background preloader

Rayonnement électromagnétique

Rayonnement électromagnétique
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le rayonnement électromagnétique peut être décrit de manière corpusculaire comme la propagation de photons (boson vecteur de l'interaction électromagnétique), ou de manière ondulatoire comme une onde électromagnétique. Il se manifeste sous la forme d'un champ électrique couplé à un champ magnétique. L'onde électromagnétique et le photon[modifier | modifier le code] La lumière désigne un rayonnement électromagnétique visible par l'œil humain. Les ondes radio, les rayons X et γ sont également des rayonnements électromagnétiques[1]. Du fait de la dualité onde-corpuscule, les rayonnements électromagnétiques peuvent se modéliser de deux manières complémentaires : où est la constante de Planck. L'impulsion du photon est égale à L'énergie des photons d'une onde électromagnétique se conserve lors de la traversée de différents milieux transparents (par contre, une certaine proportion de photons peut être absorbée). La longueur d'onde est égale à : Related:  Rayonnements

Rayonnement non-ionisant Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Symbole des rayonnements non-ionisant. Un rayonnement non-ionisant désigne un type de rayonnement pour lequel l'énergie électromagnétique transportée par chaque quantum est insuffisante pour provoquer l'ionisation d'atomes ou de molécules. Ces radiations peuvent cependant avoir suffisamment d'énergie pour provoquer le passage d'un électron sur un niveau d'énergie plus élevé. Certains de ces rayonnements peuvent avoir des effets biologiques[1],[2]. Parmi les rayonnements non-ionisants, on compte les rayonnements du proche ultraviolet, la lumière visible, l'infrarouge, les micro-ondes, les ondes radio et les champs statiques[2]. Parmi les rayonnements cités comme non-ionisants, les plus énergétiques (ultraviolet proche, lumière visible) peuvent dans certains cas ioniser quelques molécules. Risques pour la santé[modifier | modifier le code] En termes d'effets biologiques potentiels, les rayonnements non ionisants peuvent être divisés en

Son (physique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Son. L'acoustique est la science qui étudie les sons ; la psychoacoustique étudie la manière dont les sons sont perçus et interprétés par le cerveau. Propagation d'ondes sphériques de pression dans un fluide Les solides, en vibrant, peuvent transmettre un son. De même, quoique dans une moindre mesure, la viscosité d'un fluide peut modifier, particulièrement dans des conditions extrêmes, les équations de propagation calculées pour un gaz parfait. La vitesse de propagation ou célérité[1] du son dépend de la nature, de la température et de la pression du milieu. où est la masse volumique du gaz et sa compressibilité isentropique. On voit que la vitesse de propagation du son diminue lorsque la densité du gaz augmente (effet d'inertie)lorsque sa compressibilité (son aptitude à changer de volume sous l'effet de la pression) augmente. Dans l'eau, la vitesse du son est de 1 482 m/s. Article détaillé : Tonie.

Vue Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Logo de la Vue L'œil est l'organe de la vue mais la vision, c'est-à-dire la perception visuelle, nécessite l'intervention de zones spécialisées du cerveau (le cortex visuel) qui analysent et synthétisent les informations collectées en termes de forme, de couleur, de texture, de relief, etc. Mécanisme de la vue dans l'œil[modifier | modifier le code] La lumière passe d'abord par la cornée. Elle traverse ensuite l'humeur aqueuse, la pupille, le cristallin, puis l'humeur vitrée. Plusieurs bâtonnets sont souvent reliés à un même neurone, il suffit qu'un seul bâtonnet soit illuminé pour que le neurone soit stimulé. L'œil est donc sensible uniquement à 3 plages d'ondes. Chaque cône ou bâtonnet est activé par la lumière, il passe ensuite à un état insensible pendant un certain temps, et redevient activable. Vue fovéale et vue périphérique[modifier | modifier le code] La discrimination sensorielle ( l'acuité ) de l'œil humain.

Champ électromagnétique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une particule de charge q et de vecteur vitesse subit une force qui s'exprime par : où est le champ électrique et est le champ magnétique. Le champ électromagnétique est en effet la composition de deux champs vectoriels que l'on peut mesurer indépendamment. la séparation en composante magnétique et électrique n'est qu'un point de vue dépendant du référentiel d'étude,les équations de Maxwell régissant les deux composantes électrique et magnétique sont couplées, si bien que toute variation de l'un induit une variation de l'autre. Le comportement des champs électromagnétiques est décrit de façon classique par les équations de Maxwell et de manière plus générale par l'électrodynamique quantique. La façon la plus générale de définir le champ électromagnétique est celle du tenseur électromagnétique de la relativité restreinte. Transformation galiléenne du champ électromagnétique[modifier | modifier le code] et Fréquence[modifier | modifier le code]

Onde électromagnétique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'onde électromagnétique est un modèle utilisé pour représenter les rayonnements électromagnétiques. Elle est associée à la notion de photon. Il convient de bien distinguer : le rayonnement électromagnétique, qui est le phénomène étudié, etl'onde électromagnétique, qui est une des représentations du phénomène. Une onde lumineuse est une onde électromagnétique dont la longueur d'onde correspond au spectre visible, soit entre les longueurs d'onde 380 et 780 nm, ce qui correspond aux énergies de photon de 1.5 à 3 eV. Description[modifier | modifier le code] Comme toutes les ondes, une onde électromagnétique peut s'analyser en utilisant l'analyse spectrale ; on peut décomposer l'onde en ondes dites « monochromatiques » (voir aussi Spectre d'ondes planes). onde électromagnétique : oscillation couplée du champ électrique et du champ magnétique, modèle du dipôle vibrant (Le trièdre doit être direct) où On utilise aussi fréquemment la forme complexe : .

Infini Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le mot « infini » (-e, -s ; du latin finitus, « limité ») est un adjectif servant à qualifier quelque chose qui n'a pas de limite en nombre ou en taille. La notion d'infini a fortement marqué la pensée occidentale depuis le XVIIe siècle : Alexandre Koyré affirme que « la substitution d'un univers infini et homogène au cosmos fini et hiérarchiquement ordonné de la pensée antique et médiévale implique et nécessite la refonte des principes premiers de la raison philosophique et scientifique »[1]. L'infini dans les cultures orientales[modifier | modifier le code] Mathématiques indiennes[modifier | modifier le code] L'infini et les Présocratiques[modifier | modifier le code] Les philosophes présocratiques étaient en fait les premiers physiciens (phusikoi). Les acceptions générales du concept de l'infini chez les présocratiques[modifier | modifier le code] Quelques points d’accords sur l’infini[modifier | modifier le code]

Rayonnement - Grandeurs et unités de rayonnement ionisant : Réponses SST Qu'est-ce que le rayonnement ionisant? Le rayonnement ionisant est un rayonnement qui possède suffisamment d'énergie pour arracher des électrons aux atomes ou aux molécules (groupes d'atomes) lorsqu'il frappe ou traverse une substance. Un atome (ou une molécule) qui perd un électron avec sa charge négative devient chargé positivement. On appelle ionisation la perte (ou le gain) d'un électron, et on appelle ion un atome ou une molécule de charge non neutre. Quels sont, à titre d'exemple, certains des types de rayonnement ionisant? Le rayonnement ionisant se présente notamment sous les formes suivantes : rayons gammarayons X particules alpha particules bêta neutrons Les rayons X sont un type de rayonnement électromagnétique produit lorsqu'un faisceau d'électrons de grande intensité est projeté sur une cible métallique contenue dans un tube de verre. Certaines substances, comme l'uranium, sont radioactives et émettent un rayonnement lorsque leur noyau se fractionne ou se désintègre.

Couches terrestre, Chakras humain; Macrocosme, Microcosme univers Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire. Français[modifier | modifier le wikicode] Étymologie[modifier | modifier le wikicode] Emprunté au latin universum de même sens, dérivé de l’adjectif universus (« tourné d’un seul élan vers » au pluriel et « tous ensemble » au neutre singulier, traduction du grec τό ὅλον « le tout », « l'univers » ), lui-même composé de uni- (« un ») et versum (« tourner ») - un univers est « uni vers », « versé dans une même direction », « tourné vers un but commun ». Nom commun[modifier | modifier le wikicode] univers /y.ni.vɛʁ/ masculin, singulier et pluriel identiques Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikicode] Univers (particulièrement en astronomie) Synonymes[modifier | modifier le wikicode] Antonymes[modifier | modifier le wikicode] microcosme Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode] Dérivés[modifier | modifier le wikicode] Hyponymes[modifier | modifier le wikicode] galaxie

Rayon gamma Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les rayons gamma sont produits par des processus nucléaires énergétiques au cœur des noyaux atomiques. Un rayon gamma désigne le rayonnement électromagnétique produit par la désexcitation d'un noyau atomique résultant d'une désintégration. Ce processus d'émission est appelé radioactivité gamma. Caractéristiques[modifier | modifier le code] Les rayons gamma sont plus pénétrants que les rayonnements alpha et les bêta, mais sont moins ionisants. Les rayons gamma sont produits par des transitions nucléaires tandis que les rayons X sont produits par des transitions électroniques provoquées en général par la collision d'un électron avec un atome, à haute vitesse, la fréquence de leurs ondes sont de l'ordre de 1017 à 1019(en Hz). Les sources cosmiques du rayonnement gamma[modifier | modifier le code] Les sources de rayonnement gamma dans l'univers sont connues depuis 1948 mais n'ont été observées que depuis le début des années 1960. Ici :

Terre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Terre s'est formée il y a 4,54 milliards d'années environ et la vie apparut moins d'un milliard d'années plus tard[4]. La planète abrite des millions d'espèces vivantes dont les humains[5]. La Terre interagit avec les autres objets spatiaux, principalement le Soleil et la Lune. La Terre a pour particularité d'être le seul endroit de l'univers connu pour abriter la vie, comme la faune (dont entre autres l'espèce humaine) et la flore. La science qui étudie la Terre est la géologie. Chronologie[modifier | modifier le code] Globalement l'histoire de la Terre est divisée en quatre intervalles de temps, dits éons : L'Hadéen a débuté il y a 4,567 milliards d'années[11], lorsque la Terre s'est formée avec les autres planètes à partir d'une nébuleuse solaire, une masse de poussières et de gaz en forme de disque détachée du Soleil en formation. Époque prébiotique[modifier | modifier le code] L'activité volcanique a produit une atmosphère primitive.

Conscience Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. « Pensées tourbillonnantes », une représentation photographique sur la question de la conscience : comment la conscience peut-elle être expliquée en termes de processus cérébraux ? Où se trouve le siège de la conscience ? La conscience est un phénomène difficile à définir précisément en raison de la difficulté à comprendre sa nature et ses contours, d’autant qu’il est loin d’être certain que ce qui cherche à la comprendre, la conscience elle-même précisément dont la raison est un outil stylisé, soit capable de se saisir elle-même (« le couteau ne peut se couper lui-même » disent les bouddhistes). La conscience est, du point de vue de certaines philosophies et de la psychologie, la faculté mentale qui permet d'appréhender de façon subjective les phénomènes extérieurs (par exemple, sous la forme de sensations) ou intérieurs (les états émotionnels, les pensées..) et plus généralement sa propre existence. Polysémie[modifier | modifier le code]

Related: