background preloader

Top 5 des sponsors les plus foutage de gueule de la COP 21

Top 5 des sponsors les plus foutage de gueule de la COP 21
1Engie, ex-GDF – SUEZ Pourquoi Engie soutient la COP21 ? A cause de son PDG, Gérard Mestrallet, dont le discours (ici dans le Figaro (link is external)) ressemble à celui d’un militant écologiste de la première heure : « C’est d’abord une question de conviction personnelle. Je ne fais pas partie des climato-sceptiques, et j’ai l’absolue certitude que le réchauffement de la planète peut conduire à une catastrophe et endommager durablement l’équilibre à la surface du globe. » Ce qu’on a oublié de vous dire : La multinationale entreprend actuellement une prospection massive de gaz de schiste dans six pays. Score de greenwashing : 100 pourcent 2Renault-Nissan, l’accroc au pétrole Pourquoi Renault – Nissan soutient la COP21 ? Ce qu’on a oublié de vous dire : Pendant ce temps-là, l’entreprise affiche un record de 8,5 millions de voitures vendues en 2014 (explosant ainsi le chiffre de l’année précédente). Score de greenwashing : 90 pour cent 3BNP Paribas, la banque préférée des mines Related:  September 2o15

Julian Assange on George Bush's Library and Bradley Manning's Trial I had an opportunity to interview WikiLeaks founder Julian Assange at the Ecuadorian Embassy in London, where he has been granted political asylum since June 2012. Assange is wanted for questioning in Sweden over sex allegations, although he has never been charged. Assange believes that if sent to Sweden, he would be put into prison and then sent to the United States, where he is already being investigated for espionage for publishing hundreds of thousands of classified diplomatic and military memos on the WikiLeaks website. George W. A good place to start would be laying out the number of deaths caused by the invasions of Iraq and Afghanistan. And perhaps the library could document how people around the world protested against the invasion of Iraq, including the historic February 15, 2003 mobilization of millions of people around the globe. Many people worked hard during the Bush years to protest the wars, but the Bush administration refused to listen. They should not be demoralized.

La population marine a été réduite de moitié en 40 ans - rts.ch - Sciences-Tech. "L'action de l'homme est à l'origine de ces tendances: de la surpêche et des industries extractives à l'aménagement du littoral et à la pollution, en passant par les émissions de gaz à effet de serre responsables de l'acidification océanique et du réchauffement des mers", a dénoncé l'organisation internationale basée en Suisse dans un nouveau rapport. Selon l'Organisation, l'appétit de l'homme pour le poisson ne cesse d'augmenter: à l'échelle mondiale, la consommation moyenne par habitant est passée de 9,9 kg dans les années 1960 à 19,2 kg en 2012. Moins 75% pour certaines espèces Dans son rapport, le WWF explique que son indice Planète Vivante des populations marines, qui mesure la tendance suivie par les populations d'animaux marins, "a enregistré une régression de 49% entre 1970 et 2012". ats/fme

Kick Big Polluters out of Climate Policy Sign the petition to the Parties to the United Nations Framework Convention on Climate Change: "We call on you to take immediate action to protect COP21 and all future negotiations from the influence of big polluters. Given the fossil fuel industry’s years of interference intended to block progress, push false solutions, and continue the disastrous status quo, the time has come to stop treating big polluters as legitimate “stakeholders” and to remove them from climate policymaking." Today, we are facing the prospect of the destruction of life as we know it and irreversible damage to our planet due to climate change. We call on the Parties to the UNFCCC to protect the UN climate talks and climate policymaking around the world from the influence of big polluters. But the fossil fuel industry and other transnational corporations that have a vested interest in stopping progress continue to delay, weaken, and block climate policy at every level.

Le Quotidien Depuis quelques années, le fleuve Niger ne finit pas de se rétrécir et cela au grand dam des pays comme le Mali, le Niger, le Burkina, le Tchad etc., qui en sont les principaux bénéficiaires. Le Niger est souvent la seule ressource en eau des populations pour leurs besoins quotidiens, mais aussi pour l’exercice d’activités économiques telles que la pêche, l’agriculture et l’élevage. Mais la survie du fleuve est menacée par le climat d’abord, et par la mauvaise utilisation de ses ressources. Ensuite, la baisse de la pluviométrie, l’ensablement, la pression démographique, les végétaux flottants, les déchets industriels et techniques de productions inadaptées mettent en péril l’existence de ce cours d’eau. De plus, la navigation et la reproduction des poissons sont quasi impossibles en raison des faibles débits et des plantes aquatiques nuisibles qui colonisent ses eaux. Raphaël KAFANDO

State of the climate in 2014 The key parameters which indicate the Earth's changing climate, including land and ocean temperature, sea level and greenhouse gases, have set new records in the year 2014, according to "State of the climate in 2014" - Special Supplement to the Bulletin of the American Meteorological Society released this month. These essential climate variables, carefully monitored and recorded each year, have continued to follow the long-term rising trends throughout the year. Four independent surface temperature observational analyses have reached a conclusion that the year 2014 was the warmest year on record. However, one needs to bear in mind a measure of uncertainty for annual rankings in the process of analyses, due to uncertainty in the underlying annual global temperature anomalies themselves. Read more about it at the end of the article. ​Global average surface temperature anomalies (1981–2010 base period). The oceans absorb more than 90% of excess greenhouse gas forcing heat. Reference:

Les finances de la COP21 dans le rouge à 3 mois de la conférence de Paris A moins de 100 jours de la grande conférence de l'ONU sur le climat à Paris qui réunira 195 pays, l'ONU a averti lundi qu'il n'y avait pas assez d'argent pour financer cette réunion mondiale censée aboutir à un accord contre le réchauffement climatique. "J'ai le regret de vous informer que nous avons actuellement un déficit de 1,2 million d'euros (1,3 million de dollars) juste pour couvrir les sessions prévues à l'ordre du jour", a lancé Christiana Figueres, secrétaire exécutive de la convention cadre de l'ONU sur le climat, à l'ouverture de l'avant-dernière session de négociations à Bonn avant la conférence de Paris (COP21). Une ultime session de négociations préparatoires à la COP21 (30 novembre-11 décembre) doit se tenir dans la capitale rhénane du 19 au 23 octobre. Appel à contributions La France doit accueillir un sommet des chefs d'Etat le jour de l'ouverture de la conférence, afin de donner une impulsion politique aux négociations. Les 2 degrés toujours hors d'atteinte (avec AFP)

On nous prend pour des lapins crétins (bis) Il y a donc de la viande chevaline non déclarée dans les plats cuisinés de Findus. Oh mon dieu ! Quelle catastrophe. La presse, le gouvernement, les instances européennes, le démiurge lui-même s’en mêlent, clamant leur indignation. Comme si les règles de l’OMC, les propositions de l’OMS, les directives de la Commission, les dictats du FMI, les décisions des gouvernements n’y étaient pour rien. Comme si, l’organisation du travail, les délocalisations, la sous-traitance effrénée, les mécanismes de standardisation, de labellisation et des « made in » n’avaient pas justement comme objectif de faire perdre toute trace, du moins pour le consommateur, de l’historique d’un produit. Comme si, certains montages financiers, comme le one purpose companies ne permettent pas, justement, le « mélange » du vrai et du faux, du légal et de l’illégal, du dit et du non-dit au sein de lots venant d’horizons aussi lointains que non identifiables en un temps record.

Rapport Planète Vivante Océans 2015 : le déclin des océans met en péril la sécurité alimentaire de l’humanité Pêcheurs en mer dans les Îles Kai, Indonésie Il est urgent d’agir ! Publié ce jour, le Rapport Planète Vivante Océans du WWF tire la sonnette d’alarme. Des stocks de poissons en déclin Les populations d’animaux marins (mammifères, oiseaux, reptiles et poissons) se sont contractées en moyenne de moitié sur la planète au cours des quatre dernières décennies. « Face à nos constats et à la mesure de l’urgence d’un changement de trajectoire, nous avons avancé la date de publication de notre rapport dressant le portait le plus fidèle possible de la santé de nos océans », explique Marco Lambertini, Directeur général du WWF International. « En l'espace d'une seule génération, les activités humaines ont gravement dégradé les océans en capturant les poissons à un rythme supérieur à celui de leur reproduction et en en détruisant les nourriceries. Le rapport révèle un déclin de 49 % des populations marines entre 1970 et 2012. Que pouvons-nous faire ?

COP21: les objectifs de l'UE Les Etats membres de l'Union européenne se sont accordés vendredi 18 septembre sur des objectifs communs en vue de la Conférence de Paris sur le climat (COP 21), notamment une réduction de 40% des émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2030. Les 28 ministres de l'Environnement de l'UE, réunis en conseil à Bruxelles, ont également fixé des objectifs à plus long terme: une réduction de 50% d'ici à 2050 par rapport aux niveaux de 1990 et une "neutralité carbone" d'ici à 2100. "Nous avons un mandat de long terme", "un mandat fort et responsable", s'est félicitée Carole Dieschbourg, la ministre luxembourgeoise de l'Environnement, dont le pays assure la présidence du Conseil de l'UE. "L'Union européenne est pleinement équipée pour un accord ambition lors de la conférence de Paris sur le climat", a estimé de son côté le commissaire européen Miguel Arias Canete. Fabius lance un appel (avec AFP)

Réforme de la PAC : Payer deux fois des agriculteurs, sans bénéfice pour l’environnement ! Les députés de la COMAGRI ont acté un détricotage du verdissement des aides directes. A travers un système d’équivalence, certains agriculteurs pourraient échapper à la proposition initiale de la Commission, qui était de conditionner l’attribution de 30% des aides directes au respect par les agriculteurs de trois mesures environnementales simples. En effet, il suffirait qu’une petite partie seulement de l’exploitation réponde à des mesures agro-environnementales ou à un système de certification environnementale, pour être considérée comme « verte par définition » dans son ensemble, sans avoir à respecter les trois mesures du verdissement. « Avec cette proposition, le verdissement n’est plus qu’un affichage sans contenu substantiel. Les aides dédiées au paiement vert ne correspondront pas à un changement de pratiques ! La possibilité d’un double financement Le vote de la COMAGRI a aussi entériné la possibilité d’un double financement. Télécharger ce communiqué en format PDF.

Pourquoi « le sujet le plus important du monde » ne fait presque jamais la une des newsmagazines français La population française sait-elle en quoi consiste l’effet de serre, cause du réchauffement climatique ? Pas vraiment si l’on en croit l’enquête menée chaque année par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) sur « les représentations sociales de l’effet de serre et du réchauffement climatique ». Les trois quarts des répondants (72%) estiment bien que « le réchauffement de la planète est causé par les activités humaines ». Mais seul un sur six (15%) associe précisément l’effet de serre à l’émission de gaz et de CO2 (les autres réponses évoquent la chaleur, la couche d’ozone ou la pollution en général) [1]. 85 % des répondants n’identifient donc pas spontanément le lien entre CO2 et effet de serre. La dernière Une climat : c’était il y a cinq ans Chaque Français lit en moyenne environ cinq magazines, dans leur période de parution. L’Express fait pire encore, puisque le dernier dossier publié sur la question du climat date de... 2007. Et demain ? Jean-David Roubach

L'Europe s'accorde sur des objectifs communs avant la conférence climat COP21 - Les pays de l'UE se sont entendus sur un mandat de négociation afin de réduire de 40% les émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2030 puis à 50% en 2050. Les organisations environnementales jugent l'accord peu ambitieux. Les pays de l'Union Européenne se sont entendus pour définir les objectifs à défendre durant la COP21 qui se tiendra en décembre à Paris. Dans leur communiqué, les Vingt-Huit défendront une réduction «d'au moins 40 %» de leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) d'ici à 2030 et par rapport au niveau de 1990 puis à 50% en 2050 (par rapport aux niveaux de 1990). Les Etats membres ont également décidé de soutenir un mécanisme de vérification et de révision, qui serait activé tous les cinq ans, pour s'assurer que la planète reste sur les rails de la COP21. Satisfecit des Européens ... Les ministres européens - à la fois juges et parties - ont exprimé leur satisfecit après cette annonce. ...Mais déception des ONG

Un quart des éleveurs français de truies ne respectent pas les normes européennes L'heure est à la menace. Bruxelles a désigné, lundi 28 janvier, les pays qui ne se sont pas encore conformés aux nouvelles règles pour le bien-être des truies, en vigueur depuis le 1er janvier. Parmi eux, la France, mais aussi l'Allemagne et la Belgique. Jean-Michel Serres, président de la Fédération nationale porcine (FNP) et éleveur à Montdidier (Somme), a fini ses travaux à temps. Dans ce bâtiment, des parcs à truies ont été installés. L'objectif de Bruxelles était de doubler l'espace octroyé aux truies "gestantes" pour qu'elles disposent au minimum de 2 m2.

Related: