background preloader

Art interactif

Art interactif
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’art interactif est une forme d'art dynamique qui réagit à son public et/ou à son environnement, une nouvelle manière de désigner l'art numérique mais seul le traitement computationnel de l'information est virtuel[1]. Contrairement aux formes d'art traditionnelles où l'interaction du spectateur est surtout un événement mental – de l'ordre de la réception – l'art interactif permet différents types de navigation, d'assemblage, ou de participation à l'œuvre d'art, qui va bien au-delà de l'activité purement psychologique. Les installations artistiques interactives sont généralement informatiques et utilisent des capteurs, qui mesurent des événements tels que la température, le mouvement, la proximité, les phénomènes météorologiques que l'auteur a programmé de manière à obtenir des réponses ou réactions particulières. Définitions de l'art interactif[modifier | modifier le code] Origines[modifier | modifier le code] Rôle du spectateur dans l'art

Une Histoire des arts numériques, des nouveaux medias, multimedia, interactif - de 1900 à nos jours — Centre de Ressources Numériques - Labomedia Qu'est ce que "l'art numérique" aussi appelé de différentes façons selon les auteurs ? De quels héritages historiques et technique les pratiques artistiques qui s'en revendiquent ont-elles bénéficiées ? Pour répondre à ces questions, considérons que dans l'histoire de l'art, les pratiques peuvent être définies par la technique employée : peinture, sculpture, photographie, cinéma, ... Pour autant, définir l'art numérique à partir de l'ordinateur ou du code binaire (les 0101001 qui constituent l'élément de base de l'informatique) est à la fois trop large et trop restrictif. de nouveaux rapports avec le spectateur qui peut alors interagir avec l'oeuvre, de nouvelles formes d'écritures et de créations avec par exemple des dessins à partir d'équations mathématiques ou une oeuvre nourrie par le réseau informatique), de nouvelles formes de diffusion comme des oeuvres "netart" qui n'existent que par et sur Internet ou encore des créations artistiques liées au territoire, "géolocalisée".

Sites sur l'image numérique Sites généraux, institutionnels et asociatifs Textes en ligne- partager Sites généraux, institutionnels et asociatifs Les sites sur l'image numérique sont très nombreux. • Archée - Périodique électronique (Université du Québec) • Ars Electronica Center, Linz (Autriche) • Arslonga • Art Outsiders • Bitforms (Galerie d'artistes) • Boston Cyberarts (Festival) • CIAC - Magazine électronique du centre international d'art contemporain de Montréal • CIREN (Centre interdisciplinaire de recherche sur l’esthétique du numérique) Université de Paris 8 - Se donne pour objectif de faire connaitre et promouvoir la notion de copyleft dans le domaine de l'art et au delà. • Closky Claude - Les productions de Closky pour et par le net depuis 1997 • Couak Production • Déjà là - Esthétique, art contemporain et numérique (le blog de Nicolas Thély) • Design Museum (Londres) • Digicult (Italie) • ECM - Espaces Culture Multimedia (Ministère de la Culture) • ECM Bordeaux • ECM Causse Méjean - (La Draille) • Labomedia • Rhizome

Soundcities | La Panacée Installation, 2010 – 2015 Le projet d’installation Soundcities s’inscrit dans le prolongement de la base de données interactive éponyme initiée par Stanza en 1995, pour apparaître sur le web en 2004 dans sa version actuelle, renouvelée en permanence. est la première base de données en open source rassemblant les sons des villes grâce à des captations sur le terrain, à des compilations de sources existantes, et ouverte aux contributions en ligne. Le site permet en outre de composer ses propres cartographies sonores et de mixer les sources.Les recherches de Stanza se concentrent sur les possibilités de représenter et d’interpréter des données sonores, mais aussi de mettre en relation des données issues des champs du contrôle urbain (trafic, surveillance, environnement) avec un espace concret, visualisable, expérimentable physiquement par la figure du flâneur.

MEMORYSCAPES | E M I L I O V A V A R E L L A MEMORYSCAPES, 2013-2015. Multimedia installation (holographic prints, immersive audio installation, digital photos, book); variable dimensions. MEMORYSCAPES investigates how memory and reality affect one another, through notions of architecture and related mental images, resulting in a complex body of work that includes immersive audio installations, multimedia documentation, and cutting-edge holographic technology. In 2013 I started looking for Italians living in New York City who would allow me to interview them; specifically ones who expressed an emotional link to the city of Venice. Holograpic prints: Interviews at Harvestworks: A printed publication, fragments, was created highlighting the poetry of the collected memories. Studies (selected images): Developed with the support of Harvestworks Digital Media Arts Center Special thanks to Kevin Ramsay, sound engineer All the interviews are recorded at Harvestworks – Studio A Exhibited at:

DADAMETER - Christophe Bruno (2002 - 2008) Imagine a world of transparency where all desires are negotiated on a global market and their risks are evaluated and optimized. The Dadameter is a tool for the profiling of language at large scale and the historical tracking of artistic and literary movements. It brings about a new alliance between art, science and global finance. We use up-to-date 2.0 trend analysis and data visualization technologies, neural networks, graph theory or quantitative structural linguistics in order to be able to predict the next artistic craze. Our starting point is twofold: 1) the work of Raymond Roussel, considered as a precursor of Dada 2) the recent transmutation of language into a global market ruled by Google et al. Raymond Roussel - In 1912, Marcel Duchamp and Francis Picabia attend Roussel's theater play Impressions d'Afrique whose scandal anticipates the future Dada performances.

Globodrome | La Panacée Film, 62 mnCouleur et N & B Version originale anglaise,Sous-titres français.Voix : Julian Penney / Mixage son : Cédric Moreau / Musique : Geoffroy Wagon Quelles sont les représentations que l’on a du monde si on l’observe à partir d’un globe virtuel? A quoi ressemblerait le Tour du monde en 80 jours de Jules Verne depuis internet ? C’est l’enquête menée par Gwenola Wagon dans le projet Globodrome. L’itinéraire reprend celui de Phileas Fogg et Passepartout, au détail près que l’artiste entreprend le voyage via Google Earth de clic en clic avec son écran d’ordinateur et sa souris comme moyens de transports. Pour l’artiste, « il s’agit d’explorer un état du monde à partir d’un assemblage de calques, de simulations, de photographies aériennes ou satellitaires avec un regard déictique et de perdre l’apparence humaine.

Greenland Connect | La Panacée Installation multimedia – 2015Avec Sacha Notey-Pedezert Résidence Villa Médicis Hors les Murs, Institut Français, Groenland – 2011.Avec le soutien du CNAP - Centre national des arts plastiques En 2011, Agnès de Cayeux, lauréate du programme hors les murs de l’Institut Français, réalise une résidence au Groenland portée par le présupposé suivant : Dans 20 années, nos dernières banquises auront disparu. Dans 20 années, l'industrie de l'Internet consommera autant d'énergie que celle que nous consommons aujourd'hui sur la terre entière. Greenland Connect nous propose une forme possible de restitution et de prolongation de recherche à partir de cette expérience. A quelques mètres du Data Center, le dôme géodésique abrite un équipement de communication satellitaire.

La Grande Belle Terre | La Panacée Performance d’écriture sur le Textopoly : www.textopoly.org Franck Meyrous, après l’invitation faite au Général Instin notamment, va s’emparer de la matrice d’écriture TEXTOPOLY créée à l’occasion de l’ouverture de La Panacée. Cette plateforme d’écriture en ligne joue sur la notion d’un espace infini à conquérir, apprivoiser, investir, par des images, des sons ou des textes formant des îlots, et cartographiant l’imaginaire d’un territoire pixellisé. Franck Meyrous va à son tour créer un monde, une Grande Belle Terre, important tout au long de la manifestation Global Snapshot des éléments informatifs traitant de la création d'une nation LGBTI (Lesbienne, Gay, Bi, Trans et Intersexuelle) dans les années 2030. Cette anticipation utopique s'inspire de revendications existantes, notamment le Homeland Queer Project et s'est bâtie à partir de l'actualité mondiale des populations queers.

UTØYA. FRAGMENTS D’ARCHIVE | La Panacée Animation 3D : Alexis Fradier et Thomas Jorion ; Montage : Joachim Olender ; Musique : Pierre HujoelDurée : 42 minutesProduit par Solilok films avec la participation du DICRéAM, du Centre Pompidou, Hors Pistes et Argos – Centre for Arts and Media Procédant par déconstruction et reconstitution, Joachim Olender mène son enquête dans des terrains polymorphes et explore les espaces virtuels comme prolongement de l’espace réel (jeu vidéo expérimental), lieux de représentation et de mémoire, question d’archives fictionnelles, du terrorisme et du monde de l’art. Le texte représente un matériau central dans sa pratique. Que reste-t-il du massacre d’Utøya ? Après son installation « Tarnac » et l’opéra-vidéo « La Chute de Fukuyama », Olender utilise à nouveau Garry’s Mod - logiciel de jeu vidéo édité par Valve - pour reconstruire virtuellement les images « trop réelles » de la catastrophe qui ont inondé les médias.

Related: