background preloader

Une nouvelle politique de l'alimentation

Une nouvelle politique de l'alimentation
4 axes pour une nouvelle politique nationale Le "produit en France" c’est à la fois une fierté pour nos agriculteurs et une garantie pour les consommateurs de produits de qualité et avec un niveau de performance environnementale, sanitaire et social que l’on nous envie à l’étranger! Stéphane Le Foll 20 février 2015 "Il ne faut jamais oublier que la finalité première de notre agriculture est avant tout de nourrir les hommes," rappelle Stéphane Le Foll. Le 8 octobre 2014, il a présenté en Conseil des ministres, les 4 axes prioritaires et structurants de cette nouvelle politique. Ces 4 priorités traduisent la volonté de faire de l’alimentation un des fondements de la citoyenneté mais aussi d’accompagner l’évolution de notre société. Stéphane Le Foll insiste particulièrement sur la question de la restauration collective, qui s’adresse à 10 millions de personnes chaque jour, et qui englobe ces différentes priorités. Les appels à projet du Programme national de l'alimentation #antigaspi Related:  Nutrition et Santé publique

Sexisme pas notre genre ! – Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes Qu’est-ce que le Plan d’actions et de mobilisation contre le sexisme ? Du 8 septembre 2016 au 8 mars 2017, Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes lance une grande mobilisation contre le sexisme. Les mouvements féministes, les lois, les politiques publiques ont permis des progrès considérables. Néanmoins, les inégalités persistent. Le Plan d’actions et de mobilisation contre le sexisme invite l’ensemble des citoyennes et des citoyens à agir et à réagir, en proposant des initiatives qui font reculer le sexisme, en soutenant la mobilisation et en témoignant de leurs expériences du sexisme. Et vous, Le sexisme n’est pas votre genre ? Que vous soyez un.e citoyen.ne, une association, une entreprise, une collectivité, la mobilisation est ouverte à tou.te.s ! Si vous êtes une structure, signez la lettre d’engagement en vous inscrivant par mail à initiatives.FEDDF@feddf.gouv.fr.

Des hydrocarbures dans nos aliments : Une ONG jette un pavé dans la mare L’ONG Foodwatch a récemment publié les résultats d’une étude choc portant sur la présence d’hydrocarbures dans 120 produits alimentaires de base en France, en Allemagne et au Pays-Bas. Il s’avère qu’au moins la moitié contiendrait des huiles minérales issues du pétrole… La nouvelle fait froid dans le dos. Selon cette étude menée par l’ONG Foodwatch, on retrouverait des huiles minérales issues du pétrole dans une part alarmante des produits alimentaires de base au cœur de l’Europe. La plupart des céréales testées, ainsi que des denrées aussi basiques comme le riz ou des lentilles, seraient notamment contaminées. La France, le mauvais élève… Les hydrocarbures en question sont respectivement les MOAH (hydrocarbures aromatiques d’huiles minérales), qu’on soupçonne être mutagènes, cancérigènes et dangereux sur le plan hormonal, ainsi que les MOSH (hydrocarbures saturés), qui auraient tendance à s’accumuler dans divers organes et à les endommager.

Alimentation - Réunion de l'ensemble des acteurs de l’alimentation de la région Hauts-de-France / Actualités / Accueil - Les services de l'État en préfecture de région Hauts-de-France La première réunion du comité régional de l’alimentation (CRALIM) sous le format « Hauts-de-France » s'est tenue le 6 décembre 2016, au lycée agricole de Tilloy-les-Mofflaines, en présence de l'ensemble des acteurs de l'alimentation en région. Une instance régionale de concertation et d’information sur la thématique de l’alimentation Le comité régional de l’alimentation (CRALIM) a pour mission d'assurer la déclinaison en région du programme national pour l'alimentation (PNA). Il est ainsi l'organe de pilotage et de suivi, au niveau régional, des actions visant à favoriser l'accès à une alimentation de qualité pour l'ensemble de la population. qui apporte un appui méthodologique aux acheteurs publics de la restauration collective pour favoriser le développement de l’approvisionnement local et de qualité.

Le plan maladies neuro-dégénératives 2014-2019 Les orientations et mesures du plan maladies neuro-dégénératives (PMND) s’inscrivent dans la Stratégie nationale de santé et la Stratégie nationale de recherche. Elles s’appuient sur les travaux conduits dans le champ du handicap et sur les avancées permises par le projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement et le projet de loi relatif à la santé. Ce plan est un socle commun dans la lutte contre les maladies neuro-dégénératives, tout en prenant en compte les spécificités de chaque maladie. Cette démarche transversale constitue une innovation et un défi, à la frontière entre un plan de santé ciblé sur une maladie et une stratégie globale. 3 grandes priorités, 4 axes stratégiques, 12 enjeux et 96 mesures Ce plan, issu d’une large concertation avec les acteurs du secteur, comprend 3 grandes priorités : Améliorer le diagnostic et la prise en charge des malades : Axe 1 - Soigner et accompagner tout au long de la vie et sur l’ensemble du territoire Les enjeux sont :

«Partout, au restaurant ou dans votre magasin, demandez des produits sans huile de palme» En Indonésie, tout le monde connaît Aurélien Brulé. Ou plutôt son surnom, Chanee (gibbon, en thaï). Ce français de 36 ans, devenu indonésien en 2012 (et dont Libération a déjà dressé le portrait), a fondé en 1997 l’association Kalaweit pour protéger ces primates. Son programme de réhabilitation est désormais le plus important au monde. La radio qu’il a créée ou encore son émission sur la première chaîne d’information du pays sensibilisent la population au sort des gibbons, victimes de la déforestation massive. Dans une vidéo choc postée le 21 octobre sur Internet et vue plus d’un million de fois toutes plates-formes confondues, il interpellait le Président indonésien au sujet des incendies criminels qui ont ravagé le pays et assombri le ciel du Sud-Est asiatique d’un nuage de fumée toxique pendant trois mois. Sauver les gibbons, certains trouveront cela anecdotique. Pour être honnête, s’ils disparaissent, cela ne changera rien au quotidien d’un Parisien dans l’immédiat. Oui. Oui.

Bien manger Manger, ce n'est pas que se nourrir. C'est aussi un acte social, sensuel, émotif et vital, au sens le plus strict. On mange le plus souvent parce qu'on a faim; parfois aussi pour combler un manque affectif ou pour faire plaisir à ses hôtes... On voudrait tous « bien manger », ne serait-ce qu'à cause de l'impact, désormais prouvé scientifiquement, de l'alimentation sur la santé. « Une saine alimentation est à la base d'une bonne santé et un élément-clé du développement de la santé humaine », affirme clairement Santé Canada.1 Mais que signifie bien manger? Dans cette fiche, vous ne trouverez pas de solutions définitives ni de recettes. Nous sommes beaucoup plus attachés à nos habitudes alimentaires, bonnes ou mauvaises, que nous ne l’imaginons. En haut de l’échelle des incitatifs, se trouvent la perte de poids et la résolution d’un problème de santé.

Mieux prendre en charge le mal-être des adolescents Un nouveau plan est lancé par le gouvernement pour mieux repérer le mal-être des enfants et des adolescents et faciliter leur prise en charge par des professionnels compétents sans oublier la prévention. En annonçant un plan pour l'amélioration de la santé mentale des jeunes, le gouvernement a pointé les chiffres de leur souffrance psychologique : près de 10% d'entre eux se plaindraient d'anxiété, de troubles du sommeil ou de solitude, et environ 10 % également connaîtraient un épisode dépressif entre 16 et 25 ans. Leur bien-être est aussi mis à mal : au collège, seulement 30% des élèves se disent satisfaits de leur vie scolaire. « L’objectif de ce plan est de se placer le plus en amont possible dans l’accompagnement de ces jeunes, sans avoir besoin de recourir à des prises en charge lourdes ». Car, selon l'Elysée, la part d’enfants et adolescents suivis en psychiatrie infanto-juvénile a progressé de 22 % depuis 2007. Les actions mises en place

cna-alimentation

Related: