background preloader

Les astuces pour rédiger (presque) sans fautes

Les astuces pour rédiger (presque) sans fautes
Avec la multiplication des courriers électroniques, avoir une bonne orthographe devient capital. Voici quelques règles à suivre, simples et faciles à retenir. Longtemps, l’orthographe n’a pas été ma priorité, car mon assis­tante rédigeait mes courriers", confesse Eric Bouchet, consultant en infor­mati­que. Lorsque sa direction a ­dé­cidé de le priver de cette fidèle auxiliaire, ses ennuis ont commencé : "Au début, seuls quel­­ques clients me signalaient des fautes dans mes e-mails. Mais, bientôt, c’est mon pa­tron qui a tapé du poing sur la table." Des fautes nombreuses dans un courrier ont toujours un impact dévas­tateur sur la crédibilité de son au­teur. Ne vous laissez plus piéger par l’accord du participe passé Faut-il écrire "Elles se sont parlé" ou "Elles se sont parlées" ? Première étape, dès qu’un "se" ou un double "nous" se trouve devant un verbe, posez-vous la ques­tion : "A qui ? Aidez-vous d’images mentales et d’astuces mnémotechniques Related:  L'ORTHOGRAPHE

Les fautes d'orthographe ont-elles un coût pour les entreprises? Les fautes d'orthographe coûteraient des millions d'euros par an aux entreprises, selon le site TextMaster. Cette équipe d'expert en rédaction, correction et traduction a fait une enquête pour quantifier le taux de fautes dans les courriers électroniques échangés dans le monde professionnel. Et le constat est saisissant : "90% des e-mails envoyés par les entreprises à leurs clients contiennent au moins une faute d'orthographe. Ce chiffre atteint même 95% lorsque l'e-mail est rédigé dans une langue étrangère. Un manque à gagner réel en termes d'image et de compréhension du point de vue du client". Une faute dans un courrier pour faire capoter une vente Selon TextMaster, "une seule faute d'orthographe peut avoir un impact sur la réalisation d'une vente ou d'un partenariat, et plus généralement sur l'image de l'entreprise". L'envoi de courriels contenant des fautes d'orthographe aurait même pour conséquence de nuire à la bonne réception des e-mails. Combien coûte une faute d'orthographe?

E-mail : les sept erreurs qui ne pardonnent pas L'écrit électronique est traître. Sous ses faux airs de convivialité, il offre une liberté illusoire. D'un simple clic on répond instantanément, mais en s'affranchissant des usages très codifiés de la correspondance papier. Or, ces usages sont les mêmes. Et, oui, on peut répondre en temps réel avec peu de mots en respectant ces règles. Un e-mail bien rédigé pour votre supérieur ou vos collaborateurs mettra en valeur votre image, car il est le reflet de votre compétence. 1. Pour l'objet du mail, il n'y a rien de pire que le flou. >>> Ecrire : " CR de la réunion du 20/01 ", ou " Prochaine AG sur le projet Z ", " Re : Devis (V2) ". 2. " Salut ! Il est difficile de choisir la juste formulation pour saluer. Evitez le " Salut ! >>> Ecrire : " Bonjour Madame (ou Madame D), " Monsieur le Directeur ", " Cher Monsieur ", " Cher Professeur Y ", " Anne, " 3. " Je prendrai les sanctions qui s'imposent ", " Les effets néfastes de votre retard "... Ici les mots sont durs, accusateurs ! 4.

Les fautes d'orthographe coûtent cher sur Internet Les fautes d’orthographe sur Internet font perdre beaucoup d’argent aux sociétés de vente en ligne, rapporte BBC News. Selon l’entrepreneur du Web britannique Charles Duncombe, une analyse des données rassemblées à partir des sites a permis de démontrer qu’une seule faute d’orthographe pouvait diminuer de moitié les ventes en lignes d'un site. Aux yeux des consommateurs, ces erreurs remettent en cause la crédibilité du site, explique-t-il. L’orthographe est une question majeure puisque «quand on vend ou communique sur Internet, c’est fait à 99% par écrit». Charles Duncombe souligne que «parfois, ces entreprises high-tech dépendent de savoir-faire d’antan». La Confédération de l’industrie britannique (CBI) s’est elle aussi inquiétée de la situation. Charles Duncombe dit être «choqué par la qualité médiocre de l’anglais écrit» des candidats à l’embauche qu’il reçoit en entretien. Un sujet tabou dans l'entreprise Selon Le Figaro, la France n’est pas épargnée. publicité Devenez fan sur

La ponctuation Le point, le point d’interrogation et le point d’exclamation Le point marque la fin d’une phrase (pause forte).La phrase interrogative est terminée par un point d’interrogation.La phrase exclamative est terminée par un point d’exclamation. Les phrases impératives peuvent également être terminées par un point d’exclamation. Les points de suspension Ils marquent une interruption, une pause dans la parole, l’emphase, ou l’interruption volontaire d’une phrase (réticence) ou d’une énumération. La virgule La virgule est une courte pause. Le point-virgule Le point-virgule marque une pause de moyenne durée. Les deux points Les deux points s’emploient pour : introduire un discours rapporté (citation) : Elle a dit : « J’aime lire. »introduire une énumération : Elle lit un peu de tout : des romans, des poèmes, des pièces de théâtre.ou encore pour introduire une explication : Elle est partie se coucher : elle est très fatiguée. Les guillemets, les tirets et les parenthèses La question des espacesb a M.

moi qui fais » ou « moi qui fait » ? « toi qui mange » ou « toi qui manges Erreur couramment commise — Est-ce moi qui va devoir t’apprendre la grammaire ? — Si j’en crois mes oreilles, ce n’est certainement pas toi qui es le mieux placé pour cela ! Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus d’1,5 million d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Pour accorder correctement le verbe qui suit le pronom relatif « qui », reportez-vous au mot que « qui » reprend (son antécédent) : c’est avec lui qu’il faut accorder le verbe, en nombre et en personne. Méfiance, par conséquent, quand « qui » représente un mot qui relève de la 1re ou de la 2e personne du singulier : n’écrivez pas « moi qui va, toi qui va », mais « moi qui vais, toi qui vas » ! C’est le gendarme qui a brûlé la maison. « Qui » = « le gendarme » : on conjugue donc « brûler » à la 3e personne du singulier, comme si le sujet de « brûler » était « le gendarme ». mais Vidéo Exercices (cherchez les erreurs) Réponses

Participe passé dans les verbes pronominaux (1) Réponse 1Complu comme plu est invariable. Réponse 2Comme le pronom se n'a pas de fonction logique, c'est-à-dire qu'il n'est ni c.o.d. ni c.o.ind.,le participe passé s'accorde en genre et en nombre avec le sujet nous, masc. et plur.: souvenus. N.B. : « souvenu » s'accorde toujours avec le sujet du verbe. Réponse 3Le pronom se est c.o.ind. du verbe, mais le verbe n'a pas de c.o.d.Le participe passé ne s'accorde pas. Réponse 4Le pronom nous (le deuxième) est c.o.indir.Le participe passé s'accorde avec le c.o.d. si celui-ci est avant (le participe).Le c.o.d. est le pronom que mis pour cadeaux, masc. plur.On écrit donc offerts. Réponse 5Le participe passé ri est invariable (toujours écrit « ri) ». Réponse 6Le pronom se n'est ni c.o.d. ni c.o.indir.Le participe passé s'accorde avec le sujet paysans, masc. plur.On a donc « révoltés ». Réponse 7Le c.o.d., nom, est après le participe passé.Ce dernier s'écrit donc « rappelé ». Réponse 9Le pronom se est c.o.d. et est féminin sing.On écrit « blâmée ».

Journalistes du patrimoine Réouverture - rouvrir - rouvert Réouverture- rouvrir - rouvert L’infinitif rouvrir et le participe réouvert sont systématiquement utilisés dans les journaux radiophoniques et télévisés par analogie avec réouverture, alors que devraient être employés rouvrir et rouvert, comme l’écrivent la plupart des journaux. Ainsi, un journaliste, ayant annoncé que l’aéroport allait être réouvert, a fait remarquer qu’il était incohérent de dire rouvert puisqu’on ne disait pas rouverture. Même si cette observation paraît logique, elle va à l’encontre de l’usage qui impose réouverture et rouvrir. De ces deux mots, le second est le plus ancien puisqu’il est attesté dès le XIème siècle sous la forme de reouvrir. Pécuniaire et pénitentiaire Lettre du CSA de février 2010

Orthographe : les pièges à éviter dans vos documents Certains mots ont la même prononciation mais une orthographe différente. Il existe une kyrielle d'homophones qu'il convient de maîtriser pour soigner son orthographe, tout autant que le sens de ses propos. "Au temps pour moi" et "autant pour moi" Si elles se prononcent de la même manière, ces deux expressions n'ont pas la même signification. En effet, Au temps pour moi est issue du langage militaire où au temps ! Autant pour moi est relatif à une quantité : on demande la même chose pour soi-même. Cession / session Veillez à distinguer la cession, terme juridique qui vient du verbe "céder", de session qui définit une séance, une période. Davantage / d'avantage L'adverbe davantage s'écrit tout attaché et ne prend jamais de "s". Différent / différend / différant Pour évoquer un malentendu ou un conflit, on parlera de différend alors que l'adjectif différent signifie dissemblable. Empreint / emprunt For / fort For s'utilise uniquement dans l'expression "en son (mon) for intérieur". Sensé / censé

vocabulaire, corrigés, orthographe, lecture, mathématique, proportionnalité, partages , intérêts, vitesse, exercices, problèmes, situations, textes, fractions, entraînement, apprentissage, synonymes, champs, lexique, dictées, corrections Français Par libellule01 le 8 Décembre 2012 à 17:13 nouveau schéma "présent de l'indicatif" du 26/08/2013 Voici la deuxième séquence de conjugaison regroupant les temps simples de l'indicatif. Séance 1: C3: le présent de l'indicatif Séance 2: C4: le futur de l'indicatif Séance 3: C5: l'imparfait de l'indicatif Séance 4: C6: le passé simple de l'indicatif Séquence 1: les temps simples de l'indicatif Mémo le présent de l'indicatif + affichage Un petit shéma heuristique sur le présent de l'indicatif. Télécharger « .pdf » A télécharger et à recomposer NEW du 26/08/2013: L'an passé j'avais fait un schéma pour le présent, comme d'hab, faut que je remamie car je ne suis jamais vraiment satisfaite. Je viens de modifier un peu le mémo, je n'ai pas utiliser la nouvelle orthographe pour la simple et bonne raison que ce n'est pas un souhait de notre direction, ni de l'inspection... Voici maintenant mes nouveaux mémos: Télécharger « memo present de l'indicatif.pdf » Trace écrite Trace écrite

La concordance des temps La concordance des temps On appelle concordance des temps le mécanisme temporel entre deux verbes lorsque l'un s'inscrit dans la dépendance syntaxique de l'autre. En clair et pour ne pas faire trop compliqué, on ne parle de concordance que lorsqu'il y a une proposition subordonnée. Je veux qu'il sache. Ce phénomène n'est pas propre au subjonctif puisque, comme on le voit dans l'exemple ci-dessus, il intervient aussi à l'indicatif. Le système classique de concordance des temps Dans le tableau suivant, deux paramètres entrent en compte : l'époque à laquelle s'inscrit le fait principal et le rapport chronologique qui unit la subordonnée à sa principale. Le système réduit de concordance des temps Cependant pour le subjonctif, on utilise à l'oral et bien souvent à l'écrit une forme réduite de concordance des temps.

5 raisons pour choisir le lycee international montessori

Related: