background preloader

Chronologie interactive de la Mésopotamie et du Proche-orient ancien - Aurora

Chronologie interactive de la Mésopotamie et du Proche-orient ancien - Aurora
Related:  Proche et Moyen - Orient - A Classer

Répartition géographique et origines ethniques des haplogroupes européens - Eupedia - Aurora Dernière mise à jour de la version française en septembre 2013 (A, C, G2a, I2, J2, L, Q, R1a, R1b, T + toutes les cartes) pour la section ADN-Y et février 2010 pour la section ADNmt.Ce site utilise la désignation neutre d'Ère commune (EC ou AEC) pour les dates. Des études sur l'ADN ont permis de catégoriser tous les êtres humains sur Terre en une série de groupes généalogiques descendants d'un ancêtre commun à un moment de la préhistoire. On appele ces catégories des haplogroupes. Les haplogroupes Y-ADN sont également utiles pour déterminer si deux individus apparament non apparentés mais portant le même nom de famille descendent bel et bien d'un même ancêtre dans un passé pas trop lointain (3 à 20 generations). En Europe, les haplogroupes ADN mt sont répartis de manière relativement homogène sur le continent, et par conséquent ne peuvent pas être associés avec un groupe ethnique de l'Antiquité. => Plus de cartes des expansions du Néolithique et de l'Âge du bronze Haplogroupes européens

Néolithique du Proche-Orient Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ». Certaines informations figurant dans cet article ou cette section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans les sections « Bibliographie », « Sources » ou « Liens externes »(octobre 2008). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. Vers la fin du IXe millénaire av. Historiographie[modifier | modifier le code] À la suite des théories de Childe, de nombreux archéologues et préhistoriens se sont intéressés à la période de la néolithisation au Proche-Orient. Chronologie du Néolithique au Proche-Orient[modifier | modifier le code] À la charnière entre le Natoufien et le PPNA, le Khiamien s'inscrit dans la continuité de la période précédente[1]. Changements climatiques[modifier | modifier le code] Le Néolithique proche-oriental se produit dans les premiers millénaires de l’Holocène. Aspects démographiques[modifier | modifier le code]

L'écriture undefined Des tablettes sumérienne (à gauche) et akkadienne (à droite) La Mésopotamie étant une région pauvre en matériau, ses habitants n'avaient pas un vaste choix d'instruments utilisables pour écrire. C'est l'argile et le roseau, abondants dans le sud, qui devinrent les matériaux privilégiés pour cela. A partir de l'argile, on confectionnait une tablette de taille et de forme voulue, sur laquelle on écrivait, avant de la faire sécher au soleil pour la durcir ou, au mieux, de la cuire pour obtenir une meilleure solidité (l'argile cuit étant très dur à casser). Souvent, les tablettes anciennes étaient recyclées. Tablette sumérienne primitive (début IIIè millénaire) L'invention de l'écriture selon les Mésopotamiens L'écriture est mise au point vers le XXXIIIè siècle avant notre ère, à Sumer, et à la ville d'Uruk (la plus vaste de l'époque) plus précisément. Les pictogrammes et les idéogrammes Aussi plaisante que soit cette histoire, elle n'est probablement qu'une légende. Les phonogrammes

Histoire de première secondaire - Réalité 2 - L'émergence d'une civilisation en Mésopotamie Les premières sociétés sédentaires du néolithique vont, peu à peu, s’organiser et atteindre un niveau de développement économique, social, politique et culturel assez significatif pour devenir ce qu’on appelle des civilisations. Commence alors, avec l’invention de l’écriture, une nouvelle période historique, qu’on appelle l’Antiquité. Il existe plusieurs foyers de civilisation, comme la civilisation du Nil, en Égypte, la civilisation de l’Indus, près du fleuve du même nom, et la civilisation chinoise, près du fleuve Huang He. Nous allons porter notre attention sur la plus ancienne de celles-ci, la civilisation de la Mésopotamie, qui est située près de deux fleuves, le Tigre et l’Euphrate, où on trouve plusieurs cités importantes, notamment Ur, Lagash et Babylone. Le choix de s’établir en bordure de ces deux fleuves ne tient pas du hasard. Être proche de ces deux cours d’eau amène son lot d’avantages, comme celui de faciliter les déplacements. C’est vers 3500 av.

Les Medes - Aurora L'histoire....... Le royaume des Mèdes (En Persan : ماد Mad, en Perse ancien : Māda, en Babylonien : Umman-Mand , en Grec : Μηδία Media, en Kurde : Mâd) se constitua dans la portion Nord-ouest de l'Iran actuel, avec pour capitale Ecbatane (ou Hangmatana ou Hamadan). Dans la réalité l'origine et l'histoire des Mèdes restent assez obscures car nous ne possédons presque aucune information contemporaine et pas un seul monument ou inscription des Mèdes eux-mêmes. Jusqu'à présent, donc, les résultats des recherches ne permettent pas une définition claire de la culture Mède. Les Mèdes, "Peuple de la Mada", apparaissent dans l'histoire en 836/835. Si le récit d'Hérodote peut être digne de confiance, la dynastie Mède tira son origine d'un chef Mède du Zagros, Deioclès et connue quatre Rois, le dernier étant Astyage.

Kébarien Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Subdivisions Proto-Kébarien Kébarien ancien Kébarien récent Kébarien non géométrique Kébarien géométrique Objets typiques Mode de vie[modifier | modifier le code] On suppose que les Kébariens se dispersaient sur les hautes-terres en été, et se réunissaient dans des grottes ou des habitations troglodytes près des lacs de basses-terres en hiver. Les constructions en dur semi-enterrées et rondes sont connues dès le Kébarien géométrique mais restent rares et isolées. Chronologie et cultures[modifier | modifier le code] Voici la chronologie principale des cultures proche-orientales du Kébarien ou contemporaines du Kébarien[1],[3] : ? Notes et références[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] Turville Petre, F. - 1932 - « Excavations in the Mugharet el Kebara », Journal of the Royal Anthropological Institute of Great Britain and Ireland, t. 62, pp. 271-276. Natoufien

Code d'Hammurabi Contexte de rédaction[modifier | modifier le code] Du point de vue de la littérature juridique, le royaume babylonien dispose de structures judiciaires typiques de la tradition mésopotamienne : le roi est le juge suprême, les membres de l'administration (notamment les gouverneurs) ont souvent des attributions judiciaires de même que les autorités locales (conseils d'Anciens et conseils de quartiers des villes), mais il existe également des juges professionnels (dayyānum). Ces autorités rendent souvent justice de façon collégiale, après une procédure d'instruction reposant sur la recherche de preuves, notamment des témoignages et des documents écrits comme des contrats[2],[3]. Cela explique la quantité de documents juridiques connus pour cette période. Depuis au moins la période d'Ur III et le règne d'Ur-Nammu (2112 – 2094 av. J. Sources : la stèle et les copies[modifier | modifier le code] Stèle du Code[modifier | modifier le code] Autres exemplaires[modifier | modifier le code] D.

Mesopotamie Ecriture cunéiforme En terme géographique la Mésopotamie regroupe les civilisations des Assyriens, Akkadiens, Babyloniens et Sumériens, qui se sont développées entre les grands fleuves le Tigre et l'Euphrate et se situe actuellement dans la réplublique d'Iraq. Assyrie : région septentrionale de la Mésopotamie dont Ninive, Ashur, Kalhu, Dûr Sharrukin étaient des villes principales. Akkad : région septentrionale du sud de la Mésopotomie dont la ville pricipale est Akkad fondée par Sargon au XIVe siècle avant notre ère. Babylonie : partie méridionale de la Mésopotamie dont Babylone était la ville principale. Les civilisations urbaines de Mésopotamie ont exercé une grande influence sur l'ensemble de l'Asie occidentale, mais comme elles englobaient des tribus non sédentaires, des bergers migrants et des travailleurs de la terre issus de groupes ethniques et linguistiques divers, elles n'ont jamais constitué un groupe culturel très homogène. Mésopotamie Palais de Nimroud à Ninive par A.H.

Related: