background preloader

Cerveau : comment se forment nos souvenirs

Cerveau : comment se forment nos souvenirs
La découverte du "neurone Jennifer Aniston" La compréhension de la formation d'un souvenir dans la mémoire épisodique commence réellement en 2005, lorsque des neuroscientifiques décèlent un neurone ne s’activant que lorsque l'on montre des photos de l'actrice américaine Jennifer Aniston aux cobayes. Un autre neurone ne réagissait qu’aux photos d'une autre comédienne, Halle Berry, et ce même avec son masque de Catwoman. "Mais attention toutefois à l'interprétation de cette étude : celle-ci ne prouve pas qu'un seul neurone s'active lorsque l'on voit une image de Jennifer Aniston ou de Halle Berry, commente à Sciences et Avenir Gabriel Lepousez, chercheur en neurosciences à l'Institut Pasteur. Il en existe forcément d'autres car il serait trop risqué qu'un seul neurone soit chargé de mémoriser une image, puisqu'en cas de perte, l'image serait à jamais oubliée." VOLONTAIRES. Une seule image suffit à associer une personne et un lieu à vie © Courtesy of UCLA

http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20150710.OBS2467/cerveau-comment-se-forment-nos-souvenirs.html

Related:  cerveau - psychiatrieNeuroplasticSciences - A ClasserCerveau

Cerveau : découvrez la carte du cortex moteur redessinée Avez-vous déjà vu ce dessin, un drôle de bonhomme de profil avec un gros pouce, une grande bouche et une toute petite jambe ? C’est "l’homonculus de Penfield", la carte du cortex moteur, établi par le neurochirurgien canadien Wilder Penfield au XXe siècle grâce à des expériences de stimulations corticales chez des patients épileptiques. Cet homonculus vient d’être mis à jour par une équipe de l’université Emory (Atlanta, États-Unis) après une étude d’imagerie médicale. Le jus de cassis, un stimulant cognitif CERVEAU. "Buvez du jus de cassis !" pourrait être la prochaine campagne de promotion pour une meilleure santé cérébrale. En effet, une équipe néo-zélandaise menée par le chercheur Anthony Watson du New Zealand Institute for Plant & Food Research (Auckland, NZ) et le laboratoire Brain, performance and Nutrition research center de l’université de Northumbria (Grande-Bretagne) démontre pour la première fois que la consommation des petites baies noires stimule le cerveau des jeunes adultes. Un effet 60 minutes après l'absorption On le savait déjà, les polyphénols contenus dans les baies sont bénéfiques pour le cerveau… de l’animal.

Alan Sokal Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Sokal. Alan David Sokal, né en 1955, est un physicien et épistémologue américain, membre du corps professoral du département de mathématiques de l'Université de New York, particulièrement connu pour ce que l'on appelle « l'affaire Sokal » (1996). Neurosciences L’être humain a toujours tenté d’améliorer ses performances ou son bien-être au moyen, par exemple, de l’apprentissage, de la maîtrise de l’outil ou du recours à des substances comme le café, l’alcool ou d'autres types de drogues de toutes natures,... Cette possibilité qu’a l’être humain en bonne santé de s’améliorer (human enhancement) a été décuplée par les progrès de la médecine, de la chirurgie et de la pharmacie, ce n'est plus marginal. Elle peut schématiquement se référer à l’apparence corporelle (par exemple greffes de cheveux, tatouages, chirurgie esthétique…), aux performances physiques (dopage sportif, stimulants sexuels….), ou encore aux capacités du cerveau réalisant ce qui est appelé le « brain enhancement » ou encore « neuro enhancement ».Bien évidemment, le tout connecté à toutes sortes de gadgets à diodes , capteurs d'automesure,... qui mériteront une analyse plus précise dans un très prochain article sur une tendance appelée "quantify self". De quoi s’agit-il ?

Cerveau : un selfie cérébral tous les mardi et jeudi - 21 décembre 2015 IMAGERIE. Pendant 18 mois, le chercheur en psychologie Russel Podlark, de l’université de Stanford (Californie), a fait deux IRM de son propre cerveau le mardi et le jeudi matin de chaque semaine. Collectant ainsi une quantité d’images sur la durée, jamais obtenue chez un seul individu. Une sorte de time lapse du cerveau en quelque sorte !

Claustrum : "Un interrupteur de la conscience-expérience" En essayant de traiter par stimulation cérébrale une patiente atteinte d'épilepsie, des chercheurs auraient découvert le "bouton" on/off de la conscience. Le claustrum, une fine bande de matière grise pourrait ainsi constituer le siège de la conscience. Aussi intrigante qu'enthousiasmante, la découverte publiée dans la revue Epilepsy & Behavior nécessite quelques éclaircissements. Co-auteur de l'étude, le Pr Fabrice Bartolomei du service de neurophysiologie à lhôpital de La Timone (Marseille) a répondu à nos questions.

Affaire Sokal Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Sokal. L'affaire Sokal a pour origine la publication d'un article qui s'avéra ensuite être un canular par le physicien Alan Sokal dans la revue Social Text. L'expression fait référence à toutes les controverses qui en résultèrent. Social Text est une revue d'études culturelles postmoderne, chef de file dans son domaine, publiée par l'Université Duke. Vice-versa : la vie intérieure des jeunes ÉMOTIONS. Obligée de quitter sa bourgade natale du Minnesota pour s’installer avec ses parents à San Francisco, la jeune Riley, 11 ans, vit mal ce chamboulement. Loin de ses amis, de ses parties de hockey sur glace, de la nature sauvage, c’est une véritable tempête sous un crâne pour la pré-ado.Et parlons-en de cette caboche en fusion où s’agitent ses cinq émotions principales qui prennent la forme de cartoons bariolés : "Joie", "Tristesse", "Peur", "Dégoût" et "Colère".

Génétique : on sait "rebooter" les cellules humaines REBOOT. "Du passé, faisons table rase" dit le proverbe. C’est tout particulièrement vrai lors du développement embryonnaire. Quand un nouvel individu est en cours de constitution dans le ventre maternel, les "vieilles" étiquettes épigénétiques (des petits changements chimiques à la surface des gènes) héritées des parents sont éliminées pour être remplacées par d'autres, plus neuves. Et c’est même essentiel qu’elles le soient, car ces étiquettes spécifient quels gènes doivent être traduits et lesquels au contraire ignorés tout au long de la vie de l’individu. Si elles n’étaient pas remises à zéro, ces étiquettes héritées du parcours de vie des parents pourraient conduire le fœtus à développer précocement des maladies liées au vieillissement.

Impostures intellectuelles Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Impostures intellectuelles est un ouvrage d'Alan Sokal et Jean Bricmont publié en 1997[1]. L'ouvrage constitue une critique assez dure envers ce que les auteurs regroupent sous le nom de « philosophie postmoderne ». Il vise en particulier des penseurs qui utilisent les concepts ou le vocabulaire des mathématiques ou de la physique, relève des erreurs, dénonce des pensées vides de sens et commente des extraits de livres de Jacques Lacan, Julia Kristeva, Bruno Latour, Gilles Deleuze, Luce Irigaray, Jean Baudrillard, et Félix Guattari[1]. Une nouvelle édition, revue et augmentée, est sortie en 1999. Contexte[modifier | modifier le code]

Cerveau émotionnel, amygdale Voir : Les 3 cerveaux et l’Intuition L’amydale n’a rien à voir avec les amygdales, qui sont des glandes situées dans la gorge. L’amygdale est une partie du cerveau émotionnel, qui nous avertit d’un danger, d’une façon bien plus rapide que ne le fait le cerveau rationnel. Les neurones mirroirs CERVEAU. 100 milliards : c'est, approximativement, le nombre de neurones qu'on retrouve dans un cerveau humain. Et parmi cette multitude, il en existe une espèce particulière qui permet au cerveau d'ordonner au corps tous les gestes dont celui-ci est capable : ce sont les neurones moteurs, sortent de micro-circuits capables de commander au corps donc. À chaque geste, chaque action, comme se lever, tourner la tête ou claquer des doigts par exemple, correspond donc un ensemble de neurones spécialisés.

Related: