background preloader

Correcteurs orthographiques et enseignement du français

Correcteurs orthographiques et enseignement du français
Les traitements de texte récents possèdent souvent un correcteur intégré et tout utilisateur recourt, à un moment ou à un autre, à un tel outil, surtout lorsque cette correction peut s'effectuer "à la volée", et que les erreurs sont décelées et signalées dès que le mot est saisi. Pédagogiquement, la question se pose alors de savoir si ce type d'aide à l'écriture peut bénéficier ou nuire à l'apprentissage des compétences orthographiques en classe. Peut-on permettre aux élèves de s'aider de ces outils pour produire un texte "sans fautes"? Les élèves ne vont-ils pas perdre leur jugement critique à force de se fier à l'ordinateur pour corriger leurs textes? Avant de répondre à ces questions, il importe de comprendre d'abord comment fonctionnent les correcteurs, en vue de pouvoir évaluer leur apport pédagogique et d'élaborer des scénarios d'utilisation pédagogique. 1.1 Les correcticiels intégrés dans les traitements de texte 1.2 Les correcticiels indépendants 3.1 Le doute salutaire

Pour une pédagogie du numérique Au-delà des problèmes matériels et d'équipement, il est important de mettre en place une pédagogie du numérique. Michèle Drechsler y travaille depuis de nombreuses années et partage ses recherches et ses réflexions sur Lokazionel.fr. Créer une école qui intègre une organisation apprenante. Intégrer les OPC dans les disciplines, individualiser, différencier et accompagner. Développer des mondes virtuels 3D pour l'éducation. Le mobile learning. Placer les ressources au coeur de la professionnalisation des enseignants. Développer des formations pour l'intégration des TICE, développer des espaces d'échange et le travail en réseaux pour développer une pédagogie du numérique. Références. Créer une école qui intègre une organisation apprenante. Michèle Drechsler a eu la chance de rencontrer Scardamalia et Carl Bereiter à l'Université de Laval en octobre 2008 et ils l'ont beaucoup influencée. Intégrer les OPC dans les disciplines, individualiser, différencier et accompagner Le mobile learning Références.

Formation et coaching pour des écrits professionnels - Rédaction claire Corriger sur ordinateur les cartes heuristiques de vos élèves Pour un travail ponctuel ou une fiche de révision soumise par un élève à votre approbation, vous pouvez corriger les erreurs, annoter, donner des conseils, valider et renvoyer le tout dans la boîte e-mail personnelle de l’élève. DEUX CONDITIONS : la carte doit être enregistrée en format pdf et vous devez récupérer un logiciel gratuit qui tient sur une clé USB. Où récupérer PDF-XChange viewer ? ICI C’est un logiciel intuitif. Autre solution : un site en ligne comme Comment enregistrer une carte heuristique en format PDF ? *Certains logiciels le proposent déjà (fichier–>exporter–>en PDF) : c’est le cas de Freemind, Mindjet Mindmanager, iMindmap, Xmindpro ; *Pour ceux qui ne le proposent pas : faites imprimer–>pdfcreator [si ce dernier est installé sur votre pc] ; ou enregistrez en format JPEG et ouvrez ce document dans un traitement de texte puis enregistrez en pdf ; Like this: J'aime chargement…

Applications portables & gratuites pour les élèves (et les profs...) Mettre à jour / rajouter / supprimer des logicielsUn point fort de cette clé, très facilement configurable, est la mise à jour automatique des logiciels en téléchargeant depuis Internet. Tout est automatiquement géré par le système de la clé. Vous avez une alerte (que vous pouvez désactiver) pour vous prévenir qu'une mise à jour est disponible. Le menu de ce système et chaque logiciel proposé se mettent à jour immédiatement, quasiment tous ceux-ci correspondent à des logiciels libres suffisamment simples pour des collégiens mais performants aussi. Et la Framakey ? Framakey est une très bonne compilation. Vous mettez ainsi ces logiciels sur votre ordinateur, et sur toutes les clés des élèves, puis les mises à jour sont uniformes sur tous les supports.

Ouverture vers le WebQuelques bonnes raisons pour lever les restrictions (1/4) | Préambule La presse écrite et parlée manque rarement une occasion de rapporter les excès et les failles que l’on peut observer chez les jeunes (mauvais coups, faibles performances académiques, abus de toutes sortes, victimes harcelées ou brutalisées…). Que ce soit à l’école ou ailleurs, elle aime bien jeter une lumière sensationnaliste sur leurs vies. Est-ce parce que c’est très vendeur, est-ce pour stimuler les tirages et les cotes d’écoute? Les organisations scolaires, pour éviter les retombées néfastes de la couverture de ces faits, optent presque toujours pour des solutions radicales. Le problème, c’est que souvent, on jette le bébé avec l’eau de la baignoire. C’est le cas avec l’utilisation d’Internet et surtout, des réseaux sociaux à l’école. Aujourd’hui : Youtube. Un des sites souvent bloqués dans les établissements scolaires est Youtube. Voici deux bonnes raisons pour donner accès à Youtube à l’école. Le développement personnel de l’élève Un exemple extrême me direz-vous?

Formations Vous cherchez à vous former ou à actualiser vos connaissances et compétences pour accompagner le développement des pratiques numériques. Ce moteur de recherche (widget : <iframe src=" width="160" height="120" frameborder="0" scrolling="no"></iframe>) vous guidera pour choisir votre formation diplômante et vous aidera à trouver facilement l'offre de formation correspondant à vos besoins et à vos contraintes parmi plus de 100 modules de formation en ligne. Sélectionnez une thématique et /ou indiquez vos mots clés (en testant plusieurs orthographes possibles) et cliquez sur OK ! Création de scénarios d’ateliers numériques : Imaginateur L’Imaginateur est un didacticiel interactif de méthodologie de projet destiné à favoriser la création de scénarios innovants pour vos projets d'animation multimédia et de développement local avec le numérique. Par : generationcyb.netVoir Le webreportage Voir Cartes mentales : quelques bonnes pratiques Par : FormaViaVoir Voir Voir

L’informatique et les sciences du numérique bientôt enseignées au lycée - Actualités de l'INRIA - Actualité - Institut national de recherche en informatique et automatique Enseignement Robert Cabane est inspecteur général de Mathématiques à l’Education nationale, et animateur du groupe de travail qui a été mis en place pour coordonner la création des programmes d’informatique en terminale dispensés à la rentrée 2012. Alors que démarre la phase de déploiement dans les académies, Robert Cabane met en lumière, à la sortie du séminaire de Montpellier, l’importance de la collaboration avec l’Inria et ses centres régionaux. En quoi consiste votre mission dans ce cadre ? Robert Cabane : La mission que m’a confiée le ministre de l’Education nationale concerne les travaux de conception et d’organisation du futur enseignement des sciences du numérique au lycée. Quel rôle l'Inria a-t-il dans la mise en place de cette option ? © Inria / Photo Jim Wallace Robert Cabane : L’Inria offre une caution scientifique de premier ordre, ce qui a poussé le ministre à souhaiter sa participation dans cette opération. Les journées de Montpellier ont-elles fait avancer le projet?

A quoi sert le site web de l'établissement scolaire ? Un établissement scolaire a-t-il vraiment besoin d'avoir un site web ? Cette question que l'on s'est posé en 1995 paraît aujourd'hui d'une naïveté étonnante tant cela semble évident... Et pourtant, à consulter un grand nombre de sites web d'établissements scolaires, on se demande si leur contenu est vraiment nécessaire. Ou plutôt on peut se demander l'intention réelle de ceux qui l'ont conçu. Pour analyser les choses de manière plus large, il faut poser la question de la diffusion de l'information d'un établissement vers le monde extérieur, ainsi que la gestion de la communication. On a vu ainsi émerger deux pratiques autour des sites web : celles publiques de diffusion large et celles privées réservées à certains membres, principalement ceux de la communauté éducative. Plus récemment, de nombreux établissements ont entamé une réflexion sur l'intérêt d'une ouverture sur les réseaux sociaux. Les ENT ne sont-ils pas un danger ? Bruno Devauchelle

Une réflexion sur les apports et limites des correcteurs électroniques - Par la commission "Français et informatique" de la FESeC by eridelfram Mar 25

Related: