background preloader

Stola

Stola
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. À gauche, femme portant stola et palla (Pompéi, Villa des Mystères) La stola était le vêtement traditionnel des femmes mariées de la Rome antique. Durant les premiers siècles de la République, la stola comme les autres vêtements était le produit d’un artisanat domestique, et était en laine écrue. Par la suite, les coloris de la stola varièrent, comme en témoigne Ovide à l’époque d’Auguste : « Que dirai-je des vêtements ? que m’importent ces riches bordures ou ces tissus de laine deux fois trempés dans la pourpre de Tyr ? ↑ Ovide, L’Art d’aimer, livre III.↑ Tacite, Dialogues des orateurs, 26.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Stola

Related:  Habillement RomainLes vêtementsA LA MODEAu quotidien

Pallium gréco-bouddhique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le pallium est un vêtement d'une seule pièce, mais il sert aussi de couverture pour la nuit, comme le précise par exemple Juvénal[1]. Version féminine du pallium: la palla (Livia Drusilla, Madrid)

Mode romaine (collège Jaurès de Cransac) L'habit fait le romain Que portaient les enfants romains dans l'antiquité ? Les Romains appliquent un linge imbibé d'huile sur le nombril de l'enfant, puis il est emmailloté. Les médecins antiques pensent que cette opération est indispensable. Selon, eux les membres du bébé beaucoup trop fragiles, tendres doivent être immobilisés pour éviter les malformations. Les bébés sont emmaillotés avec des bandelettes maintenues par de larges anneaux pour éviter que

Article - Hygiène, coiffure, maquillage - Aux bains Les Romains allaient régulièrement aux bains publics, que l’on appelait également thermes. Les villes, et même les bases militaires de l’Empire, possédaient des bains. Les Romains s’y lavaient et y retrouvaient des amis. Certains faisaient de l’exercice, jouaient au ballon ou faisaient des affaires. Mode dans la Rome antique « Mode dans la Rome antique » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior La tenue des Romains servait avant tout à reconnaître leur importance dans la société, seuls les gens riches avaient les moyens de se vêtir convenablement. Les femmes, les hommes et les enfants portaient tous une tenue différente. Presque tous les vêtements romains étaient en lin ou en laine, mais ceux faits en laine n'étaient pas agréables à porter.

Gaston Boissier, Le traite du manteau de Tertullien, Revue des Deux Mondes 94.5 (1889) pp. 50-78 Revue des Deux Mondes 94.5 (1889) pp. 50-78 On trouve, dans les œuvres de Tertullien, un petit traité intitulé : de Pallio (du Manteau), qui doit sa célébrité à la peine qu'on éprouve pour le comprendre. Les commentateurs, qui sont attirés vers l'obscurité, comme d'autres vers la lumière, s'en sont fort occupés ; ils ont fait de grands efforts pour l'éclaircir, et n'y sont arrivés qu'en partie. Un de ces commentaires surtout, celui de Saumaise, est resté dans la mémoire des savans : c'est une œuvre remarquable, et qui fait grand honneur à l'érudition française du xviie siècle.

Costume de la Rome antique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Drapé de la toge : bras droit libre, bras gauche couvert Matières premières[modifier | modifier le code] Les Romains ont utilisé plusieurs types de fibres différents. Images : Secret de la fibule Grâce à la découverte d'ateliers de métallurgie sur le site archéologique de l'Oppidum de Bibracte, au Mont Beuvray, une étude très détaillée sur les fibules (sortes d'épingles de nourrice servant à agrafer le manteau) et leur fabrication est menée. Pour ce faire, la mise au point d'une typologie (classement des fibules en 4 types) est effectuée, ainsi qu'une étude en laboratoire de l'alliage et des technologies de fabrication utilisées. Un bronzier d'art fabrique une fibule selon la technique de la fonte à cire perdue pour vérifier les hypothèses avancées sur le matériel utilisé, les gestes pratiqués et le temps consacré à la fabrication.

Place des femmes dans la Rome antique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La femme romaine est traditionnellement, c'est-à-dire selon la religion romaine, sous la dépendance de son père (pater familias), puis de son mari. À Rome, on ne conservait en général que la fille aînée. Tunique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Tunique Différentes tuniques. Le vêtement féminin Le vêtement de dessous est la tunique, composée de deux pièces de laine cousues, ménageant des passages pour la tête et pour les bras. Elle est resserrée à la taille par une ceinture qui la fait blouser. Cette tunique est assez longue et peut descendre jusqu'aux talons (tunica talaris).

Coiffures ROMAINES De plus 600 avant J-C à l’an 500. Les textes et explications sont incomplets car ils sont la suite ou le complément de la première partie du manuel Histoires de coiffures. - Au dire d’Ovide (je ne peux suivre la mode, chaque jour introduit un style nouveau, une mode nouvelle) . - (Suivant le règne de tel ou tel empereur la coiffure est à une mode différente) . - Pour les femmes du peuple la coiffure de tous les jours est simple, le plus souvent la coiffure est naturelle, les cheveux coiffés en arrière sont légèrement bouffants souvent séparé en deux masses par une raie médiane et réunis dans la nuque en un chignon, ou en tresses descendantes le long de la nuque ou encore elles les entourent légèrement autour du visage.

Trabea Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une trabée (en latin trabea) est une toge pourpre ou composée de bandes de couleurs pour les cérémonies d'apparat de la Rome antique. Usage[modifier | modifier le code] Elle était en usage chez les Étrusques[1], et était primitivement un insigne royal sous la monarchie romaine. Les vêtments romains Le vêtement féminin Comme en Grèce, le vêtement féminin diffère peu du vêtement masculin. On se sert, à propos des vêtements de dessous, du nom d'indumentum (vêtements qu'on enfile) et pour ceux de dessus, on emploie le terme d'amictus (vêtements dans lesquels on s'enveloppe).

Les Romaines et la coiffure. La semaine dernière, je suis allée chez le coiffeur et je me suis fait couper les cheveux. Et là, vous êtes certainement en train de vous demander : "Quel est le rapport avec l'antiquité romaine ?!!" Euh, y en pas ! Si ce n'est que, tandis que les mèches coupées tombaient allègrement à mes pieds, je me suis posé une question capitale : quid de la mode capillaire chez les Romaines ? Tous, nous avons eu l'occasion de voir des photos ou d'admirer dans des musées des statues représentant des femmes, mais il faut bien avouer que l'on ne prête pas forcément une attention démesurée à leurs coiffures.

Related: