background preloader

Costume de la Rome antique

Costume de la Rome antique
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Drapé de la toge : bras droit libre, bras gauche couvert Matières premières[modifier | modifier le code] Les Romains ont utilisé plusieurs types de fibres différents. La laine était probablement la plus utilisée, car elle était facilement disponible et relativement facile à préparer. Le lin et le chanvre étaient également utilisés pour créer les tissus, même si leur préparation est plus compliquée que celle de la laine. Ces fibres, de natures différentes, devaient être préparées de différentes manières. La fibre la plus utilisée, la laine, a sûrement été le premier type de fibre tournée[3]. La soie et le coton étaient importés de Chine et d'Inde, respectivement. Les découvertes archéologiques montrent des vases grecs dépeignant l'art du tissage. Les tissus employés étaient les mêmes qu'en Grèce, mais les techniques de tissages s'étaient améliorées et les étoffes de lin et de laines étaient d'une plus grande finesse. On dénombre :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Costume_de_la_Rome_antique

Related:  Habillement RomainLes vêtementsA LA MODE

Stola Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. À gauche, femme portant stola et palla (Pompéi, Villa des Mystères) La stola était le vêtement traditionnel des femmes mariées de la Rome antique. Durant les premiers siècles de la République, la stola comme les autres vêtements était le produit d’un artisanat domestique, et était en laine écrue. Par la suite, les coloris de la stola varièrent, comme en témoigne Ovide à l’époque d’Auguste : « Que dirai-je des vêtements ? que m’importent ces riches bordures ou ces tissus de laine deux fois trempés dans la pourpre de Tyr ?

Mode dans la Rome antique « Mode dans la Rome antique » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior La tenue des Romains servait avant tout à reconnaître leur importance dans la société, seuls les gens riches avaient les moyens de se vêtir convenablement. Les femmes, les hommes et les enfants portaient tous une tenue différente. Presque tous les vêtements romains étaient en lin ou en laine, mais ceux faits en laine n'étaient pas agréables à porter. Après sa toilette matinale, la Matrone Romaine se fait aider par ses esclaves (ornatrix) pour se préparer, alors que les hommes se préparent seuls.

Mode romaine (collège Jaurès de Cransac) L'habit fait le romain Que portaient les enfants romains dans l'antiquité ? Les Romains appliquent un linge imbibé d'huile sur le nombril de l'enfant, puis il est emmailloté. Jeux (Rome antique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Jeux. Les Jeux de la Rome antique, ou les Ludi, comprennent les courses de chevaux, l'athlétisme (athletae), la boxe et même du théâtre. Pallium gréco-bouddhique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le pallium est un vêtement d'une seule pièce, mais il sert aussi de couverture pour la nuit, comme le précise par exemple Juvénal[1]. Version féminine du pallium: la palla (Livia Drusilla, Madrid) Le pallium est rabattu sur l'épaule gauche, passe dans le dos, puis sous le bras droit laissant l'épaule droite découverte.

Le vêtement féminin Le vêtement de dessous est la tunique, composée de deux pièces de laine cousues, ménageant des passages pour la tête et pour les bras. Elle est resserrée à la taille par une ceinture qui la fait blouser. Cette tunique est assez longue et peut descendre jusqu'aux talons (tunica talaris). En guise de soutien-gorge la femme porte sur la tunique (et non directement sur la peau) une écharpe roulée en un cordon long et partout de même épaisseur, serrée sous la poitrine, appelée strophium.

Article - Hygiène, coiffure, maquillage - Aux bains Les Romains allaient régulièrement aux bains publics, que l’on appelait également thermes. Les villes, et même les bases militaires de l’Empire, possédaient des bains. Les Romains s’y lavaient et y retrouvaient des amis. Certains faisaient de l’exercice, jouaient au ballon ou faisaient des affaires. Hommes et femmes venaient séparément, à des heures différentes; les bains étaient ouverts aux femmes le matin et aux hommes l’après-midi, l’entrée était gratuite. Musique de la Rome antique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La musique de la Rome antique est beaucoup moins bien connue que la musique grecque ancienne, sur laquelle beaucoup de sources subsistent. On a par exemple pu déchiffrer une quarantaine de partitions dans la notation musicale grecque, et les théories musicales de Pythagore et d'Aristoxène sont bien documentées (tant par les sources grecques que par les écrits d'auteurs latins comme Vitruve et Boèce). À l'inverse, peu de choses ont survécu sur la musique de la Rome antique. Il y a plusieurs raisons à cela. L'une d'elles est l'hostilité des premiers pères de l'Église à la musique théâtrale et aux fêtes du paganisme, autant d'éléments supprimés une fois le christianisme devenu religion officielle de l'Empire[1].

Gaston Boissier, Le traite du manteau de Tertullien, Revue des Deux Mondes 94.5 (1889) pp. 50-78 Revue des Deux Mondes 94.5 (1889) pp. 50-78 On trouve, dans les œuvres de Tertullien, un petit traité intitulé : de Pallio (du Manteau), qui doit sa célébrité à la peine qu'on éprouve pour le comprendre. Les commentateurs, qui sont attirés vers l'obscurité, comme d'autres vers la lumière, s'en sont fort occupés ; ils ont fait de grands efforts pour l'éclaircir, et n'y sont arrivés qu'en partie. Un de ces commentaires surtout, celui de Saumaise, est resté dans la mémoire des savans : c'est une œuvre remarquable, et qui fait grand honneur à l'érudition française du xviie siècle. Il s'en faut pourtant que Saumaise ait dissipé tous les nuages; s'il a mieux expliqué le détail des mots et des phrases, le sens de l'œuvre entière reste toujours assez incertain.

Les vêtments romains Le vêtement féminin Comme en Grèce, le vêtement féminin diffère peu du vêtement masculin. On se sert, à propos des vêtements de dessous, du nom d'indumentum (vêtements qu'on enfile) et pour ceux de dessus, on emploie le terme d'amictus (vêtements dans lesquels on s'enveloppe). Le vêtement de dessous est la tunique, composée de deux pièces de laine cousues, ménageant des passages pour la tête et pour les bras. Images : Secret de la fibule Grâce à la découverte d'ateliers de métallurgie sur le site archéologique de l'Oppidum de Bibracte, au Mont Beuvray, une étude très détaillée sur les fibules (sortes d'épingles de nourrice servant à agrafer le manteau) et leur fabrication est menée. Pour ce faire, la mise au point d'une typologie (classement des fibules en 4 types) est effectuée, ainsi qu'une étude en laboratoire de l'alliage et des technologies de fabrication utilisées. Un bronzier d'art fabrique une fibule selon la technique de la fonte à cire perdue pour vérifier les hypothèses avancées sur le matériel utilisé, les gestes pratiqués et le temps consacré à la fabrication. Les archéologues montrent les vestiges d'un atelier de métallurgie et les objets (creuset, ratés de fabrication...) qui s'y trouvent encore, retrouvés lors de fouilles récentes.

Vie quotidienne à Rome sous la république « Vie quotidienne à Rome sous la république » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior Les principaux domaines de la vie quotidienne dans la Rome Antique sous la République de -500 à 27 après Jésus Christ sont l'esclavage avec un des esclaves les plus célèbres, Spartacus; l'éducation en parlant du matériel utilisé à l'école comme la tablette de cire; la médecine avec les sorciers guérisseurs; les métiers dont les romains étaient le plus souvent commerçants, artisans et ouvriers; la sculpture avec les belles architectures romaines; les costumes dont les gens mettaient souvent des tuniques. L'éducation[modifier] La naissance[modifier]

Related: