background preloader

8 Strategies Robert Marzano & John Hattie Agree On

8 Strategies Robert Marzano & John Hattie Agree On

http://www.evidencebasedteaching.org.au/robert-marzano-vs-john-hattie/

Related:  À la directionPédagogie de l'expliciteCourants pédagogiques et psychologiquesPratiques efficacesLearning Frameworks

Besoins particuliers : 10 films d’animation pour comprendre la différence Publié le 01-02-2017 à 16:19 Depuis que j’ai commencé à écrire, je me fais un devoir de faire de la sensibilisation, de briser des tabous et surtout d’outiller (ou encore motiver) les adultes qui entourent les enfants à besoins particuliers. Pourquoi? Enseigner plus explicitement : l'essentiel en quatre pages Ce que dit le prescrit Le référentiel de l'Éducation prioritaire (« enseigner plus explicitement les compétences que l’école requiert pour assurer la maitrise du socle commun »), comme les programmes 2015 des cycles 2, 3 et 4, avec de nombreuses occurrences du terme «explicite», s’accordent sur la nécessité « d’enseigner plus explicitement ». Nombre de modalités sont recommandées au fil des pages : expliciter des techniques, des pratiques, des attentes, des règles, des stratégies, des démarches, des savoir-faire, des implicites dans la compréhension des textes, des connaissances préalables aux apprentissages... Autant d’ambitions à confronter aux contraintes des situations de classe… Mais quelle en est la genèse conceptuelle ? Des cadres théoriques différents Depuis quelques années, le vocable « pédagogie explicite » est utilisé par plusieurs courants de recherche au risque de malentendus :

Quand l'enseignant devient coach Depuis plusieurs années, on se rend compte que l’enseignement descendant, c’est-à-dire la transmission d’un sachant à un apprenant, n’est pas forcément la manière optimale de faire apprendre quelque chose. Pourtant, à l’école, les cours magistraux sont souvent légion, ce qui ne laisse pas l’opportunité à l’apprenant de s’exprimer, d’expérimenter ou d’enrichir les propos de l’enseignant. Aujourd’hui, de plus en plus d’apprenants souhaitent gagner en autonomie et être acteur de leur apprentissage. Dans un article d’Inside Higher Ed, Christine Seifer et Richard Chapman, deux professeurs d’université affirment que l’enseignant devrait changer de posture et apprendre à coacher les apprenants. Que signifie coacher les apprenants ?

Pourquoi l’Ontario a réussi là où le Québec en arrache TORONTO - Pendant que le Québec commence lentement à réduire son taux de décrochage, son voisin ontarien y est parvenu de façon spectaculaire en rendant l’école obligatoire jusqu’à 18 ans, en créant des programmes axés sur le marché du travail et en mettant sur pied des équipes d’intervention dans chaque école, a constaté Le Journal. À LIRE AUSSI: L'Ontario et la réussite des garçons Plus besoin d’aller en Finlande ou en Suède pour trouver des systèmes d’éducation performants. En Ontario, le taux de diplomation est passé de 68 % à 84 % en 10 ans seulement. Et le pourcentage d’élèves en troisième et sixième années qui atteignent les normes provinciales en français et en mathématiques est passé de 54 % à 72 % au cours de la même période.

La rétroaction Dans la vague de travaux prônant un enseignement basé sur des données probantes, la rétroaction est ressortie comme l’une des stratégies d’enseignement les plus efficaces pour favoriser la réussite des élèves. Ce dossier thématique offre un survol du thème de la rétroaction utilisée dans un contexte de classe à partir des documents et ressources recensés dans la bibliothèque virtuelle du RIRE. Nous tenons à remercier la précieuse collaboration de Monsieur Alexandre Buysse, professeur agrégé au Département d’études sur l’enseignement et l’apprentissage de l’Université Laval.

Réapprendre à lire avec l'enseignement explicite ? Peut-on débattre sereinement des méthodes de lecture ? C'est le pari du livre de Sandrine Garcia et Anne-Claudine Oller, deux sociologues qui secouent les certitudes bien installées. Les auteurs brisent tous els tabous et prennent le risque de relacer une guerre des méthodes dont l'école n'a pas fini de payer le prix. Appuyées sur l'histoire des méthodes d'apprentissage, les auteurs ont aussi expérimenté leur propre méthode auprès d'élèves en difficulté. Ni cours, ni programme: bienvenue dans les écoles démocratiques Imaginez une école où il n’y a pas de cours de maths imposé. Ni de cours de français, de sciences physiques ou de géographie. Une école où il n’y a tout simplement pas de cours. Ni de programme à suivre. Où les enfants sont libres de jouer, de discuter, ou même de ne rien faire.

Un enseignant heureux contribue à la réussite de sa classe Depuis plusieurs années, les chercheurs étudient la relation entre l’élève et l’enseignant. Il a été prouvé que ce lien a une influence sur la réussite scolaire des jeunes. Afin d’approfondir la réflexion sur le sujet, Michelle Perreault de l’Université de Montréal s’est intéressée aux mécanismes psychologiques et contextuels à la base de cette relation. Il semblerait qu’un enseignant heureux dans son travail développe de meilleures relations avec ses élèves. Les constats Les données recueillies par un questionnaire auprès de plus de 200 enseignants a permis plusieurs constats.

Les principes d'un enseignement efficace Comment procède-t-on pour enseigner une nouvelle notion de manière efficace? Les recherches en psychologie cognitive sur le cerveau et l’apprentissage ainsi que celles sur les pratiques d’enseignement et d’apprentissage ont permis de dégager les principes d’un enseignement dit « efficace ». Cette infographie présente une adaptation du document « The Principles of Instruction », d’après les propos de Barak Rosenshine, professeur de l’University of Illinois. Pour consultation sur mobile, cliquez ici.

L'enseignement explicite : une méthode adaptée pour les élèves en difficulté Il y a une petite guerre dans le milieu de l'éducation. Pas de panique, ce conflit n'a rien de dangereux. Il n'est qu'idéologique. Quel est l'objet de la division? Co-construction du savoir : une nouvelle façon d’apprendre et d’enseigner Co-construction du savoir : une nouvelle façon d’apprendre et d’enseigner | Co-construire l’Avenir Contrairement à l’idée dominante qui assimile l’apprenant à une cruche vide qu’il suffirait de remplir, la recherche de pointe en éducation a depuis longtemps démontré que la participation active de l’apprenant était une condition fondamentale de l’acquisition effective d’un savoir. Cette vision constructiviste de l’apprentissage – qui concentre son attention sur l’activité cognitive individuelle et les différentes façons de la stimuler – considère l’apprenant comme un sujet actif et préconise une véritable #co-construction du savoir 1 Transmettre ou co-construire le savoir ?

Related: