background preloader

 Pour les parents d'enfant précoce, doué, surdoué, EIP, HP ou HQI

 Pour les parents d'enfant précoce, doué, surdoué, EIP, HP ou HQI

Surdoués : la précocité intellectuelle des enfants, un handicap méconnu avec e Entre deux à cinq enfants parmi cent élèves d'âge scolaire, sont surdoués ou intellectuellement précoces. Paradoxalement, leur avance intellectuelle peut devenir une source de handicap et d'échec scolaire, si elle n'est pas reconnue et prise en charge correctement. 40.000 enfants par classe d'âge ont un QI supérieur à 125 La précocité se définit par rapport à une norme, celle du développement normal moyen des enfants d'un même âge. Certains comportements de l'enfant sont révélateurs avant l'âge de 3 ans … Avant 3 ans, le comportement de certains jeunes enfants attire parfois l'attention.

Publications | Planète surdoué Que sont les enfants doués devenus. Arielle Adda. 1996. le sens de l’effort. Comment rendre la vie plus belle aux enfants doués. Enfants exceptionnels, Précocité intellectuelle, Haut potentiel et talent Sous la coordination de T. Quand l’intelligence élevée fragilise la construction de l’identité J Siaud-facchin Point de vue développemental sur l’enfant à « hautes potentialités » (surdoué) L. Le cerveau des surdoués est différent Cerveau & Psycho, mai-juin 2006. Enfants exceptionnels Précocité intellectuelle, Haut potentiel et talent Sous la coordination de T. Université Paris V.Descartes Extraits significatifs « Partie 2 chapitre 3 : Identification des enfants à haut potentiel : vers une approche multidimentionnelle. Chapitre 5 Approche développementale et neuro psychologique des enfants à haut potentiel langagière,logico mathématique,spatiale, musicale, somato-kinesthésique,interindividuelle,introspective, naturaliste,emotionnelle(cf chap 2) 2 .Données développementales d. Article original 2004

Les deux formes d’expression du haut potentiel intellectuel chez l’enfant | Psyrene Haut potentiel intellectuel chez l’enfant Laboratoire Santé, Individu, Société, EAM-4128, Psychologue, Docteur en Psychologie, Chercheur Associé. Présenté parFanny Nusbaum « Le monde ne vaut que par les ultras et ne dure que par les modérés » Paul Valéry La littérature a longuement décrit le profil cognitivo-comportemental type de l’enfant à Haut Potentiel Intellectuel (HPI). La prise en compte d’un second profil cognitivo-comportemental inhérent au HPI nous semble ainsi primordiale. C’est pourquoi nous nous attellerons dans cet exposé à présenter en détail les deux profils relatifs au HPI : D’abord le profil le plus répandu, que nous appellerons « Complexe », puis le profil Laminaire. Outre un QI Total supérieur à 125/130, communément admis pour valider le HPI en général, c’est l’observation d’une majorité des caractéristiques décrites qui déterminera surtout l’appartenance d’un sujet à l’un ou l’autre de ces profils (Terrassier et al., 2005). HPI- Profil Complexe Cognition Comportement

Le blog des eip Les addictions : Psychologie et Santé @halolaterre : ce que tu décris me correspond. Je lis de tout (en plusieurs langues): sf, philo, histoire, anthropo, biolo, vulgarisation, littérature, polar, etc. Je cherche à me sevrer et limiter les doses puisque si je n'y prends pas garde et si j'ai du temps libre, je ne fais que ça en continu, comme un boulimique compulsif. Encore une fois, c'est "valorisé" et agréable, alors on se rend peu compte des dégats et de la fuite que ça masque. Ca me permet je crois de déconnecter de la réalité, de rassembler mes idées, de canaliser mon bordel mental, de rentrer dans une transe hypnotique légère, de vivre par procuration, de tuer le temps, etc.J'ai longtemps vu cela comme quelquechose de positif, la "lecture" et la "culture" étant valorisée, et aussi parce que je prenais mon pied. Je fais d'énormes efforts pour m'en débarasser mais ça revient au galop. Je crois qu'on aborde peu les problèmes du surdon sous cet angle.

Le diagnostique...et après ? : Diagnostic, Tests et Psys Saul a écrit:Je pense qu'une fois le diagnostic posé, les gens réagissent selon leur histoire. On passe en général par une phase d'éclairage, on revisite sa vie, on comprend mieux ce qui s'est passé, ce qui nous est arrivé, chacun selon les événements qu'il a vécu. Souvent, ça procure une certaine euphorie, on comprend mieux, on se comprend mieux et le puzzle de sa vie et de sa propre identité se met en place. C'est une phase importante, mais si on veut qu'elle dure, je pense qu'un profond travail sur soi est indispensable pour modifier ses comportements, ses schémas de pensée souvent rigides, ces croyances sur nous même. c'est ça. pour ma part, je n'en suis qu'aux balbutiements du travail sur moi même.concrètement, j'ai été, au départ séduit par l'idée qu'une fois la confirmation effective, comme par magie, tout rentrerait dans un ordre qui me conviendrait et ainsi, repartir en paix avec mon être. je ne sais pas vers où je vais.

Enfants précoces info Désintégration Positive et IRSS – Quand psychologie et chimie doivent trouver un terrain d’entente | talentdifferent “Ce qui ne tue pas rend plus fort” est une maxime qui pourrait s’appliquer à la quête de soi, car de tous temps la tradition philosophique a associé souffrance et développement personnel. Dans un précédent billet (« Je vous salue névrosés!« ) j’ai déjà évoqué les travaux de William Tillier, ancien étudiant de K Dabrowski, qui en promeut la Théorie de la Désintégration Positive, par un travail de fond impressionnant. Tillier met en avant que l’usage largement répandu aux anti-dépresseurs est devenu parfois abusif ( au point que même ceux qui n’en ont pas besoin en prennent afin d’aller « mieux encore) entravant ainsi la progression de la connaissance de soi, en matière de développement personnel, dans la mesure où l’anti-dépresseur génère un bien-être qui dissuade peu ou prou de réfléchir sr les racines du mal. Abstract L’arrivée de la phamacothérapie de l’humeur La sérotonine La recherche, résumée par les travaux de Jacobs (1994), lie la sérotonine et l’activité motrice basique. [..] [..]

Douance et résilience : Discussions et Débats - Page 2 si je peux me permettre d'apporter encore ma sauce: la version en Allemand de "résilience" est "Belastbarkeit" ce mot s'emploie indifféremment en génie civil, mécanique et psychologie, car il désigne la capacité de résister à une charge (poids, torsion, traction, impacts, peu importe) Si on l'entend de cette façon, c'est effectivement une caractéristique qu'on a depuis la naissance, et ceci pour tout le monde, d'ailleurs. Le tout est de savoir combien de charges quelqu'un peut supporter avant qu'il ne craque.Ce terme ne fait alors aucune allusion à une cicatrisation quelconque, il signifie juste qu'on arrive à survivre et ne pas sombrer définitivement sous les épreuves. Si maintenant on regarde les surdoués, on constate qu'ils doivent supporter plus d'épreuves de par leur sensibilité, leur différence etc. sans parler des accidents de parcours qui peuvent arriver à tous mais qui sont vécus de façon différente par les surdoués: deuil, parents vénéneux, agressions, accidents, maladie...

De l’enfant à l’adulte : Surdon, perfectionnisme et estime de soi | talentdifferent La célèbre étude longitudinale de Terman qui, depuis les années 1920, a suivi une cohorte de 1500 enfants (les « Termites ») montrait une image somme toute assez idéalisée d’enfants surdoués qui faisaient preuve d’un ajustement social et émotionnel supérieur à celui de leurs pairs non surdoués. Des études menées à partir des années 1980 sur le même sujet ont eu des résultats qui relativisaient cet ajustement. Dans un précédent article ( Les adultes surdoués ont d’abord été des enfants dont les besoins ont souvent été niés ), je faisais part d’une recherche effectuée par Déborah Ruf et qui montrait combien leur enfance avait pesé sur les enfants surdoués qui venaient en consultation : bien que beaucoup aient souffert de violences (souvent morales mais aussi parfois physiques) caractérisées, ils consultaient parce qu’ils se sentaient incompris et seuls. Rien de bien neuf sous le soleil, certes, car ceci vaut aussi bien pour les surdoués que pour les non surdoués.

Les stades de développement du jeune enfant | Enfants précoces info Les tests de QI les plus fréquents sont étalonnés pour des enfants à partir de 2 ans et 11 mois (WPPSI). Si vous vous posez des questions concernant un enfant plus jeune, vous pouvez vous baser sur la comparaison entre ce dont est capable votre enfant et un enfant « type » de son âge. Atttention, cette méthode ne vous donnera que des indications et non une certitude. En cas de doute sérieux, il vaudra mieux consulter un psychologue juste avant l’entrée en classe de petite section de maternelle. Nous vous donnons ici quelques étapes clefs du développement d’un jeune enfant. Bien entendu, des disparités importantes peuvent se faire jour entre les enfants sur un point précis. C’est surtout en cas d’avance manifeste et simultanée dans plusieurs domaines différents qu’il faudra émettre l’hypothèse d’une éventuelle précocité intellectuelle. Source du tableau : Harrison, C (1995) Giftedness in early childhood.

aller-bien.fr - Les Thérapies Comportementales et Cognitives : La pensée en arborescence | talentdifferent … Voici un dessin que je n’ai pas pu insérer dans le livre que j’ai publié. C’est une tentative pour expliquer ce qu’est la pensée en arborescence (ou pensée analogique) par rapport à la pensée linéaire (ou séquentielle). Nous sommes en général formés depuis la plus petite enfance à réfléchir en établissant des listes déroulantes comme le présente la colonne de gauche. Mais quand un surdoué réfléchit, c’est en feu d’artifice, ainsi que le représente le dessin de droite. Dans les faits, ce feu d’artifice est constitué de tout un ensemble de mots, de sons, de couleurs, de formes… ça peut faire un peu de bruit dans la tête ! Le dessin de droite ne se lit pas de droite à gauche ou de haut en bas : Il faut chercher la bulle centrale (ce sur quoi on est en train de réfléchir) et ensuite cheminer le long de chaque arborescence. Pour résumer tout ça, un petit dessin… Ici, quelques sources pour aller plus loin : Lettres et Cartes heuristiques pour l’enseignement du français et du latin au collège.

Related: