background preloader

La pédagogie des travaux de groupe

La pédagogie des travaux de groupe
Certaines pédagogies de travaux de groupes mènent-elles à un échec ? Cette méthode de travail peut-elle être efficace ? Si le principe est louable, son application ne l’est pas toujours. Le principe, grosso modo, part de l’idée que l’école doit contribuer à développer ou exercer des compétences de coopération, de collaboration… Il en va de même dans le monde des entreprises ou du sport : il faut travailler en équipe, se partager les tâches, afin notamment d’accroître le rendement. L’objectif de l’institution scolaire va encore plus loin, puisqu’il est question également d’éducation citoyenne : il est question de développer une vie en société qui soit plus harmonieuse, avec des gens capables de dialoguer et de régler ensemble un problème commun. Il y a donc un double enjeu au travail de groupe, qui consiste à la fois à former à un savoir ou à une tâche précise (l’objet du travail) tout en développant « en parallèle » des compétences relationnelles. Critique de la (non) méthode

http://www.philomedia.be/la-pedagogie-des-travaux-de-groupe/

Related:  SCIENCES DE L'EDUCATION - Pédagogie - Didactique - NeurosciencesPédagogie de projet et évaluationtravail de groupeMotivation

50 conseils pour développer l’envie d’apprendre L’intention initiale de cette série de conseils est le partage le plus large d’idées, de valeurs et de pratiques pédagogiques auprès d’une communauté de formateurs. Ce dispositif fait partie d’une nouvelle génération d’approches qui visent à aider les éducateurs, formateurs, apprenants, concepteurs de cursus à utiliser des ressources libres et à les intégrer à leurs propres fins. Ce type de dispositif n’obéit pas à une logique « d’objectifs » ou de « validation », ou encore à un « modèle économique ». Il se concentre sur la mise en intelligibilité de contenus. Il vise une modularisation libre des séquences, pour des usages flexibles, localisés en salle ou bien délocalisés dans des temps intermédiaires (transport, attente, temps « creux »). Sa diffusion se produit sur les réseaux sociaux, par le moyen de dépôts sur des blogs, des MOOC, tout espace numérique traitant de questions éducatives

Motivation Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La motivation est, dans un organisme vivant, la composante ou le processus qui règle son engagement pour une activité précise. Elle en détermine le déclenchement dans une certaine direction avec l'intensité souhaitée et en assure la prolongation jusqu'à l'aboutissement ou l'interruption. Cette notion se distingue du dynamisme, de l'énergie ou du fait d'être actif. La motivation prend de nos jours une place de premier plan dans une organisation.

Quelques repères sur la pédagogie de projet Qu'est-ce que la pédagogie de projet? Le mot "projet" est beaucoup utilisé en pédagogie, souvent avec des significations plus ou moins variables. Pour certains enseignants, travailler à partir d'un centre d'intérêt est un projet. Pour Meirieu, la mise en projet est une approche pédagogique qui donne une finalité, un but aux apprentissages rencontrés, mais touche aussi de manière plus vaste au projet personnel que peuvent construire les élèves.

École: leçon de notation La rumeur, pourtant prestement démentie, a enflammé la Toile et les ondes en quelques heures: l'Education nationale envisagerait de supprimer les notes de 0 à 20. Ce tollé en dit long sur l'ignorance crasse des Diafoirus improvisés de la docimologie - l'étude des facteurs déterminant la notation aux examens et aux concours. Dès 1920, le psychologue américain Edward Thorndike parvient à isoler ce qu'il appelle "l'effet de halo". Entré dans le langage courant des élèves en des termes plus triviaux - "la note de gueule" -, il confirme ce que le bon sens suggère: plus un enseignant a une bonne image globale d'un élève, plus sa notation sera indulgente. En 1965, Jean-Jacques Bonniol prouve qu'une copie moyenne sera sur-notée si elle est corrigée après une mauvaise copie et sous-notée si elle l'est après une excellente copie. Une école attentive à la réalité des apprentissages

Correction : quelques pistes pour faire fructifier l'erreur - LeWebPédagogique Sisyphe avait son rocher, les profs ont leurs copies. Sport pratiqué par le corps professoral, la correction de copies a ses sprinteurs, ses coureurs de fond mais compte peu de passionnés. Il en est de même pour les élèves : la correction d’un devoir les mobilise peu alors que c’est une étape importante de l’apprentissage. Comment faire pour que la correction soit un moment où l’élève s’active pour remédier à ses erreurs ? Freinet au collège, comment mettre en place un plan de travail ? Quoi de neuf ?, texte libre ou plan de travail, les outils pédagogiques de la méthode Freinet sont entrés progressivement dans les salles de classe et séduisent de plus en plus au collège. Régulièrement, les médias accordent un billet ou un reportage à l’héritage de Célestin Freinet. Né en 1896, cet instituteur, marqué dans sa chair par la Première Guerre mondiale, décida avec d’autres enseignants de penser une autre pédagogie pour construire une société plus juste où chacun trouverait sa place. Aujourd’hui, l’ICEM (Institut Coopératif de l’École moderne créé en 1947 par Célestin Freinet) continue de porter le projet…

Former à la collaboration Il me semble de plus en plus important d’initier nos étudiants à la collaboration. Comment aborder cette initiation ? Par les usages, puis par une réflexion sur les outils. Une fois que ces pistes sont lancées, quelles situations simples peut-on envisager en cours pour créer un contexte collaboratif ? Les gestes professionnels et le jeu des postures de l’enseignant dans la classe : un multi-agenda de préoccupations enchâssées Un contexte idéologique et politique pressant 1Partout en Europe et en Amérique, la question de l’école et de la formation des maîtres devient une question politique et idéologique de premier plan. Les cursus de formation sont rallongés ici, raccourcis, là. Passer à un apprentissage actif... Que faire lorsque le cours traditionnel “ne passe plus” et qu’il finit par décourager élèves et...enseignant ? Il faut tenter de pratiquer autrement et se lancer dans des situations d’apprentissage qui alternent travail de groupe et cours magistral, devenu alors un moment de réponses attendues et souhaitées par ceux qui auront d’abord cherché des solutions ensemble. Pédagogiquement, le cours magistral traditionnel ne me satisfait pas et il se révèle catastrophique au moment des contrôles. Les étudiants bavardent, peu d’entre eux cherchent la solution des exercices, ils attendent en général la correction pour la prendre en note. Aucun droit à l’erreur ne leur est accordé dans cette phase d’apprentissage, ce qui explique sans doute leurs réactions.

Les postures enseignantes — 3-Ifé - Plateforme néo-titulaires - NéoPass@ction Une posture est une structure pré-construite (schème) du « penser-dire-faire », qu’un sujet convoque en réponse à une situation ou à une tâche scolaire donnée. Les sujets peuvent changer de posture au cours de la tâche selon le sens nouveau qu’ils lui attribuent. La posture est donc à la fois du côté du sujet dans un contexte donné, mais aussi de l’objet et de la situation, ce qui rend la saisie difficile et interdit tout étiquetage des sujets. Les « postures d’étayage » permettent de rendre compte de la diversité des conduites de l’activité des élèves par les maîtres pendant la classe : Une posture de contrôle : elle vise à mettre en place un certain cadrage de la situation : par un pilotage serré de l’avancée des tâches, l’enseignant cherche à faire avancer tout le groupe en synchronie.

Conseils de gestion de classe Bonjour! En août dernier, je me suis amusé à écrire quelques trucs en gestion de classe que j’aime particulièrement (13 trucs en gestion de classe qui instaurent le respect). Au-delà d’être un ramassis de recettes personnelles, je crois, tout de même que les éléments de cet article pointent dans une direction de responsabilisation et le respect des élèves. Lorsque l’on s’entend dire qu’on a une classe difficile, c’est souvent des élèves plus turbulents que l’on parle, et non de l’ensemble. Plus il y en a, plus la dynamique du groupe en subit les répercussions, c’est pourquoi il est bien important de s’attarder à ces élèves. Plus ils sont difficiles, et plus nécessairement ça exige de nous des ressources qu’on ait peu, soit d’être plus créatif, plus constant ou plus dans le respect, plus près de l’élève afin d’éviter de tomber dans la spirale sans fin des conséquences, cris et épuisement du prof.

Cycle 3 : Comment peut-on former les futurs enseignants à la liaison école-collège ? Pourquoi aborder la liaison école-collège dans la formation des futurs enseignants ? Le cycle 3, avec son socle commun de compétences, est conçu pour favoriser la liaison entre le CM2 et la 6eme. Le conseil école-collège contribue à la continuité pédagogique entre le premier et le second degré. Il permet de mettre en place des actions et projets et qui favorisent l’intégration des élèves au collège. Il est donc important que les étudiants connaissent la fonction de ce conseil. Comment a été conçu ce projet et quels sont ses objectifs ?

Travailler en îlots bonifiés Nous profitons de la sortie du livre de Marie Rivoire sur le travail en îlots pour lancer une discussion sur les conditions d’un travail de groupes réussi. Deux réactions à ce livre sont à découvrir : une recension élogieuse, par Raoul Pantanella. Et le document à charge contre ce mode de travail, d’un groupe de chercheurs, Christian Puren, Maria-Alice Médioni, Eddy Sebahi.

Related: