background preloader

Otpor

Otpor
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Symbole du mouvement Serbe Otpor Le mouvement Otpor, en serbe cyrillique Отпор (« Résistance »), est une organisation politique, créée en 1998, avec le soutien de l'organisation américaine National Endowment for Democracy, organisatrice de nombreuses révoltes violentes ou non de par le monde, dans les pays opposés politiquement aux États-Unis[1] et généralement considérée comme l'un des acteurs majeurs de la chute du régime de Slobodan Milošević. Organisation[modifier | modifier le code] Alors que la classe politique serbe était fortement discréditée ou en exil[réf. nécessaire], le mouvement Otpor s'est principalement développé en dehors des structures de l'opposition traditionnelle, sous l'impulsion de jeunes étudiants en premier cycle universitaire et écoles supérieures, fréquemment membres du parti d'opposition[9]. Programme[modifier | modifier le code] Le premier objectif était bien entendu le renversement de Slobodan Milošević. Related:  SERBIE

La Société ouverte et ses ennemis Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Société ouverte et ses ennemis (The Open Society and Its Enemies) est un ouvrage en deux volumes écrit par Karl Popper au début de la Seconde Guerre mondiale. Il y traite de la philosophie sociale, et développe notamment une critique de l'historicisme à travers trois auteurs : Platon, Hegel et Marx. N'ayant pas trouvé d'éditeur aux États-Unis, l'ouvrage a été publié pour la première fois en 1945 à Londres par Routledge. Présentation[modifier | modifier le code] Dans La Société ouverte et ses ennemis, Popper développe une critique de l'historicisme, dans le prolongement de Misère de l’historicisme, et défend la « société ouverte » et la démocratie. « L'objet de ce livre est d'aider à la défense de la liberté et de la démocratie. — Karl Popper, Préface à l'édition française (2 mai 1978) Dans le second tome, Hegel et Marx, il critique les deux auteurs plus contemporains que sont Hegel et Marx. Critiques[modifier | modifier le code]

La Quadrature du Net Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Quadrature du Net La Quadrature du Net (abrégé LQDN) est une association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet[1] fondée en 2008[2]. Elle intervient dans les débats concernant la liberté d'expression, le droit d'auteur, la régulation du secteur des télécommunications, ou encore le respect de la vie privée sur Internet[1]. En France, La Quadrature du Net s'est notamment fait connaître par sa forte opposition aux lois HADOPI et LOPPSI. Ses principaux buts sont : Faire avancer l'idée d'un internet libre et ouvert et que les modèles basés sur l'accès à la connaissance sont supérieurs à ceux basés sur le contrôle et la fermeture,Permettre aux citoyens de saisir les enjeux des processus législatifs mettant en danger les libertés individuelles sur Internet, en leur permettant de participer aux débats au travers d'outils divers (PiPhone, Memopol, etc.). Histoire[modifier | modifier le code] Ses fondateurs sont alors :

Qui est Srdja POPOVIC ? Yougoslavie, 1998. Un groupe d'étudiants fonde OTPOR (Résistance en Serbe). Aujourd'hui, le logo du groupe ressurgit dans les rues du Caire, après avoir transité en ex-URSS. Portrait de son fondateur Srdja Popovic, reconverti dans l'enseignement de la non-violence. Un poing serré sur fond noir. Fin octobre 1998, il fonde OTPOR, “résistance” en Serbe, avec une quinzaine d’autres amis. Back to Yougoslavia, 90s Srdja est né en 1973 dans une famille de journalistes. Srdja Popovic s’engage tôt en politique, après un bref détour par la musique : deux albums et quelques concerts parce que “c’était la façon d’être branché” résume aujourd’hui Popovic l’enseignant établi. Commence une période d’engagement politique actif au sein des institutions. On se foutait de la gueule du gouvernement, on jouait au chat et à la souris avec la police, on posait pour les journalistes. Capter l’attention médiatique, utiliser les ressorts de la communication : les bases d’OTPOR sont posées. Baigné de non-violence

Dominique Liot, celui par qui la lumière arrive chez les précaires A l'approche de l'hiver, les factures d'électricité et de gaz explosent, surtout dans les logements mal isolés habités par des pauvres. "On peut quand même pas laisser ces gens sans chauffage", lance Dominique Liot, figure emblématique de la gauche militante à Toulouse, qui travaille depuis près de 30 ans à ERDF. Avec ses collègues d'ERDF ou de GRDF rassemblés au sein des Robins des bois CGT de l'énergie, il mène des opérations commandos pour "remettre le jus", parfois au milieu de la nuit, à des familles de Roms, des squatteurs ou des foyers à bout de ressources. Dominique Liot lui-même ou d'autres techniciens, tous "des gaziers ou électriciens officiellement habilités", arrivent alors, encagoulés ou pas, avec le matérielnécessaire à la remise en service, mais, précise-t-il, toujours en dehors de leurs heures de travail. Jean-Marc Legagneux est admiratif de cet homme au physique passe-partout, avec un front dégarni et de fines lunettes. "C'est un syndicaliste qui dérange. Par

Soros Foundation 47th Munich Security Conference 2011: George Soros, Chairman of the Soros Fund Management, during the Discussion Soros foundations are autonomous institutions established in particular countries or regions, especially those emerging from behind the Iron Curtain,[2] to initiate and support open society activities. Such countries include the former Communist bloc in Central and Eastern Europe, parts of the former Soviet Union, South Africa, and Haiti.[2] The priorities and specific activities of each Soros foundation are determined by a local board of directors and staff in consultation with George Soros and OSI boards and advisers. One such program, for example, is the Library of Congress - Soros Foundation Visiting Fellows Program for librarians. See also[edit] Notes[edit] External links[edit] Official website

GayFest Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Organisé par ACCEPT, la plus grande organisation roumaine de défense des droits des personnes LGBT, ce festival reçoit des financements publics du ministère de la santé et du conseil national de lutte contre les discriminations, et de quelques organisations privées, tels que l'Open Society Institute et le British Council en Roumanie. Le festival est riche de plusieurs événements culturels (projections de films, pièces de théâtre...), de conférences et de débats sur les questions LGBT et est également l'occasion de nombreuses soirées festives. Depuis 2005 le festival s'accompagne d'une Gay Pride. (en) site d'ACCEPT association organisatrice

NED work Central and Eastern Europe Young Albanians participated in a capacity building training organized by the Youth in Free Initiative. The Endowment’s priority in Europe has been to assist civil society in promoting government accountability and the reforms necessary for Euro-Atlantic integration. Since 1989, the prospects of EU and NATO accession have been key factors in fostering democratization in Eastern Europe. But while virtually all of the region’s governments have identified integration as a top priority, most appear unwilling to take the steps necessary to complete this process. In 2011, NED assisted NGOs striving to consolidate transitions and push officials to meet the requirements for integration. Ukraine’s transition is facing its most significant challenge in the country’s 20 years of independence. Following the flawed December 2010 presidential election and brutal crackdown spanning 2011, Belarus again became Europe’s pariah.

Flash info du samedi 5 janvier 2013 Aujourd’hui 5 janvier l’occupation militaire dure depuis 41 jours (pour une opération débutée il y a 83 jours). Nos camarades sont emprisonnés depuis 40 jours pour l’un et 19 jours pour l’autre. On peut envoyer des courriers aux personnes incarcérées et/ou au collectif anti rep ainsi que des sous à l’adresse suivante, le chèque libellé à cet ordre : Comité de soutien des inculpées, Le Gué, 44220 Coueron. pour suivre les infos de la marche de Nice à NDDL : pour les rejoindre, illes partent tous les jours à 8h de la mairie de la ville où illes ont dormi, voir leur blog Point d’info permanent sur le campement "Hors Contrôle" établi le long de la D81 entre le lieu dit Les Domaines (la Vache-Rit) et la Rolandière. Infos utiles pour venir ici : équipe médicale : 07 60 26 42 14 !! Accueil "hors contrôle" : 06 32 98 78 36 liste du matos à ramener (mise à jour le 02/01) Contact mail pour le FestiZad : festizad at riseup.net Contact Presse FestiZad : 06 43 28 23 90 Flash infos : Les rendez-vous du jour

George Soros Soros is a well-known supporter of progressive-liberal political causes.[11] Between 1979 and 2011, Soros gave away over $8 billion to human rights, public health, and education causes.[12] He played a significant role in the peaceful transition from communism to capitalism in Eastern Europe (1984–89)[8] and provided one of Europe's largest higher education endowments to Central European University in Budapest.[13] Soros is also the chairman of the Open Society Foundations. Early life[edit] The Jewish Council asked the little kids to hand out the deportation notices. Soros did not return to that job, but instead went into hiding the next day. Soros emigrated to England in 1947 and became an impoverished student at the London School of Economics.[22] While a student of the philosopher Karl Popper, Soros worked as a railway porter and as a waiter. Soros earned a BSc in philosophy in 1951 and a PhD in philosophy in 1954, both from the London School of Economics.[25] Business career[edit]

Collectif contre l'islamophobie en France Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Collectif contre l'islamophobie en France Le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF) est une association loi de 1901 française dont le but est de lutter contre les préjugés, discriminations ou agressions subis par des personnes du fait de leur appartenance, réelle ou supposée, à la religion musulmane. Présentation[modifier | modifier le code] Le CCIF organise des évènements sur le thème de l'islamophobie, répertorie et recense les actes islamophobes, apporte une assistance juridique aux victimes et leur propose, si elles le souhaitent, un soutien psychologique. Représentativité[modifier | modifier le code] Les principaux membres[modifier | modifier le code] Il est très difficile de connaître la composition du CCIF. Marwan Muhammad est, d'après son autobiographie[10], né en 1978 à Paris, fils d’un commerçant égyptien et d’une sage-femme algérienne, il grandit dans le 18e arrondissement de Paris. Idéologie[modifier | modifier le code]

TPIY une institution illégale dixit Mtre Vergès Entretien avec Maître Jacques VergèsLe Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie est une institution illégale A l’heure où tant de gens peinent à comprendre le silence de leurs autorités face aux victimes qui, en Irak, en Afghanistan, en Palestine, mais aussi chez nous, sont laissées sans protection, nous croyons que des voix comme celle de Maître Vergès sont importantes. Silvia Cattori : Vous connaissiez M. Milosevic. Jacques Vergès : Je suis son avocat, un parmi d’autres. Aujourd’hui, l’autopsie dit qu’il est mort d’un infarctus, que c’est une mort naturelle. Silvia Cattori : En n’accordant pas au prévenu le respect auquel tout prisonnier a droit, fut-il un criminel, Mme Carla del Ponte a-t-elle donc failli ? Jacques Vergès : Oui, on a refusé à M. Silvia Cattori : N’avez-vous aucune considération pour le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie ? Deuxièmement, ce tribunal n’a pas de loi. Silvia Cattori : N’y a-t-il plus de légalité internationale ?

Pour Alain Badiou, la démocratie est réactionnaire | Le Yéti, voyageur à domicile Un court ouvrage en forme de règlement de compte : « Sarkozy : pire que prévu/Les autres : prévoir le pire » (éditions Lignes, 96 pages, 9,50 €). Victime : la démocratie, cet acte d’allégeance quasi religieuse au pouvoir en place, à l’ordre déjà établi, dont le vote est le cérémonial. « Elections, pièges à cons » ? Sans doute pas. Le confort illusoire de l’ordre ancien Les foules idolâtres du maréchal Pétain – à qui Badiou compara Sarkozy – ne furent pas véritablement piégées par le discours poussiéreux du « vainqueur de Verdun ». En 2007, les électeurs de Sarkozy – qui tenait un discours de même nature : les valeurs nationales, la restauration de l’ordre ancien protecteur, la stigmatisation de « l’étranger », des intellectuels, des nomades... – savaient parfaitement de quoi le personnage retournait, mais préféraient faire mine de l’ignorer pour les mêmes raisons. Mais la gauche parlementaire, alors ? « Une élévation de l’impuissance complice au statut d’Idée. »

Open Society Institute One of the aims of the OSF is the development of civil society organizations (e.g., charities and community groups) to encourage participation in democracy and society.[1] The name is inspired by Karl Popper's 1945 book The Open Society and Its Enemies.[2] History[edit] Initiatives[edit] Related initiatives include the Open Society Initiative for West Africa (OSIWA) and the Open Society Initiative for Southern Africa (OSISA). Activities by regions[edit] According to the 2009 OSF expenditures report,[12] Africa region (outside of South Africa) was the key area of funded activities: about $51,000,000 were spent on civil society support, human rights, education, justice, media, public health, transparency, and other activities there. Of the ten countries in which the Institute was most active in 2009, six are post-Soviet states, with another three situated in Eastern Europe. Criticism[edit] See also[edit] References[edit] Bibliography[edit] Further reading[edit] External links[edit]

Open Society Institute Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. À l'échelon local, l'OSF met en œuvre une gamme d'initiatives visant à appuyer la primauté du droit, l'éducation, la santé publique et l'indépendance des médias[1]. Le réseau travaille également à bâtir des alliances à travers les frontières et les continents sur des questions comme la corruption et la lutte contre les atteintes aux droits. Un des objectifs de l'OSF est le développement d'organisations de la société civile : associations caritatives, les groupes communautaires et syndicats, pour encourager la participation à la démocratie et la société. On peut citer entre autres exemples: Références[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code] Site officiel de l'Open Society Foundations Portail des droits de l’homme

Related: