background preloader

Mésopotamie

Mésopotamie
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Carte de la Mésopotamie avec les frontières des États modernes, l'ancien tracé du littoral du golfe Persique et les sites des grandes cités antiques. Elle comprend deux régions topographiques distinctes et remarquables: d'une part au nord (nord-est de la Syrie et le nord de l'Irak actuel) une région de plateaux, celle-ci étant une zone de cultures pluviales; et d'autre par au sud, une région de plaines où l'on pratique une agriculture reposant exclusivement sur l'irrigation. L'ensemble des historiens et des archéologues contemporains s'accorderaient à dire que les Mésopotamiens sont à l'origine de l'écriture. Actuellement, le terme « Mésopotamie » est généralement utilisé en référence à l'histoire antique de cette région, pour la civilisation ayant occupé cet espace jusqu'aux derniers siècles avant l'ère chrétienne ou au VIIe siècle, plus exactement en 637 ap. Géographie[modifier | modifier le code] Chronologie[modifier | modifier le code] Related:  Sumer - Mésopotamie - SitesEgypt

Clair mais peu Mésopotamie ancienne Entre les fleuves La Mésopotamie est un terme qui vient du grec et qui signifie : "entre les fleuves". Ces fleuves sont le Tigre et l'Euphrate. Actuellement, la plus grande partie de la Mésopotamie se trouve en Irak. Elle comprend deux secteurs. L'essor de la civilisation Une certaine unité caractérise les civilisations qui se sont succédé en Mésopotamie: profitant de la nature alluvionnaire du sol, toutes reposent sur la domestication de l'eau et sur l'emploi de la brique, en l'absence d'autres matériaux de construction (pierre, bois). L'agriculture et l'élevage prirent leur essor dès le début du néolithique (VIe millénaire), grâce à l'ingéniosité d'hommes capables de concevoir et d'aménager des canaux d'irrigation. Archéologie Les plus anciennes traces d'occupation humaine remontent au paléolithique moyen et ont été observées dans la grotte de Shanidar et à Zarzi.

Géographie de la Mésopotamie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ces plis montagneux coupent la région d'Est en Ouest. Ces plis sont le Djebel Abd el Aziz et le Djebel Sinjar, qui sont deux plis élevés. Le deuxième a gardé le nom qu'il avait dans l'Antiquité, à savoir Saggar (Sinjar dans l'Antiquité), ce qui signifie « la barrière ». Au nord, on parle de Haute Jéziré, ce qui est synonyme de « Haute Mésopotamie », et au sud de Basse Jéziré. Les plaines de Basse Mésopotamie[modifier | modifier le code] Images satellite de la zone des marais de Mésopotamie en 2000-2009. Les plaines ne sont pas encaissées. Tout au sud se trouve une zone de marais : les Hawr, qui ont un rôle important en été car ils restituent une partie des eaux du fleuve. Histoire récente[modifier | modifier le code] Les montagnes[modifier | modifier le code] Au nord, on trouve le Taurus et l'A nti-Taurus, ainsi que les monts Arméniens, qui culminent aux environs de 5 000 mètres. Les steppes et les déserts[modifier | modifier le code]

Horus and Jesus | Egyptian Deities and Myths Compared to the Bible There are few books that have caused as much controversy as the Holy Bible. For centuries now, it has been regarded by many to be the "one true word of God". The writers of the Bible may have been human beings... but it is said that those writers had "divine inspiration" for their words. However, religions and worship of deities existed before the writings of the Bible. Horus One important note about the gods and goddesses of ancient Egypt... they were not one-dimensional beings. Hathor There are differing accounts of this... some of which have Isis as the wife of Horus, rather than his mother, which is a bit confusing. Horus is also the only son of the Osiris, the god of fertility and vegetation. Nepthys The Egyptian Creation Story In the Egyptian creation story, the four children of Geb (god of the sky) and Nut (goddess of the earth) sired four children. Whether or not she found them all is unknown... however, according to legend, she was able to conceive a child, Horus, with him.

Le Monde Antique MESOPOTAMIE Du IIIème Millénaire au Ier millénaire HISTOIRE DU PROCHE ORIENT Cours d'histoire du Proche Orient -Mme Malbran-Labat année 2003-2004 Mésopotamie - SUMER " L'histoire commence à Sumer " c'est le titre d'un ouvrage paru il y a maintenant 50 ans. C'était le début de l'intérêt des non-spécialistes pour les débuts de la civilisation qui vit l'apparition de l'écriture. 1.1 Le pays La basse vallée du Tigre et de l'Euphrate est comprise entre deux régions montagneuses : Les montagnes d'Iran le Zagros et les hauts plateaux de la péninsule arabique. Le terme Mésopotamie concernait en premier la partie nord de l'entre fleuve mais ensuite il a été appliqué à l'ensemble de la vallée. Peu de ressources en matière première, mais de l'argile élément essentiel pour la construction et comme support de l'écriture. 2.1 Chronologie de SUMER et AKKAD Il existe trois théories sur la chronologie : " chronologie haute, moyenne, basse " Période pré-sargonique Début de la période d'Uruk 3750 Epoque d'Uruk 3500-3150 cf.

Osiris myth From right to left: Isis, her husband Osiris, and their son Horus, the protagonists of the Osiris myth, in a Twenty-second Dynasty statuette The Osiris myth reached its basic form in or before the 24th century BCE. Many of its elements originated in religious ideas, but the conflict between Horus and Set may have been partly inspired by a regional struggle in Egypt's early history or prehistory. Scholars have tried to discern the exact nature of the events that gave rise to the story, but they have reached no definitive conclusions. Parts of the myth appear in a wide variety of Egyptian texts, from funerary texts and magical spells to short stories. Sources[edit] The same elements from the myth that appear in the Pyramid Texts recur in funerary texts written in later times, such as the Coffin Texts from the Middle Kingdom (c. 2055–1650 BCE) and the Book of the Dead from the New Kingdom (c. 1550–1070 BCE). Rituals in honor of Osiris are another major source of information. Synopsis[edit]

Agriculture en Mésopotamie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ». L'agriculture est l'activité économique principale de la Mésopotamie antique. Soumis à des contraintes fortes, notamment l'aridité et des sols pauvres, les paysans mésopotamiens ont développé des stratégies permettant à soutenir le développement des premiers États, des premières villes puis des premiers empires connus, sous l'égide des institutions dominant l'économie, à savoir les palais royaux et provinciaux, les temples et les domaines des élites. Elle repose avant tout sur la culture des céréales (l'orge surtout) et l'élevage ovin, mais aussi les légumineuses ou encore le palmier-dattier au sud et la vigne au nord. Paysages et aménagements agricoles[modifier | modifier le code] La Mésopotamie est un espace peu propice au développement d'une agriculture prospère, en particulier sa moitié sud qui est un espace très aride aux sols pauvres. (en) J.

cours-gratuits.toutapprendre Ce mini-cours a pour objectif de vous faire découvrir la Mésopotamie, berceau d'une civilisation exceptionnelle, en s'intéressant en particulier aux cultures de Sumer et de Babylone. Tout commence à Sumer Nous sommes dans le "Pays entre les deux fleuves", c'est à dire entre le Tigre et l'Euphrate aux limons fertiles mais Un peu de géographie : Au Nord : des montagnes et des collines avec un climat tempéré Au Sud : une plaine marécageuse avec un climat torride. Autour, le pays s'ouvre sur des steppes et des plateaux, où vivent des peuples nomades. Un peu d’histoire : 4000 ans av. 3000 ans av. Tout ce monde est à l'œuvre pour régler les problèmes qui se posent. Des bourgades grandissent autour d'énormes temples protecteurs. Ils s'organisent en communautés. Qui va diriger ces communautés ? Ce sont les prêtres des temples qui s'en chargent. On les appelle des Ils sont législateurs et chefs de guerre de la cité. Ce climat durera jusque vers 2320 av. Une cinquantaine de princes lui rendent alors hommage.

Isis (God of nature and magic,Ideal mother and wife as well as the patroness of ) Temple of Isis in Philae, Egypt Isis (Ancient Greek: Ἶσις, original Egyptian pronunciation more likely "Aset" or "Iset") is a goddess in Ancient Egyptian religious beliefs, whose worship spread throughout the Greco-Roman world. She was worshipped as the ideal mother and wife as well as the patroness of nature and magic. She was the friend of slaves, sinners, artisans and the downtrodden, but she also listened to the prayers of the wealthy, maidens, aristocrats and rulers.[1] Isis is often depicted as the mother of Horus, the hawk-headed god of war and protection (although in some traditions Horus's mother was Hathor). Isis is also known as protector of the dead and goddess of children. This myth became very important during the Greco-Roman period. Etymology[edit] The name Isis is the Greek version of her name, with a final -s added to the original Egyptian form because of the grammatical requirements of the Greek language (-s often being a marker of the nominative case in ancient Greek).

Animaux dans le Proche-Orient ancien Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Proche-Orient ancien offre un intérêt particulier pour l'étude du monde animal et de ses interactions avec l'espèce humaine, dans la mesure où c'est dans cet espace qu'apparaissent, à partir du IXe millénaire av. J.‑C., les premiers cas de domestication d'animaux (après celle du chien), et les premiers textes relatifs aux rapports entre hommes et animaux (dans la seconde moitié du IVe millénaire av. J.‑C.), qui portent un éclairage plus profond sur des relations déjà documentées pour les périodes postérieures par des restes archéozoologiques, artefacts et représentations figurées. Le Proche-Orient ancien connaît à partir du Xe millénaire av. Les rapports entre les hommes et les animaux ont également un aspect symbolique constant. Les animaux du Proche-Orient ancien[modifier | modifier le code] Les animaux domestiques[modifier | modifier le code] Le processus de domestication[modifier | modifier le code] Selon D.

P11 Nous allons découvrir l’histoire de l’Orient Ancien et plus particulièrement de la Mésopotamie Il y a plus de 5.000 ans, dans les vallées du Tigre et de l'Euphrate, le territoire était hostile et peu peuplé Les hommes craignaient les inondations des deux fleuves Mais le Néolithique (10.000 - 3.500 ) vit les premières inventions capitales pour l'alimentation (agriculture et élevage des moutons) et pour la vie en communauté (naissance des grands villages) A la fin du Néolithique (6.000 - 3.500 ) se développe la culture intensive des céréales et une nouvelle organisation sociale On constate la spécialisation du travail et des rôles sociaux Les grands villages se développent et donnent naissance à la structure urbaine Statuette féminine 6.500 Femme obèse représentée en situation d'enfantement et trônant les mains posées sur deux panthères Elle évoque une déesse de la fécondité Idole halafienne vers 6.500 Les bras incurvés sous les seins soulignent un des attributs de la féminité schéma urbain

Nephthys Etymology[edit] Nephthys - Musée du Louvre, Paris, France Nephthys is the Greek form of an epithet (transliterated as Nebet-het, and Nebt-het, from Egyptian hieroglyphs).The origin of the goddess Nephthys is unclear but the literal translation of her name is usually given as "Lady of the House," which has caused some to mistakenly identify her with the notion of a "housewife," or as the primary lady who ruled a domestic household. This is a pervasive error repeated in many commentaries concerning this deity. Her name means quite specifically, "Lady of the [Temple] Enclosure" which associates her with the role of priestess. Function[edit] Nephthys was known in some ancient Egyptian temple theologies and cosmologies as the "Useful Goddess" or the "Excellent Goddess".[2] These late Ancient Egyptian temple texts describe a goddess who represented divine assistance and protective guardianship. Triad of Isis, Nephthys, and Harpocrates. Pyramid Text Utterance 222 line 210.[11] Symbolism[edit]

Related: