background preloader

Économie du savoir

Économie du savoir
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les expressions économie du savoir, économie de la connaissance ou économie de l'immatériel ou encore capitalisme cognitif en débordant l'aspect économique société de la connaissance, désignent ce qui serait une nouvelle phase de l'histoire économique dans laquelle, selon certains économistes, nous sommes entrés depuis la fin du siècle dernier (années 1990). C'est Fritz Machlup qui en 1962, semble avoir posé les premiers jalons de ce que l'on appellera plus tard l'économie de la connaissance, dans son livre The production and distribution of knowledge in the United States. Porat dans sa thèse en 1977 avait montré que près de 45 % de la main-d’œuvre employée aux USA avait pour tâche de manipuler de l'information. Ces travaux avaient été repris dans une annexe d'un rapport officiel français paru en 1978, L'Informatisation de la société, rapport qui connut un succès médiatique sans précédent sous le nom de ses auteurs Simon Nora et Alain Minc. Related:  Vue d'ensemble éducabilité

Management: la motivation Pour accroître la motivation. 1° Soyez clair. 2° Un salarié qui se sent apprécié est plus motivé. 3° Une bonne attitude managériale. 4° Compétence. 5° Favorisez l'influence. 6° Favorisez une ambiance stimulante. 7° Facteurs de motivation et de démotivation 8° Motivation: autres approches, autres théories. 9° "Motivation" par la peur? Conclusion de... la conclusion. Dynacom Business avec le concours de jecommunique.com vous propose des formations à la communication et du coaching. Nous sommes heureux de mettre notre compétence à votre service.

Économie de l'information Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'économie de l'information a plusieurs sens : c'est une branche de la science économique qui explique l'importance de l'information et par exemple de l'asymétrie d'information dans le marché. Elle s'intéresse de ce fait à la façon dont l'information affecte les décisions économiques.elle traite aussi de la place de l'information comme secteur important de l'économie postindustrielle et des interactions intervenant dans le marché de l'information.l’économie de l'information au sens ou l'on tiendrai une comptabilité des octets occupant le disque et oblige à trouver les meilleurs algorithmes pour retracer l'évolution dans le temps de l'information et sur ce quelle dit. Ainsi, il convient de distinguer l'information dans le marché et l'information comme (secteur de) marché économique à part entière. L'information comme facteur d'orientation économique[modifier | modifier le code] Une économie immatérielle ? Voir aussi[modifier | modifier le code]

L’apprentissage vicariant comme dynamique de changement social? J’ai découvert sur le blog de David Cordina un concept intéressant. L’apprentissage vicariant (Du latin vicarius qui veut dire « remplaçant ».). C’est selon Albert BANDURA (inventeur du concept) : L’apprentissage vicariant pourrait correspondre, dans le contexte scolaire, à ce que l’enfant peut apprendre en marge du discours du maître proprement dit : en regardant faire et en écoutant ceux qui savent faire ou encore, par extension, en analysant la production de ceux qui savent faire. On trouve une distinction plus claire dans cet article de wikipédia : Il faut distinguer l’apprentissage social par référence au modèle avec l’idée « je suis capable de… tout autant que lui où elle » avec l’apprentissage par observation : l’apprentissage vicariant.En effet, dans l’apprentissage vicariant il s’agit à partir d’observations de faire comme ceux qui savent faire. On me questionne souvent sur le terme de médiation qui semble flou.

Société de la connaissance Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Société. Cette expression est arrivée dans la langue française dans les années 1980. Définition de la société à base de connaissance[modifier | modifier le code] La société de la connaissance : Dans ce cadre, la stratégie arrêtée au Conseil européen de Lisbonne (mars 2000) désigne un axe majeur de la politique économique et de développement de l'Union européenne. Le Conseil européen de Lisbonne a ainsi fixé un objectif stratégique visant à faire de l’Union européenne « l’économie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique du monde d'ici à 2010, capable d’une croissance économique durable accompagnée d’une amélioration quantitative et qualitative de l’emploi et d’une plus grande cohésion sociale ». Selon Benjamin Bayart, le logiciel libre et Internet sont les deux facettes d'un même objet connu sous l'appellation « société de la connaissance »[1]. Aspect individuel[modifier | modifier le code]

Marc Halévy Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Marc Halevy XXIème siècle Pour les articles homonymes, voir Halévy. Marc Halévy est un physicien et philosophe français, né à Bruxelles le 3 mai 1953, spécialisé dans les sciences de la complexité tant du point de vue théorique fondamental que du point de vue de leurs applications à l'économie et à la prospective. Il est en outre auteur de divers ouvrages de prospective et de science, ainsi que d'études sur la Kabbale, sur le taoïsme et sur la franc-maçonnerie, et sur leurs convergences avec les vues de la physique fondamentale contemporaine. On lui doit l'idée de l'accumulation du temps – le temps ne passe pas, il s'accumule – et des théories dérivées de la panmnésie et des homéomnésies pour rendre compte des processus d'autopoïèse. Publications[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code] Le site de Marc Halévy Portail de la philosophie

La Mémoire Humaine Économie postindustrielle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les caractéristiques de l'économie post-industrielle[modifier | modifier le code] L'économie post-industrielle comporte plusieurs caractéristiques essentielles : Les productions physiques (agriculture et industrie) y perdent leur prééminence au profit du secteur tertiaire (les services).Le développement est de plus en plus basé sur la connaissance, la créativité et l'information, devenues les nouvelles matières premières de l'économie moderne (économie du savoir) et la forme de capital la plus recherchée (capital-savoir). Une quatrième caractéristique est la contrainte de développement durable, qui, au niveau des entreprises, se traduit par la responsabilité sociétale. Le philosophe Michel Foucault pense que le passage à l'économie post-industrielle correspond à un changement de conception du monde (épistémè). Une économie immatérielle ? Note[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Portail de l’économie

TICE : enseignement scolaire Cette deuxième enquête réalisée en partenariat entre la Chaire de recherche du Canada sur les technologies en éducation et la Commission scolaire Eastern Townships a été menée auprès de 2712 élèves de la 3ème à la 11ème année et de 389 enseignants (participation à l'une des étapes de la collecte des données). Publié en décembre 2012, le présent rapport synthèse rédigé par Thierry Karsenti et Simon Collin révèle les résultats préliminaires issus des questionnaires fournis aux élèves et aux enseignants. Quels apports des TIC ?L'étude vise à déterminer l'impact des Technologies de l'Information et de la Communication au niveau de l'habileté à écrire, la créativité, la communication et le travail d'équipe, les méthodes de travail efficaces et le jugement critique. Avantages et défis des technologies en classeLes enseignants relèvent 10 principaux bienfaits éducatifs relatifs à l'usage des TIC en cours. L'enquête fait ressortir en revanche un certain nombre de préoccupations.

Société de l'information Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Journée mondiale de la Société de l'information a lieu tous les ans le 17 mai selon l'adoption par l'assemblée générale de l'Organisation des Nations unies de la résolution A/RES/60/252. Times Square, au cœur d'une dense société de l'information ; la multiplicité des supports et des sources est-elle réductible à un modèle théorique ? Chomsky s'attelle à cette tâche, le décrit, puis le passe au spectre de l'Histoire contemporaine des États-Unis. Nouvelle ère[modifier | modifier le code] Aujourd'hui, la relativité, la physique quantique, et leurs applications dans l'énergie nucléaire, les nanotechnologies,… sont accompagnées par les modes de partage de l'information et des connaissances actuels que sont l'informatique, le web, et les télécommunications. Le processus que l'on observe est donc : découvertes dans les sciences fondamentales, applications technologiques, et partage de la connaissance par de nouveaux moyens techniques.

Ingénierie de formation Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. On entend par Ingénierie de formation un ensemble de démarches méthodiques et cohérentes qui sont mises en œuvre dans la conception d'actions ou de dispositifs de formation afin d'atteindre efficacement l'objectif visé. L'ingénierie de formation[1] s'intéresse particulièrement au développement des compétences dans le cadre du montage du dispositif de formation pour répondre à une demande donnée. Plus explicitement, l'ingénierie de formation comprend les méthodes et pratiques de l'analyse de la demande et des besoins de formation ; la conception d'un projet de formation ; la définition des méthodes et moyens à mettre en œuvre ; la coordination et le suivi de la formation ; l'évaluation de la formation ainsi que les modes de validation envisagés. Bibliographie[modifier | modifier le code] ARDOUIN T. (2003). Notes et références[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Articles connexes[modifier | modifier le code]

Économie numérique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Définition[modifier | modifier le code] La juxtaposition des mots économie et numérique fait référence à une « économie des nombres ». Cette vision mathématique est plus restrictive que la notion d’« économie informatique » semble prioriser les nombres sur les autres types d’informations. Souvent le terme économie numérique renvoie d'une manière réductrice au commerce électronique laissant de côté d'autres composantes telles que les services, les infrastructures et la technologie sous-jacente. Le numérique regroupe les Technologies de l'Information et de la Communication ainsi que l'ensemble des techniques utilisées dans le traitement et la transmission des informations telles que par exemple les télécommunication, internet ou l'informatique. L'économie du numérique en France[modifier | modifier le code] La France a un retard dans ses investissements dans ce domaine par rapport aux pays de l'Europe du Nord et aux États-Unis.

Related:  Société de l'information, culture informationnelle