background preloader

Mobiliser pour de bon l’attention des élèves, un défi pour l’école d’aujourd’hui

Mobiliser pour de bon l’attention des élèves, un défi pour l’école d’aujourd’hui
Tenez, profitez donc un peu de l’été pour échanger avec vos ados ou ceux de vos amis si vous n’avez pas ou plus l’âge… Ils sont en général plus disponibles, plus reposés — quoique ! —, moins préoccupés par les contingences matérielles, à l’exception peut-être de leur bronzage dont ils n’arrivent pas vraiment à parfaire la finition. Posez-leur des questions sur leur collège, leurs professeurs ou, pour les plus grands, le lycée, le baccalauréat, tout ça… Au début, ils vont détester et vous saurez précisément à ce moment-là ce qu’est un adolescent renfrogné. N’hésitez pas à insister, vous ne prenez pas grand risque. Au pire, vous passez pour un « bolos » mais vous en avez vu d’autres, au mieux vous passez pour un original bienveillant qui aime parler du boulot pendant les vacances. Une fois passée cette première évaluation, vous entendrez de leur part des réponses qui devraient franchement vous surprendre. Voulez-vous en avoir confirmation ? C’est un fait, que voulez-vous ! Ah ! 1. 2.

http://www.culture-numerique.fr/?p=3549

Related:  Apprentissage, méthodologie et neurosciencesEnjeuxLes enjeuxameliorer son enseignement

Pour une écologie de l'attention, l'antichambre du temps de cerveau disponible [Essai - Yves Citton] - Le champ attentionnel est une richesse insoupçonnée. Face aux abondantes propositions que nous fait un système ultra-concurrentiel focalisé sur la rentabilité à court terme, l’attention – autre nom du « temps de cerveau disponible » – serait la denrée rare du marché. C’est en tout cas la thèse que déploie Yves Citton, co-directeur de la revue Multitudes et professeur de littérature à l’Université de Grenoble dans son ouvrage Pour une écologie de l’attention.

Transitions#1. Le numérique levier de la transition écologique ? 22 Juil 2016 Le numérique transforme le monde, mais dans quelle direction ? Alors qu’une transition écologique s’impose, le numérique est-il du côté du problème ou du côté des solutions ? Daniel Kaplan, de la FING, donne des éléments de réponse. Première conférence d’une série de trois sur le thème des transitions, donnée début juillet dans le cadre du Forum des usages coopératifs de Brest.

La violence institutionnelle ordinaire de l’école Extrait de « l’école de la simplexité », TheBookEdition.com Un problème qui n’est pas celui d’une école de 3ème type. le texte en .pdf : Extrait_Violence « Violence » est un terme qui fait la une des médias depuis la fin du XXème siècle. Curieusement surtout lorsqu’il est associé à l’école ou aux « jeunes »[1]. Lorsque c’est plus général, on parle d’insécurité… en période électorale. Des méthodes d'enseignement efficaces Dans ce numéro L'auteur John Dunloski est professeur de psychologie à l'Université d'État de l'Ohio, à Kent, aux États-Unis. 12 stratégies de mémorisation pour réactiver les informations efficacement Pour mémoriser de nouvelles informations, certains facteurs comme la répétition, les images mentales, les associations, le jeu et l’imagination sont très importants. Voici 12 stratégies de mémorisation proposées par Sophie Godard (enseignante formatrice en pédagogie positive) dans son livre La réussite scolaire par un apprentissage positif et ludique. 1.L’exagération

Quelques clés pour la transition de l’école Transition, le terme est à la mode, il est utilisé pour décrire les transformations en cours induits par la prise en compte des impacts écologiques, le développement de nouveaux modes énergétiques, les nouveaux modes organisationnels, le numérique. Toute la société est en transition. Et l’école est donc évidemment en transition. Elle intègre de nouvelles pratiques, apprend à jongler avec le numérique, et doit préparer le citoyens de demain à un monde en transitions. Je vous propose ici quelques points de synthèse issus de nombreux échanges durant le forum des usages coopératifs 2016. Une école au cœur d’un écosystème Meirieu : Du bon usage des « innovations » Le numéro spécial de rentrée de la Revue « Sciences humaines » (n° 263) propose un dossier sur le thème « Éduquer au XXIème ». Ce dernier se conclut par un article de Sylvain Marcelli présentant « Huit idées pour réinventer l’école » (1). L’auteur nous prévient qu’il s’agit là, d’ailleurs, plutôt d’ « innovations » que d’ « expérimentations » au sens strict, dans la mesure où c’est bien leur caractère inventif plutôt que l’évaluation de leurs effets positifs sur les progrès des élèves et la cohérence de l’école qui est mise en avant (2)… Loin de moi, pourtant, de suspecter a priori les innovateurs. Je fais, tout au contraire, partie de ceux qui s’agacent particulièrement de voir ces innovateurs faire l’objet d’une sorte de quête inquisitoriale de « résultats » alors qu’à côté, les pratiques ordinaires se reproduisent à l’identique dans une bienveillante indifférence.

9 outils de QCM participatifs en temps réel avec analyse résultats Le plus rapide : 2Reply Imaginez que vous êtes en réunion, ou en cours avec vos élèves, ou tout simplement avec du public, et soudain vous voulez sonder l’opinion, ou faire voter le public pour une proposition, mais vous n’aviez pas prévu cela dans votre réunion/cours/exposé, etc. Il faut un accès à Internet, fonctionne aussi bien sur PC, que sur tablette et smarphone Le site web (ainsi que les modes d'emploi français et anglais) sont accessibles depuis ou Un nouveau Ze-questionnaire basé en France (Lorraine) : PingPong est un outil de communication intelligent qui peut apporter un support aux interactions entre étudiants et professeurs pendant les cours et rendre les leçons vivantes et amusantes.

Le lapbook, un support d'apprentissage et de révision ludique et efficace Je ne suis absolument pas une experte du lapbook mais je tenais à vous faire découvrir ce support d’apprentissage et de révision. J’avais vu plusieurs exemples sur différents blogs et je m’y étais vaguement intéressée en me disant que je le testerai bien mais plus tard. Je crois que j’avais un peu d’appréhension d’essayer quelque chose de nouveau :-). Mais voilà, l’élève de 5° que j’accompagne avait un devoir commun sur tous les chapitres étudiés depuis le début de l’année en histoire et géographie. Elle me disait déjà qu’elle détestait l’histoire-géo, qu’elle n’arriverait jamais à tout réviser et que tout ça ne l’intéressait pas.

De quoi serons-nous capables avec le numérique Le numérique ouvre de nombreuses possibilités pour développer la capacité d’agir, les compétences, la citoyenneté de chacun. Mais il produit des effets ambivalents et peut aussi nous faire passer à côté de ces promesses. Tout dépend donc de ce que nous en ferons. « Le numérique ce n’est pas un outil, c’est d’abord un fait social, interprétable en matière économique, sociologique... », assure Jacques-François Marchandise, cofondateur et directeur de la recherche et de la prospective de la Fing (Fondation internet nouvelle génération), professeur associé à l’Université Rennes 2. Il intervenait aux rencontres d’été du CRAP-Cahiers pédagogiques ce vendredi 19 aout. « Le numérique n’impose pas un modèle unique, c’est un ensemble de possibilités.

La pédagogie inversée : recherche sur la pratique de la classe inversée au lycée Vincent FAILLET 1. Introduction Les 7 clefs de la pédagogie active Proposées par Cendrine Massel, alors directrice de Latitude Formation, ces "sept clés" sont extraites de l’article "Le ludique demande beaucoup de sérieux !", publié dans le n° 224-225 de notre revue Actualité de la formation permanente. Voici le fruit de notre expérience et ce que nous constatons dans nos différentes missions de “revamping” de modules que nous menons auprès de différents industriels et organismes de formations clients. La pédagogie active peut se résumer en 7 clés. Clé n° 1 : apprendre ce qu’il faut, facilement et pour longtemps Le contenu à transmettre doit souvent être élagué.

Les 4 piliers de l'apprentissage d'après les neurosciences D’après Stanislas Dehaene, psychologue cognitif, neuroscientifique et professeur au Collège de France, les neurosciences cognitives ont identifié au moins quatre facteurs qui déterminent la vitesse et la facilité d’apprentissage. 1. L’attention L’attention est la capacité que nous avons à nous ouvrir à la réalité : l’attention ouvre notre esprit. Audrey Akoun et Isabelle Pailleau, auteurs de La pédagogie positive, la définissent comme Dire " numérique " c'est revoir les principes d'organisation sociale C’est Jean-Paul Moiraud qui dans cet article le déclare avec réalisme : " Les technologies numériques ne sont pas hors sol, il faut le rappeler avec force. Elles doivent, dans leurs utilisations, composer avec la réalité du terrain. Alors oui, bien sûr on peut s’inscrire à un MOOC et apprendre, Oui, bien sûr on peut organiser des classes virtuelles de 20 heures à 22 heures, oui, bien sûr on peut inviter des étudiants des collègues situés sur différents fuseaux horaires … On peut, on peut, on peut … !

Related: