background preloader

Économie du savoir

Économie du savoir
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les expressions économie du savoir, économie de la connaissance ou économie de l'immatériel ou encore capitalisme cognitif en débordant l'aspect économique société de la connaissance, désignent ce qui serait une nouvelle phase de l'histoire économique dans laquelle, selon certains économistes, nous sommes entrés depuis la fin du siècle dernier (années 1990). C'est Fritz Machlup qui en 1962, semble avoir posé les premiers jalons de ce que l'on appellera plus tard l'économie de la connaissance, dans son livre The production and distribution of knowledge in the United States. Porat dans sa thèse en 1977 avait montré que près de 45 % de la main-d’œuvre employée aux USA avait pour tâche de manipuler de l'information. Ces travaux avaient été repris dans une annexe d'un rapport officiel français paru en 1978, L'Informatisation de la société, rapport qui connut un succès médiatique sans précédent sous le nom de ses auteurs Simon Nora et Alain Minc.

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_du_savoir

Related:  Vue d'ensemble éducabilité

Ingénierie de formation Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. On entend par Ingénierie de formation un ensemble de démarches méthodiques et cohérentes qui sont mises en œuvre dans la conception d'actions ou de dispositifs de formation afin d'atteindre efficacement l'objectif visé. L'ingénierie de formation[1] s'intéresse particulièrement au développement des compétences dans le cadre du montage du dispositif de formation pour répondre à une demande donnée. Plus explicitement, l'ingénierie de formation comprend les méthodes et pratiques de l'analyse de la demande et des besoins de formation ; la conception d'un projet de formation ; la définition des méthodes et moyens à mettre en œuvre ; la coordination et le suivi de la formation ; l'évaluation de la formation ainsi que les modes de validation envisagés.

L’apprentissage vicariant comme dynamique de changement social? J’ai découvert sur le blog de David Cordina un concept intéressant. L’apprentissage vicariant (Du latin vicarius qui veut dire « remplaçant ».). C’est selon Albert BANDURA (inventeur du concept) : L’apprentissage vicariant pourrait correspondre, dans le contexte scolaire, à ce que l’enfant peut apprendre en marge du discours du maître proprement dit : en regardant faire et en écoutant ceux qui savent faire ou encore, par extension, en analysant la production de ceux qui savent faire. On trouve une distinction plus claire dans cet article de wikipédia : Il faut distinguer l’apprentissage social par référence au modèle avec l’idée « je suis capable de… tout autant que lui où elle » avec l’apprentissage par observation : l’apprentissage vicariant.En effet, dans l’apprentissage vicariant il s’agit à partir d’observations de faire comme ceux qui savent faire.

Société de la connaissance Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Société. Cette expression est arrivée dans la langue française dans les années 1980. Définition de la société à base de connaissance[modifier | modifier le code] Ingénierie pédagogique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ordinateurs portables dans un espace formation L'ingénierie pédagogique est l'activité d'étudier, de concevoir, de réaliser et d'adapter des dispositifs d'enseignement. C'est le travail de l'ingénieur pédagogique. L'ingénierie pédagogique Suppose un travail de synthèse, qui intègre les apports des experts[1]Étudie un projet sous ses aspects techniques, économiques, financiers, monétaires et sociaux[2].Regroupe l'ensemble des méthodes et des outils permettant d'apprendre[3], adaptées à un public-cible avec des objectifs pédagogiques clairement définis[4].Vise à l'adaptation, voire à la création de méthodes et d'outils pédagogiques dans une logique d'optimisation des itinéraires et des coûts[5]Est au confluent du design pédagogique, du génie logiciel et de l’ingénierie cognitive[6].

TICE : enseignement scolaire Cette deuxième enquête réalisée en partenariat entre la Chaire de recherche du Canada sur les technologies en éducation et la Commission scolaire Eastern Townships a été menée auprès de 2712 élèves de la 3ème à la 11ème année et de 389 enseignants (participation à l'une des étapes de la collecte des données). Publié en décembre 2012, le présent rapport synthèse rédigé par Thierry Karsenti et Simon Collin révèle les résultats préliminaires issus des questionnaires fournis aux élèves et aux enseignants. Quels apports des TIC ?L'étude vise à déterminer l'impact des Technologies de l'Information et de la Communication au niveau de l'habileté à écrire, la créativité, la communication et le travail d'équipe, les méthodes de travail efficaces et le jugement critique.

Société de l'information Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Journée mondiale de la Société de l'information a lieu tous les ans le 17 mai selon l'adoption par l'assemblée générale de l'Organisation des Nations unies de la résolution A/RES/60/252. Times Square, au cœur d'une dense société de l'information ; la multiplicité des supports et des sources est-elle réductible à un modèle théorique ? Chomsky s'attelle à cette tâche, le décrit, puis le passe au spectre de l'Histoire contemporaine des États-Unis. Nouvelle ère[modifier | modifier le code]

Heuristique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : Les TIC à l'école : proposition de taxonomies Les TIC à l'école : proposition de taxonomie et analyse des obstacles à leur intégration Robert Bibeau Introduction En 1985, le ministère de l'Éducation du Québec [1] publiait son premier Plan de développement de la micro-informatique à l'école (Gouvernement du Québec, 1985). Vingt ans plus tard, à la faveur de la Réforme, le Ministère a introduit la compétence transversale TIC (technologies de l'information et de la communication) dans le nouveau Programme de formation de l'école québécoise. Management de la créativité Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le management de la créativité vise à améliorer l'inventivité des membres d’une organisation. Cette amélioration est possible grâce à l'utilisation d'outils, permettant d’augmenter la créativité d’une personne ou d'un groupe de travail. L'objectif est de favoriser le développement de projets innovant. Manager la créativité, c’est aussi favoriser la créativité de tous, nous sommes tous dès l'enfance doté de cette compétence. Elle se structure ensuite et se développe par:

Educabilité L'éducabilité est d'abord le principe "logique" de toute activité éducative: si l'on ne postule pas que les êtres que l'on veut éduquer sont éducables, il vaut mieux changer de métier. C'est aussi un principe heuristique essentiel: seule la postulation de l'éducabilité de l'autre interdit à l'éducateur d'attribuer systématiquement ses échecs à des causes sur lesquelles il n'a pas pouvoir et d'engager la recherche obstinée de nouvelles médiations. C'est pourquoi, sans doute, l'immense majorité des "inventions didactiques" a été effectuée par ceux et celles qui se sont attachés à éduquer des êtres jusque là réputés inéducables. Mais le principe d'éducabilité peut, on le sent bien, être porteur de préoccupantes dérives: on sait ce qu'il advient quand on se donne pour objectif d'éduquer "quoi qu'il en coûte": la violence n'est pas loin, l'exclusion parfois, la "rééducation" de temps en temps.

L'innovation : croyances et pratiques - PHILIPPE CABIN A l'encontre du discours dominant sur l'innovation, Norbert Alter montre que celle-ci est un processus social quotidien, imprégné de normes et de croyances. Il ne faut pas chercher l'innovation dans les trouvailles des lauréats du concours Lépine, ni même dans la pensée de « grands innovateurs » façon Bill Gates. L'innovation est au coin de la rue : on la rencontre aussi bien chez cet agent d'assurance qui « se débrouille » avec les procédures pour satisfaire son client, que chez ce professeur qui met en place dans son collège un module de formation à la citoyenneté. L'innovation est donc une activité banale et quotidienne. Mais elle est en même temps complexe, car éminemment sociale. Elle n'est pas produite uniquement par la technique, la rationalité ou la stratégie : elle résulte d'un processus mêlant de l'incertitude, de la transgression, des interactions et des croyances.

Related: