background preloader

Je_me_souviens

Je_me_souviens

http://paril.crdp.ac-caen.fr/_PRODUCTIONS/Je_me_souviens/#00-accueil

Related:  Seconde Guerre mondiale et espoirs de paixGuerresHGEC022nde GMSélection de sites pédagogiques

Le Japon peine à reconnaître les horreurs de son passé militariste La Seconde Guerre mondiale est loin d’être digérée au Japon. Entre la victimisation permanente affirmée depuis les deux bombes atomiques de Hiroshima et Nagasaki en 1945 et la négation des responsabilités japonaises dans la guerre de colonisation en Asie, le Japon n’a pas trouvé de consensus. À l’occasion du 70e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale le 15 août prochain, les pressions s’intensifient afin que le Japon reconnaisse sa responsabilité lors de son passé colonial, et pour les horreurs commises par l’armée impériale. IMA - expositions itinérantes [ressources] Al-Andalus La seule évocation de l’Andalousie, en fait al-Andalus bien plus large que la région de l’Espagne contemporaine qui porte ce nom, enflamme l’imagination. Elle suscite...

La seconde guerre mondiale en ... Vous voulez faire découvrir l’histoire géographie différemment, allons voir du côté des webdocs. Mémoire de civils C’est un webdoc non-linéaire (photo 1) qui vous permet de voir la guerre non du front mais du point de vue du quotidien de ceux qui ont vécu la guerre chez eux. Voir leur quartier, leur maison, leur vie bouleversés, voici le menu de ce webdoc. Basé sur des images (notamment de propagande) d’archives avec des témoignages et d’autres éléments non retouchés, ce webdoc présente une dimension authentique.

Femmes Résistantes - Colloque organisé à l'occasion de la première journée nationale de la Résistance - Sénat Présidence : Mme Rose-Marie ANTOINE, directrice générale de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAC) Mme Christine BARD, professeure d’histoire contemporaine à l’Université d’Angers : « Des oubliées de l’histoire ? » Des résistantes en politique : Mme Sabrina TRICAUD, docteure en histoire, chercheure associée à Sciences po : « Des sénatrices issues de la Résistance : portrait de groupe » Présentation, par des sénateurs et sénatrices de la délégation aux droits des femmes, de l’action au Sénat de sénatrices issues de la Résistance :

Enseigner à ses élèves à dénicher les canulars Internet est un terreau libre et où les gens y plantent ce qu'ils veulent. La plupart des jardiniers du Web y font croître du contenu intéressant et pertinent, mais de vilains vauriens s'amusent aussi à semer de mauvaises herbes. De cette façon naissent les canulars sur la Toile. Et ils se reproduisent vite. Pour rester dans la métaphore du jardin, rien n'est hiérarchisé dans ce lopin de terre.

Le pardon tardif de Mitsubishi aux prisonniers de guerre américains Il aura fallu attendre 70 ans pour James Murphy. Aujourd’hui âgé de 94 ans, cet ancien prisonnier de guerre américain avait été contraint de travailler dans les mines d’étain de la compagnie japonaise Mitsubishi durant la guerre. Dimanche 19 juillet, le groupe japonais Mitsubishi Materials a présenté ses excuses aux quelques ex-prisonniers de guerre américains survivants aujourd’hui, forcés de travailler dans les mines du géant industriel pendant la Seconde Guerre mondiale. Un geste historique qui intervient 70 ans après le conflit. Des « excuses pleines de remords »

L'armée française en 1914 " Quand on s'intéresse aux fortifications, on y voit ce qu'il en reste aujourd'hui : le bâtiment. C'est souvent l'architecture et le mystère de ces constructions qui suscitent l'intérêt. Peu de personnes imaginent d'emblée que la fortification, particulièrement Séré de Rivières, n'est en fait que le support de l'artillerie. Elle justifie la construction du fort, elle en détermine son importance et en délimite les contours par les objectifs à battre.

Travail des enfants: le webdoc qui vous fera comprendre ce dont on parle Environ 120 millions d’enfants entre 5 et 14 ans travaillent dans le monde. Une nette diminution a été enregistrée par rapport au début des années 2000 mais le phénomène continue de toucher particulièrement l’Asie-Pacifique et l’Afrique subsaharienne. Une partie de ces jeunes travailleurs est victime de la traite, soit une des pires formes de travail imaginable. Sonderkommando – Google Cultural Institute Le Sonderkommando était affecté aux tâches suivantes, toutes liées à l'extermination : • Dans les salles de déshabillage des chambres à gaz : les membres du Sonderkommando aidaient les déportés tout en essayant de les mettre à l'aise pendant qu'ils se débarrassaient de leurs vêtements pour ce que l'on nommait “la douche”. Par ailleurs, sous les ordres des SS, ils emmenaient les personnes montrant des signes d'anxiété à l'arrière du bâtiment et les maintenaient pendant leur exécution. Ensuite, lorsque tout le monde était entré dans la chambre à gaz, ils ramassaient les effets personnels des victimes dans les salles de déshabillage et les mettaient dans des camions qui formaient la colonne de transport et stationnaient à proximité. • Dans la chambre à gaz : une fois les locaux ventilés, ils débarrassaient les cadavres des déjections dont ils étaient couverts, recherchaient parmi les corps des objets de valeur et arrachaient les dents en or, ainsi que les prothèses.

Faut-il encore redoubler On ne peut que saluer l’excellent travail réalisé par trois chercheurs, suite à la conférence nationale de « consensus » du CNESCO sur le redoublement en janvier 2015. En effet, ce petit livre, qui sait aller à l’essentiel, met à la disposition d’un large public des résultats de la recherche sur un sujet « chaud » mais qui ne peut être traité de manière simpliste, pour s’achever sur les propositions de la Conférence qui vont en fait bien au-delà du seul problème du redoublement, conçu d’ailleurs comme un révélateur des questions éducatives qui se posent aujourd’hui et de la nécessité de rendre le système scolaire français plus juste et plus performant. Ce qui nous a particulièrement intéressés dans cet ouvrage, d’une grande lisibilité, loin de cet agaçant style chantourné de trop de chercheurs, c’est l’invitation à entrer dans la complexité, en n’allant pas trop vite dans les conclusions faites à partir d’études qui parfois se contredisent.

Berlin dans les années 30 : entre frénésie et chaos Contexte historique L’Allemagne en plein chaos La Première Guerre mondiale et la défaite allemande ont eu d’importantes conséquences politiques et économiques. D’une part, la chute de la monarchie en novembre 1918 et la proclamation officielle de la République de Weimar quelques mois plus tard n’ont pas réussi à étouffer l’agitation révolutionnaire, entretenue aussi bien par l’extrême gauche que par l’extrême droite et les formations militaristes. La guerre a fait place à une période de violents désordres intérieurs, en particulier à Berlin où se déroule la révolution spartakiste au début de l’année 1919. D’autre part, en 1923, la République de Weimar doit faire face à une crise économique très grave : l’Allemagne subit une inflation sans précédent, qui ruine des millions d’épargnants et marque durablement les esprits, tandis que certains industriels parviennent à s’enrichir durant cette période.

Related:  Histoire