background preloader

4 étapes pour réaliser une veille efficace sur Twitter

4 étapes pour réaliser une veille efficace sur Twitter
18 Août 2014 Cette semaine, nous ouvrons notre blog à Céline Dewaele, responsable de contenus web. Elle revient sur un sujet de fond qui intéresse le plus grand nombre : comment faire de la veille sur Twitter. « Il est très triste qu’il y ait si peu d’informations inutiles de nos jours », plaisantait Oscar Wilde. A l’époque, il ne connaissait pas Twitter ! En effet, aucun réseau social n’est épargné. Netvibes, Google Reader, Google Alerts … Internet ne manque pas d’outils pour faire de la veille. Faisons dès à présent un petit tour d’horizon des étapes clés à respecter pour optimiser votre veille sur Twitter… 1. Vous avez déjà un compte Twitter ? 2. La deuxième étape consiste à classer les informations que vous récupèrerez de vos abonnements. Petit bonus : vous pouvez retrouver les listes créées par les autres utilisateurs en consultant leur profil et en vous y abonnant. Toutefois, une des fonctionnalités les plus simples de Twitter reste d’utiliser les « hashtags » (dièses). 3. 4. Related:  Robots, veille, curation twitter

Dis-moi comment tu veilles... La première personne pour laquelle je veille, c’est moi. Du coup, les sites sur lesquels porte ma veille correspondent à mes besoins premiers : le monde des bibliothèques, l’innovation en bibliothèque, la formation et l’apprentissage, etc. Ma veille passe par de nombreux sites et de nombreuses sources. I. 1. Ma source principale est mon agrégateur. Depuis le début de l’année, il s’agit deGoogle Reader après avoir longtemps été fidèle à Bloglines. Mon agrégateur compte actuellement 294 flux, ce qui est évidemment beaucoup trop. Les dossiers restant sont : Il y a aussi un dossier "divers" qui me sert à regrouper tout ce que je ne sais pas où classer et qui finit en vraie poubelle de flux. Évidemment, certaines catégories sont bien plus consultées que d’autres et, d’une manière générale, je concède que je devrais faire plus de désherbage qu'actuellement. Je ne consulte pas forcément tout d'un coup non plus. 2. Deuxième source importante d’information : les réseaux sociaux. En vain. 3. II.

Une petite histoire du hashtag 03 juil 2013 Le 12 juin 2013, Facebook annonçait l’intégration d’un système de hashtags à son réseau social. Cette pratique du hashtag est pourtant devenu le propre de Twitter qui a popularisé son utilisation. Ainsi, Facebook semble vouloir marcher sur les plates-bandes du petit oiseau bleu. Mais est-ce bien judicieux et, surtout, utile ? Pour répondre à cette question, remontons à l’origine du hashtag sur le net… Une origine liée aux anciens systèmes de discussion en ligne A l’origine, le fameux hashtag est un signe utilisé par le protocole de communication IRC (Internet Relay Chat), créé en 1988, qui est à la base de nombreux systèmes de discussion sur Internet. Par la suite, son utilisation va se définir sur des paramètres moins techniques puisqu’il va apparaitre sur des réseaux comme Flickr ou Delicious et ce dès 2000. Il faudra donc attendre 2007 pour voir naître le hashtag tel qu’on le connait aujourd’hui. Naissance du hashtag sur Twitter et utilisations dérivées

Pour une veille efficace Mis à disposition ces derniers jours, curator & publish sont les deux nouveautés de twitter qui vont faire plaisir aux journalistes. Ils sont liés tous les deux : pour utiliser publish il est recommandé de passer par curator, tandis que curator donne un accès direct à publish (dans son onglet « output »). Rapide petit tour […] Les alternatives à Google Reader sont légions, mais certaines proposent des fonctionnalités parmi les plus importantes, comme un moteur de recherche, de nombreuses possibilités de partage ou de sauvegarde. … et c’est pour ça qu’il n’existe pas d’alternative aujourd’hui. … et c’est pour ça qu’il n’existe pas d’alternative aujourd’hui. Comment construire une veille efficace via les flux d'information Voici un schéma représentant la construction d'une veille efficace, en fonction des thématiques que l'on choisie. Je dois dire que je le trouve plutôt réaliste ce schéma, mais il lui manquerait juste une petit chose, la révision des sources d'information dans le temps. On s'aperçoit qu'en matière de flux, on a souvent tendance à cumuler des flux tout en gardant les anciens, même parfois inactifs depuis un bon moment et du coup on se retrouve avec des lecteurs de flux plutôt chargés. Comme vous le voyez sur le schéma, l'auteur parle de fusionner les flux, de les filtrer, etc... Il y a un outil en ligne que j'utilise pour cela depuis des années, il s'agit de xFruits, et je vous le recommande. source Nous vous proposons de lire aussi

[Etude] Fin de Google Reader ? Quelle alternative pour les professi... FADBEN Florence ThiaultPRCE en documentation, Université de Rennes 2 Article publié dans le Médiadoc n°4 de Mai 2010 Le document numérique Le document est défini traditionnellement par l’ISO (Organisation Internationale de Normalisation) comme un « ensemble formé par un support et une information, généralement enregistrée de façon permanente, et tel qu’il puisse être lu par l’homme ou la machine ». Les documents numériques posent de nouvelles questions en terme de production de contenu, de forme et de structure, de diffusion et d’économie de l’information, de gestion documentaire (conservation, droit, description et recherche), d’outils et de technologies. Il s’agit pour l’auteur d’interroger la notion de document, renouvelée et contestée par le développement numérique. La redocumentarisation Avec les technologies qui évoluent, le succès d’Internet et du Web, les professionnels doivent faire face à un changement radical. Tableau : Les deux bascules documentaires

10 outils Twitter pour faire une veille efficace Le blog de Recherche-Eveillee.com recense en cette rentrée 10 outils indispensables pour le Twitter-veilleur… parmi pléthore de services et de solutions logicielles et clients dédiés à la praticité d’utilisation de ce réseau social. La sélection a été effectuée par Béatrice Foenix-Riou, spécialiste de la documentation et de la recherche d’information. Programmer ses tweets et analyser 1. HootSuite : le client Twitter (en version Web) et tableau de bord de réseaux sociaux qui s’impose dans le monde professionnel des TPE-PME par des fonctionnalités avancées : programmation de tweets, analyse des liens raccourcis et des retweets, flux spécialisés à créer… et une application mobile très bien conçue. 2. Archiver des tweets 3. 4. Analyser l’influence d’un compte Twitter 5. 6. 7. Choisir, analyser et cartographier les hashtags 8. 9.

Réseaux sociaux : quels outils gratuits utiliser pour une veille ? C’est une recommandation qu’on entend souvent de la part des plus grands spécialistes des Réseaux Sociaux (Loïc Le Meur par exemple) : une présence de marque sur des plateformes sociales ne s’improvise pas. Il faut se préparer et toute démarche doit notamment commencer par une veille. S’il existe des outils payants très avancés, il y a aussi des outils gratuits qui peuvent éclairer une première approche. Google Je pensais que tout le monde connaissait Google Alertes et Google Blog Search, mais je rencontre encore beaucoup d’utilisateurs dans mes formations qui ne connaissent pas ces outils. Moteurs de recherche De nouveaux moteurs de recherche se sont lancés récemment. Sentiments D’autres outils vont un peu plus loin, puisqu’ils ne se contentent pas de donner des résultats, mais indiquent si les sentiments exprimés autour du mot-clé recherché sont positifs, négatifs ou neutres. Alertes Mesure d’engagement La démarche Social Media commence par l’écoute et la veille. Hors du web Autres

Related: