background preloader

Charlemagne (768-814)

Charlemagne (768-814)
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Charlemagne du latin Carolus Magnus, ou Charles Ier dit « le Grand » (en allemand Karl der Große) dans la nomenclature qui commence avec Clovis Ier, né en 742 et mort le à Aix-la-Chapelle[1], est le membre le plus éminent de la dynastie franque à laquelle il a donné son nom alors qu'il n'en est pas le fondateur : les Carolingiens. Monarque guerrier, il agrandit notablement son royaume par une série de campagnes militaires, en particulier contre les Saxons païens dont la soumission a été très difficile et très violente (772-804), mais aussi contre les Lombards en Italie et les Musulmans d'Espagne. Souverain réformateur, soucieux d'orthodoxie religieuse et de culture, il protège les arts et les lettres et est à l'origine de la « renaissance carolingienne ». Son œuvre politique immédiate, l'empire, ne lui survit cependant pas longtemps. Les sources[modifier | modifier le code] Les sources sont[9] : Documents officiels[modifier | modifier le code]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charlemagne

Related:  Charlemagne (742-768-814)

Carloman Ier (768-771) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Biographie[modifier | modifier le code] Il est le fils du roi des Francs Pépin le Bref et de Bertrade de Laon. Il aurait été associé avec son frère Charles au sacre de leur père en 754 à Saint-Denis[1]. Après la mort de son père, tandis que son frère Charlemagne est sacré roi des Francs à Noyon le , il reçoit l'onction le même jour à Soissons, qui devient capitale de son royaume. Le partage du royaume entre Carloman et Charlemagne est fort diversement relaté par les historiens ; tel que Pépin l'avait prévu, il est remis en cause lors d'une assemblée générale des grands feudataires du royaume : Christianisation Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La christianisation est un processus qui consiste à intégrer quelqu'un ou quelque chose au christianisme. Cela peut être fait de façon pacifique, avec l'évangélisation et les missionnaires ou militaires, à l'image par exemple des croisades, de la Reconquista, de l'expansion du Royaume franc de Charlemagne ou encore de la Colonisation européenne des Amériques.

Napoléon Ier Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Il réorganise et réforme durablement l'État et la société. Il porte le territoire français à son extension maximale avec 134 départements en 1812, transformant Rome, Hambourg, Barcelone ou Amsterdam en chefs-lieux de départements français. Il est aussi président de la République italienne de 1802 à 1805, puis roi d’Italie de 1805 à 1814, mais également médiateur de la Confédération suisse de 1803 à 1813 et protecteur de la Confédération du Rhin de 1806 à 1813. Ses victoires lui permettent d'annexer à la France de vastes territoires et de gouverner la majeure partie de l’Europe continentale en plaçant les membres de sa famille sur les trônes de plusieurs royaumes : Joseph sur celui de Naples puis d'Espagne, Louis sur celui de Hollande, Jérôme sur celui de Westphalie et son beau-frère Joachim Murat à Naples.

Le couronnement de Charlemagne selon les annales royales (800) Posté par sourcesmedievales le 11 avril 2008 « Au commencement du mois d’août, le roi vint à Mayence d’où il dirigea ses pas vers l’Italie […] et il se rendit à Ravenne avec l’armée. C’est là que fut organisée une expédition contre les habitants de Bénévent ; après une pause de huit jours, il se dirigea sur Rome et envoya l’armée avec son fils Pépin sur le territoire du Bénévent pour le piller. La veille du jour où il devait arriver à Rome, le pape Léon, accompagné des Romains, vint au-devant de lui jusqu’à Nomentum […] et il le reçut avec beaucoup de respect et d’égards […]. Lothaire Ier (840-855) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Lothaire. Lothaire Ier né en 795, mort le à Prüm[1], est le fils de Louis Ier dit le Pieux et d'Ermengarde de Hesbaye.

Guilde Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour le jeu de rôle, voir l'article Guildes. Ce mot provient du vieux norois gildi signifiant « coopération » ou « assemblée » ou « troupe » (autour d'un repas ou d'une trinquerie, beuverie, potacio[1]) et par extension, accord, entente, de personnes entre elles. D'autres orthographes sont signalées en ancien français ou néerlandais : gilde, guild ou ghilde. Est attesté le déterminant issu du latin médiéval ancré dans le langage juridique saxon à partir de gilda, gildum, geldum, à savoir : prestation, tribut, service[2]. Les premières guildes se mettant au service de marchands, apparues en Allemagne du Nord sous le règne de Henri Ier, précèdent la Ligue hanséatique[3].

Voltaire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Œuvres principales Compléments François-Marie Arouet, dit Voltaire, né le à Paris, ville où il est mort le (à 83 ans), est un écrivain et philosophe français qui a marqué le XVIIIe siècle et qui occupe une place particulière dans la mémoire collective française et internationale. Son œuvre littéraire est variée : son théâtre, ses poésies épiques, ses œuvres historiques, firent de lui l’un des écrivains français les plus célèbres au XVIIIe siècle mais elle comprend également des contes et romans, les Lettres philosophiques, le Dictionnaire philosophique et une importante correspondance, plus de 21 000 lettres retrouvées.

Charlemagne et son administration La dynastie carolingienne s’étend sur plus de deux siècles, de 751 jusqu’au Xème siècle. Parmi les rois qui la composent, Charlemagne (768-814) jette les bases d’une administration et d’une politique interne nouvelles, qui lui permettront de contrôler au mieux son vaste empire. Entre institutions supplétives et nouvelles répartitions des "rôles", les fondations de l'Etat moderne dévoilent leurs premières pierres. Elargissement de l’empire : l’armée faite par l’ost Peu de temps après son accession au trône en 768, puis de manière définitive en 771, Charlemagne se lance dans de vastes campagnes de conquêtes. Peu à peu son territoire prend de l’importance et devient de plus en plus compliqué à gérer.

Clovis Ier Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Issu de la dynastie des Mérovingiens, il est le fils de Childéric Ier, roi des Francs saliens de Tournai, et de la reine Basine de Thuringe. Brillant chef militaire, il accroît considérablement le territoire du petit royaume des Francs saliens dont il hérite à la mort de son père pour unifier une grande partie des royaumes francs, repousser Alamans et Burgondes et annexer les territoires des Wisigoths dans le sud de la Gaule.

Sainte-Vehme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Sainte-Vehme était une société secrète d'inspiration chrétienne créée en Westphalie au XIIIe siècle et active jusqu'au début du XIXe siècle. Son nom vient du néerlandais veem (corporation). L'institution prétendait agir au nom du Saint-Siège. Son apparition coïncide avec les troubles qui suivent, en 1254, la mort de Conrad IV de Hohenstauffen, empereur d'Allemagne : la vacance de la monarchie centrale, la lutte entre les maisons de Habsbourg et de Luxembourg, le pillage des domaines de la couronne et la division du clergé permettent aux seigneuries locales et aux villes d'acquérir une autonomie politique, conduisant à l'explosion politique de l'Empire allemand.

Carolingiens Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Arbre généalogique des Carolingiens, Chronicon Universale de Ekkehard von Aura Les Carolingiens (ou Carlovingiens jusqu'à la fin du XIXe siècle), forment une dynastie de rois francs qui régnèrent sur l'Europe occidentale de 751 jusqu'au Xe siècle, et dont la généalogie remonte à saint Arnoul (v. 582–640 ?)

Charlemagne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Charlemagne, du latin Carolus Magnus, ou Charles Ier dit « le Grand », né le 2 avril 742 (voire 747 ou 748)[2], mort le à Aix-la-Chapelle[3], est un roi des Francs et empereur. Il appartient à la dynastie des Carolingiens, à laquelle il a donné son nom.

Livre Crypté (Page 1) / Cryptographie / Forum de mathématiques - Bibm Bonjour, Les pages 22 et 23 du livre, visibles sur le site qui présente ce livre, ont une clé suffisamment courte pour pouvoir être déchiffrées avec, par exemple, l'applet de ce site (Bibmath) page 22 ACOKA QCAKY AAMIV ZYKTOFRALE UKYES MVISX RNUEAYIPFC JEYSH PYOGY IGXYNADGYA DEDAI YEOWS KOTWEJRXII WYFSD ZRKFQ HGXBFTWHZI EWEVV TKGXU ALPIAUAMZK RGOCJ ENIEK BIAUDNVCWR NCVJM UFKQV BUARZRRHTI YOTCS GWNBI RSBRBVSFRY DAYSZ GORNZ MRRYDEPNRW FSNRI PHOJE DBPGYPYKXR RYKPD BBRMJ NOVRHYFUXS PAXAC UPVHC IUZSFLMFSG MESXW SZBGA YEAZWQOZXE XHFDQ STUYI SLFEMOYGDS CGWNT ZSIMS QWPRBOXFBC VEHCE SXENR ECICKSVBPW ZAGAV RZFWI GTNMFLRVSH JIARY SAWBA FREYOCKSZF NDXEE YIQSP GRZFRDXEZK QRXUA EXCHL QEGPIGOCKH ZIEWG XQKRG SHVRZ C'est facile, ça peut donner une idée du contenu du livre à ceux que cela intéresse...Gielev

Ordre du Temple Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article traite des Templiers d'un point de vue strictement historique. Pour plus de détails sur les légendes et les théories aujourd'hui non validées sur l'ordre du Temple voir l'article Légendes au sujet des Templiers L'ordre du Temple était un ordre religieux et militaire issu de la chevalerie chrétienne du Moyen Âge, dont les membres étaient appelés les Templiers. Naissance de l'ordre du Temple[modifier | modifier le code]

Related: