background preloader

La culture pour combattre l'échec scolaire

La culture pour combattre l'échec scolaire
Hercule et le lion de Némée© The Yorck Project: 10.000 Meisterwerke der Malerei Le tonneau des Danaïdes. C’est l’image qui vient à l’enseignant qui explique la différence entre « et » et « est » à un élève de troisième. C’est celle qui m’est venue. Explication délivrée pour la 350ème fois, en classe, en cours de soutien, à l’étude… et qui ne se traduira par aucun progrès sensible quand cet adolescent devra rédiger un texte. Oui, les élèves les plus faibles, deux, trois parfois une dizaine par classe semblent comme bloqués dans leurs apprentissages. Alors que faire quand on a tout essayé ? S. Serge Boimare, psychologue et intervenant scolaire à l'initiative du projet "nourrissage culturel" qui articule le français avec la transmission de la mythologie et des contes au collège. Related:  Méthodes d'apprentissageapprendreREFLEXIONS PEDAGOGIE

Les styles d'apprentissages de Kolb Les styles d'apprentissage de Kolb En1984, David A. Kolb publie "Experiential Learning". David Kolb a étudié l’apprentissage et a remarqué que toute personne qui se trouve en situation d’apprentissage passe par un cycle de quatre phases. Selon le modèle de Kolb, l'apprenant évolue sur ces continuums selon ses appréhensions mais également selon ses préférences à traiter ou à percevoir l'information. Cependant, il a également observé que chaque personne préfère en général une phase de ce cycle. Le cycle des phases d’apprentissage. Expérience concrète d’une action/idée. Les quatre styles d’apprentissages de Kolb Kolb a donné un nom aux différents types d’apprenants, en fonction de la phase du cycle d’apprentissage qu’il préfère. Le divergent :Il préfère les phases d’ expérience concrète et de réflexion sur cette expérience. Il apprécie apprendre par l’expérience. Il apprécie les cours théoriques. Il apprécie les projets et les activités autogérés Il apprécie les exercices en petit groupe.

Numérique, notre attention en question Les innovations technologiques suscitent toujours de profondes inquiétudes quant à leurs conséquences sur l’être humain et la vie économique et sociale. Ce fut particulièrement le cas lorsqu’apparurent de nouveaux moyens de communication tels que l’imprimerie, le téléphone, la radio, ou encore la télévision. Aujourd’hui, c’est le développement massif des technologies numériques (Internet, téléphone mobile, messagerie électronique, etc.) qui soulève un ensemble d’interrogations et de craintes concernant leurs effets sur la cognition, l’activité humaine et la vie sociale. L’une d’elles part du constat que nous vivons à présent dans un environnement numérique caractérisé par une surabondance informationnelle, une multiplication massive des sollicitations et une (tentative de) captation croissante de l’attention par ou à travers ces technologies. Il est possible de distinguer dans ce vaste corpus deux perspectives différentes. L’attention à l’épreuve de la révolution numérique

Reviens te former ! Un nouveau départ dans la vie Accompagnement personnalisé : La "troisième révolution" de l'éducation nationale est toujours attendue... Introduit en 2010 au lycée, l'accompagnement personnalisé devait permettre la réussite de tous en aidant chaque lycéen à construire son parcours et à remédier à ses difficultés. Pour Luc Chatel c'était "la troisième révolution de l'éducation nationale". Avec Luc, aussi fort que Jules, on allait assister à une transformation totale du lycée et régler les problèmes de décrochage et d'échec scolaire. Deux années plus tard, les principaux intéressés "n'en perçoivent toujours pas la finalité" affirme un rapport de l'Inspection générale. Un troisième rapport de l'Inspection générale sur l'accompagnement personnalisé est publié le 6 février. Notons tout de suite la seule avancée. " Au regard de l’expérience de l’an dernier et des contraintes accrues liées à la montée en puissance de ce nouveau dispositif, la plupart des établissements ont été amenés à simplifier l’organisation pratique, d’où l’abandon de la mise en barrette pour la totalité des classes en même temps par exemple". Le rapport

Des techniques pour apprendre à apprendre: Des méthodes pour développer ses capacités d'apprentissage S'investir dans un processus d’acquisition de savoirs n'est pas toujours aisé. Parfois, selon son histoire personnelle, il peut persister des blocages à l'apprentissage (échecs scolaires par exemple). Optimiser ses études nécessite une forte motivation à apprendre, de développer des capacités d’appropriation de connaissances, de méthode et d’organisation. De toute manière, s'engager dans un cursus d’enseignement nécessite de se « remettre dans le bain ». Les compétences à développer Tout d’abord, qu’est-ce qu’apprendre ? L’acquisition de connaissances est fortement favorisée si l’apprenant assimile des méthodes et des pratiques, comme par exemple, être capable de : Traiter efficacement l’information, Prendre des notes, Synthétiser, partager et reformuler les acquis, Résoudre des problèmes, S’auto évaluer et estimer sa capacité à réaliser une tâche, Planifier et gérer sa formation, S’auto motiver, Résilience (capacité à surmonter les épreuves). Quelques pistes méthodologiques Notes :

Les 4 piliers de l'apprentissage d'après les neurosciences D’après Stanislas Dehaene, psychologue cognitif, neuroscientifique et professeur au Collège de France, les neurosciences cognitives ont identifié au moins quatre facteurs qui déterminent la vitesse et la facilité d’apprentissage. 1. L’attention L’attention est la capacité que nous avons à nous ouvrir à la réalité : l’attention ouvre notre esprit. Le mouvement cérébral qui va nous permettre d’orienter notre action en fonction d’un objectif, d’un centre d’intérêt… Grâce à elle, nous captons, par nos cinq sens, les différentes informations en provenance soit de notre environnement, soit de notre ressenti émotionnel ou psychologique. Stanislas Dehaene ajoute que l’attention sert à sélectionner les informations, module massivement l’activité cérébrale et facilite l’apprentissage. Mais l’attention peut être sélective. Quelles conséquences pour l’enseignement ? La tâche la plus important des enseignants est de canaliser et captiver, à chaque instant, l’attention de l’enfant. 2. 3. 4.

Lutter contre l'illettrisme. Un impératif économique et social En 2011, sur le territoire métropolitain, 2,5 millions de personnes entre 18 et 65 ans ayant été scolarisées en France, soit 7 % de la population, sont en situation d’illettrisme. Au-delà de ce noyau, 22 % des adultes âgés de 16 à 65 ans ont un faible niveau de compétence dans le domaine de l’écrit et 28 % dans le domaine des chiffres, selon l’enquête PIAAC de l’OCDE, publiée en 2013. De manière générale, le niveau moyen des adultes français en lecture et en calcul est parmi les plus faibles des pays de l’OCDE. La part des adultes dotés d’un niveau faible de maîtrise des compétences en lecture est en France quatre fois plus élevée qu’au Japon et deux fois plus qu’en Finlande. Ce constat sévère est préoccupant. Dans le prolongement du rapport Quelle France dans 10 ans ? Maîtrise des compétences de base en lecture et en calcul dans les pays de l’OCDE ​Sommaire de la Note d'analyse - Lutter contre l'illettrisme. Les compétences de base des adultes françaisPourquoi cette situation ?

Nation, Patrie, État, Pays, quel sens à l’ère du numérique Parmi ces mots, lesquels sont absents du nouveau programme d’E.M.C. (éducation morale et civique) à l’école et collège, quel est le nombre de citation de ceux qui y sont cités ? Ce petit exercice pratique, que j’invite chacun à faire, vise simplement à mettre en évidence la perte d’importance de ces termes dans la société actuelle. Certes c’est le terme République qui prend le devant de la scène, mais au moment où l’on prépare la rentrée scolaire et où il faut penser à l’enseignement moral et civique, les mots doivent être choisis avec soin. Au-delà des mots officiels, il y a leur présence dans la société, dans la vie quotidienne de chacun et en particulier des jeunes qui vont être dans nos classes, dans nos amphis. Alors que le numérique recompose la perception que chacun se fait de l’espace-temps, ces mots ont-ils encore un sens une portée, une force ? L’éducation morale et civique ne peut donc faire fi de ces évolutions. A suivre et à débattre

Si c'est pas malheureux ! – Le blog pédagogeek Quelle place accorder à l’erreur dans sa pratique pédagogique ? Au plus près des besoins de l’enfant – Accompagner l’élève Quelle place accorder à l’erreur dans sa pratique pédagogique ? Un texte de Daniel Calin À l’école, les erreurs ont longtemps été des fautes. Quel est le problème ? Selon le modèle pédagogique actuellement dominant, le terme même de faute serait à proscrire, du fait de sa connotation morale négative. Alain anticipe ainsi remarquablement sur la philosophie bachelardienne, dont on s’accorde d’ordinaire à faire l’inspiratrice des pédagogies de l’erreur(3). Qu’on ne s’y trompe cependant pas. Il est d’ailleurs loin d’être assuré que la substitution de la sanction des fautes par un travail de rectification des erreurs évite de blesser l’élève. Le problème essentiel ici n’est pas d’adoucir la relation à l’élève. En cela, le travail sur la faute ou l’erreur, peu importe le mot, n’est pas un moment de la pédagogie, c’est l’essentiel de la pédagogie. Daniel CalinSeptembre 2006 Propositions bibliographiques Notes (5) Idem. (6) Idem.

Ma Seconde Chance Lire au lycée professionnel - Première approche de l'objet d'étude "L'homme face aux avancées scientifiques et techniques : enthousiasmes et interrogations" Fatiha Cherara, enseignante formatrice, académie de Créteil L'objet d'étude "L'homme face aux avancées scientifiques et techniques : enthousiasmes et interrogations" interroge le rapport que chacun d'entre nous entretient avec les progrès de la science. Il invite à nous pencher autant sur les discours d'experts que sur les productions littéraires et artistiques. Face à la science L'intitulé de l'objet d'étude comporte le mot "homme", que l'on retrouvera dans un objet d'étude de terminale. Se confronter aux avancées scientifiques, c'est aussi interroger la notion de progrès sans la regarder béatement, sans l'aborder par le biais d'un catastrophisme généralisé non plus. Enjeux et finalités de l'objet d'étude L'enjeu de l'objet d'étude est donc triple : se demander si l'homme est objet ou sujet de ces avancées ; mettre l'accent sur la façon dont le progrès peut transformer l'homme ; se demander si la science et les questions de conscience sont conciliables. Et les robots dans tout cela ?

Livres audio en anglais sur Oxford Owl (gratuit) - Comment aider son enfant à parler couramment anglais ? Il y a quelques temps, je vous ai donné quelques liens de vidéos de personnes qui lisent des livres en anglais sur Youtube, aujourd’hui je vais vous parler d’un site qui répertorie des livres en anglais avec une voix qui lit ces livres. Il est vraiment top. Contrairement aux vidéos Youtube, vous avez plus facilement la main sur la lecture. En effet, c’est vous ou votre enfant qui clique sur lecture à chaque page donc votre enfant peut écouter quand il est prêt. Le site s’appelle Oxford Owl, vous devez créer un compte mais c’est gratuit. Le livre sur comme ci-dessous. Sur ce site, il y a aussi d’autres activités pour les enfants, que je vous laisse découvrir. Enjoy !

Related: