background preloader

5 Characteristics of an Effective School Team

5 Characteristics of an Effective School Team
I've been thinking a lot about what makes a good team in a school context. I'll share some of these thoughts, but I really want to hear your ideas on this subject. I'm going to admit that it's taken me a while to feel convinced by the power of teams. Until recently, I didn't have great experiences in teams. I felt that alone I could produce whatever needed to be created better, and quicker, than working with others. I often felt frustrated working in teams -- the process felt so slow and cumbersome. In the last few years, however, my experience in a couple different teams shifted these beliefs. Why Does this Matter? Here's why I think we need to articulate our beliefs and practices about good teams: Strong teams within a school are essential to retaining and sustaining teachers. If a team is effective, then people learn from each other. What Makes a Good Team? Here are some key characteristics that I believe make a good team: 1. 2. 3. 4. 5. What Next?

http://www.edutopia.org/blog/5-characteristics-effective-school-team-elena-aguilar

Related:  Chef d'établissement, acteur du numériqueÉchanger, partager et collaborer

Chronique de la censure ordinaire en milieu éducatif Ils en rêvent la nuit, c’est certain, et se réveillent, la tempe humide, se demandant ce qu’ils vont bien pouvoir censurer sitôt arrivés au boulot… « Allez, qu’est-ce qu’on a bien pu oublier ? YouTube, c’est fait, Dailymotion aussi, Wat.tv, non, c’est TF1, quand même… Comment ça, Dailymotion, c’est Orange ? Non, ça se saurait… Facebook, Twitter, Vine, Snapchat, Ask.fm, Renren des fois qu’il y ait des Chinois, Vkontakte au cas où il y aurait des Russes, on ne sait jamais… Ah, zut, on a oublié Pinterest. Voilà, c’est ça, ce matin, on va couper Pinterest… ». Essaimer par l’ouverture L’année scolaire actuelle s’annonce avec tous ses enjeux, ceux de la refondation de l’école, de la réforme du collège, du numérique, des enjeux qui divisent ou qui rassemblent, dans les salles des professeurs et sur les réseaux sociaux. Pour les cadres de l’Éducation nationale, elle est celle de la formation, de l’organisation, de la conviction, un défi où l’objectif doit faire fi des interprétations clivantes. Rencontre avec Nathalie Bécoulet, inspectrice de l’Éducation nationale à la Délégation académique du numérique pour l’éducation de l’académie de Besançon, qui voit dans la préoccupation de la réussite scolaire pour tous, le dénominateur commun entre les acteurs de l’école. Sa première expérience dans le monde de l’éducation est celle du bénévolat auprès de jeunes femmes qui avaient perdu l’usage de la lecture. Elle passe le concours de professeur des écoles en candidate libre, se préparant en explorant les ressources et les fiches conseils sur Internet.

Catherine BECCHETTI-BIZOT : l'EPLE, niveau pertinent pour transformer le système éducatif" "Les personnels de direction sont la clef de la transformation du système éducatif avec le numérique " Dans cette troisième partie de l’entretien que Catherine BIZOT accorde à l’An@é pour Educavox, nous abordons avec la Directrice du Numérique pour l’Education le dossier stratégique de la formation des personnels. S’il est un consensus pour toutes celles et ceux qui aspirent à voir se développer le numérique éducatif dans une école immergée dans ce nouvel écosystème culturel et technologique, c’est bien la nécessité et l’urgence d’une formation des personnels. Après une mastéristation qui présupposait que l’on pouvait se passer de la formation des enseignants, la création des ESPE avec la loi de juillet 2013 à renoue avec l’idée que ce métier autant qu’un autre et peut être plus que les autres, doit s’apprendre. Il s’agit maintenant de donner une coloration numérique à cette formation initiale. Et les Personnels d’encadrement ?

Catherine BECCHETTI-BIZOT : l’EPLE, niveau pertinent pour transformer le système éducatif" "Les personnels de direction sont la clef de la transformation du système éducatif avec le numérique " Dans cette troisième partie de l’entretien que Catherine BIZOT accorde à l’An@é pour Educavox, nous abordons avec la Directrice du Numérique pour l’Education le dossier stratégique de la formation des personnels. S’il est un consensus pour toutes celles et ceux qui aspirent à voir se développer le numérique éducatif dans une école immergée dans ce nouvel écosystème culturel et technologique, c’est bien la nécessité et l’urgence d’une formation des personnels. Après une mastéristation qui présupposait que l’on pouvait se passer de la formation des enseignants, la création des ESPE avec la loi de juillet 2013 à renoue avec l’idée que ce métier autant qu’un autre et peut être plus que les autres, doit s’apprendre. Il s’agit maintenant de donner une coloration numérique à cette formation initiale. Et les Personnels d’encadrement ?

L'APPRENTISSAGE ENTRE PAIRS : SE FORMER ENTRE NOUS, PAR NOUS ET POUR NOUS Savez-vous que la formation entre pairs comporte bien des attraits ? L'apprentissage entre pairs pourra entraîner une modification du rapport de l'apprenant au savoir, il favorisera également l'émergence des savoirs informels tout en renforçant les modalités de collaboration de l'individu dans un collectif, une équipe par exemple. Si vous êtes consultant, formateur, apprenant, vous pouvez expérimenter l'apprentissage entre pairs dans une formation en présentiel (tout le long de la formation ou sur des temps dédiés) ou dans une formation à distance. Un petit billet PedagoForm pour re-visiter ce mode d'apprentissage déjà bien connu et rôdé. On désigne par "apprentissage par les pairs" la modalité d'apprentissage entre les individus d'un même groupe ou d'une même entité. Mêlant mode participatif et mode collaboratif, l'apprentissage entre pairs comporte de nombreux avantages, même en mode présentiel.

Les gestes professionnels des enseignants ont-ils un effet sur les apprentissages des élèves ? C'est la dernière intervention de la journée. Dominique Bucheton réussit à emporter l'adhésion du public. Ses propos bousculent un peu les enseignants en général mais confortent les militants qui l'écoutent dans quelques « résistances ». Dominique Bucheton est une didacticienne du français, professeure à l'université de Montpellier, directrice du LIRDEF (laboratoire interdisciplinaire de recherche en didactique, éducation et formation). Chefs d’établissement et leadership pédagogique Cet article, ainsi que celui sur « Quelques rappels sur le leadership », est un complément au Dossier de veille n° 104 « Le leadership des enseignants au cœur de l’établissement ». Vers un leadership pédagogique La fonction des chefs d’établissement s’est considérablement modifiée dans de nombreux pays ces dernières années. Pour reprendre les termes de Roegman et al. (2012), le leadership est devenue une « activité cognitive et sociale », ce qui implique que « les chefs d’établissement interprètent des situations complexes et prennent des décisions difficiles à la lumière de pressions croissantes, internes et externes ». Des compréhensions différentes des politiques éducatives entraînent des mises en œuvre différentes de ces politiques. Le leadership est alors une aptitude à créer du sens, c’est-à-dire qu’il ne résulte pas d’un processus de raisonnement linéaire, mais qu’il dépend fortement du contexte et du vécu du chef d’établissement qui prend les décisions.

Créer une culture de collaboration dans nos collèges: Est-ce possible Le palmarès des lycées ou les comparaisons de performances entre les collèges français ont le mérite de nous apporter chaque année de riches enseignements. Malheureusement, lorsque ces études sont rendues publiques, l’attention est polarisée sur les établissements collectionnant les médailles ou sur ceux se battant pour éviter le bonnet d’âne. Pourtant, ces classements nous indiquent aussi, par exemple, que deux établissements distants de quelques centaines de mètres, de populations comparables à la fois en termes de taille et de niveau socio-économique obtiennent parfois des résultats diamétralement opposés. C’est un constat d’autant plus surprenant que ces établissements sont censés faire face aux mêmes difficultés et devraient donc obtenir des performances assez proches. En France, cette démarche collaborative est rarement encouragée par le système.

L'autorité L’autorité et la discipline demeurent la priorité pour l’école maternelle et primaire selon les Français (à 57% des citations) d’après un sondage Harris Interactive sur « Les Français et leur perception de l’école maternelle et élémentaire avant la rentrée 2013 » réalisé par téléphone entre le 29 juillet et le 10 août 2013. Les rythmes scolaires (26%) et l’usage des nouvelles technologies (21%) suivent dans la liste des priorités. Cette partition renvoie à un bouleversement : le rôle prépondérant dévolu à l’école dans l’inculcation de la discipline correspond à un déséquilibre entre les trois ingrédients d’une bonne éducation. Selon, Kant, l’éducation réussie est dialectique. Elle repose sur l’articulation bien menée de trois étapes distinctes : le soin (qui protège), la discipline (qui forme), l’instruction (qui rend libre).

Le boom des communautés de pratique Le terme de «communauté de pratique» a été popularisé par les chercheurs Lave et Wenger au début des années 90; il regroupe plusieurs finalités et initiatives d’origines et d’intention variées. Il est possible de distinguer des communautés spontanées, des communautés mixant acteur interne et externes et enfin des communautés strictement internes aux organisations. Toutes ces communautés permettent de partager et d'apprendre. Les communautés spontanées Il s'agit de communauté se regroupant spontanément à partir de leurs centres d’intérêts sur les réseaux sociaux pour résoudre des problèmes spécifiques.

Les 5 réflexes pour ne pas tuer une "bonne idée" Tout le monde a une idée et a fortiori, tout le monde peut avoir une bonne idée. Seulement avoir l’idée ne fait de vous ni un génie ni un idiot. A peine est-elle dans vos pensées que vous en voyez déjà les limites : “personne ne va y croire”, “cela existe déjà”, “ah oui je connais déjà quelqu’un qui développe la même chose depuis 6 mois”,... Difficile d’imaginer un passage à l’action pour mettre en forme et développer son idée dans ces conditions. Voici les premières actions à mettre en place pour ne pas tuer "sa bonne idée". 0. COOPETITION, ou l’art de collaborer avec ses concurrents L’entrée dans le XXIème siècle nous a réservé bien des surprises. Parmi celles-ci, l’émergence de la coopétition, contraction de deux mots pour le moins antagonistes : la coopération et la compétition. Si ce nouveau concept, popularisé en 1996 par Nalebuff et Brandenburger, déroute plus d’un dirigeant, il a incontestablement fait ses preuves et s’inscrit pleinement dans l’évolution des valeurs de notre société qui prône à présent le partage et la collaboration. Vers une nouvelle perception de son concurrent

Le système scolaire français - les chefs d'établissement Un système à l’origine très centralisé Le système scolaire français est traditionnellement très centralisé et entre les mains de l’État (évolution tout au long du XIXe siècle). Une décentralisation commencée il y a vingt ans A partir de la loi de 1983 entrée en vigueur en 1986, les collectivités territoriales reçoivent certaines compétences de gestion, mais l’État conserve le contrôle du pédagogique (programmes ; examens ; formation, recrutement et rémunération des enseignants et des personnels de direction). La Théorie du Lotissement appliquée à l’enseignement supérieur "La Théorie du Lotissement1 repose sur une idée très simple : ma maison a d'autant plus de valeur que la maison du voisin a de la valeur. Plus la maison du voisin est belle, plus elle donne de valeur à ma propre maison. Là où trop souvent on souhaite un voisin, une entreprise, une organisation concurrente, une opposition la plus faible possible, ce qui nous garantit d'être le meilleur, la Théorie du Lotissement propose une approche très différente. Au contraire, je dois apprendre à souhaiter le meilleur à l'autre. Si la Théorie du Lotissement dessine une conception radicalement nouvelle de la façon dont nous devons envisager les relations des organisations entre elles, des entreprises entre elles, des partis politiques entre eux, et même des personnes entre elles — jusqu'aux relations à l'intérieur de chacune de ces structures, jusqu'à la famille — cette théorie, tout autant, s'applique à l'enseignement supérieur. La performance d'ensemble rejaillit sur la performance de tous

Related: