background preloader

Joe Bonamassa - Welcome

Joe Bonamassa - Welcome
Related:  That Goddam Rock 'N' Roll !

J. Geils Band Fan Site SteveWynn.net | The Official Site of Steve Wynn The Stranglers Official Website The Kills: The Last Goodbye by Samantha Morton Live report Si vous étiez, ce week-end, en villégiature au fin fond de la Vendée ou que vous vous êtes retrouvés pris dans une tempête de sable et coupé de tout moyen de communication (ce qui revient finalement à peu près au même), vous ignorez peut-être alors que se jouait, samedi dernier au Stade de France, un concert comme on en voit peu dans une vie, et que la France du metal attendait avec impatience : les quatre cavaliers, mes amis, les rois eux-même, étaient pour un soir les prestigieux locataires (et plus encore, on le verra) de la glorieuse enceinte témoin des événements d'un certain 12 juillet 1998. Metallica au Stade de France. Inratable pour tout fan de métal, et encore plus inratable pour moi, qui ne les avait jamais vus en plus de 12 loyales années d'allégeance au genre. Arrivé tôt sur place avec quelques proches (inimaginable de ne pas partager un tel moment avec ses potes !) 21h15. Et au Black Album, le stade de France aura bien droit.

La mort d'un homme comme Lou Reed À l’instant où j’ai appris, hier dans la soirée, la mort de Lou Reed, j’étais dans la cuisine en train de couper de tomates. Et il faut croire que la mort décidément met tout à sa place, car pour la première fois, j’ai réellement pensé à cet homme, je veux dire à cet homme plutôt qu’à ses chansons, plutôt qu’à « Eh baby, take a walk on the wild side… eh honey… ». J’ai revu ce visage détruit qu’il avait sur les photos depuis des années, ses petites lunettes de papé sur son nez court de fille, cet air de famille avec Mick Jagger car au fond tous ces artistes ont quelque chose en commun, les excès leur ont forgé les mêmes traits. J’ai pensé à son cou de taureau, ce cou puissant qu’il n’a jamais perdu, même en devenant de plus en plus faible, même en se faisant opérer du foie. Sophie Fontanel

LOU REED [1942-2013] ::: Sad song « This Halloween is something to be sure / Especially to be here without you ». Halloween parade (sur l’album « New York »). Je sais… Dans l’idéal, il faudrait une grande scène inaugurale et, dans l’idéal toujours, ce serait celle de la première écoute. Chanter comme si on faisait ses courses J’ai pourtant bien du commencer quelque part. Si ses disques sont revenus de plus en plus régulièrement sur la platine, c’est à cause de la voix. Il a défini très précisément ce que devait être pour moi un chanteur de rock : un type sans don exceptionnel mais avec une personnalité, capable d’imposer un style dès qu’il ouvre la bouche. J’ai aimé cette voix, sans comprendre ce qu’elle racontait exactement. Pour l’oral d’Anglais au bac, je me suis livré à ma meilleure imitation de l’accent new-yorkais avec un vocabulaire et une grammaire appris dans le massif central. Sugar plum fairy A force d’écouter Lou Reed, j’ai très vite tracé les contours de ce qu’était, selon moi, un morceau de rock idéal.

Comment Lou Reed a fait chuter le communisme Vaclav Havel, homme de lettres et homme politique tchèque atypique, aurait dit en 1990 à Lou Reed, mort ce dimanche 27 octobre: «Savez-vous que je suis président grâce à vous?» C’est ce que l’on peut lire dans Encyclopedia of the Cold War («Encyclopédie de la guerre froide ») relève Rob Wile du Business Insider. publicité En 1968, Vaclav Havel s’est rendu aux Etats-Unis et a rapporté sous le manteau en Tchécoslovaquie un enregistrement du Velvet Undergroung, ajoute Rob Wile, précisant que les sources divergent sur le titre de l’album en question: «Certains disent que c’est le premier album du groupe (The Velvet Underground and Nico, 1967, NDLR) ou White Light/White Heat» (1968). L’album, selon le biographe Rob Jovanovic, cité par le Business Insider, a profondément influencé la dissidence culturelle du pays du bloc de l'Est: Parmi ces groupes, les Plastic People of the Universe (PPU), très marqués par le groupe de Lou Reed. À lire aussi sur Slate.fr

Related: