background preloader

Rétrospective sur les 3 dernières années de Facebook

Rétrospective sur les 3 dernières années de Facebook
Souvenez-vous, en 2007 je publiais un article plutôt provocateur : Pourquoi je ne crois plus en Facebook. Cet article m’a valu pas mal de moqueries, mais je ne regrette pas de l’avoir rédigé et j’en suis même fier. À tel point que je vais me livrer au délicat exercice d’auto-critique consistant à résumer le parcours de Facebook sur les 3 dernières années et d’analyser la situation dans laquelle cette plateforme sociale se trouve par rapport à ce que je critiquais il y a plus de 3 ans. Je pense ne pas me tromper en disant que Facebook est en ce moment à l’apogée de sa notoriété / visibilité : plus qu’une plateforme sociale, c’est devenu un véritable phénomène de société (The World Is Obsessed With Facebook). Depuis la publication de cet article, j’ai eu de nombreuses occasions de réitérer mon scepticisme vis-à-vis de cette plateforme capable de tous les miracles : Je pense donc qu’il est temps de faire le point sur les forces et faiblesses du roi des réseaux sociaux. Related:  Social Networks

Facebook fait commerce des données personnelles des membres (avec succès) Une petite modification a été apportée samedi à l’API social graph de Facebook : Platform Updates: New User Object fields, Edge.remove Event and More. Le “and More” mentionné dans le titre du billet correspond à la possibilité pour les développeurs d’applications de pouvoir récupérer l’adresse et le N° de téléphone des membres : Autant dire que c’est un ÉNORME changement dans l’écosystème de Facebook. Jusqu’à présent pour récupérer les données personnelles des membres il fallait ruser en faisant des demandes explicites aux utilisateurs d’une application (“Nous autorisez-vous à vous envoyer des offres sur votre email ? Récemment, les CGU avaient évoluées pour offrir une plus grande souplesse aux développeurs d’applications (en autorisant la récupération de l’email à l’inscription) : Les nouveaux profils affichent désormais les données personelles des membres en tête du profil (employeur, école, ville, date de naissance…).

Twitter Has 100 Million Monthly Active Users, 50% Log In Every Day Twitter CEO Dick Costolo shared some interesting stats about Twitter's growth, including that it has more than 100 million active users and that signups via iOS device have tripled since the launch of iOS 5. Twitter has been on a roll in recent months. The company surpassed 200 million tweets per day in June but has since jumped to nearly 250 million daily tweets. The growth has been tremendous: Twitter had around 100 million tweets per day in January 2011. Costolo shared these stats during an interview at the Web 2.0 Summit in San Francisco. Of those 100 million global active users, half of them log in daily. The company's growth amounts to about 40% quarter on quarter.

Quand Amazon s’allie à Facebook pour socialiser le commerce de produits culturels - La Feuille - Blog LeMonde.fr Amazon (US) vient de lancer depuis quelques jours a lancé depuis quelques mois une version Beta permettant de connecter son profil Amazon à son compte Facebook (il faut être connecté sur Amazon puis se connecter à Facebook pour voir ce que cela donne). Le résultat est pour l'instant encore franchement indigent, mais laisse augurer d'une nouvelle transformation du géant du commerce. Quand on accède à Amazon via Facebook, on accède pour l'instant à deux parties. La première vous rappelle les dates d'anniversaires de vos amis et vous suggère des cadeaux en fonction de leurs préférences (c'est-à-dire des recommandations qu'ils ont fait sur Facebook, notamment s'ils ont apprécié un auteur ou un artiste). Image : Mon profil sur Amazon via Facebook. La seconde partie de la page référence des produits culturels que vos amis ont appréciés (visiblement depuis leurs "Like" sur Facebook) pour vous suggérer leur achat. Image : Le profil de Clément Monjou, d'ebouquin.fr, tel qu'il m’apparaît.

Social Commerce: New Research from Gigya and eMarketer on Facebook Best Practices and Personalization Capabilities #scommerce #scrm « Gigya's Blog Retailers, if your New Year’s Resolution was to bring social features to your own site, you’re in luck. Gigya and eMarketer each released new research papers yesterday focused on the specifics for successful Social Shopping. eMarketer’s research, titled Social Commerce:Personalized and Collaborative Shopping Experiences touches on several topics related to the future of Social Shopping. The study answers three questions: What are the benefits of social login?How are retailers leveraging Facebook to create a personalized shopping experience? According to eMarketer, “retailers are exploring a new frontier in social commerce as they go beyond simply offering Facebook pages and Twitter profiles for their customers to follow. The study references the proprietary research Gigya conducted in August 2010. ‘Social networks like Facebook are a hub of information about people’s likes and interests,’ said Grau. 1. 2. Retailers are beginning to experiment with stores on Facebook.com. 3. Related Posts

Comprendre Facebook (1/3) : Le rôle social du bavardage On le sait depuis longtemps. Accéder à un service, ne signifie par pour autant savoir l’utiliser, le comprendre, ni même le maîtriser suffisamment pour être capable d’innover, de créer avec. Les outils numériques sont familiers de ces cloisonnements. Pas seulement, les dangers de son utilisation comme aiment à nous le répéter les grands médias de manière souvent simpliste ou certains experts avec plus de finesse (je vous renvoie au livre de notre collègue Jean-Marc Manach La vie privée un problème de vieux cons pour mieux comprendre la problématique de la vie privée à l’heure des réseaux sociaux, qui ne sera pas le sujet de cette série), mais plus encore le potentiel créatif que l’outil libère, son fonctionnement intrinsèque. Comprendre les médias sociaux et leur fonctionnement social et psychologique comme technique, tel est l’enjeu de ce dossier. Apparemment, Facebook est un babillage chronophage et décérébrant Soit. La fonction phatique de l’internet De l’importance sociale du bavardage

Understand your online social capital Comment Facebook disparaîtra plus vite qu'on ne le pense... | A nos vies numériques Avec toute la puissance qui est la sienne, Facebook reste un colosse aux pieds d’argile. Pourquoi une telle conviction ? Google est un outil, Facebook est un « endroit ». On utilise Google, on « est » sur Facebook. Facebook a bien fait le travail de nous formater aux statuts et aux « likes ». La taille de Facebook lui garantit la pérennité. Facebook a forcément conscience de ce renouvellement des générations, vieux comme le monde.

HTML5 key to Facebook’s mobile app discovery, engagement — Mobile Technology News Protéger son compte facebook et sa page personnelle en 5 étapes | TonioP.fr - Social Media / E-Marketing et leurs dérivés Nul besoin de vous rappeler que Facebook est l’un des sites les plus utilisés dans le monde. C’est donc une cible de taille pour tous les hackers, usurpateurs d’identités et autres pirates d’informations personnelles. Protéger son compte Facebook, c’est aussi ne pas être visible du monde entier, de ses patrons, ses professeurs, ses collègues, etc. Retrouvez ci-dessous comment protéger et sécuriser son compte facebook : 1. Créer des listes d’Amis Facebook Créer une ou plusieurs listes d’amis vous permet par exemple de différencier vos amis proches (avec lesquels vous voulez tout partager : photos, vidéos, statuts, etc.) et les autres (liste composée de vos professeurs ou patrons et auxquels vous ne souhaitez pas montrer toute votre page facebook). Connectez-vous sur votre compte facebookAllez dans Compte > Gérer la liste d’amisCréer une listeUne fois la liste créée, ajoutez les amis que vous voulez 2. 3. Cette seconde option vous permet de connaître l’activité de votre compte facebook. 4.

I Believe In Google Plus Is this a contrarian view? I can’t even tell any more. On one hand, Google Plus now has 40 million users, it’s the fastest-growing social-networking site in history, and its users have uploaded 3.4 billion photos. On the other, Google is mum about how many of those users are actually active; some say that its traffic has declined significantly from its peak; Google’s own management didn’t much use it, until recently; and many agreed with Google engineer Steve Yegge’s lengthy and viral rant about how they have screwed up Plus. Not me. (We pause here briefly so that bloggers everywhere can recover from their exposure to the mindblowing notion that perhaps one should not treat one’s own anecdotal experiences as universal truths.) When Sean Parker pointed out that all your friends are already on Facebook, Vic Gundotra retorted, “Your mom and friends, guess what, they are already on Google.” I think they can. Think long term. And what it is today is pretty damn good.

Statement of Rights and Responsibilities

Related: