background preloader

Formation Tableaux numériques

Formation Tableaux numériques

Pédagogie et TBI Quand utiliser le TBI ? Pour bien comprendre l'apport du TBI, voici un parallèle avec les manuels scolaires. Dans de nombreux manuels, la page dédiée à une leçon se présente de la façon suivante : Une partie de découverte de la notion à aborder (Les situations sont souvent incompréhensibles pour les élèves n’ayant pas déjà des notions du sujet abordé…). Prenons en compte ces trois temps pour comprendre le principal apport d’un TBI : La première phase est à mon avis celle ou le TBI est le plus intéressant. La seconde phase, celle de mise en place de la trace écrite, règle ou autre peut se faire avec un simple vidéoprojecteur sans TBI (même si l’apport du TBI peut encore être intéressant à ce stade). La troisième phase, celle d’entrainement est à mon sens plus du ressort de l’utilisation individuelle ou en petit groupe de l’informatique. Bernard-Yves Cochain Les avantages les plus souvent avancés justifient-ils l'acquisition d'un TBI ? Rester devant son auditoire La mémoire du cours

Tableau blanc interactif et utilisation en classe Informations Auteurs : Philippe Dessus, LaRAC & Espé, univ. Grenoble Alpes, & Patrick Soubrié, Espé, Univ. Grenoble Alpes. “Quand j’étais en classe de quatrième, j’allais en cours d’anglais, mon manuel scolaire dans mon sac, et je savais ce que j’allais trouver : un tableau noir. Introduction¶ L’invention du tableau noir tel qu’on le connaît encore aujourd’hui date du début du XIXe siècle, quand James Pillans, professeur de latin à l’université d’Edimbourg, décrivit l’utilisation de tableaux et de craies pour l’enseignement de la géographie (même si l’usage de tablettes pour l’enseignement remonte à l’Antiquité). Un TBI (tableau blanc interactif, ou encore tableau numérique interactif, en anglais Interactive White Board, IWB, ou encore smartboard) est un tableau blanc spécial qui interprète et modifie en direct une image numérique projetée par le biais d’un vidéoprojecteur relié à un ordinateur. Ce que l’on sait¶ Décomposons le TBI en des éléments analysables. Principales fonctionnalités¶

edufle.net - Le commentaire d'image Il s’agit généralement d’un travail double : vous devez dans un premier temps identifier le document qui vous est proposé et décrire ce que vous voyez. Puis, dans un deuxième temps, développer les idées que ce document vous inspire. Cette simple exposition de la consigne permet déjà de comprendre que l’exposé sera composé d’une introduction et deux parties introduction : identification du document première partie : description détaillée deuxième partie : interprétation Une « bonne » réponse est une réponse ou l’interprétation est à peu près deux fois plus longue que la description. L’identification de document est, elle aussi, une épreuve assez courante : en général vous serez confrontés à des photocopies (hélas, en noir et blanc et pas toujours d’excellente qualité) de publicités tirées de revues, journaux, dessins humoristiques provenant de journaux, quotidiens ou de bandes dessinées, petites annonces, des photographies, des tracts, des dépliants touristiques ou publicitaires,

Util_pedago_TNI_Classe11mai2012 Les usages du TBI Animateurs : Stéphane Lavoie , FGA Montérégie Richard Painchaud , FGA Outaouais Participants : de 14 h à 15 h Johanne Bernier, CS des Chics-Chocs Jean-Philippe Doiré, CS des Chics-Chocs Raymonde Gauthier, CS des Îles Jean-Hughes Robret, CS des Îles Lise Arsenault, CS des Îles Jean-Michel Leblanc, CS des Îles Sylvie Thorne, CS des Îles Laurent Lacoquelle, CS des Îles Jennye Bourgeois, CS des Îles Béchara Karam, CS Marguerite-Bourgeois de 15 h à 16 h Édith Guilbeault, animatrice RECIT FGA Laval avec trois personnes Michèle Tremblay (CS des Chics-Chocs) Monique Tessier (CS de Montréal) Introduction Après les présentations d’usage, à l’aide de quelques pages , nous effectuons une mise à niveau des participants. Il importe de bien saisir que le tableau blanc interactif ( TBI ) est un prolongement de ce que l’on fait déjà avec l’ordinateur. On distingue les périphériques d’entrée de données (clavier, souris) des périphériques de sortie (moniteur, projecteur, imprimante). Les logiciels de TBI Conclusion

Carrefour éducation En ce moment, trois principales plates-formes se partagent le milieu scolaire québécois. Il s'agit des ACTIVboard, des SmartBoard et du Epson. Chaque technologie est différente et le choix d'une ou de l'autre relève des critères de sélection de chaque école. Loin de nous l'idée de vous indiquer une préférence pour l'un ou l'autre de ces tableaux ou même des logiciels de création d'activités qui les accompagnent. Sachez cependant que le RÉCIT propose à ce sujet de bons articles pour vous aider à faire un choix éclairé. Commencez d'abord votre exploration par l'incontournable site Le TBI en classe. Voici quelques références que nous prévoyons enrichir et commenter plus en détail dans les prochaines semaines. Articles et billets de blogues au sujet des TBI Ressources documentaires Le TBI en vidéo Ressources pour le SmartBoard Ressources pour l'ACTIVboard Pour en savoir plus Des ressources Web intéressantes... à projeter! Articles et billets de blogues au sujet des TBI Aux abris! Comment faire?

ticale : TICE et apprentissage des langues 10 actions gagnantes pour l’utilisation du TBI en MST Ces 10 actions gagnantes ont été publiées par les services nationaux du RÉCIT en juin 2011. Voici quelques réflexions, documents, sites, pouvant alimenter la réflexion pour le domaine MST. Note: Le présent document peut être utilisé pour toute autre TIC que le TBI. Stratégie des 3-O: Tableau+Bureau+Cerveau Le but, qu’il se passe quelque chose dans le cerveau de l’apprenant (développement de compétences), pas seulement au tableau ou sur le bureau (notes de cours). Le tableau numérique est un des outils disponibles pour atteindre ce but. Lors de l’utilisation du TBI, je gagne à: planifier mon appropriation de l’outil dans une démarche d’accompagnement pédagogique;Se former au TBI ne veut pas dire se former au tébéiciel (logiciel vendu avec le tableau), mais bien d’apprendre à intégrer les TIC (en général) dans l’apprentissage des élèves, et ce dans l’optique de lui faire développer des compétences.exploiter les images et le son (images, tableau, schéma, vidéo, photos...)

Les tableaux blancs interactifs: fonctionnalit?s et p?dagogie | La Vitrine Technologie-?ducation Par Mélissa Bricault, conseillère pédagogique en intégration des TIC, Commission scolaire de la Seigneurie-de-Mille-Îles, et animatrice Récit et Marc-Antoine Parent, secrétariat technologique du GTN-Québec Dossier de La Vitrine Technologie-Éducation Mise en situation Guillaume Pelletier, enseignant de mathématiques, de sciences et de technologie au secondaire, intègre le tableau blanc interactif (TBI) SmartBoard dans ses cours. Source: Guide Sankoré De plus, il lui offre la possibilité de manipuler directement les objets étudiés, parfois abstraits, de noter les observations du groupe, de compiler le tout dans un tableur accessible par les étudiants et dans lequel tous peuvent collaborer. Source: Guide Sankoré Guillaume exploite une panoplie de ressources en ligne et de logiciels dans ses cours: encyclopédies en ligne, logiciels Phet et Phun, des logiciels de simulation d’expériences de physique. Source: Source: Démonstration sur Youtube Études sur le terrain M.

Our Perspective The Culture for Change A culture of innovation is more than a mission statement. To establish a backlog of brilliance, successful organizations constantly seek out inspiration. Impactful ideas come from everywhere — employees, vendors, customers, and partners. But just piling up ideas isn’t enough. You have all the right people. Mindjet SpigitEngage is the platform for innovation management. Empower Everyone Pulling all your ideas and assets together can be a challenge. When everyone can get the work done, you ensure that ideas turn into completed projects. Mindjet MindManager and ProjectDirector help establish a collaborative ecosystem that allows individuals and teams to effectively create, communicate, and innovate.

Dossier : les mémoires humaines Dossier réalisé en collaboration avec le Pr. Francis Eustache, Directeur de l'unité Inserm-EPHE-UCBN U1077 "Neuropsychologie et neuroanatomie fonctionnelle de la mémoire humaine" – Octobre 2014 La mémoire repose sur cinq systèmes de mémoire © Inserm, G. Auzias/S. Baillet/O. Cette représentation de neuro-imagerie est un exemple de la technique dite de recalage interindividuel guidé par les sillons (DIffeomorphic Sulcal-based COrtical ou DISCO). La mémoire se compose de cinq systèmes de mémoire impliquant des réseaux neuronaux distincts bien qu’interconnectés : La mémoire de travail (à court terme) est au cœur du réseau. Cet ensemble complexe est indispensable à l’identité, à l’expression, au savoir, aux connaissances, à la réflexion et même à la projection de chacun dans le futur. La mémoire de travail La mémoire de travail (ou mémoire à court terme) est en fait la mémoire du présent. 7, le nombre magique Le chiffre 7 serait le "nombre magique" de la mémoire de travail. La mémoire sémantique

Related: