background preloader

Page d'accueil

Page d'accueil

https://www.ofpra.gouv.fr/

Related:  Asso & OrgaDroit, statut, démarchesMigration

IPCC - Intergovernmental Panel on Climate Change Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a été créé en 1988 en vue de fournir des évaluations détaillées de l’état des connaissances scientifiques, techniques et socio-économiques sur les changements climatiques, leurs causes, leurs répercussions potentielles et les stratégies de parade. Depuis lors, le GIEC a établi cinq rapports d’évaluation multivolumes, accessibles depuis l’onglet Publications. Le GIEC et l’ex-Vice-Président des États-Unis d’Amérique, Al Gore, ont reçu le Prix Nobel de la paix en 2007 pour leur contribution dans le domaine des changements climatiques.

« Aidons les clandestins à tromper la préfecture » Pour obtenir un titre de séjour, il faut parler français et prouver son intégration. La préfecture a donc élaboré un interrogatoire à la Prévert : Quelle est votre date de naissance ? Quel jour est-on aujourd’hui ? Parlez-vous aux Français dans votre immeuble ? Avez-vous des enfants ? Réfugiés environnementaux : bientôt une nouvelle catégorie d'exilés ? Selon une étude publiée par les Nations Unies, une dégradation de l'environnement pourrait obliger jusqu'à 50 millions de personnes de plusieurs régions du monde à devenir des réfugiés d'ici 2010. Leur reconnaissance juridique deviendra nécessaire. Le Programme Environnemental des Nations Unies (PNUE) définit les réfugiés environnementaux comme des personnes forcées de quitter leurs habitations traditionnelles d'une façon temporaire ou permanente, à cause (naturelle ou humaine) d'une dégradation nette de leur environnement qui bouleverse gravement leur cadre de vie et/ou qui déséquilibre sérieusement leur qualité de vie. Chaque changement physique, chimique et/ou biologique dans l'écosystème qui le rend temporairement ou en permanence inapte pour une habitation humaine est considéré comme une dégradation de l'environnement

Les droits sociaux des demandeurs d’asile / L'accueil des demandeurs d'asile / Asile I. L’accès aux soins A. Les soins d’urgence Réfugiés climatiques, la crise du siècle Les changements environnementaux sont devenus l’un des principaux facteurs, sinon le principal, de migrations et déplacements de populations dans le monde. Ce préambule, posé conjointement par les chercheurs et les ONG, annonce l’ampleur d’un phénomène dont l’accélération met désormais la question des réfugiés climatiques au centre des enjeux humanitaires. Alors que plusieurs dizaines de chefs d’État et de gouvernement, accompagnés par le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, arrivent aujourd’hui à Marrakech, où, depuis une semaine, les négociateurs internationaux tentent de faire avancer la lutte contre le réchauffement climatique, la délégation américaine menée par John Kerry est particulièrement attendue, l’élection de Donald Trump, pourfendeur de la cause climatique, préfigurant un pas en arrière mortifère. 1.

L’accueil et l’hébergement des demandeurs d’asile / L'accueil des demandeurs d'asile / Asile I. Le premier accueil des demandeurs d’asile Depuis 2010, le dispositif de premier accueil des demandeurs d’asile est coordonné et financé par l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII). Ce dispositif est aujourd’hui composé d’un réseau de 34 plates-formes d’accueil, d’orientation et d’accompagnement des demandeurs d’asile. « Réfugiés climatiques » : quelle réalité pour quelles solutions ? 3/3 – Le portail de référence pour l'espace de liberté, sécurité et justice « Nous sommes tous migrants. La plupart d’entre nous ne vivons pas dans le lieu de naissance de nos quatre grands-parents et nous avons donc presque tous une expérience migratoire à moins de deux générations… Nous traitons aujourd’hui la migration comme s’il s’agissait d’une anomalie, comme si la norme était la sédentarité, comme si, dans un monde qui répondrait aux besoins de chacun, il ne devrait plus se produire de migrations. Pourtant, il faut être bien conscient que c’est la migration qui a toujours été et qui demeure la norme, et que la sédentarité est, pour le plus grand nombre d’entre nous, transitoire, éphémère » (François Crépeau, Suisse, 9 septembre 2013).

Migrants : à quelles allocations ont-ils vraiment droit Facebook, Twitter... Vous avez dû voir passer nombre de messages dénonçant des allocations dont bénéficieraient les migrants qui arrivent en France. Ce genre de message dénonce parfois même de prétendus meilleurs traitements offerts aux migrants qu'aux SDF "bien français". Comparer les misères, ce n'est pas très élégant.

La distinction entre réfugiés et migrants économiques ne va pas de soi Distinguer les réfugiés d’un côté, qui ont droit à la protection, et les migrants économiques de l’autre : une démarcation reprise en chœur aussi bien à droite qu’à gauche de l’échiquier politique, mais bien moins évidente qu’il n’y paraît. Eclairage avec Karen Akoka, maîtresse de conférences à l’université Paris 10 Nanterre, membre du Groupe d’information et de soutien des immigrés (Gisti), et auteure d’une thèse : La fabrique du réfugié à l’Ofpra (1952-1992). Cette distinction repose sur l’idée qu’il y aurait d’un côté des étrangers légitimes, les vrais réfugiés, et de l’autre les faux, que désigne le terme de « migrants ». Mais si on y regarde de plus près, plusieurs grandes conceptions de ce qu’est le réfugié coexistent dans l’espace public, lié au flou de la convention de Genève de 1951. Ce texte définit le réfugié par la persécution ; mais il ne définit pas précisément la persécution. La définition juridique du réfugié a changé dans le temps.

Related: