background preloader

La condition des femmes au Moyen Age (1/2)

La condition des femmes au Moyen Age (1/2)
Quelle était la condition des femmes au Moyen Âge ? Celle-ci se déclinait suivant la diversité des âges et des positions sociales, suivant la place occupée dans la famille, au sein du couple par rapport à la sexualité, et au rôle primordial de la maternité. De la petite-fille à la grand-mère, de la paysanne à la moniale en passant par la gente dame, c'est tout un univers méconnu que l'on redécouvre depuis peu. L’enfance Au Moyen Âge, la vie d'une femme se divise en trois périodes: l'enfance qui dure jusqu'à l'âge de sept ans, la jeunesse jusqu’à quatorze ans, et la vie de femme de quatorze à vingt-huit ans, au-delà desquels la femme entre dans la vieillesse, alors que l'homme n'est considéré vieux qu'à cinquante ans. A sa naissance, l'enfant bien né est confié à une nourrice tandis que les pauvres élèvent elles-mêmes leur nouveau-né. A sept ans, filles et garçons suivent des voies différentes. Les métiers des femmes au Moyen Âge Les canons de la beauté Les sorcières Le mariage au Moyen Âge Related:  Moyen-ÂgeFemmes au Moyen AgeSujet

La condition des femmes au Moyen Age (2/2) Qu'elles soient des filles perdues, des recluses enfermées à vie ou des nobles dames, des paysannes des ouvrières, des moniales ou des sorcières, la vie des femmes médiévales comporte de multiples facettes dont il convient de poursuivre l'investigation. N'oublions pas bien sûr, le rôle très important que jouent toutes les femmes instruites et lettrées qui laissèrent, grâce à leurs nombreux écrits, poèmes, psautiers et traités divers, une trace dans l'histoire. Ces manuscrits, complétés par les registres des procès d'inquisition nous permettent d'approcher le quotidien des femmes durant cette longue période du moyen-âge. La vie religieuse des femmes Le premier monastère voit le jour en 513 en Gaule. Dans cette époque marquée par la foi, certaines avaient une réelle vocation d'autres voyaient là une occasion d'échapper au mariage, de s'assurer une vie sûre et confortable, d'accéder à la culture. Les abbayes vivent en autarcie. Les distractions Le veuvage La vieillesse Les femmes de lettres

Dossier : Les femmes et leurs cheveux au Moyen-Âge I/ La coiffure Le Haut Moyen-Âge (Ve au XIIe siècle) La noblesse porte les cheveux longs à proportion de son rang et de sa naissance. Ainsi, les Rois et les Reines mérovingiens (481-751) portent les cheveux longs libres, signe germanique de la royauté. Les cheveux sont divisés en deux tresses cordées avec des rubans qui tombent de chaque coté du visage atteignant parfois les genoux tellement ils sont longs. Les jeunes filles vont tête nue alors que les femmes mariées portent un voile couvrant le cou, les oreilles et une partie de la chevelure, en accord avec les usages francs et ceux de l'Église (« Toute femme qui prie sans avoir la tête voilée déshonore sa tête » Saint Paul, Première Épître aux Corinthiens, XI, 5). La chevelure féminine est considérée trop érotique pour être exhibée au public. Le Bas Moyen-Âge (XIIe au XVe siècle) Le touret et la barbette : Il s'agit d'une coiffure emblématique de la noblesse. La crépine serre principalement à retenir les cheveux. Escoffions et truffeaux :

Vie quotidienne à Paris du Moyen Âge au XVIIIe siècle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Urbanisme[modifier | modifier le code] Les maisons ordinaires, aux murs à colombage, sont assez étroites, avec une ou deux fenêtres par étage. Constituées d'un rez-de-chaussée de pierre et de trois ou quatre étages de bois et de torchis (terre argileuse et paille ou foin), elles sont desservies par un escalier à vis. Seules les demeures de nobles et de bourgeois possèdent une cuisine et une cheminée. Les rues médiévales sont inadaptées à la circulation ; les encombrements sont très fréquents ; les chariots, déséquilibrés par les trous, se heurtent et perdent une partie de leur chargement, provoquant fréquemment des incidents corporels. L'Hygiène La Population[modifier | modifier le code] Les plus démunis vagabondent dans les rues : sans abris, infirmes, malades hideux, vieillards impotents, sans famille et démunis de tout. Chaque ville possède des rues mal-famées où des filles publiques exercent leur activité. Sur l'hygiène Sur les artisans

Game of Thrones : une série plus féministe qu'on ne le croit ? La quatrième saison de Game of Thrones vient juste de s'achever. Pour les fans, une longue trêve insupportable débute et ne s'achèvera qu'au printemps prochain. Dans cette saison où les femmes ont montré toute leur puissance et leur influence, certains vont jusqu'à qualifier la série de "féministe". Qu'en est-il réellement ? Daenerys Targaryen dans Game of Thrones (Crédit Image : HBO) Attention, si vous n'avez pas vu une bonne partie des épisodes de la quatrième saison de Game of Thrones, des spoilers se cachent dans cet article. C'est la fameuse scène du viol qui avait fait particulièrement polémique dans la saison 4. Pour répondre à la polémique, George R.R Martin, auteur de la saga à succès, avait alors déclaré au New York Times : Le viol et la violence sexuelle ont fait partie de chaque guerre jamais combattues, depuis les Sumériens jusqu'à nos jours. Des personnages féminins forts Dans la famille Stark, je voudrais la mère. Georges R. Une idée que le Time reprend.

Dossier : La vie quotidienne au Moyen Âge - Curiosphere Succédant à l'Antiquité, le Moyen Age est une longue période. On considère généralement qu'il a débuté en 476, avec la chute de l'Empire romain d'Occident, et a pris fin en 1492, date de la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb . On ne peut donc porter un regard unique sur mille ans de vie quotidienne médiévale. La division de la société en « trois ordres » les Bellatores (ceux qui combattent), les Oratores (ceux qui prient), les Laboratores (ceux qui travaillent) se rompt à la fin du XIIIe siècle. Repas des noces d'Arus et de la fille d'Olivier, enluminure de Loyset Liédet, dans Histoire d'Olivier de Castille. ?

L’inquisition médiévale : une légende noire ? Considérée comme l’un des traits les plus choquants du Moyen Âge, l’inquisition médiévale a souvent été définie comme un outil de régression mentale réprimant le progrès intellectuel. Perçue comme le symbole de l’obscurantisme religieux et de tous ses excès, persécutant sans relâche les cathares, cette institution apparaît être l’objet d’une véritable légende noire notamment en raison d’un amalgame avec l’Inquisition espagnole de l’époque moderne. Pour autant, cette vision provient principalement de l’anticléricalisme des Lumières du XVIIIe siècle et de la IIIe République du XIXe siècle. Un mythe s’est alors façonné et semble aujourd’hui plus que jamais toujours à l’œuvre alors que les récentes recherches historiques dévoilent un tout autre point de vue. Qu’en est-il réellement ? Une substitution salutaire à la justice laïque D’autre part, l’inquisition introduit une justice régulière, plus juste et généralement moins dure que la justice laïque. Une institution comprise et acceptée

Costume Féminin au XIVème siècle - Le blog d'Alatariel Mardi 16 août 2 16 /08 /Août 15:52 Première tunique : La cotte, richement ornée et sur laquelle on passe une ceinture à plaque ouvragée. Tunique de dessus : La surcotte, qui peut être réhaussée d'un plastron et d'un mantel Vêtement intermédiaire : idem qu’au XIIème siècle Coiffure : - Surcotte ou surcote : robe de dessus sans manches, à très larges ouvertures sous les bras. - Plastron : pièce de tissu ou de fourrure rapportée, qui s'attache sur le haut des épaules par deux boutons ou par des fermaux. Début XIVème : Cotte hardie Première tunique : Tunique du dessus : constituée d’une sorquenie, d’une housse, ou d’une cotte hardie, sur laquelle on accroche les coudières. Coiffure : coiffure à corne, Touret - Cotte hardie : long vêtement de dessus donc le gipon est plus ajusté que la cotte et la jupe beaucoup plus large et froncée. - Coudières : longues bandes de tissu purement décoratives qui étaient attachées au niveau des coudes et pouvaient aller jusqu’au sol.

Moyen Âge La chute de l'Empire romain annonce une période sombre dans toute l'Europe, les tribus germaniques prennent le contrôle des régions. Rapidement, les Francs vont s'imposer et aboutir à la formation de l'Empire carolingien véritable pôle d'une renaissance culturelle. Au delà des invasions normandes, la ferveur religieuse entraîne les Croisades et les innombrables pèlerinages. Tandis que les principes de la féodalité aboutiront à un long conflit entre la France et l'Angleterre qui renforcera le pouvoir royal. La société du Moyen Âge Le système féodal Le système féodal qui s'est installé en Europe depuis l'empire carolingien de Charlemagne, a entraîné une décentralisation du royaume en plusieurs territoires autonomes. La ferveur religieuse La ferveur chrétienne s'est progressivement ancrée dans la France du Moyen Âge. L'Art de la Guerre Le guerrier médiéval s'est considérablement développé avec de nouvelles armes et armures. Héraldique L'Art et la Culture Le Commerce La technique et la science

Le fucking livre dont je ne me rappelle plus Construis ta cité médiévale Au Moyen Âge, l'Europe est encore très rurale. Sur les terres du seigneur ou du monastère, de petits villages se regroupent autour d'une église. Pour assurer leur protection, leur seigneur a fait bâtir son château fort. La population se divise en trois groupes où chacun trouve une place et un rôle : les gens du peuple, les nobles et les religieux. Mots clés : Voir aussi : Vidéo Serious game Dossier La médecine et les remèdes du Moyen-Age La longue période médiévale qui, en Occident s'étend sur près d'un millénaire s'est peu à peu enrichie de connaissances dans le domaine médical, avec des phases contrastées d'essor et de stagnation . Innombrables et extrêmement variées, certaines préparations médicinales tentantes par leur douceur et leur efficacité sont encore utilisées de nos jours. D'autres remèdes sont pleins de paradoxes car science, religion, magie et cruauté se conjuguent pour ceux qui souffrent, causant parfois l'aggravation de leurs maux. Quelques chercheurs éminents ont cependant contribué à la progression du savoir. Les fondateurs de la médecine Admirée par les Grecs, la médecine égyptienne fait référence dans la médecine occidentale pendant des millénaires. végétales, animales, minérales, composant plus de mille remèdes souvent associés à des incantations aux divers dieux et démons. Aulus corrnelius Celsus médecin romain, est l'auteur d'un précieux recueil de conseils et remèdes appelé « de re medica ».

ceintures de noblesse chez les femmes NOBLESSE, tout début XIVème ( 1390-1420) Outre les robes très moulantes, noter les ceintures de noblesse, qui ne semblaient donc pas réservées aux hommes Toutefois, les robes pouvaient aussi rester assez amples dans le peuple, ou chez les femmes agées; notez que les bas des robes pouvaient être richement décorés, quelquefois avec de la fourrure. 1379 2ème moitié XIVème siècle 1310-1320 1ère moitié XIVème 1390 1390 1350-1355 notez le boutonnage de haut en bas Filets à cheveux et résilles mi XIVème BIJOUX XIVème bague or et rubis cuivre et turquoise argent et turquoise ( fin XIVème) gants a 3 doigts: femme du peuple les mêmes pour hommes du peuple

L'amnésie totale, un mal mystérieux Elle disait s'appeler Sarah Mastouri, née en 1984 à Alger. La jeune femme amnésique soignée depuis fin janvier à l'hôpital de Thuir (Pyrénées-Orientales) s'appellerait en réalité Michelle, aurait vu le jour dans les années 1990 et serait d'origine réunionnaise. Ces nouvelles informations ont été apportées mardi par des membres de sa famille qui ont répondu à l'appel à témoin lancé par l'établissement hospitalier. Comme tous les cas d'amnésie d'identité, rares mais spectaculaires, l'histoire de la jeune fille interpelle jusqu'aux scientifiques eux-mêmes. L'amnésie d'identité, qui implique l'oubli de l'ensemble des souvenirs personnels, y compris le nom, la famille, la profession, est très différente des autres troubles de la mémoire. Malgré les recherches menées sur le sujet, le mystère persiste autour des mécanismes de cette pathologie. L'imagerie médicale a permis de mettre en avant chez ce type de patients des dysfonctionnements du cerveau, sans lésion visible.

Hommes-femmes, l'introuvable égalité. La place contradictoire des femmes dans la société française - Persée RECHERCHES ET PRÉVISIONS N° 61 -2000 33 SOCIETE Galtier B., Les temps partiels : entre emplois choisis et emplois «faute de mieux » , Economie et statistiques, 1999, n° 321-322, 1/ 2. Glaude M. et De Singly F., L’organisation domestique : pouvoir et négociation, Economie et statistique, avril 1986, n° 187. Goffman E., La ritualisation de la féminité, Actes de la recherche en sciences sociales, avril 1977, n° 14. Haicault M., La gestion ordinaire de la vie en deux, Sociologie du travail, 1984, n° 3.

Related: