background preloader

What If We Treated All Consent Like Society Treats Sexual Consent?

What If We Treated All Consent Like Society Treats Sexual Consent?

Féminisme : des ressources pour les jeunes filles #1 En écho à la diffusion du documentaire « A quoi rêvent les jeunes filles », réalisé par Ovidie, j’ai reçu plusieurs demandes de parents à la recherche de ressources féministes… Pour leur jeune fille, justement. Pas facile en effet de trouver des livres et médias adaptés, qui dégomment les stéréotypes et donnent des pistes de réflexion. Voici donc la première partie d’une petite sélection (non-exhaustive), qui peut marcher aussi pour les garçons, les mamies, et… Pour tout le monde, en fait. Commando Culotte, Mirion Malle Blog. L’illustratrice Marion Mille (aka Mirion Malle) s’appuie sur la pop culture et plus particulièrement sur le cinéma et les séries pour déconstruire minutieusement (et avec humour) les stéréotypes de genres. Broad City, Ilana Glazer & Abbi Jacobson Série. Pas assez pour faire une femme, Jeanne Benameur Roman. Le choix, Désirée & Alain Frappier Roman graphique. Petit bréviaire du parfait féministe, Jean Joseph-Renaud & Pénélope Bagieu Recueil. Guide. Guide. J'aime :

Your Cinematic Crush Is a Stalker (Um, and That's a Problem) Panel One Text: Your Cinematic Crush is a Stalker: Say Anything. Text: How the Romantic Lead Acts Lloyd and Diane (two teenagers) speak to one another from across a lawn. Lloyd: Even though you asked me to leave you alone and you are distressed because your father was just put in jail, I want your undivided attention and am willing to demand it. Panel Two Text: How the Love Interest Responds Diane: Well, my life just got turned upside down, so you may as well follow me when I go to college in Europe because I need a strong male in my life. Panel Three Text: What Should Happen Lloyd has lowered his boombox and appears startled. Diane: You are trespassing, harassing me, and I’m pretty sure playing that song for 24 hours violates a noise ordinance! Panel Four Text: Your Cinematic Crush is a Stalker: Twilight Edward and Bella (a 119-year-old vampire and a high school student) are in a bedroom speaking to one another in front of a window through which the moon can be seen. Panel Five Panel Six Panel Nine

Viol et Consentement – Expliquer la différence en 7 petites bandes dessinées De nombreuses personnes ne comprennent pas la différence entre viol et consentement, surtout lorsque l’on parle du contexte familial et du cercle des amis et connaissances. L’illustratrice Alli Kirkham a donc décidé de revenir sur ces différences grâce à des situations simples du quotidien, qu’elle met en scène dans une série de 7 petites bandes dessinées. Un joli projet, simple et efficace, pour lutter contre le viol et les agressions sexuelles. Images © Alli Kirkham / via / via How Can You Tell if You're Being Sexually Empowered or Objectified? Ask Yourself This Simple Question Panel 1 Narrator: You’ve probably heard the argument before. Person 1: (pointing at a feminine person in a stereotypically “sexy” pose) That photo is terrible! She’s being sexuality objectified! Person 2: No it’s not! She can do what she wants with her body! Narrator: It can be difficult to tell the difference between sexual empowerment and sexual objectification when the only distinguishable difference is that one is supposedly “good” and the other “bad.” Panel 2 Narrator: So what is the difference? That is, who is controlling a person’s presence in the sexual situation? (Image of a see-saw, with one end holding one person labeled “looked at,” another person labeled “looking.” Narrator: However, if that person has no or little power, they are being sexually objectified (basically, made like an object instead of a person). (Next to “Sexual Empowerment” is another see-saw labeled “Sexual Objectification.” Panel 3 Panel 4 Narrator: Let’s start here. Panel 5 Panel 6 Panel 7 Panel 8 Panel 9 Panel 10

Guide Officieux de la Culture du Viol — Medium France Suivez Human Parts sur Facebook. Si vous êtes un homme, vous êtes déjà un rouage de la culture du viol. Je sais que cela semble un peu dur à entendre et que vous n'êtes pas nécessairement un violeur pour autant ; mais vous perpétuez les attitudes et les comportements faisant communément référence à ce que l’on appelle la culture du viol. Peut-être êtes-vous en train de penser : “Hé, Zaron, arrête-toi un peu ! Je sais parfaitement comment vous vous sentez, car ce fut à peu près ma réaction lorsque quelqu'un m’a dit que je faisais moi aussi partie intégrante de la culture du viol. Les hommes sont les agents premiers ainsi que les promoteurs et les pourvoyeurs de cette fameuse culture du viol. Le viol n’est pas exclusivement l’apanage des hommes. Pourquoi et comment faites-vous partie intégrante de la culture du viol ? En fait, je salue chaque femme que je croise dans la rue, dans un ascenseur, dans un escalier, ou partout ailleurs, d'une façon qui lui indique qu'elle est en sécurité. 1. 2.

Connexion - DraftQuest Connexion Inscription Connexion Besoin d'aide ? Pas encore inscrit ? Créez gratuitement votre compte DraftQuest ! Perdu votre mot de passe ? Vous aviez un compte sur l'ancienne application ? Recension : "Au tribunal des couples. Enquête sur des affaires familiales" Au tribunal des couples. Enquête sur des affaires familiales, Le Collectif Onze, éd. Odile Jacob, 2013, 309 pages Plus qu'une enquête sociologique Au tribunal des couples présente les résultats d'une enquête sociologique, mais l'ouvrage n'est pas qu'un exercice académique : il constitue un outil très intéressant pour les militant·e·s qui se penchent sur la famille, en particulier sur les inégalités entre hommes et femmes telles qu'elles sont structurées dans la sphère familiale, et à la manière dont le droit et le système judiciaire agissent sur ces inégalités. Une des grandes forces de l'ouvrage est de s'appuyer sur un travail véritablement collectif : l'enquête de terrain a été réalisée par 47 personnes, étudiant·e·s, doctorant·e·s et chercheuses·eurs titulaires. Le livre est organisé en cinq chapitres. La justice aux affaires familiales : une justice « de masse » inégalitaire Une justice patriarcale ? Une justice de classe ?

Next Time Someone Says Women Aren't Victims Of Harassment, Show Them This. Used with permission from Robot Hugs. Share this with your friends by clicking below! Used with permission from Robot Hugs. Share this with your friends by clicking below! Les mots de A à Z Cliquez sur la lettre correspondant à l’initale du nom de métier ou de la fonction décliné au féminin que vous recherchez, ou bien sur l’un des termes ci-dessous. Contributeurs et contributrices de cette rubrique Laurent Angard, Jean-François Budin, Michèle Clément, Yves Couturier, Dominique Deslandres, Nicole Dufournaud, Aurore Evain, Gilles Firmin, Dena Goodman, Claude Jäcklé-Plunian, Sandrine Lely, Nicole Pellegrin, Sylvie Steinberg, Eliane Viennot. Pour soumettre d’autres contributions : contact@siefar.org

Harcèlement de rue: moi aussi. | Insolente Veggie J’ai écrit cet article il y a assez longtemps, je vous prie de m’excuser si j’enfonce des portes qui ont été -heureusement- ouvertes depuis. Pour mes lecteurices habituelles, je précise que l’histoire de l’agression à Toulouse est réelle, ainsi que celle de l’âge des premiers harcèlements, du plan, et toutes les situations de harcelement décrites (sauf les 3 questions de Guillaume Pley). Par contre, je n’ai jamais utilisé d’arme à feu. Et n’oubliez pas:

Related: