background preloader

Les 37 projets d’Elon Musk contre les dangers de l’intelligence artificielle

Les 37 projets d’Elon Musk contre les dangers de l’intelligence artificielle
Le patron de Telsa et de SpaceX a donné près de 7 millions de dollars à des organismes de recherche pour prévenir les risques de l’intelligence artificielle. Avec Bill Gates et Stephen Hawking, le milliardaire américain Elon Musk fait partie des grandes figures qui ont exprimé, ces derniers mois, leur inquiétude vis-à-vis des progrès de l’intelligence artificielle (IA). En guise de passage à l’acte, le célèbre PDG du constructeur de voitures électriques Telsa et de SpaceX a attribué la semaine dernière des millions de dollars dans 37 projets de recherche destinés à prévenir les risques liés à l’IA. Lire : Des scientifiques américains s’inquiètent de l’évolution de l’intelligence artificielle Berkeley, Stanford, Oxford Sept mois plus tard, 37 équipes de recherche ont été sélectionnées, parmi près de 300 candidates, pour recevoir une partie de cette somme. Lire aussi Elon Musk, le capitaine d’industrie qui veut mourir sur Mars « Scénario Terminator »

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/07/06/les-37-projets-d-elon-musk-contre-les-dangers-de-l-intelligence-artificielle_4672361_4408996.html

Related:  limite et critique IANBIC et big dataRobotique et Intelligence artificielleintelligence artificielleBouquin SF

Et si les voitures sans conducteur étaient programmées pour nous tuer? Les voitures autonomes ne relèvent plus de la science-fiction. Elles sont une réalité. Le 5 octobre dernier, une C4 Picasso du groupe PSA a parcouru 580 km entre Paris et Bordeaux. Seule, sans pilote. Hawking : « L'intelligence artificielle pourrait mettre fin à l'humanité » L'astrophysicien britannique Stephen Hawking, qui s'exprime par l'intermédiaire d'un ordinateur en raison d'une maladie, met en garde contre le développement de l'intelligence artificielle. Dans un entretien à la BBC, le scientifique affirme que ce type de technologie pouvait évoluer rapidement et dépasser l'humanité, un scénario comparable à celui des films Terminator. « Les formes primitives d'intelligence artificielle que nous avons déjà se sont montrées très utiles.

Stephen Hawking et Elon Musk réclament l’interdiction des « robots tueurs » Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual C’est une nouvelle charge portée contre les dangers potentiels de l’intelligence artificielle (IA). Dans une lettre ouverte publiée lundi 27 juillet, plus d’un millier de personnalités, dont une majorité de chercheurs en IA et en robotique, ont réclamé l’interdiction des armes autonomes, capables « de sélectionner et de combattre des cibles sans intervention humaine ». Parmi les signataires, on retrouve Elon Musk, le célèbre PDG du constructeur de voitures électriques Tesla et de SpaceX, et l’astrophysicien britannique Stephen Hawking, qui avaient déjà fait part publiquement de leurs inquiétudes concernant l’IA. Mais aussi le cofondateur d’Apple Steve Wozniak, le linguiste américain Noam Chomsky ou encore Demis Hassabis, le fondateur de DeepMind, une entreprise consacrée à l’intelligence artificielle rachetée par Google.

"Intelligence artificielle" militaire: pourquoi les scientifiques s'inquiètent Empêcher "le jour du Jugement dernier". Voilà ce que plus de 1000 experts en robotique et en intelligence artificielle, mais aussi des intellectuels et philosophes, sont bien décidés à faire. Leur lettre ouverte mettant en garde contre les "armes autonomes" et "la course au développement d'une intelligence artificielle militaire" (la lettre complète ici) a rapidement fait le tour du monde, ou du moins d'Internet, et a engendré de nombreux débats. A l'appel d'Elon Musk, entrepreneur cofondateur de SpaceX et de Tesla Motors, John Carmack, l'un des développeurs de jeux vidéo les plus connus au monde, répond: "Cela semble bien trop inéluctable.

Toutes les API Microsoft pour l'intelligence artificielle - Sciences Vous êtes développeur et souhaitez utiliser des outils d'intelligence artificielle ? Microsoft met une partie de son savoir-faire à disposition via des API, dont voici la liste. S’il est un domaine où le logiciel libre accuse un retard considérable sur les logiciels propriétaires, c’est bien celui de l’intelligence artificielle. L’intelligence artificielle sans alternative "Ce que le moteur à vapeur a fait pour nos muscles, l’intelligence artificielle va le faire pour nos cerveaux", prédit Hannes Gassert en introduisant la session des conférences Lift consacrée à ce sujet. L'intelligence artificielle n'est plus un sujet de prospective. C'est un sujet d'aujourd'hui. Elle est déjà là. Nous l'utilisons déjà tous les jours, comme nous utilisons Facebook tous les jours. Qu'est-ce que l'ajout d'intelligence va transformer dans nos rapports aux machines et aux autres ?

intelligence-artificielle-les-machines-sont-elles-nos-amies_1509924 Les définitions de l'intelligence artificielle varient, mais prenons une des plus simples, que vous pouvez trouver dans l'encyclopédie Larousse en ligne : "Ensemble de théories et de techniques mises en oeuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l'intelligence humaine". Cette interprétation, quoique tout à fait valide, parait toutefois obsolète au vu des énormes avancées réalisées dans ce domaine au jour d'aujourd'hui. En effet, la victoire du superordinateur Deep Blue face au grand maître d'échecs Gary Kasparov en 1996 fut tout sauf théorique.

Est-il possible de créer un cerveau artificiel? Le Dr Miguel Nicolelis n’est pas du genre à affirmer que quelque chose est impossible. Après tout, l’exosquelette directement relié au cerveau qu’il a mis au point a permis à un paraplégique de donner le coup d’envoi de la dernière Coupe du monde. Il s’est servi d’implants cérébraux pour donner à des rats un sixième sens (la perception de la lumière infrarouge). Et il a connecté les esprits de plusieurs singes afin de leur permettre d’accomplir diverses tâches ensemble, une technologie qui pourrait selon lui servir un jour à connecter les cerveaux de différentes personnes en un "réseau mental".

Le jeu de go, paroxysme de la guerre entre Facebook et Google sur l’intelligence artificielle Facebook et Google travaillent tous deux sur des technologies capables de battre l’humain au go. Avec le succès de son programme AlphaGo, Google porte un coup dur à son rival. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual En annonçant mercredi 27 janvier la première victoire d’un programme informatique contre un joueur professionnel de go, Google a marqué une étape dans l’histoire de l’intelligence artificielle (IA).

Au Japon, des robots humanoïdes pour vous accueillir dans cet hôtel high-tech unique Toujours disponibles, toujours souriants et qui parlent toutes les langues… les robots humanoïdes ont fait beaucoup de progrès ces dernières années (cf. cette vidéo que nous avons tournée lors d'un salon high-tech de Las Vegas en janvier 2015). Cet été, si vous partez en vacances du côté de Nagasaki au Japon, pourquoi ne pas essayer l'hôtel Henn-na ? Celui-ci, qui doit ouvrir en juillet dans un parc d'attractions et accueillera en son sein des robots humanoïdes. Une première mondiale. Ces employés d'un nouveau genre seront polyglottes : ils seront capables d'accueillir les clients dans pas moins de quatre langues (chinois, japonais, coréen et anglais), révèle le Telegraph. Ces cyborgs - surnommés"actroids" (contraction de "acteurs humanoïdes") ont été développés par l'université d'Osaka et seront fournis par la société Kokoro qui se charge de la commercialisation.

L'Intelligence artificielle au cinéma Le thème de l’intelligence artificielle (IA) est de plus en plus présent dans les salles de cinéma à mesure que les progrès scientifiques de la discipline deviennent visibles du grand public. Depuis trois décennies, Hollywood s’est emparé du sujet de l’IA et le décline désormais sous tous les angles qu’offre la science fiction. S’il est facile aujourd’hui de recenser les succès et les échecs cinématographiques liés à l’IA, il est en revanche bien plus complexe de mesurer la puissance des biais cognitifs et des fantasmes qui orientent les scénari actuels. Livrons-nous à un inventaire non exhaustif des “lois de Godwin” qui influencent consciemment ou non les scénaristes travaillant sur l’IA… Une loi et un point de Godwin pour le traitement de l’IA au cinéma… D’après Wikipédia, ” la « loi » de Godwin s’appuie sur l’hypothèse selon laquelle une discussion qui dure peut amener à remplacer des arguments par des analogies extrêmes.

Quelles technologies pour apprendre à apprendre Il n'y a pas de questions plus récurrentes (et plus lassante, il faut bien le dire) que celle de l’introduction des nouvelles technologies au sein de l'école. Quel peut être leur apport, et surtout, leur valeur pédagogique ? Nous permettront-elles d'apprendre différemment ? L’intelligence artificielle inamicale : réalité ou fantasme ? Les recherches en intelligence artificielle font de tels progrès que des scientifiques réputés, comme le physicien Stephen Hawking, voient dans l’I.A. un danger pour l’Homme. Pourtant, selon les spécialistes, nous sommes très loin de voir un jour surgir une I.A. inamicale. “Terminator”, “2001, l’odyssée de l’espace”, “I, Robot” sont autant de films de science-fiction montrant comment l’intelligence artificielle deviendra un jour consciente d’elle-même, jusqu’à nous supplanter et menacer notre intégrité physique. Pourtant, dans la réalité, nous sommes loin, très loin de ce type de scénario. Jean-Gabriel Ganascia, expert en intelligence artificielle et philosophe, chercheur au LIP6, le Laboratoire d’informatique de Paris 6, raconte l’histoire de l’I.A. : “ce terme est né en 1955, aux États-Unis.

Related: