanche 03 février 2013 - 11:00] Histoire Inventer le monde. Une histoire globale du XVe siècle Éditeur : La Documentation Française 64 pages Combien de temps faut-il à une innovation pour se diffuser dans la société ? À défaut d'apporter une réponse, le dernier livre de Patrick Boucheron contribue à l'accélération de ce processus. Synthétiser le foisonnement Difficile de résumer en quelques pages la richesse des évolutions de l'histoire du monde. Ces mondialisations auraient pu être chinoise ou turque, puisqu'à cette époque, l'islam est l'un des principaux facteurs de décloisonnement du monde via le commerce. L'introduction en forme de récit se double d'une mise au point très claire dans le domaine de l'historiographie. Mettre en avant la diversité Les documents accompagnés de mises au point de l'auteur font la part belle aux peintures, aux photographies d'objets et aux cartes.

La controverse de Valladolid ou la problématique de l'altérité Notes D’après le roman très documenté de J.-C. Carrière, La Controverse de Valladolid, Paris, Pocket, 1992. B. de Las Casas, La Très Brève Relation de la destruction des Indes, Paris, La Découverte, 1996. M. Au sens d’Olivier Abel et non de Lyotard (O. Aristote, De l’âme, Paris, Vrin, 1969, II, 2, 4132b. Aristote, Politique, Paris, Vrin, 1970, I, 6, 1254b. T. On mobilise ce genre de diagnostic chaque fois que l’altérité fait problème, comme par exemple dans le cas des « enfants sauvages ». G. Entre autres, l’œuvre du franciscain Sahagun, Histoire générale des choses de la nouvelle Espagne. G. Au XVIe siècle, l’augustinisme politique renaît avec la tradition ostiensiste (d’après le nom du théologien Henri de Suse, cardinal d’Ostie). À cette conception plus modérée est associé le nom de Francisco Vitoria (professeur à Salamanque, ami d’Érasme, conseiller de Charles Quint). M.

25 avril 1507 - Et Waldseemüller inventa l'Amérique... - Herodote.net Le 25 avril 1507, peu de gens prêtent attention à l'impression, à Saint-Dié, dans les Vosges, d'un document de cartographie. C'est un commentaire accolé à une grande carte du monde nommée Universalis Cosmographiæ et dessinée par le moine géographe Martin Waldseemüller. Quinze ans après que Christophe Colomb a posé le pied sur une île des Antilles, ce document tiré à un millier d'exemplaires va révolutionner la perception qu'ont les hommes de leur planète en montrant que les terres découvertes par le navigateur génois constituent un Nouveau Monde et non pas un appendice de l'Asie. Par une singulière injustice du destin, ce Nouveau Monde va prendre le prénom d'un fringant Florentin sans grand mérite. Baptême officieux du Nouveau Monde Le commentaire est intitulé en bref Cosmographiæ Introductio et de façon plus détaillée, dans le style de l'époque. En regard, dans la marge, est imprimé pour la première fois le mot America, appelé à une immense fortune.

La quatrième partie du monde - L'invention d'un nouveau continent - Herodote.net Dans cet essai très riche, l’historien américain Toby Lester raconte le long cheminement intellectuel qui a conduit à la réalisation de la carte de Waldseemüller où est mentionné pour la première fois l’existence d’un nouveau continent, l’Amérique. Il signe un ouvrage bien documenté et d’une lecture très agréable sur cette carte mythique dont il ne subsiste aujourd’hui qu’un seul exemplaire acheté en 2003 à prix d’or (dix millions de dollars) par la Bibliothèque du Congrès à Washington. Le moine cartographe Martin Waldseemüller et l’érudit Matthias Ringmann font imprimer en 1507 un ouvrage intitulé Introduction à la cosmographie accompagné d’une carte du monde. Cette histoire est bien connue : ce nom vient d’Amerigo Vespucci, le marchand florentin qui relate, dans une lettre adressée au duc de Lorraine, ses voyages à travers l’océan Atlantique. L’intuition géniale d’un nouveau continent Cette annonce faite en 1507 est surprenante car aucun voyageur n’avait encore évoqué cette hypothèse.

20 juin 1492 - Martin Behaïm réalise le premier globe terrestre - Herodote.net À Nuremberg, le 20 juin 1492, soit quelques semaines avant la découverte du Nouveau Monde par les Européens, le cartographe et navigateur Martin Behaïm achève la réalisation du premier globe terrestre... Ce globe, d'un diamètre d'environ 50 centimètres, est aujourd'hui conservé dans sa ville natale. La rotondité de la Terre, mise en évidence deux mille ans plus tôt, ne fait alors de doute pour personne. Il faudra néanmoins attendre un demi-siècle de plus pour comprendre avec Copernic qu'elle tourne autour du Soleil et n'est qu'une planète parmi d'autres. Camille Vignolle Ronde, la Terre ? Bien que très doués en astronomie, les Sumériens, qui vivaient en Mésopotamie 3000 ans av. C'est seulement au Ve siècle av. Vers 230 av. - Dans un premier temps, il repère au solstice d'été le moment où le soleil est à son zénith et atteint le fond d'un puits à Syène (aujourd'hui Assouan, en Égypte), De la Géographie de Ptolémée à Imago Mundi Erreur féconde

Les plaques tournantes de l'histoire globale, XVIᵉ-XVIIIᵉ siècles : Carrefours et lieux de rencontre (1/6) : Des villes à l'époque moderne et La Mecque Comment dépasser l’approche réductrice "centre/périphérie" ? s’interroge Sanjay Subrahmanyam, titulaire de la chaire d'Histoire globale de la première modernité. L’historien polyglotte, né à New Delhi, qui aime mettre les archives en « conversations » d’un continent à l’autre, au service d’une histoire connectée, se partage entre l'université de Californie à Los Angeles et le Collège de France où il est professeur invité depuis 2013. Fidèle à sa propre expérience d’historien et d’enseignant itinérant, il nous entraîne cette semaine d’une cité à une autre, dans des jeux de miroirs et de dissemblances. Appartenant, comme il le souligne à « une génération en quelque sorte postnationaliste » (p.245), outre son accès direct à des archives de premières mains, en différentes langues, Sanjay Subrahmanyam explique dans ses Leçons Indiennes, la « chance » qu’il a eue « d’être en contact avec des personnes travaillant sur d’autres régions ».

Expliquez-nous ... la Cité interdite La Cité interdite est le lieu qui symbolise Pékin, un endroit monumental, qui a été le siège du pouvoir suprême en Chine pendant cinq siècles, non loin de la place Tiananmen. La Cité interdite est une ville dans la ville dans le sens où elle mesure près d'un kilomètre de long et 750 mètres de large. Elle est entourée par un mur de sept à dix mètres de haut qui est lui-même cerné par des douves remplies d'eau, larges de 50 mètres. La cité est composée de 9.000 différentes. L’entrée principale, la Porte du Midi, majestueuse, se trouve au centre de la muraille sud de la Cité. Après avoir traversé un ruisseau grâce à un petit pont, le visiteur arrive à la Porte de l'Harmonie Suprême, l'entrée principale des palais successifs. Et ce n'est pas fini. Ces merveilles étaient interdites au commun des mortels, d'où le nom de Cité interdite, car réservée à l'empereur et sa cour. La cité a été construite à partir de 1406 par des centaines de milliers d'ouvriers esclaves.

11 mai 330 - Naissance de la future Constantinople - Herodote.net Le 11 mai 330, l'empereur Constantin donne une nouvelle capitale à l'empire romain sous le nom officiel de «Nouvelle Rome». Cette cité prendra le nom de l'empereur après la mort de celui-ci. C'est sous ce nom, Constantinopolis ou Constantinople, qu'elle restera dans l'Histoire. Jean-François Zilberman Trop vaste empire L'empire romain avait atteint ses plus grandes dimensions au siècle précédent. En 293, l'empereur Dioclétien déplace le siège du gouvernement dans quatre villes proches des frontières les plus exposées (Milan, Nicomédie, Sirmium et Trèves). Son successeur Constantin 1er, élimine un premier rival, Maxence, à Rome le 28 octobre 312. Ayant rétabli à son profit l'unité de l'empire, le vainqueur s'établit à Nicomédie (aujourd'hui Izmit, au fond du golfe du même nom, sur la mer de Marmara) et se met aussitôt en quête d'un site propice à une nouvelle capitale. Le choix est judicieux. La nouvelle capitale surplombe la mer de Marmara et le Bosphore. Dédicace Un empire de mille ans

XVIe-XVIIIe siècles - L'essor d'un nouvel esprit scientifique et technique - Herodote.net À la fin du XVe siècle, l'Italien Pacioli enseigne les mathématiques à partir des auteurs grecs : il pense que l'univers est régi par des lois qu'il faut découvrir. Il rédige un traité de géométrie paru en 1509, La divine proportion. Cet ouvrage est le fruit d'une collaboration étroite avec de nombreux intellectuels de l'Italie moderne : Léonard de Vinci y a dessiné les figures géométriques, tandis que des peintres ont expliqué tout le bénéfice des mathématiques et de la géométrie pour obtenir les proportions idéales du corps humain, et maîtriser les règles de la perspective en peinture. De tels travaux sont longs et nécessitent parfois du matériel, pour mener à bien ces expériences. En France, le roi François 1er fait venir Léonard de Vinci à sa cour ; le savant italien dessine les plans d'un magnifique escalier à double colimaçon pour son château de Chambord (ceux qui montent un escalier ne croisent pas ceux qui descendent les marches de l'autre). – une société mal préparée

Histoire - Cours : L'élargissement du monde (XVe - XVIe siècles) Les Européens ont une connaissance limitée du monde au début du XVe siècle. Les marins portugais commencent alors à explorer les côtes africaines. Ils découvrent le passage vers l'Inde par le sud de l'Afrique et les Espagnols découvrent le continent américain. Ces découvertes sont stimulées par des motifs économiques, auxquels s'ajoutent des raisons religieuses. Les conquêtes européennes, le choc microbien, le traitement des populations locales ont pour conséquence l'anéantissement des civilisations amérindiennes. Ces voyages et conquêtes permettent aux Européens une meilleure connaissance du monde ainsi que leur enrichissement.

How Magellan circumnavigated the globe - Ewandro Magalhaes Interested in learning more about Ferdinand Magellan? This link is a great starting place! This History site about Portuguese explorer Magellan is also full of great information. This presentation by Laurence Bergreen, the author of Over the Edge of the World: Magellan’s Terrifying Circumnavigation of the Globe, a book that recounts every detail of the expedition also is full of information about this important voyage. Learn more about the Treaty of Tordesillas and how it pushed Spain to try and find a western route to the Spice Islands.

7 mars 1524 - Verrazane explore la côte nord-américaine - Herodote.net Le 7 mars 1524, le navigateur florentin Jean de Verrazane aborde le rivage américain pour le compte du roi de France François 1er, dont l'intérêt pour les explorations a été éveillé par les succès des navigateurs espagnols et portugais. Il a reçu mission de découvrir une voie maritime permettant de gagner l'Asie des épices en contournant le continent américain par le Nord-Ouest (autrement dit le Nord du Canada actuel). Dans ce but, il remonte la côte vers le nord, jusqu'à une rivière qu'il baptise Vendôme et qui sera plus tard appelée Hudson. À son embouchure naîtra un siècle plus tard la ville de New York. Le navigateur baptise cet endroit Terre d'Angoulême en l'honneur du roi de France, ex-duc d'Angoulême. Verrazane poursuit sa route vers Terre-Neuve. Mais il va s'apercevoir qu'il n'existe pas de passage du Nord-Ouest ou du moins que celui-ci est caché sous les glaces et impraticable.

Related: