background preloader

De l’architecture scolaire aux espaces d’apprentissage : au bonheur d’apprendre ?

De l’architecture scolaire aux espaces d’apprentissage : au bonheur d’apprendre ?
Musset Marie (2012). De l’architecture scolaire aux espaces d’apprentissage : au bonheur d’apprendre ? Dossier d’actualité Veille et Analyses, n° 75, mai. Lyon : ENS de Lyon. Disponible au format PDF : 75-mai-2012 Devenu bâtiment spécifique il y a seulement quelques siècles, l’édifice scolaire a revêtu une fonction politique, sociale et pédagogique. Dans son Architecture du bonheur (2007) Alain de Botton nous rappelle qu’il y a des « bâtiments qui parlent » : au-delà de leurs fonctions matérielles, ils transmettent un message à leurs usagers. « John Ruskin [a suggéré] que nous exigeons deux choses de nos bâtiments. Cette réflexion est particulièrement adaptée aux bâtiments scolaires dès lors que l’on a assigné à l’édifice scolaire, devenu bâtiment spécifique, une fonction politique, sociale et pédagogique. L’espace scolaire est ancré dans une histoire nationale et dans un territoire, mais les interrogations les plus récentes sont communes à la plupart des pays. [Retour au sommaire]

http://edupass.hypotheses.org/388

Related:  Avis d'expertEspaces d'apprentissageL'espace de la classeEspaces et Environnements

Ergonomie à l’école : zéro pointé ! Bruit permanent, mobilier inadapté, rythmes de travail mal pensés… en France, l’ergonomie sèche l’école. Salle de classe – osorioartist – fotolia.com L’ergonomie qui a su se faire une vraie place dans le monde de l’entreprise peine à s’installer sur les bancs de l’école. Bien qu’elles soient rarement en tête de liste des revendications des enseignants, leurs conditions « pratiques » de travail sont pourtant loin d’être optimales. « Attention, l’ergonomie n’est pas une ‘science de l’objet’, mais une science humaine qui vise à rechercher la meilleure compatibilité possible entre les besoins de ceux qui travaillent et les contraintes qu’on leur impose », précise Nicole Delvolvé, spécialiste en ergonomie appliquée au monde scolaire et ancienne enseignante chercheur à l’Université de Toulouse en neuroscience.

Avoir une belle salle de classe améliore les résultats des élèves Par François Jarraud L'architecture d'une école a-t-elle un impact sur les résultats scolaires ? Depuis des années l'idée est dans l'air. La nouveauté c'est qu'une étude britannique vient d'établir de façon précise le lien entre le cadre de travail de l'élève et ses résultats. Au bout de trois années de relevés Peter Barrett, Fay Daviesb, Yufan Zhangb et Lucinda Barrett, de Université de Salford (Royaume Uni) ont pu calculer l'impact de variables architecturales dans la réussite des élèves. Et définir à quoi devrait ressembler la salle de classe idéale.

Les lieux de savoir : un entretien avec Christian Jacob Bertrand Müller. — Les Lieux de savoir (Jacob 2007) est un livre ambitieux, qui se veut novateur ; c’est d’abord une grande entreprise intellectuelle qui propose de relire et de renouveler en profondeur l’histoire des savoirs, l’anthropologie et la sociologie des savoirs. Nous aborderons tous ces éléments de contenu intellectuel, mais dans un premier temps, j’aimerais m’attarder sur l’entreprise elle-même: d’abord, comment est-elle née ? Comment a-t-elle pris forme, dans votre esprit, puisque vous en êtes le maître d’œuvre ? Comment s’est-elle mise en place ?

Quelle architecture pour les espaces scolaires ? Sur quels principes construire les établissements scolaires du 21ème siècle ? Pour quels usages pédagogiques ? Pour quelles valeurs éducatives ? Repenser l'école : mon grain de sel - École branchée Les textes publiés dans la section « Opinion » du site n’engagent que leur auteur. L’École branchée accepte d’en publier pourvu qu’ils respectent les conditions énoncées ici. Par souci de transparence, nous n’apportons aucune modification ni correction au texte original soumis par l’auteur.

Changer le mobilier scolaire change-t-il l'école ? Le mobilier scolaire peut-il soigner ? Peut-il améliorer l'attention en classe ? Les défenseurs d'un renouvellement du mobilier scolaire ont de nouveaux arguments à faire valoir avec la publication d'une étude américaine dans la revue International Journal of Environemental Research and Public Health. Elle demande plus de permissivité dans les positions des élèves en classe et le passage au bureau debout.

Avoir une belle salle de classe améliore les résultats des élèves L'architecture d'une école a-t-elle un impact sur les résultats scolaires ? Depuis des années l'idée est dans l'air. La nouveauté c'est qu'une étude britannique vient d'établir de façon précise le lien entre le cadre de travail de l'élève et ses résultats. Repenser l’organisation des salles de classe pour en finir avec la forme magistrale A l’heure où un grand nombre de réflexions pédagogiques portent sur l’organisation des espaces d’apprentissage, notamment avec l’engouement pour les Learning Labs, j’ai choisi de vous faire part d’une expérience innovante conduite par une jeune enseignante américaine. Cette enseignante, insatisfaite de sa situation, estime que le système scolaire est dépassé et inefficace, puisqu’il ne tient pas compte des différences individuelles des élèves. En proposant le même programme à tous et au même moment, l’enseignement traditionnel nie les différences qui, pourtant, s’expriment dès le démarrage de la classe : différence de rythme, d’énergie mise en œuvre, de méthode de travail (elle considère que la méthode de travail la plus efficace pour l’élève est celle qu’il choisit lui-même), et surtout d’intérêt.

(Re)Penser les espaces physiques d'apprentissage .. Et si nos salles de classe nous permettaient enfin de mieux faire apprendre ? (Re)Penser les espaces physiques d'apprentissage .. L’enseignant se retrouve souvent seul avec ses désirs de perfectionnement de sa pratique pédagogique et confronté à des problématiques multiples : des salles de classe souvent inadaptées à des scénarii de pédagogie active,les contraintes du présentiel (espace, temps, nombre d’étudiants…),les freins liés aux cours à distance (suivi, restaurer une interaction riche pour tous…),des équipements numériques insuffisants (infrastructures et services),peu ou pas d’accompagnement à la transformation des pratiques à l’ère du numérique,une gouvernance peu au fait de la conduite du changement et du support nécessaire. Une mission, à l’initiative de Didier Paquelin (Chargé de mission « commission des usages numériques de la CUEA »), avec le soutien de la FIED et de la Région Aquitaine a été réalisée du 5 au 9 mai 2014. Figure 2 - LearningLab de l'université Laval

Dessiner et équiper de nouveaux lieux pour apprendre Les fondamentauxLumière, qualité de l’air, de l’acoustique, température agréable, eau à volonté, confort, possibilité de bouger … Ce sont les besoins fondamentaux du cerveau pour bien fonctionner, et aucune technologie ne pourra y suppléer. La qualité de l’éclairage, l’insonorisation, sont ainsi des éléments à soigner particulièrement. On voit ici, à l’ISEN, les rideaux insonorisant qui permettent d’isoler un petit groupe au sein d’un grand plateau. <img class="aligncenter" src=" alt="espaces insonorisés" /> Et aussi les dispositifs fixés au plafond. Qualité des bureaux et QVT : bien dans ses meubles, bien dans son job ? Pour 75% des salariés d’une entreprise, l’aménagement de l’espace de travail et le mobilier des bureaux sont considérés comme des facteurs déterminants (Garreau). À l’heure où la qualité de vie au travail (QVT) représente, selon le baromètre ACTINEO-TNS/Sofrès, leur second critère le plus important, il paraît difficilement concevable pour une entreprise de négliger cet aspect de la vie en entreprise. Les couleurs de la motivation Certains facteurs peuvent avoir un réel impact sur le bien-être des salariés et ainsi sur leur productivité.

Le changement annoncé des espaces scolaires Schoolchildren using digital tablet - Tyler Olson - ShutterStock Architecture fonctionnelle en action La fonction détermine l’essentiel de la forme et les bâtiments n’y échappent pas, y compris les écoles. La question de la fonction des écoles semble facile à appréhender : l’école sert à enseigner et à apprendre. Avant d’être un lieu, l’école est d’abord une pratique, mais les conditions pour bien enseigner et apprendre sont multiples et à celles-ci s’en ajoutent bien d’autres : préserver la santé des étudiants, les socialiser, les nourrir, leur permettre de s’exprimer, les garder en sécurité, leur fournir des services, etc. L’ergonomie de la salle de classe ou de formation a-t-elle un impact sur l’apprentissage Les Sydologues comptent un nouveau membre : Lucie Marchadour, l’auteure de cet article. Chacun de nous a pu en faire l’expérience, en formation ou à l’école : en hiver, la table collée au chauffage fait l’objet de toutes les convoitises, en été, ce sont celles près de la fenêtre que l’on se dispute. Et si, au-delà de la simple question du confort, l’ergonomie de la salle de classe ou de formation avait un réel impact sur l’apprentissage ?

J'ai testé - Aménager les espaces pour mieux apprendre Bonjour tout le monde, aujourd'hui, pas de ressources mais une longue réflexion pédagogique que j'ai entamée cette année avec mon arrivée en maternelle ! Cette année, comme vous l'avez peut-être lu dans d'autres articles, je suis en maternelle, avec une classe de TPS-PS-MS ! L'occasion pour moi de me plonger dans ce monde un peu à part de l'enseignement, où le jeu a une place très importante, où les enfants apprennent à se sociabiliser au milieu de leurs camarades, découvrent les règles de la vie en collectivité, construisent leurs premiers savoirs scolaires, base importante de leur scolarité. Jusqu'à présent, j'ai fonctionné comme dans beaucoup de classes maternelles, sur le principe des ateliers : un atelier dirigé par la maitresse, un atelier semi-dirigé avec l'ATSEM, les autres groupes étant en autonomie. Et puis, je suis tombée sur un ouvrage de Retz intitulé "Aménager les espaces pour mieux apprendre - A l'école de la bienveillance".

Related: